Allemagne : quand un « homme de couleur » agresse des membres LGBTQ.

L’homophobie est un des thèmes favoris des médias européens ; surtout lorsque les images de l’homophobe cadrent avec les clichés de la presse aux ordres : Blanc, masculin, de droite, réactionnaire, hétéro, attardé. Or, cette même presse d’incompétents, de gauchistes primaires et inculte se trouve fort gênée lorsque les agressions contre les homosexuels sont perpétrées par ceux qui sont également considérés comme des figures de proue de la communauté bigarrée de la diversité.

La présente histoire se déroule en Allemagne : la police recherche activement un homme noir qui a agressé une « activiste » engagée. La victime, une jeune femme de Bochum, qui, avec d’autres personnes partageant les mêmes idées et portant un drapeau arc-en-ciel, voulait « montrer le drapeau » à la gare centrale d’Essen contre, à votre avis, « l’intolérance et la haine ».

L’incident s’est produit le 4 juillet 2022, mais n’a été rendu public que maintenant pour des raisons obscures ; des « raisons tactiques d’enquête » n’en sont probablement pas la cause. Il s’agissait plutôt du fait que le suspect était un « homme à la peau foncée » d’environ 25 ans – ce qui laisse toujours planer le soupçon délicat d’un prétendu « racisme » dans les recherches, les accusations et les attributions de délits, car il est bien connu que dans l’Occident des valeurs contemporaines, lorsqu’un Noir fait quelque chose, ce n’est pas la même chose que lorsqu’un Blanc le fait.

Surtout quand un représentant d’un groupe de tolérance multicolore, un Noir, s’en prend à une représentante d’un autre groupe de tolérance multicolore, une lesbienne. Cette dernière avait apparemment fait la fête toute la journée avec des amis lors du Christopher Street Day (CSD) à Cologne et se trouvait sur le chemin du retour vers la région de la Ruhr lorsqu’elle a rencontré l’ « homme de couleur » homophobe, qui se trouvait en présence de quelques accompagnateurs à la peau également foncée.

Apparemment, les partenaires LBGTQ avaient abordé les hommes – sans aucune « peur de l’homme noir » – sur le quai de la gare et leur avaient demandé la bonne liaison ferroviaire.

Au lieu de répondre, l’homme noir a craché sur le drapeau arc-en-ciel. Le groupe a alors pris la fuite. Plus tard, ils ont à nouveau rencontré les hommes – dont l’un a alors assommé la femme.

ABBE BOUBEE – SAINT NICOLAS DU CHARDONNET

LES NOUVEAUX LIVRES DE LAURENT GLAUZY SONT SORTIS :

LES SUPER LOGES n° 7

LA RUSSIE CONTRE L’EMPIRE DE BAAL

ET NOUS AVONS RECU LA TEINTURE MERE D’AIGUILLES DE PIN SYLVESTRE (PROVENANCE SOMMETS AUTRICHIEINS – Carinthie)

POUR COMMANDER

https://profidecatholica.com/boutique/embed/#?secret=Zz0DGjQdsx#?secret=Tvh14Mhv1r

https://profidecatholica.com/librairie-2/embed/#?secret=hkrYoQm3Y0#?secret=c6Jza7rCxB

OU laurentglauzy1@gmail.com

SOUTENEZ-NOUS, ENCOURAGER NOTRE TRAVAIL PAR UN ABONNEMENT DE 5 OU 10 € / MOIS A PRO FIDE CATHOLICA

GRACE A VOUS NOUS AVONS PU RECRUTER UNE PERSONNE SUPPLEMENTAIRE POUR L’ECRITURE D’ARTICLES – MERCI

https://profidecatholica.com/faire-un-don/embed/#?secret=MHhjazhBW2#?secret=DQDkbmbTFZ

Laisser un commentaire