Entrevue avec le tireur d’élite (sniper) Erwan Castel, volontaire dans la Brigade internationale Piatnashka qui se trouve à Donetsk. Vidéo.

Guy Boulianne a eu le bonheur d’animer cette entrevue avec l’assistance de François-René Milot, créateur et animateur de Zradio, un média alternatif de libre expression qui a pour mission d’analyser les enjeux médiatiques et géopolitiques qui se cachent derrière le brouillard de la guerre de l’information. Nous avons abordé différents sujets concernant le conflit qui se déroule actuellement en Ukraine : la situation militaire ; la russophobie et les médias mensonge ; l’histoire du Donbass et de l’Ukraine ; l’expansion de l’OTAN ; la guerre du Donbass depuis 8 ans ; et bien sûr l’engagement personnel de Erwan Castel.

Né le 6 juin 1963, Erwan Castel rêve d’une « Europe aux cents drapeaux » dont l’unité serait fondée sur le respect de ses peuples natifs et fondateurs et la reconnaissance de leurs identités dans une vision fédérale fondée sur les principes de subsidiarité et de démocratie participative. « Breton, polythéiste et européen », successivement officier parachutiste français, militant indépendantiste breton puis guide expédition en Amazonie française, il a décidé de rejoindre la rébellion du Donbass s’opposant à l’opération militaire lancée contre sa population russe en 2014 par les putschistes du Maïdan.

Resté attentif à la tectonique géopolitique du monde, Erwan Castel qui s’est engagé depuis environ 25 ans dans un combat antimondialiste de plus en plus prononcé, décide au moment du Maïdan de dénoncer la propagande de guerre occidentale sur les réseaux sociaux où il essaye de ré-informer l’opinion. En juin 2014, il décide d’abandonner sa situation privée et professionnelle et de rejoindre le Donbass, ce qu’il réalisera en janvier 2015. Engagé début février 2015 dans l’armée de la République Populaire de Donetsk, il a servi sur les fronts de Debalsevo, Marinka, Dokuchaievsk et Donetsk avant de devenir volontaire en 2017 dans la Brigade internationale Piatnashka et servir sur le front de Yasinovataya en tant que tireur d’élite (sniper).

Le Piège de l’Otan aux Abrutis qui se sont fait lavés le cerveau pour aller « combattre pour la démocratie et la paix »: papiers d’identités détruits de suite afin de faire d’eux « les futures victimes tuées par la Russie ».

« La démocratie parlementaire est un système qui permet à la canaille d’éliminer les gens capables et honnêtes du pouvoir en manipulant la force des imbéciles. »

Benito Mussolini


2 Commentaires

  • Voila ce qu’Avazz envoie comme pétition.

    Chères amies, chers amis,
    Des mères et des enfants terrifiés fuient les bombes et les balles. Sous nos yeux, Poutine a commis le «crime international suprême»: le crime d’’agression. Mais il existe un moyen de l’en tenir responsable: un nouveau tribunal inspiré de Nuremberg qui pourrait le poursuivre personnellement pour cet acte odieux.

    Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, appelle le monde à créer ce nouveau tribunal spécial. Tous les jours, cette proposition gagne du terrain mais un soutien public massif amplifierait la dynamique de manière décisive et enverrait à Poutine et à ses amis un message fort: le monde va vous tenir personnellement responsables.

    L’attaque de Poutine contre l’Ukraine était illégale depuis le début et ce nouveau tribunal est essentiel pour défendre ce pays et même le monde entier. Rejoignez l’appel mondial pour juger le crime de Poutine devant un nouveau tribunal inspiré de Nuremberg en un clic – et Avaaz travaillera directement avec des experts renommés pour créer ce tribunal:

  • Avaaz et non Avazz semble-t-il. Les mondialistes utilisent toutes les ressources possibles et imaginables pour avoir le dessus. « L’attaque de Poutine était illégale » : il ne s’agit pas d’une attaque mais d’un nettoyage dans un pays infiltré jusqu’au cou par des gangsters, des mafieux, des nazis qui défient leur grand voisin russe en menant un génocide intellectuel et physique contre les russes d’Ukraine et les russophones. Ils veulent faire partie de l’Union européenne, de l’OTAN et envisage même de posséder les armes nucléaires, rien que ça. Bachar voulait aussi montrer ses biscotaux et il s’est fait ramasser par Israël et ses alliés. Sans parler de l’Irak, de la Lybie, de l’Afghanistan et des World towers de New-York qui laissent insensible Avaaz ou Avazz. Deux poids et deux mesures, comme toujours. Les mondialistes sont ignobles par leurs mensonges et leurs objectifs.

Laisser un commentaire