Allemagne: vers un hiver sans chauffage

Les choses deviennent sérieuses : ce qui était jusqu’à présent un avertissement plutôt théorique se transforme désormais en un scénario de menace concret. En effet, en hiver, des millions de foyers allemands risquent de ne plus pouvoir se chauffer – car la pression du gaz dans les réseaux d’approvisionnement peut soudainement diminuer. C’est la première fois que les graves conséquences d’une politique irresponsable de sanctions et de convictions se font réellement sentir concrètement pour la population.

Comme le rapporte « Bild », une conférence de commutation secrète a eu lieu mercredi entre le chef de la chancellerie, Wolfgang Schmidt, et les chefs des chancelleries des Länder, à laquelle ont également participé le président de l’Agence fédérale des réseaux, Klaus Müller, et des représentants de plusieurs ministères fédéraux. La raison de cette réunion d’urgence était la crainte de plus en plus concrète du gouvernement fédéral de voir des millions de chauffages tomber en panne en hiver si, suite à une pénurie de gaz, la pression dans les réseaux de gaz baissait soudainement et que des chauffages se coupaient en masse en hiver.

Manque de personnel qualifié pour les interventions d’urgence

Le gouvernement prévoit à présent de déclarer le troisième niveau d’urgence gaz, 24 heures après que les fournisseurs ont donné l’alerte. Des « mesures non basées sur le marché » seront alors prises, ce qui signifie que l’État assurera à l’avenir l’approvisionnement en gaz – ou du moins tentera de le faire, car même dans ce cas, il ne serait de loin pas garanti qu’il y ait effectivement suffisamment de gaz pour tous. En outre, il faudrait des masses de spécialistes pour remettre en marche les chauffages en panne.

Mais vu la pénurie omniprésente de spécialistes, notamment dans le domaine du chauffage, cela aussi est utopique. Kerstin Andreae, directrice générale de la Fédération allemande de l’industrie de l’énergie et de l’eau, estime que tout cela n’est qu’un « alarmisme » qu’il ne faut pas « attiser » ; certes, en cas de panne de chauffage, on a effectivement besoin de techniciens pour les remettre en marche. Mais pour une lobbyiste du secteur, cela n’est pas surprenant – d’autant plus que même Andreae doit admettre qu’il s’agit d’une mesure « vraiment dure » qui touche fortement les citoyens et l’industrie. C’est précisément pour cette raison que le gouvernement fédéral doit élaborer une réglementation qui concerne tous les consommateurs de gaz de la même manière.

Augmentation des coûts due à la répercussion de la taxe sur le gaz sur les consommateurs finaux

Le fait que les fournisseurs et les services municipaux répercutent intégralement les prélèvements sur les clients finaux est « également juste, car sinon le service municipal resterait tout simplement bloqué sur ces coûts ». Il faut absolument un nouveau paquet d’allègement pour les citoyens. Son association est « extrêmement préoccupée par le fait que ces augmentations de prix conduisent effectivement à ce qu’ils ne puissent plus payer l’énergie ». C’est aussi pour cette raison qu’il est important de prendre au sérieux le thème des économies d’énergie. « Tout ce que l’on ne consomme pas, on ne doit pas le payer ». L’arrogante ignorance du monde de tels représentants du secteur se complète parfaitement avec celle du gouvernement fédéral.

Après tout, le ministre fédéral des Finances Christian Lindner envisage de renoncer à la TVA que l’État percevrait lors de la répartition du gaz, dont le montant exact devrait être annoncé à la mi-août. Mais cela ne devrait être que cosmétique et une goutte d’eau dans l’océan lorsque les premières personnes devront se geler. D’autant plus qu’il est possible que le droit européen, auquel l’Etat fédéral est lié (comme l’a souligné Lindner), n’autorise pas cette réduction. Le directeur général de l’association des entreprises communales, Ingbert Liebig, a proposé de réduire la TVA au moins aux sept pour cent autorisés par l’Europe. En outre, le gouvernement fédéral pourrait réduire la taxe sur l’électricité au minimum européen. Cela « compenserait au moins un peu la hausse malheureusement inévitable des prix pour les ménages ».

FAITES VOTRE STOCK DE VITAMINES ET DE GLUTATHION

En prévision d’un scénarion catastrophe, où tout serait bloqué dès les mois de septembre et octobre, et forts de notre expérience où ffaute de moyen de transport entre autres nous étions sans glutathion penant deux mois, nous avons augmenté nos stocks et avons réduit nos prix de 15 % sur la vitamine C.

https://acrobat.adobe.com/link/review?uri=urn:aaid:scds:US:54754c95-7e54-3857-8eb0-9e27e19854a5#pageNum=2

LE GLUTATION – CE MIRACLE

https://odysee.com/@LaurentGlauzy:3/VE-Project-1-Le-glutathion-ce-miracle:7?r=BQUoGCA2VSPPXw2q8zXWHrSKJZeWoFo2

BOUTIQUE SANTE DE PRO FIDE CATHOLICA

https://profidecatholica.com/boutique/

Laisser un commentaire