Les « turbo-cancer » qui dérangent la médecine.

Partout dans le monde, les cas de cancer explosent depuis environ un an et demi et touchent principalement les personnes âgées de 20 à 50 ans. Certains médecins soupçonnent les conditions de vie comme l’obésité, l’environnement ou la mauvaise santé générale d’une personne d’en être la cause. Mais ils reconnaissent qu’ils ne connaissent pas les véritables causes. D’autres, notamment des pathologistes, parlent clairement : ils soupçonnent un lien avec le traitement génétique Covid-19, car ils observent ensuite de plus en plus de cas de « turbo-cancer ». Pour les fact checkers, il s’agit d’ « affirmations infondées ».

Mystère ou vérité qui dérange ?

Selon une nouvelle étude de Harvard, environ 44 registres nationaux du cancer signalent de nouveaux cas de cancer au stade précoce, liés à 14 types de cancer, dont beaucoup concernent le système digestif. Les méthodes de détection avancées peuvent avoir contribué à l’augmentation des taux, mais « on observe également une véritable augmentation de l’incidence des formes précoces de plusieurs cancers », affirment les auteurs de l’étude. Les facteurs de risque seraient notamment le type de mode de vie, l’obésité, l’environnement et un microbiome problématique (ensemble des microbes, des gènes et des métabolites dans le corps). Mais leurs effets sont en grande partie inconnus, précise-t-on.

Injection de gènes comme « turbocompresseur du cancer

Pour la pathologiste suédoise, chercheuse et médecin-chef à l’université de Lund, le Dr Ute Kruger (photographie), les faits sont clairs sur la base de ses observations personnelles après des injections de gène Covid-19 chez des patients cancéreux : les tumeurs sont jusqu’à quatre fois plus grosses. Turner parle de « turbo-cancer ». Ce qu’elle voit aussi : De plus en plus de tumeurs multiples dans plusieurs organes, ainsi que des récidives et des métastases incontrôlables. Selon elle, cela ne peut plus s’expliquer par un retard dans le dépistage du cancer dû aux lockdowns et autres maladies de Covid, car cette époque est révolue depuis longtemps. Turner pense que les cancers sont « turbo-alimentés » par les injections d’ARNm.

Mauvaise régulation du système immunitaire

Le pathologiste originaire de l’État américain de l’Idaho, le Dr Ryan Cole, a exprimé des préoccupations similaires. Les « fact checkers » parlent d' »affirmations infondées ». Cole pense que les injections de gènes accélèrent en premier lieu les cancers déjà existants en raison d’une mauvaise régulation du système immunitaire. Il a fait la même observation que sa collègue suédoise : des cancers tenus en échec pendant des années – chez beaucoup de ses patients après la piqûre génétique – sont soudainement devenus incontrôlables et ont rapidement conduit à la mort. Cole a étudié en détail le fonctionnement des piqûres d’ARNm et a partagé ses observations avec d’autres médecins, qui les ont à leur tour confirmées.

Explosion des cas de cancer chez les militaires américains

Des conclusions similaires ont été tirées chez les militaires américains. Selon ces résultats, les taux de cancer parmi eux et leurs familles ont triplé après l’introduction du traitement génétique Covid-19. La bombe a éclaté après que trois médecins militaires se sont confiés à l’avocat Thomas Renz et ont présenté les données correspondantes de la base de données de surveillance de la santé du ministère de la Défense (DMED). Renz représente des clients qui ont porté plainte pour des effets secondaires de vaccins. Le sénateur républicain Ron Johnson a rendu ces informations publiques. La base de données du DMED a été mise hors ligne peu après, soi-disant pour « identifier et corriger » un problème de données. Lorsqu’elle a été remise en ligne, les données avaient été modifiées afin de dissimuler ces « signaux de sécurité » évidents.

Un nouveau cancer lymphatique après le booster

Des témoignages personnels de personnes qui ont pris l’injection de gène Covid-19 avec une grande conviction et qui se sont également fait booster indiquent également qu’un cancer jusque-là contrôlé peut se déclarer à nouveau et de manière beaucoup plus agressive. Dans le cas concret, une personne concernée raconte que son cancer lymphatique a été tenu en échec. En raison de son système immunitaire limité, il s’est fait piquer les gènes et a ensuite pris un booster. Le cancer lymphatique s’est ensuite déclaré plus massivement qu’auparavant. Il « doit supposer » que le booster Covid-19 en est la cause, a-t-il admis « le cœur lourd ».

