Il y a 3 ans, jour pour jour, Notre Dame de Paris était ravagée par les flammes. Vidéo.

Le jour de la mise à Feu de Notre Dame de Paris, le Lundi 15 Avril 2019, tombe en 2022 le jour du Vendredi Saint.

ORDINARE.

Située au cœur de Paris, sur l’Ile de la cité, la cathédrale Notre Dame de Paris est l’un des monuments les plus célèbres de la capitale. La construction de ce chef d’œuvre de l’art gothique débuta en 1163 et s’acheva en 1345. Ce monument du Moyen-âge symbolique cacherait selon les alchimistes, dans ses sculptures les secrets de fabrication de la pierre philosophale. Après avoir subi de nombreux dommages dès le 15e siècle et pendant la Révolution, la cathédrale fut rénovée par l’architecte Viollet-Leduc au 19e siècle. Le 15 avril 2019, un terrible incendie ravagea la cathédrale. L’acte criminel n’est pas écarté. Mais après deux ans d’enquêtes, la brigade criminelle de la police judiciaire de Paris annonce que l’incendie était accidentel. Les conclusions tombent comme par hasard, au moment où sort le film de Jean-Jacques Annaud : « Notre-Dame brûle ». Trois ans après cet acte désastreux nous faisons le bilan.

« Là ou croît le Péril croît aussi ce qui sauve. »

 Friedrich Hölderlin

Bon Vendredi Saint à Tous.


6 Commentaires

  • Incendie à la thermite, comme les tours de NY en sept 2001. La fausse michelle obama, du même acabit que la fausse brigitte,, était en bateau tout près de la cathédrale, pour en avoir le spectacle, révélé notamment par Alexis Cossette.. Ces 2 duos sordides ont été projetés par Benenson, formé au talmud. Théos sait tout sur tout, et bientôt de nombreux humains sauront bcp plus qu’ils n’ont jamais su des réalités des lois divines et ouvreront pour les faire respecter sur toute la Terre!!

    • Bonjour Bernard,
      Pourriez-vous faire des retours à la ligne et des paragraphes distincts, s’il vous plaît ?
      Cela faciliterait la lecture de vos textes (qui sont indigestes actuellement, surtout quand ils sont longs).
      Merci d’avance à vous. 🙂

    • @Bernard ,pour l ‘humour , thermite sans H comme tonnerre , tonne , tonneau etc etc
      Cordialement

  • Juste une information car c’est quasiment le seul produit capable de faire un incendie pareil ) Simple question peut être un peu farfelue est ce que l’eau symboliquement dans certains cas pourrait être un signe de destruction .
    Je pose la question car la termite dont furent imprégnée les poutres de Notre Dame augmente sa combustion si on tente de l’arroser avec de l’eau ( 2000 ° ) température a laquelle furent soumises les poutres en question en chêne massif ayant environ entre 1200 et 950 ans donc incontestablement DURE COMME DE L’ACIER et QUASIMENT ININFLAMMABLE sauf ???…….La SNCF s’en sert pour ressouder les rails a froid , le produit fait fondre le métal et le ressoude .Très facile a fabriquer et très très très dangereux a manipuler , impossible a éteindre avec de l’eau ce qui au contraire augmente la combustion tant qu’il y a de la matière …Tous les essais faits par des particuliers jusqu’à 800 ou 900 ° n’ont donné que des résultats nuls le bois de chêne de cet age ne fait que se consumer , sauf avec de la » termite » qui monte a 2000° quasi instantanément ce qui était recherché en ce qui concerne NOTRE DAME , soit le feu de l’enfer ……….
    Les témoins ayant vu le départ de feu , flammes d’une couleurs ANORMALE et plus les pompiers arrosaient plus la combustion augmentait jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de matière (plus de bois recouvert du produit quasi seul et unique pouvant produire ce type d’incendie . IL FALLAIT QUE L’INCENDIE SOIT INNARETABLE ET AILLE JUSQU’AU BOUT DU TRAVAIL DE DESTRUCTION DEMANDE. par le diable mondialiste et l’les ordures elyséenes qui se jour là partaient au spectable voir le resultat de leur plan machiavelique .
    Il est absolument certain que dans le personnel de l’évêché de PARIS , certaines personnes savent ce qu’il s’est passé ……………………J’ ai eu l’occasion de discuter en monastère avec d’anciens physicien ou médecin ou ingénieurs étant rentré sous les ORDRES , le cas doit être le même au niveau de la Curie , mais là ? ordre de silence ?
    Les morceaux de poutre intacts ou brulés ayant été récupéré ( sous haute surveillance ) par une chercheuse du CNRS soit disant pour dater le bois ,Ce qui s’appelle un foutage de GUEULE..en parlant poliment …
    En quelques heures sur ordre des grandes instances juridiques , mais complices , en quelques heures , au moins en 1 h ou 2 la vérité était connue avec un excellent SPECTROMÈTRE et quelques déchets de poutre encore intacte et brulée et le monde entier connaissait la vérité ……
    PS la « termite  » peut être fabriquée par n’importe qui pour presque rien , presque capable de faire fondre la pierre ..

    • Ne jamais oublier que Dieu est omniscient, il savait et cet incendie fait partie de son plan pour confondre le diable.

    • Seules quelques officines d’État ont eu accès à Notre-Dame. La nuit de l’incendie, des agents de trois organismes d’État y ont eu accès. Qui a pu « enquêter » in fine ? Le LRMH et le CNRS. Il n’est donc pas difficile de maîtriser totalement l’« enquête », sachant que par exemple les chercheurs de bonne foi qui voulaient prélever du bois se voyaient opposer un refus net. Très rapidement les choses ont encore été plus verrouillées, l’accès au chantier est devenu quasi impossible (pour des raisons bidon : plomb), et réservé à quelques agents triés sur le volet. Le résultat de l’enquête était donc bien connu avant que celle-ci n’ait commencé.

      On omet aussi un « détail » : le soir de l’incendie, le très conspirationniste David Pujadas a commenté en direct en disant qu’on voyait distinctement « deux départs de feu ». Effectivement, c’est très net, deux feux partent de deux points opposés. Dans leurs conclusions, j’espère que les experts assermentés de la république ont donc bien précisé que c’étaient deux mégots, et non pas un seul, qui ont malencontreusement, fortuitement, imprévisiblement ravagé Notre-Dame, 777 ans après que Saint Louis eut fait brûler des charretées de Talmud en place de Grève.

Laisser un commentaire