La Russie et la Chine s’unissent pour une nouvelle monnaie.

Il y a une semaine, le président chinois Xi Jinping s’est rendu à l’étranger pour la première fois depuis le début de la pandémie de coronavirus. Il s’est rendu dans la ville historique de Samarkand, sur la Route de la Soie, en Ouzbékistan. Lors du sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai de cette année, il a également rencontré son homologue russe Vladimir Poutine. Le soutien de la monnaie numérique chinoise « E-Yuan » est probablement passé inaperçu aux yeux du monde. L’énergie russe y joue un rôle important.

Les médias occidentaux se sont concentrés sur les relations amicales entre les deux grandes puissances. En guise de note annexe, ils ont évoqué les paroles d’avertissement du Premier ministre indien Narendra Modi. Celui-ci a de nouveau renforcé ses relations commerciales avec la Russie, mais a quelques objections à l’action militaire en Ukraine. Un autre chantier n’a guère retenu l’attention. Les deux pays ont en effet profité de l’occasion pour promouvoir l’applicabilité mondiale du yuan chinois numérisé, qui est désormais garanti par l’énergie et l’or russes.

Argentine et brics

L’Organisation de coopération de Shanghai, qui existe depuis 2001 et est dirigée à la fois par la Chine et la Russie, est considérée comme un adversaire et une alternative à l’association du G7 dominée par l’Europe, les États-Unis et le Japon. Des cercles d’initiés chinois rapportent que la récente rencontre entre Xi et Poutine pourrait conduire à un nouveau niveau de rivalité entre les deux groupes et marquer l’avenir du continent eurasien. En effet, au vu des récents exercices militaires communs, cette cohésion est également un signal fort de puissance envoyé à l’Occident.

Les manœuvres militaires communes entre l’Inde, la Chine et la Russie montrent comment trois des plus grands pays du monde se rapprochent :

Coopération dans le secteur financier

Car la Chine n’a pas abandonné la Russie après l’invasion de l’Ukraine. Au contraire : elle considère désormais la Russie de Poutine encore plus comme une alliée dans sa confrontation avec l’Occident. En outre, les deux pays souhaitent coopérer encore plus étroitement dans le secteur financier. La Chine donne ainsi un coup de main à son voisin russe pour faire face aux sanctions de l’Occident. En contrepartie, la Russie utilisera ses énormes ressources énergétiques et ses réserves d’or pour aider la Chine à introduire sa monnaie numérique.

Celle-ci pourrait représenter un sérieux défi pour le dollar américain et l’euro. L’économie des États-Unis souffre de l’inflation, tandis que l’Europe devrait connaître un hiver froid sans approvisionnement énergétique suffisant en raison des sanctions suicides et de l’avenir incertain du pipeline reliant la Russie et l’Europe. Le système d’une banque centrale-monnaie nationale est considéré comme controversé en raison des possibilités de contrôle. Néanmoins, la BCE tente elle aussi de faire avancer son propre « euro numérique ».

Le yuan numérique est déjà en place

La Chine est déjà un peu plus avancée : l’introduction du yuan chinois numérique est en cours cette année, tandis que la Chine a renforcé ses menaces militaires contre Taïwan. Les hauts responsables politiques et les acteurs financiers chinois ont réfléchi aux moyens de contourner les éventuelles sanctions financières de l’Occident. Cela vaut en particulier pour le scénario dans lequel l’Amérique veillerait à couper la Chine du système SWIFT. La Chine voit l’opportunité de se soustraire au contrôle des Américains grâce à sa monnaie numérique via la technologie blockchain.

Cela aidera non seulement la Chine à contourner les éventuelles sanctions américaines. Mais elle crée également un système alternatif pour contrer « l’hégémonie financière américaine » basée sur SWIFT. C’est du moins l’analyse des penseurs chinois en matière de stratégie et de finance. Le yuan numérique ou e-CNY a été introduit par la banque centrale chinoise, la People’s Bank of China, dès le mois d’avril avec des applications pour téléphones portables spécialement développées pour les appareils chinois Android et ISO.

L’Europe est de plus en plus à la traîne

Si l’e-CNY est introduit sur la base des réseaux financiers et commerciaux existants de l’Organisation de coopération de Shanghai, la Chine pourrait utiliser les énormes ressources de l’Asie centrale – ainsi que l’énergie et l’or russes – pour offrir une monnaie numérique mondiale très attrayante aux pays qui cherchent des alternatives au dollar américain, qui monopolise le commerce mondial du pétrole. Les fonctionnaires russes ont par exemple déjà commencé à demander à l’Inde de payer son pétrole et son gaz en yuans chinois.

L’utilisation de l’e-CNY serait la prochaine étape logique. Toutefois, le plus grand perdant de la rencontre entre Poutine et Xi en Ouzbékistan devrait être, à long terme, l’Union européenne. L’euro n’est pas lié à la valeur des métaux précieux et l’Europe ne dispose pas de pétrole ni de gaz. Un e-CNY numérique adossé à l’or et à l’énergie russes ne fera qu’exacerber le conflit énergétique entre la Russie et l’Europe et rendra la vie ici encore plus difficile. Ce sont les dirigeants de l’UE et leurs hommes de main au sein des gouvernements qui nous ont mis dans cette situation.

LES NOUVEAUX LIVRES DE LAURENT GLAUZY PARAISSENT LE 19 OCTOBRE 2022

LA RUSSIE CONTRE L’EMPIRE DE BAAL : 19 € + 6 € PORT

LES SUPER LOGES n° 7 : 16 € + 6 €

ROYALISME ET RECONQUETE : 15 € + 6 €

LES TROIS LIVRES : 50 € + 6 €

renseignements : laurentglauzy1@gmail.com

Un commentaire

  • La Russie aide pour une monnaie numérique. Ça prouve bien que ce sont deux faces d’une même pièce et qu’on nous fera croire à l’une des 2 équipes comme étant nos sauveurs une fois que l’holaucoste sera irrémédiablement mis en place.
    Si on demande à notre âme en nous, de reconnecter tous nos brins d’ADN, cela peut faire barrage à l’altération de notre ADN via l’ARMn Du  » Vaccin » covid pour nous hacker et prendre notre contrôle, nous zombifier.. Ã Haute voix, et la Resonnance Schumann de la terre augmente, on est en phase d’ascension, donc il faut aussi exiger à haute voix de soulever notre droit à l’ascension ( élévation spirituelle) ( sans être interrompus ).

Laisser un commentaire