Lettre d’une femme âgée enfermée dans une maison de retraite.

 » Cette lettre représente l’équilibre de ma vie.

J’ai 82 ans, 4 enfants, 11 petits-enfants, 2 arrière-petits-enfants et une chambre de 12 mètres carrés.

Je n’ai plus de maison ni d’objets qui me sont chers, mais j’ai quelqu’un qui range ma chambre, me prépare à manger et fait mon lit, contrôle ma tension artérielle et me pèse.

Je n’ai plus le rire de mes petits-enfants, je ne peux plus les voir grandir, s’embrasser et se battre; certains d’entre eux viennent me voir tous les 15 jours ; d’autres tous les trois ou quatre mois ; d’autres, jamais.

Je ne fais plus de croquettes ni d’œufs farcis ni de rouleaux de viande hachée, ni de point de croix. J’ai encore quelques passe-temps à faire et le puzzle sudoku qui m’amuse un peu.

Je ne sais pas combien il me restera, mais il faut que je m’habitue à cette solitude ; je fais de l’ergothérapie et j’aide comme je peux ceux qui sont plus mal lotis que moi, même si je ne veux pas trop m’attacher : ils disparaissent fréquemment. On dit que la vie s’allonge de plus en plus. Pourquoi ? Quand je suis seule, je peux regarder les photos de ma famille et quelques souvenirs que j’ai ramenés de chez moi.

J’espère que les prochaines générations comprendront que la famille est faite pour avoir un lendemain (avec les enfants) et pour rendre à nos parents le temps qu’ils nous ont donné pour nous élever. « 


8 Commentaires

  • Merci Brianjane !
    Une très belle lettre. On aimerait aider cette dame. Prions pour elle !

  • Ils (les 1%) ont tout fait pour détruire les bases de la vie sociale sociable religieuse qui nous unissent . Pas les leurs car ils se marient entre eux pas de déferlement d’étrangers sur leur sol, leurs prières et leurs cultes sont bien administrés ! Cherchez l’erreur et vous aurez compris qui sont nos ennemis .pas de problème ils le disent ouvertement qu’ils sont les maîtres de l’univers .
    Nos ainés ont été mal traités par leur plan de 💉 .

  • Merci Brianajane, de ce beau témoignage et merci à la personne qui vous l’a confié !!

  • quelle tristesse, je ferai tout ce que je peux pour les garder auprès de moi avec l’aide d’une aide à domicile,

  • Merci à Brianajane pour cette lettre très touchante, reflet d’une triste réalité de notre époque : l’abandon, l’égoïsme, l’indifférence, l’ignorance qui engendre la méconnaissance et l’ingratitude, le non-respect des générations précédentes, de nos anciens.

    La vie ne vient pas de nous, nous la recevons d’autrui : nos parents, des personnes qui nous ont aidées à grandir, Dieu. Le texte biblique nous invite à ne pas nous mettre à l’origine de tous et à ne pas renier ce qui nous précède.

    Exode 20-12 :
    « Honore ton père et ta mère, afin que tes jours soient prolongés sur la terre que l’Eternel, ton Dieu, te donne »

    Honorer, c’est avoir de la considération, de l’estime, du respect, non pas absolument envers ceux qui le méritent dignement, mais selon la position particulière que Dieu a donnée à certaines personnes vis-à-vis de nous, tout en ayant à cœur de gagner son âme à Jésus-Christ. Ainsi, « honorer » ne signifie pas forcément que ceux envers lesquels nous avons du respect soient aussi pour nous des amis.

    Honorer ses parents signifie à l’évidence que nous devons commencer par les aimer. Sommes-nous toujours à la hauteur dans ce premier aspect, aimons-nous positivement nos parents, sommes-nous les premiers à rechercher leur bien, en tout temps et à tous égards ?

