Portugal : des décapités retrouvent la vie – le plus grand miracle après la résurrection du Christ

DansLA VRAIE MISSION DE SAINTE JEHANNE D’ARC, Louis-Hubert Rémy nous fait part du plus grand miracle après la résurrection du Christ. En voici le résumé :

En 830, un grand nombre de cavaliers et de fantassins arabes étaient venus assiéger une forteresse près de la petite ville portugaise de Coimbra.

Les assiégés étaient peu nombreux, mais ils étaient si énergiques qu’ils tinrent bon pendant trois ans, jusqu’au jour où les barbares, plus agacés que jamais, doublèrent le nombre de leurs hommes, de leurs provisions et de leurs machines et décidèrent de prendre la forteresse d’assaut.

L’abbé Jean de l’ordre de Saint-Benoît, qui était général avant d’entrer dans l’ordre et oncle du roi portugais Ramire Ier sous lequel se déroulaient ces événements, était convaincu d’une mort certaine et proposa que les femmes et les enfants soient égorgés afin d’éviter qu’ils ne soient capturés par les musulmans et deviennent leurs esclaves. Ensuite, les hommes se sacrifieraient dans une dernière bataille perdue d’avance. L’abbé avait été le premier à donner l’exemple en sacrifiant sa sœur et sa nièce de ses propres mains.

Aux cris habituels et mille fois répétés de « Saint Jacques !, Jésus, aidez-nous ! », ils livrèrent bataille et, à leur plus grande surprise, massacrèrent 70.000 barbares et remportèrent une victoire totalement miraculeuse.

Lorsqu’ils reviennent dans la forteresse, les enfants et les femmes décapités sont vivants et portent comme un fil rouge autour du cou.

Et c’est ainsi que le marquis de Mirville écrivait en 1868 dans son livre « Des Esprits, de l’Esprit-Saint et du miracle » :
« Les preuves écrites n’ayant pas suffi à un certain Pierre de Maica pour dissiper toute espèce de doute à ce sujet, il s’était rendu en 1636 à Monte Major pour savoir ce qu’on pensait de cette tradition. Il avait écouté religieusement ce que les hommes les plus instruits allaient lui dire. Mais ceux-ci avaient fait bien plus que parler, car ils lui avaient montré plus de trente descendants de ceux qui avaient été décapités autrefois et qui portaient encore le fameux fil rouge au cou ». D’autres personnes, comme Léon de Saint-Thomas, ont également vérifié le même miracle ».


La question la plus importante est de savoir s’il y a maintenant des descendants qui portent le fil rouge.

Amazon.fr - La science du XXe siècle : mythologies ou Bible du démon -  Laurent Glauzy - Livres

LES LIVRES DE LAURENT GLAUZY
https://profidecatholica.com/librairie/

L’EXCELLENTE LIBRAIRIE DE PRO FIDE CATHOLICA

https://profidecatholica.com/librairie-2/librairie-de..

LES VITAMINES :

L’EXCELLENTE VITAMINE C DU DR CRUSSOL (SPECIALISTE DE LA VIT. C EN FRANCE)

& TEINTURE MERE DE PIN SYLVESTRE (ALPES AUTRICHIENNES) :
https://profidecatholica.com/vitamine-c/

J’AIDE PRO FIDE CATHOLICA – JE VERSE UN DON DE 5 € / MOIS (PRIX D’UN ABONNEMENT)
https://profidecatholica.com/faire-un-don/
https://profidecatholica.com/2021/12/22/abonnement-po..

LE PROCHAIN LIVRE DE LAURENT GLAUZY « TRUMP & LES ILLUMINATI » EN PRE-COMMANDE SUR PRO FIDE CATHOLICA https://profidecatholica.com/trump-les-illuminati/

2 Commentaires

  • C’est un très beau et magnifique miracle, qui est rapporté …
    Pour comprendre, le geste « inouï » de cet abbé, sacrifiant femmes et enfants, et « dans le même ordre », on vient de fêter Ste Apolline. Certains « modernistes, conciliaires » justifient parfois – pour l’avoir entendu – que des saints se seraient en quelque sorte « suicidés » (sic) pour échapper à la mort :
    L’abbé JOLY dit ceci dans le missel :
    « Sous la persécution de Dèce (vers 250), pour punir la liberté avec laquelle, Apolline, déjà avancée en âge, prêchait Jésus-Christ, on lui brisa les dents et on la menaça d’être brûlée vive. Conduite par l’Esprit Saint, elle s’élança vers le bûcher, sans attendre que les bourreaux l’y précipitent. Plus d’une fois, l’Esprit Divin, au temps des persécutions, suggéra la même conduite à d’autres vierges qui craignaient pour leur foi ou pour leur honneur. Le feu du Saint-Esprit qui brûlait en leur âme était, en effet, plus ardent que les flammes du bûcher. Samson eut la même inspiration lorsqu’il fit s’écrouler sur les Philistins le palais où on l’exhibait en se moquant de Dieu.
    Sainte Apolline est spécialement invoquée pour le soulagement des maux de dents. »
    Il y aussi tout récemment, dans le sanctoral, la fête de Jean de MATHA, fondateur avec Saint Félix de VALOIS, de l’ordre des trinitaires, qui était destiné au rachat des chrétiens captifs des musulmans. Et les fêtes de Saint Pierre NOLASQUE et Saint Raymond de PENAFORT, fondateurs avec le roi Jacques d’Aragon, de l’ordre de Notre-Dame de la Merci.
    Plus que l’esclavage, il s’agissait pour ces ordres de racheter les chrétiens captifs exposés au péril de l’apostasie.

  • C’est bien de parler de ce sujet Laurent, le monde en a tellement besoin et je dois dire que les Editions Claire Lumière viennent de faire paraître ces trois livres formidables d’espérance : LE TRESOR DES MIRACLES, MERCI à la Sainte Providence.

    Croire aux miracles est devenu une anomalie dans cette société trouble, il existe pourtant une abondante documentation qui atteste de leur authenticité, une documentation extraordinaire mise à la disposition du public pour la première fois : PLUS DE 1000 MIRACLES dont nous est donné le récit détaillé. Pas seulement des miracles du passé, mais aussi du présent.
    Pas seulement d’Occident, mais aussi d’Orient (peu). Pas seulement des guérisons, mais aussi des lévitations, des balles qui ne tuent pas, des pluies qui ne mouillent pas, du feu qui ne brûle pas, des pains qui se multiplient, des tonneaux qui se remplissent.
    Et aussi : la connaissance des cœurs, le dialogue avec les animaux, la bienveillance des Anges, la mort transcendée et tant d’autres merveilles.

    Dans les 3 volumes de cette œuvre unique, les miracles, expliqués en profondeur, affirment leur vérité contre les sophismes et leurs détracteurs.

    Pour le lecteur, c’est un émerveillement, plus encore une BENEDICTION, qui émane des Saints et des Sages rencontrés à chaque page.

    L’ouvrage le plus complet, le plus clair et le plus convaincant jamais publié sur le sujet.

    Bien cordialement.

Laisser un commentaire