Macron supprime le corps diplomatique à 5 jours du scrutin présidentiel.

C’est la logique même. Que reste t’il de Français à détruire en sachant que les destructions sont légions ?

Le corps diplomatique regroupait les représentants de l’Aristocratie Française dans la France Royale.

Sociologie du corps diplomatique français

Le corps diplomatique a puisé son prestige dans l’Ancien Régime mais seule la fonction existait et non pas l’institution.

Sous l’Ancien Régime, les commis formaient l’armature d’un secrétariat des affaires étrangères, mais ils restaient révocables à tout moment. Le Consulat puis l’Empire firent œuvre de création pour de nombreuses institutions administratives. Pour les agents du corps diplomatique cependant, les grands bouleversements durent attendre plus longtemps. Le corps diplomatique se recruta longtemps dans l’aristocratie.

Wikimonde : https://wikimonde.com/article/Sociologie_du_corps_diplomatique_fran%C3%A7ais


La suppression du corps diplomatique suscite l’indignation

Une large partie de la classe politique et des fonctionnaires dénoncent cette mesure actée au Journal officiel, rapporte « Le Monde ».

C’est un volet de la réforme de la haute fonction publique, prévue pour 2022, qui ne manque pas de faire parler. Comme l’indique Le Monde, la suppression du corps diplomatique, actée dans un décret paru lundi 18 avril au Journal officiel, suscite ce lundi la colère des diplomates et d’une large partie de la classe politique, qui n’a pas manqué de critiquer cette suppression à six jours du second tour de la présidentielle.

Sur Twitter, la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen a fustigé l’officialisation de cette mesure. « À quelques jours de la fin de son mandat, Emmanuel Macron a publié le décret supprimant notre corps diplomatique. Il veut remplacer des serviteurs de l’État impartiaux par du copinage », a-t-elle notamment critiqué. Si elle remporte la présidentielle, Marine Le Pen promet de rétablir « un statut de diplomate fondé sur le mérite et l’intérêt national ».

Arrivé troisième au premier tour de la présentielle, Jean-Luc Mélenchon a quant à lui déclaré que « la France voit détruire au bout de plusieurs siècles son réseau diplomatique. Le deuxième du monde. Les copains de promo vont pouvoir être nommés. Immense tristesse ». Le député LR Éric Ciotti souligne lui aussi « la fin d’une époque. Macron abat en ce jour, un nouveau pilier de notre État régalien ».

800 fonctionnaires concernés

L’officialisation de cette mesure signifie que les diplomates de haut rang ne seront plus exclusivement issus du ministère des Affaires étrangères, comme c’est le cas actuellement, mais qu’ils seront désormais choisis parmi des hauts fonctionnaires venant de toutes les administrations ou du secteur privé. À partir de 2023, les diplomates côtoieront ainsi les préfets, les inspecteurs généraux des finances et tous les cadres jusqu’ici formés par l’ENA au sein d’un nouveau « corps des administrateurs de l’État ».

Le point : https://www.lepoint.fr/politique/la-suppression-du-corps-diplomatique-suscite-l-indignation-18-04-2022-2472542_20.php?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Twitter&Echobox=1650313372#xtor=CS1-32-%5BEchobox%5D


Macron a été mis en place pour Tout détruire. Lorsqu’il ne restera plus aucune trace de la France Royale, ce sera les institutions républicaines qui seront attaquées car elles contiennent bien évidemment l’essence de la Nation France.

L’empreinte aristocratique

« Le recrutement se fait dans l’aristocratie et la noblesse. Ce n’est que fin xixe qu’il y a du changement. À l’origine les diplomates sont nommés en fonction de leur relation avec la Cour. Les Ambassadeurs sont issus de la noblesse. Ils sont convoqués par recommandation ou par lien de parenté directe. On peut expliquer ce recrutement direct par cela. Les projets de préparation à la carrière politique vont échouer.

Les ambassadeurs se souvent distingués dans une autre activité auparavant et sont confortés dans un certain rang social qui leur permet d’assurer le poids financier de l’ambassade. Une séparation entre l’administration centrale occupée par des membres de la bourgeoisie et les postes diplomatiques qui sont occupés par la noblesse.

Talleyrand qui essaye d’unifier une carrière unique pour les diplomates. Dans cette perspective, la révolution de 1830 fait démissionner des diplomates mais ne remet pas en cause le recrutement aristocratique. Napoléon reprendra la nomination des ambassadeurs par leurs origines nobles (soit par leur fortune, soit par leur relation importante). Les nominations au conseil d’État montre que 60 % des diplomates appartiennent à l’aristocratie. »


2 Commentaires

  • Macron n’a aucune autorité pour supprimer le corps diplomatique ! Un tel décret est ILLEGAL, car pris en dehors des structures de la république !

  • Tout-à – fait, Macron n’ a aucune autorité pour supprimer le corps diplomatique, d’autant plus qu’il n’a pas été élu mais mis au pouvoir au travers d’une fraude massive.

Laisser un commentaire