Révélation explosive du Dr Stückelberger sur le Glutathion, vit C, etc

Dans ma vidéo sur « Le Glutathion, ce miracle » je faisais part de tous les bienfaits constatés sur mon organisme du Glutathion et de la vitamine C C-Salt (qui m’a guerri de la maladie de lyme, m’a permis de quitter mes lentilles de contact, etc, entre autres « miracles »).

Cependant, dans mes vidéos, j’émettais un bémol concernant les vaccinés. Car n’étant pas médecin, et n’ayant pas de recul sur ce « vaccin », je ne pouvais pas conseiller le gultation et la vitamine C C-SALTS (bien meilleure à mon sens que la liposomale).

Mais, à présent, le Dr Stückelberger franchit le pas, si j’ose écrire… Ayant toute confiance dans ce médecin, je me permets de vous transmettre sa vidéo.

Ne voulant pas être maladroit, mais m’appuyant sur mon expérience, il est possible qu’en septembre, tout soit difficile pour effectuer des envois, ou pour les laboratoires de trouver les ingrédients pour fabriquer le glutathion et la vitamine C-Salts.

J’ajoute que le Glutathion que je propose est d’excellente qualité car mélangé avec la NAC, la Q-10 et la papaye fermentée.

A vous de voir.

Lien pour commander y compris le zinc conseillé par ce médecin de valeur et de courage :

https://profidecatholica.com/boutique/

pour ceux qui ont des problèmes pour commander, vous pouvez nous contacter à : laurentglauzy1@gmail.

https://rumble.com/v1dee2v-dr-astrid-stckelberger-nous-donne-les-solutions-contre-les-vaccins.html

3 Commentaires

  • Ping : Révéélation explosive du Dr Stückelberger sur le Glutathion, vit C, etc — Pro Fide Catholica – La vérité est ailleurs

  • Qualifier le « Dr Stückelberger  » de référence scientifique, est une grosse blague.
    Elle affirme dans cette vidéo (le média fétiche de ceux « qui y croient » au mépris de toute argumentation rationnelle) que le critère pour savoir si l’on est débarrassé du graphène est l’absence d’émission de codes MAC dans la bande BT des 2.4 GHz (reformulé par moi en langage précis). Or, il faut savoir, et tous ceux qui connaissent un minimum d’électronique et d’informatique peuvent le vérifier, que :
    1°/ Tous les injectés n’émettent pas ces codes, à loin près (de l’ordre de 6 sur 10 d’après mes propres observations). Ce qui s’explique par la très grande variété des produits injectés, allant du placebo au poison mortel à court terme.
    2°/ Même si c’était le cas, le système électronique embarqué à base de nanoparticules de graphène peut très bien devenir inopérant au bout d’un certain temps, sans que pour autant son corps soit débarrassé de tout graphène, hautement néfaste en lui-même.

    De grâce, il faut cesser de diffuser ce genre d’approximations grossières qui ne peuvent que nous décrédibiliser et induire les non-scientifiques en erreur.

    • merci pour ces précisions qu’il faut rappeler considérer que il y a des agents toxiques qu’il faut éliminer est un fait, évaluer le degré de « nettoyage » est une autre question sur laquelle nous devrons travailler. seule possibilité pour l’instant avancer de façon empirique en utilisant des produits simples, peu onéreux et dont on sait qu’ils sont actifs pour la detoxification générale.

Laisser un commentaire