Plandémiquement Vôtre ! Vidéos.

Il n’aura échappé à personne que dès Lundi matin, une fois les élections législatives terminées, le VIRUS faisait à nouveau sa Grande rentrée Estivale.

La commission européenne, le 3 février 2022, en Fine Limier qui se respecte, avait prévu le retour du VIRUS et, à ce titre, avait donc prorogé le pass dit sanitaire du 23 juin 2022 au 30 juin 2023 .

Qui dit VIRUS dit INJECTION.

Et plus ça injecte, plus le VIRUS est en Force.

Ce n’est pas un PLAN MONDIAL de dépopulation ! Un peu de sérieux, quand même !

AH !

Tant que le faussaire Pasteur et son vaccin contre la rage resteront le Nec plus Ultra de la médecine, le mensonge pourra se perpétuer.

Gloire et Honneur à Antoine Béchamp.

Que feront les « Purs et Durs » de la Vaxxxx face à la énième dosette qui les attend ?

Campagne d’affichage des décès à cause des Injections à Düsseldorf – Allemagne.

Courrier de rappel vaccinal de l’assurance maladie commenté par une résistante avec retour à l’envoyeur :

Explosion de cardiopathie chez les enfants vaccinés en Irlande. Des morts subites d’enfants et les médias restent silencieux !

Petit à Petit……….

Joe Robinette a un message URGENT à faire passer :

« Nous avons besoin de plus d’argent pour planifier la deuxième pandémie. Il va y avoir une autre pandémie. »

Avant l’Euro imposé par Sarkozy et avant Black Rock imposé par Macron :

Rappel :

Responsable mais « PAS COUPABLE » a été mis en place en France sous FABIUS lors de l’Affaire du SANG CONTAMINE.

France 2 en 1996, avant l’achat de tous les médias par les Milliardaires Mondialistes :

Petit à Petit………

Témoignage : https://verity-france.org/mathieu-dubois-rejoint-verity-france/

On n’en veut pas mais il est là !

TOUS les bons sentiments se dégradent Toujours lorsque la CAISSE ENREGISTREUSE REPUBLICAINE entre en Jeu pour alimenter ses Petits.

ITALIE :

Le Courrier du Soir : https://t.co/rLZYwqbc4V

ETATS-UNIS :

CHEZ NOUS :

Emmanuel Macron l’avait bien dit à un Français Gilet Jaune :

« Pour TROUVER du Travail, il suffit juste de Traverser la Rue. »

BINGO !

Quand Même !!!


Un commentaire

  • QUID de la recherche et le développement de traitements médicaux alternatifs, la prévention en amont, le suivi des malades et le recours à la médecine naturelle

    Des traitements à base de molécules anciennes qui ont fait leurs preuves.

    Exemple d’une recherche d’un traitement par l’Institut Pasteur de Lille, depuis Novembre 2020 !

    1- – Paris Match – Lundi 22 février 2021. L’institut Pasteur de Lille est sur la piste d’un remède déjà éprouvé.
    Voilà un an que l’Institut Pasteur de Lille (IPL) se mobilise à la recherche d’armes thérapeutiques contre le Sars-CoV-2. Après avoir testé des molécules en grand nombre, l’équipe du professeur Benoit Deprez et du docteur Jean Dubuisson a fini par en identifier une.

    Sont conservés dans une salle, au sous-sol du campus dans 25 congélateurs, 2 millions d’échantillons et 200 000 molécules, dont plus de 2 000 issues de tous les médicaments existants dans le monde. Et si parmi les remèdes oubliés au fond de nos armoires à pharmacie se nichait la molécule « miracle » susceptible de rendre le Sars-CoV-2 aussi bénin qu’un vieux rhume ?

    Ce médicament pourrait réduire la charge virale et ainsi éviter la contagion

    Les expériences menées sur les souris transgéniques du laboratoire de virologie en témoignent : la molécule « secrète » inhibe chez elles, et de manière surprenante, la réplication du Sars-CoV-2. « Le repositionnement de traitement présente un certain avantage quand on sait que créer et valider un nouveau médicament peut prendre dix à quinze ans.

    L’Institut Pasteur de Lille, attend le feu vert de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé pour démarrer la dernière phase sur leur molécule « confidentielle ». Au regard de l’urgence sanitaire, l’étude clinique ne pourrait-elle pas être accélérée ? Elle aurait pu, mais un comité interministériel vient de lui refuser le label de « priorité nationale ».

    2- L’Obs — Mercredi 14 avril 2021. L’Institut Pasteur de Lille va commencer à tester son médicament anti-Covid

    L’Institut Pasteur de Lille est prêt à tester sur des êtres humains un médicament contre le Covid-19. Il lui manque seulement l’autorisation de l’Agence nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) et du Conseil d’éthique, qui doivent donner leur réponse avant le 21 avril.
    L’Institut Pasteur de Lille attend l’accord de l’Agence nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) et du Conseil d’éthique pour tester sur l’homme un antiviral qui serait efficace contre le coronavirus.

    Mardi 13 avril 2021, l’Institut a obtenu le label de priorité nationale de recherche (PDF), qui oblige les autorités à se prononcer pour ou contre les tests sur l’homme dans les huit jours.

    « Nous devrions savoir si le médicament marche ou pas contre le Covid-19 chez l’homme, dans le courant de l’été. »

    Tien pour un médicament, on se pose la question de la toxicité, avec un protocole bien cadré, mais pas pour un pseudo vaxx’, dont on ne sait absolument rien !

    Des centaines de volontaires demandés. Pour l’heure, l’Institut Pasteur de Lille estime avoir besoin de 600 à 700 volontaires dans les Hauts-de-France pour réaliser ces essais, si ceux-ci sont autorisés.

    De Novembre 2020 au 14 avril 2021 : attente de traitement, après cette date , d’avril 2021 à juin 2022, c’est le Silence radio…..Où est le traitement annoncé ?

Laisser un commentaire