La Raspoutitsa Automnale et ses freins démocratiques. Vidéo.

Les siècles et les décades passent, la Raspoutitsa demeure.

Napoléon et Adolf Hitler ont du affronter la Raspoutitsa.

Quel que soit le siècle, la décade, IL PLEUT TOUJOURS EN AUTONME.

1939/1945

Raspoutitsa HIVERNALE sous Napoléon : HIVER 1812

L’Oncle Sam et Tonton OTAN constateront que ce n’est pas la même chose qu’évoluer dans le sable d’Afrique, d’Irak, d’Afghanistan, d’Egypte, de Syrie………….

Et il ne sont pas au bout de leur peine car il n’y a pas que la Raspoutitsa Automnale a devoir affronter ! Après la Raspoutitsa viendra LE FROID GLACIAL HIVERNAL.

La première apparition du nom « Général hiver » remonte à 1812 dans un dessin satirique britannique consacré à la campagne catastrophique de Napoléon en Russie. Les Anglais ont écrit : « Le Général hiver rasant le petit Boney ». (Little Boney – nom donné à Bonaparte aux proportions ridicules qui figure dans des caricatures britanniques de l’époque). Depuis lors, ce nom est devenu emblématique.

Le Général gel a porté un coup fatal aux Français. Le froid impitoyable a eu un impact terrible sur la Grande Armée, mal préparée, lors de sa retraite de Russie. Seuls quelques dizaines de milliers de soldats sur 600 000 sont rentrés chez eux et l’hiver a joué un rôle non négligeable à cet égard.


SEULS, les rudes guerriers Scandinaves savent oeuvrer et manoeuvrer sous la Raspoutitsa et ne sont pas étrangers au FROID CRUEL ET MORTEL HIVERNAL.

« RUS » est d’Origine SCANDINAVE.

Pour l’Epiphanie orthodoxe, Poutine se baigne dans l’eau glacée (photos …

Nous avons hâte de voir les prouesses de l’Oncle Sam et de Tonton OTAN en TERRE SCANDINAVE durant cet Automne et surtout pendant l’Hiver Russe qui a décimé deux Armées Européennes et pas les moindres.


4 Commentaires

Laisser un commentaire