Scénario « Bombardement « Russe » sur la Pologne » ? – Ihor Kolomoïsky et sa Privat Bank. Vidéos.

Bien évidemment, tous les Farfadets sont remontés à bloc contre la Russie de Poutine pour montrer combien la Russie est Criminelle !

Le NATO devrait plutôt dire : « I STAND WITH KOLOMOÏSKY AND HIS PRIVAT BANK. »

Couché les farfadets ! Vous l’ouvrirez lorsque la CIA et l’OTAN vous diront de l’Ouvrir !

Si Vladimir Poutine ne retenait pas les Mains des PURS ET DURS de Russie, il y a belle lurette qu’il ne resterait que des paysages de décombres dans lesquelles les Farfadets ne seraient que des Nains de Jardin éclatés en mille morceaux.


Ihor Kolomoïsky et sa PRIVAT BANK.

L’Histoire nous apprendra que pour SERVIR LEUR SUPERBE, les Banksters et les Oligarques Globe-Trotters ont monté, par le biais de la CIA, des bataillons Nazis en Ukraine sous le label de Stepan Bandera pour faire plus Vrai que Vrai, afin de livrer une guerre à mort à la Russie.

Le malheur, c’est que la jeunesse Ukrainienne, aucunement formée politiquement, est partie et part au combat contre la Russie EN SERVANT L’OTAN ET LEURS LIQUIDATEURS qui les transforment en CHARNIER.

C’est pourquoi, les causes produisant Toujours les mêmes effets, il est Très important de se former et d’étudier l’Histoire.

C’est d’ailleurs, et Merci à lui, le Rav Reuven qui explique qu’Adolf Hitler, une fois élu, a Virer d’Allemagne les Oligarques et les Banksters qui étaient tous juifs en abolissant en coordination tous les claques et bordels qui faisaient que Berlin était la ville qui compilait tous les vices et perversions des plus horribles.

A partir de ce fait Historique, l’on constate que les « Bataillons Nazis » d’Ukraine n’ont RIEN A VOIR, ni de près ni de Loin, avec le 3ème Reich Nazi d’Adolf Hitler du fait que les vices, perversions, Banksters et Oligarques qui produisent autant les perversions que la misère n’ont jamais été ciblés en Ukraine.

Les « Bataillons Nazis » en Ukraine terrassent des CIVILS Ukrainiens pro Russes et des Russes et AUCUNEMENT ceux qui les dirigent vers leur propre mort en ayant fait de leur Pays un oratoire de Souffrance tandis qu’Adolf Hitler a redressé l’Allemagne de main de Maître en redonnant la Fierté qu’il avait perdu à son Peuple.

Le point commun qu’il y a entre l’Ukraine avec ses Bataillons de l’OTAN appelés « Nazis » et la Véritable Allemagne Nazie, c’est que (((LES ALLIES OTANESQUES ANGLO-SAXONS))) n’hésitent Jamais à répandre du SANG D’INNOCENTS pour SERVIR LEURS INTERÊTS.

Vidéo Intégrale sur Odysee :

https://odysee.com/@LeServicePublicLibre:4/Chronique-Hebdo–30:3

« Qui ne gueule pas la Vérité quand il sait la Vérité se fait Complice des Menteurs et des Faussaires. »

Charles Péguy.


5 Commentaires

  • En fait, c’est un missile de la défense anti-aérienne ukrainienne qui est tombé en Pologne . Ce Zelensky devient de plus en plus encombrant pour l’occident .

    Allez !! pour le plaisir …..

    LEURS REPRÉSENTANTS OFFICIELS ET IRREMPLACABLES POUR LE 4 ieme REICH SONT SCHWAB et SORROS et MACRONESCULE ,

    1–Supposons que la capitulation Allemande ne soit qu’une armistice. le III Reich aurait donc signé un traité de paix le laissant comme autorité (toujours) légitime sur l’Allemagne, la Pologne et l’Autriche. La Cour constitutionnelle de Karlsruhe a, le 31 juillet 1973, précisé que le III Reich a survécu à la guerre de 45. C’est ce qui transparaît du préambule des articles 16, 23, 116 et 146 de la loi fondamentale (Allemande). Selon la jurisprudence de la Cour Constitutionnelle, le Reich allemand a toujours une capacité légale (BVerfGE 2, 266(277) ; 3, 288(319f); 5, 85(126); 3, 309, 336, 363), mais pas de capacité juridique, par manque d’organes légaux et institutionnels. Les gouvernements actuels ne sont que transitoires.