    Timothée, au chapitre 3. Et dans l’un et dans l’autre de ces passages, nous avons cette mention :
    « … désobéissants à leurs parents ».
    Le livre des Proverbes décrivait déjà un tel état de chose : « Il est une génération qui maudit son père et qui ne bénit pas sa mère, une génération pure à ses propres yeux et qui n’est pas lavée de son ordure, une génération… ses yeux sont hautains, et ses paupières élevées ! » Proverbes. 30 : 11-13.

    L’honneur dû aux parents durant toute leur vie.
    Honorer son père et sa mère, c’est une chose que nous avons à faire, non seulement pendant notre enfance, mais durant tout le temps où nos parents sont en vie, et même après leur mort – en tout cas, pendant toute la durée de notre propre vie.
    Savoir écouter nos parents et ne pas manquer de respect à leur égard :
    « Ecoute ton père qui t’a engendré, et ne méprise pas ta mère quand elle aura vieilli » : Proverbes 23 : 22

    D’autre part, une mère âgée, fatiguée et dépendante, est toujours digne du plus grand honneur. Voyez de quelle manière le Seigneur a pris soin de sa mère à l’heure même de la croix. Il était loin de l’oublier dans sa douleur et Il la préserve d’une vie d’isolement en la confiant au bien-aimé disciple Jean. : Jean 19 -26-2

    Nous lisons en Matthieu 15 : 4 : « Dieu a commandé : « Honore ton père et ta mère » ; et : « Que celui qui maudit ou injurie père ou mère soit puni de mort ».

    Le livre des Proverbes adresse les avertissements les plus solennels à celui qui méprise ses parents : « Qui maudit son père et sa mère, – sa lampe s’éteindra au sein des ténèbres » : Proverbes. 20 : 20.

    « Voler père et mère en disant que ce n’est pas un crime, c’est se faire le compagnon d’un artisan de ruines. » : Proverbes 28 : 24

    «L’œil qui se rit d’un père et n’a que dédain pour les rides d’une mère, puisse-t-il être arraché par les corbeaux de la vallée, dévoré par les aigles ! » : Proverbes 30 : 17.

    Le Seigneur nous demande aussi d’entourer nos parents de nos soins dans l’âge avancé et de nous soucier de leurs besoins. En fin de vie, s’ils se retrouvent dans un état d’extrême dépendance, ils auront besoin de nous pour vivre, comme nous avons eu besoin d’eux dans notre enfance ! Ces besoins ne sont pas seulement d’ordre matériel ; nos parents ont besoin de notre affection, que nous soyons attentionnés pour eux, dévoués. ».

    Tout le bien qui sera fait ainsi à nos parents pour l’amour du Seigneur aura sa récompense, « car Dieu n’est pas injuste pour oublier votre œuvre et l’amour que vous avez montré pour son nom… » : Hébreux. 6 : 10.

    https://www.bible-notes.org/article-2135-honore-ton-pere-et-ta-mere.html

    • Le problème est que les français se sont éloignés de la foi.
      Sans foi il n’y a plus l’importance de la famille, on retombe dans les guerres de clans, l’individualisme et les intérêts tribaux. Je suis des années 80 et déjà à cette époque le pays était dé-christianisé. On ne m’a rien transmis à ce niveau-là et j’ai plutôt vu les générations précédentes profiter d’une vie douce sans se soucier vraiment de ce qui allait arriver à leurs enfants après eux. Ceci n’enlève rien évidemment au devoir que les enfants ont envers leurs parents. Mais un peuple qui s’éloigne ainsi de Dieu ne peut pas non plus provoquer de bonnes choses en retour, c’est impossible.

    • Et je parle là bien sûr d’une manière générale, pas de cette femme en particulier, que je ne connais pas, dont je ne connais pas la vie et à qui je souhaite le meilleur. Nous aimerions tous ici je pense qu’il en soit autrement. Mais la situation me semble à vrai dire pénible à vivre pour toutes les personnes conscientes : notre pays a subi une guerre.

  • Chaque personne agé est une tresor des secrets et de connaissance – chaque personne agé est un mini museé.

Laisser un commentaire