Les autorités américaines manipulent les chiffres

En se référant aux analyses des rapports hebdomadaires sur les données de mortalité aux États-Unis (MMWR), les médias rapportent que les autorités sanitaires américaines (CDC) ont filtré les décès par cancer depuis août 2021 et les ont attribués aux décès par Covid afin de dissimuler l’augmentation des taux de cancer. Pour ce faire, les causes de décès ont tout simplement été « échangées » – les morts du cancer sont devenus des morts Covid afin d’embellir le taux de cancer. Ainsi, 20 % des « morts de Covid » seraient en fait des « morts du cancer ». On fait également remarquer que depuis 2015, il n’y a jamais eu de taux de cancer aussi élevé que depuis 2021. Les observateurs critiques se demandent : que fera le CDC lorsque Covid disparaîtra et qu’il ne pourra plus simplement « échanger » les causes de décès en cas de cancer.

BioNTech : Injection de gènes du cancer à partir de 2030

La toute nouvelle annonce de l’usine allemande de vaccins BioNTech s’inscrit bien dans ce contexte. Selon le CEO Ugur Sahin, la piqûre génétique contre le cancer devrait également voir le jour d’ici 2030. Il fonctionnerait selon le même principe que l’injection de gènes Covid-19. Les instructions génétiques pour des « protéines spike essentiellement inoffensives » sur le virus Covid sont transportées dans le corps et indiquent aux anticorps et autres forces de défense du système immunitaire ce qu’ils doivent chercher et ce qu’ils doivent attaquer. Le même principe pourrait être utilisé pour préparer le système immunitaire à détecter et à détruire les cellules cancéreuses, a déclaré le médecin en chef de BioNTech.

Traduction de Wochenblick.at

ABBE BOUBEE – SAINT NICOLAS DU CHARDONNET

LES NOUVEAUX LIVRES DE LAURENT GLAUZY SONT SORTIS :

LES SUPER LOGES n° 7

LA RUSSIE CONTRE L’EMPIRE DE BAAL

ET NOUS AVONS RECU LA TEINTURE MERE D’AIGUILLES DE PIN SYLVESTRE (PROVENANCE SOMMETS AUTRICHIEINS – Carinthie)

POUR COMMANDER

OU laurentglauzy1@gmail.com

SOUTENEZ-NOUS, ENCOURAGER NOTRE TRAVAIL PAR UN ABONNEMENT DE 5 OU 10 € / MOIS A PRO FIDE CATHOLICA

GRACE A VOUS NOUS AVONS PU RECRUTER UNE PERSONNE SUPPLEMENTAIRE POUR L’ECRITURE D’ARTICLES – MERCI

https://profidecatholica.com/faire-un-don/embed/#?secret=647J414hc3#?secret=ixJMrlyzP1

9 Commentaires

  • Ping : Les « turbo-cancer » qui dérangent la médecine. — Pro Fide Catholica – La vérité est ailleurs

  • Pour les cancéreux, une seule solution : un jeûne long hydrique, suivi d’un mode de vie entièrement végétalien.

    • quelques pissenlits en salade aident aussi.
      Et, quitte à retourner à Dieu, s’en remettre totalement à lui puisque s’en remettre à la médecine arrive au même point. Déjà Molière disait qu’on meurt d’avantage des remèdes que de la maladie.

  • Oui et l’huile de Nigel é ( cumin noir et 2 Ou 3 amandes d’abricot pour la vit b 17 Mais Pas plus ils contiennent aussi Du cyanure il me semble.
    Peut être Les MMS Ou Le DMSO.
    Et voir youtube vidéos : Dr J leu heilpratiker ã geneve pour les intraveineuses de vit C ou clinique Du cancer ã Khel près de Strasbourg.
    Et Le Dr Labreze sur l’intérêt énorme de la vit C.
    Voir aussi la vidéo sur Before it’s news Du Dr Jerry Tennant , très intéressante.

    • Sur beforeitsnews la vidéo Du Dr we’d Group interview par Mike Adams.
      L’urine contient nos cellules souches . Cette therapie est utilisée depuis 5000 ans dans des cliniques en Inde.
      Reinforce, Le corps rejette tout intru : cellules dégénérées en cancer, injections, venins,…permet aux cheveux de repousser, la peau se réhydrate, …
      ( prélever Le milieu de la mixion, surtout celle du matin).
      Je viens de commencera tester ! Après Tout Le ridicule ne tue plus.
      Pas vraiment d’odeur ni de goût !

  • Les sons de Royal Rife aussi sur youtube 50Hz cure all,
    Et mental waves d’Alex Michel, Ou good Vibes, Ou Anthony Sommers ( 741 Hz, 430 Hz, …etc.
    Et la Hôpital sans medecin de Chengzhen Chine . qui utilise les sons pour tuer le cancer. Vidéos youtube.

  • Sur le Twitter de Silva ô Trotta : voir Les super déclarations du ministre Croate

  • Les fact checkers sont financés par big pharma

Laisser un commentaire