    2–« La France est le pays le plus corrompu du monde développé »
    Par Vincent Bénard, mardi 19 septembre 2006 à :: General :: #6 :: rss
    Selon cette étude publiée en juin par l’Institute of Economic Affairs de Londres, la France serait, d’assez loin, le pays le plus corrompu du monde développé, devant le Japon et l’Italie.
    Ce qui choque le plus les auteurs de l’étude, ce ne sont pas seulement les « très forts » soupçons de corruption qui pèsent sur les plus hautes instances de l’état, actuelles ou passées, c’est le fait que nulle part ailleurs n’ait été mis en place un système interdisant ouvertement d’enquêter sur certaines personnes et interdisant toute forme de mise en cause.
    La seule solution efficace pour lutter contre les corrompus, est de couper à la source leurs possiblités de distribuer privilèges et prébendes, bref, de libérer la vie publique et économique de l’emprise de l’état.

  • A partir de ce fait Historique, l’on constate que les « Bataillons Nazis » d’Ukraine n’ont RIEN A VOIR, ni de près ni de Loin, avec le 3ème Reich Nazi d’Adolf Hitler du fait que les vices, perversions, Banksters et Oligarques qui produisent autant les perversions que la misère n’ont jamais été ciblés en Ukraine.

    CONNERIE !!!! et ça c’est quoi ????

    https://www.cairn.info/revue-humanisme-2014-2-page-5.htm
    Le nationalisme néonazi ukrainien

    18
    L’Ukraine a été un des cœurs de la Shoah : environ 1,5 million de Juifs ukrainiens ont été exterminés par les nazis et leurs supplétifs locaux, la plupart étant des nationalistes de Galicie, antisémites violents, même s’ils considéraient que les ennemis principaux était les Russes et les Polonais. Selon leur organisation OUN, dirigée par Stepan Bandera, « les Moscovites, les Polonais et les Juifs nous sont hostiles et doivent être exterminés dans cette lutte, en en particulier ceux qui résisteraient à notre régime ». Et l’éphémère chef OUN de l’État ukrainien de préciser : « Je soutiens donc la destruction des Juifs et la pertinence de l’apport des méthodes allemandes d’extermination des Juifs en Ukraine, plutôt que de tenter de les assimiler. » Des milliers de nationalistes rejoignirent l’armée populaire UPA, qui se livra à d’effroyables massacres de dizaines de milliers de personnes, ou la Division SS Galicie.

    19
    Dès le retour à l’indépendance en 1991, ces tentations nationalistes revirent le jour en Galicie. Cette même année, Oleg Tiagnybok créa dans la capitale de la Galicie, Lviv, le Parti national social d’Ukraine, avec l’emblème de la division SS Das Reich. « L’intellectuel » du parti, spécialiste de la prise du pouvoir par les nazis et les fascistes, fonda un Centre de recherches politiques Joseph Goebbels. En 2004, pour plus de respectabilité, ils renommèrent le parti Svoboda – « Liberté », tout un programme…

    20
    Aujourd’hui encore ils vénèrent l’OUN-UPA et réalisent des clips à la gloire des Waffen SS [3]
    [3]http://tinyurl.com/ukgo-3
    et vont même jusqu’à les ré-inhumer avec les honneurs militaires, habillés en SS, avec l’aide de l’Église et des autorités [4]

    21
    Oleg Tiagnybok dénonça dans une lettre ouverte en 2005 les « activités criminelles de la juiverie » de son pays [5]
    [5]http://tinyurl.com/ukgo-5.
    . Il figure ainsi en 2012 dans le Top 10 des antisémites mondiaux du centre Simon Wiesenthal [6]
    [6]http://tinyurl.com/ukgo-7.
    , pour ses propos visant à « purger l’Ukraine des 400 000 Juifs et autres minorités qui s’y trouvent » et dénonçant la « mafia Judéo-Moscovite ».

    22
    Svoboda a prospéré, s’alliant avec la droite ukrainienne de Tymochenko, dénoncée du coup par les organisations juives en 2012 [7]
    . Ce parti atteint ainsi 10% des voix aux législatives de 2012 – mais 30% des voix en Galicie et 1% dans l’Est. Le Congrès Juif Mondial alerta les gouvernements en 2013 sur ce parti « néo-nazi [8]
    [8]http://tinyurl.com/ukgo-9.
    » et 25% des députés de la Knesset ont pris la plume pour alerter le Parlement européen. En vain… [9]

  • Non BFMTV, ce n’était pas un missile tiré par l’Ukraine contre un missile russe, c’étaient deux missiles tirés par l’Ukraine volontairement vers la Pologne, pour tenter de faire croire qu’il s’agissait d’un tir russe. Cela s’appelle un False Flag. Mais toutes les ressources électroniques existent pour localiser le point de départ de ces missiles.
    VZ a cherché à conduire l’OTAN dans une escalade contre la Russie, en fonction de l’article 5 de l’OTAN (si un pays de l’OTAN est attaqué, tous les membres de l’OTAN doivent le défendre). Mais VZ n’a pas à dire à l’OTAN ce qu’elle doit faire, d’autant que l’Ukraine n’a pas voix au chapitre.
    Et il est cocasse d’entendre VZ dire que ‘Ukraine protégera ses frères polonais …
    Ce False Flag a également été lancé pour détourner l’attention des medias du discours de Trump (hier soir 21h, heure US), au cours duquel il a annoncé sa candidature aux présidentielles 2024.

  • ça va mal finir…..La patience à ses limites.

  • POUTINE A GAGNE SA SAINTE GUERRE contre la mondiale ignominie mammon-talmud!! INFO à tous: Echelle de Jacob blog: 16 novembre 2022 (Source courrier des stratèges) Pourquoi les Américains ont-ils reconnu aussi rapidement que les missiles tombé en Pologne étaient ukrainiens? En quelques heures, le dossier était plié. Les Américains décidaient qu’il n’y aurait pas de surenchère anti-russe sur les missiles tombés en Pologne. J’ai demandé à Alexandre N. de nous décrypter cette rapidité inhabituelle à « innocenter » les Russes. C’est moins dû à un souci de la vérité qu’au constat du rapport de forces réel, sur le terrain. Le Pentagone sait que la supériorité aérospatiale russe est bien réelle et le ministère de la défense américain n’a pas envie de se livrer à une escalade qui se finirait par une défaite piteuse : depuis le début de la guerre, tous les systèmes de défense antiaérienne fournis par les Occidentaux à l’Ukraine, ont été mis en échec par les armes aérospatiales russes. J’aime toujours m’entretenir avec Alexandre N. parce que “ça décape”. Toutes les erreurs de stratégie sont passées au crible. Russes ou occidentales. A travers l’histoire. Mais récemment, la balance penche du côté occidental. Et, ce matin, Alexandre était particulièrement sarcastique : “Avez-vous remarqué la vitesse à laquelle les Américains ont douché l’enthousiasme des Polonais à déclencher l’antépénultième guerre mondiale ? La vitesse à laquelle, soudain on a extrait de terre des bouts de ferraille avec des marquages ukrainiens ? Du jamais vu !“ C’est d’autant plus vrai que sur Nordstream, par opposition, c’est silence radio depuis des semaines. Comme quoi, quand on veut, du côté américain, on peut aller très vite vers la vérité. Mais quelle est la motivation américaine? Hier soir, on avait un scénario où Zelenski faisait des bonds en réclamant une punition sévère de la Russie. Le gouvernement polonais tendait à dramatiser. Et on avait même Associated Press qui avait interrogé une ’’gorge profonde” du renseignement américain qui était sûre de son coup : les projectiles incriminés étaient le résultat d’un tir russe. Et puis ce matin tous les médias occidentaux marchent au pas. Une, deux, une deux: on vous dit que c’est une erreur ukrainienne. “La DCA occidentale est complètement dépassée. Il faut calmer le jeu.”

    Pour Alexandre N.: “Le problème est simple : il faut calmer le jeu avec la Russie parce que la DCA occidentale est complètement dépassée, et que, par conséquent, aucune capitale de l’OTAN n’est plus protégée“. Non seulement Kiev mais Varsovie, Berlin, Paris, Londres. Et même Washington. Mon interlocuteur ajoute : “Aucun des systèmes n’a résisté : IRIS-T SLM allemand, Arrow-3 israélien, crotale français,… Les missiles russes ont tout percé, avec un ratio de pertes minimal. De plus, les stocks occidentaux ont été stupidement épuisés. La raison en est tout simplement une vaste erreur de stratégie des moyens : les Occidentaux ont mal anticipé la menace aérienne “future” (en particulier l’impact des drones et l’émergence des armes hypervéloces), et ce n’est absolument pas réparable dans les 10 années qui viennent. Donc personne n’a envie de s’engager dans une escalade avec la Russie“. Il y a suffisamment d’esprits lucides dans les états-majors occidentaux. Et ils savent ce que les sociétés occidentales ne doivent pas percevoir : l’OTAN s’est engagé imprudemment dans un bras de fer avec la Russie.

    La journée du 15 novembre a montré l’impuissance ukrainienne (et donc OTANienne). Il est vrai qu’il n’y a pas que des aigles dans les états-majors de l’OTAN. “On a eu droit à un méchant désaveu par le réel : Le 15 novembre au matin, la propagande américaine, reprise par les Ukrainiens et les médias européens, expliquait que les Russes étaient en rupture de stock pour les missiles et les drones. Dans les heures qui suivent, l’Ukraine subit des attaques comme jamais!“ En effet, le bilan de la journée du 15 novembre est terrible. A se demander si la montée en épingle des missiles tombés en Pologne n’avait pas pour objectif de faire oublier les destructions infligées par les Russes aux infrastructures ukrainiennes, sans que les Kiéviens puissent riposter. “À la suite de dizaines de frappes dans diverses régions d’Ukraine, le courant a été coupé à Kiev, Kharkov, Jytomyr, Khmelnytsky, Soumy, Lvov, Rivne, Odessa et Izyum. Il y a également eu des frappes sur Vinnitsa, Krivoy Rog, Kovel, Krementchoug, Ivano-Frankivsk, Zaporozhye, etc. etc. Regardez les photos/vidéos et autres détails des frappes sur la chaîne https://t.me/boris_rozhin [via télégram donc non ouvert aux sans iphones], et vous aurez une idée de la disproportion des forces, alors que l’Ukraine est entraînée par l’OTAN depuis des années“.

    Et Alexandre N. surenchérit suite à ma question : “Lorsque Rybar expliquait ironiquement, à la fin de l’après-midi, “Dans la soirée, nous attendons des histoires sur le fait que les 120% des missiles volant vers l’Ukraine ont été abattus”, il nous donne une des clés de la polémique sur les missiles tombées en Pologne. Il y avait une tentative de diversion de la part des Ukrainiens et des Polonais”. Les Américains ne veulent pas engager de missiles Patriot en Pologne. Mais les Américains n’ont pas voulu entrer dans ce jeu : ’’Probablement la prudence américaine s’explique-t-elle par la volonté de ne pas engager les Patriot en Pologne. On sait déjà (expérience yéménite) qu’ils ne sont pas performants. Je le sais pour ma part depuis 1992 où je l’ai vu en action sur un terrain d’essai américain. Ce missile a un vice de conception. Il ne fait pas le poids face aux missiles russes“. Est-on arrivé à un point d’inflexion, demandé-je pour finir à mon interlocuteur ? ’’Il est clair que le Pentagone ne veut pas de guerre ».

Laisser un commentaire