Pas-de-Calais : Drame. Un agent du fisc séquestré puis tué dans le cadre d’un contrôle. Vidéo.

Dans ce système où l’état s’attribue toute une organisation de surveillance du travail et des biens -l’Administration fiscale- pour aller traquer ceux qui sont déjà dans une détresse profonde, c’est toujours le Pire qui qui arrive face à des gens qui n’ont plus rien à perdre puisqu’ils ont tout perdu.

Ce nouveau drame est la malheureuse preuve que le système tel qu’il est doit être totalement repensé.

Plus rien ne fonctionne parce-que personne n’est à sa place.

L’état Français est devenu le bibendum qui se goinfre toujours plus sur le travail des Français en sachant que ce n’est pas à l’état à s’occuper des différents secteurs du travail.

Pour que le LIBERALISME soit l’alpha et l’oméga du commerce, les CORPORATIONS ont TOUTES été abolies alors qu’elles étaient les ANGES GARDIENS de TOUS LES METIERS.

Des corporations d’ancien régime à leur interdiction en 1791

Thèmes abordés

Corporations d’Ancien Régime, monde du travail, apprentis, maitres, société de corps, société d’individu, décret d’Allardeloi Chapelier

https://www.doc-du-juriste.com/droit-prive-et-contrat/droit-du-travail/dissertation/corporations-ancien-regime-leur-interdiction-1791-481895.html

Résumé du document

Sous l’ancien régime, le monde du travail est organisé en corporation. Cela veut dire que toutes les personnes qui exercent le même métier se regroupent dans une corporation. Cette corporation gère tout ce qui relève de l’activité de travail. C’est donc la formation (les apprentis sont formés par des maitres), la fixation des prix, des rémunérations, le commerce de marchandises. Dans ces corporations on trouve à la fois les maitres et les apprentis. Les corporations de métiers tels qu’elles fonctionnent dans l’ancien régime ne sont pas du tout les ancêtres des syndicats que l’on connait aujourd’hui.

Sommaire

  1. Le monde des corporations
  2. La Révolution française contre les corporations
    1. La percée du libéralisme économique
    2. De la société de corps à la société d’individu

Extraits

[…] À partir de là, les privilèges n’ont plus lieu d’être. L’abolition des privilèges à lieu la nuit du 4 août 1789. Discours de l’abbé de Sieyès. Art 1 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 : hommes naissent libre et égaux en distinctions sociales ne peuvent être fondés que sur l’utilité commune ». Ce passage à une société d’individu art 1 de la DDHC du 26/08/1789 : les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit et les distinctions sociales ne peuvent être fondés que sur l’utilité commune : il existe des distinctions sociales tout de même Dans la DDHC et dans certains articles ont sent l’influence libérale . […]

[…] Des corporations d’ancien régime à leur interdiction en 1791 I. Le monde des corporations Sous l’ancien régime, le monde du travail est organisé en corporation. Cela veut dire que toutes les personnes qui exercent le même métier se regroupent dans une corporation. Cette corporation gère tout ce qui relève de l’activité de travail. C’est donc la formation (les apprentis sont formés par des maîtres), la fixation des prix, des rémunérations, le commerce de marchandises. Dans ces corporations, on trouve à la fois les maîtres et les apprentis. […]

[…] Les corporations prenaient en charge toutes les dimensions de la vie sociale. Ils prenaient en charge tous les aléas de la vie (famille, maladie, vieillesse, funérailles C’est précisément pour rompre avec ce type d’organisation que les révolutionnaires vont interdire les corporations. II. La Révolution française contre les corporations La percée du libéralisme économique La première raison qui explique la suppression des corporations est l’influence symbolique des idées libérales : en 1776, Adam Smith publie richesse des nations ». Il fait l’éloge de la liberté de la concurrence et l’économie de marché, métaphore de la main invisible, le laissez-faire laissez-passer Cette idée est donc à l’opposer des corporations. […]

[…] Il propose leur suppression au parlement en 1776. La plupart des parlementaires y voient le risque d’un travail mal fait. L’idée est qu’il faut soumettre les hommes à une hiérarchie, à une discipline au risque de voir le travail être mal fait. Pour les hommes politiques de l’époque, supprimer les corporations serait un risque de voir mettre en danger la société. Turgot est influencé par les idées libérales et aussi par la philosophie des lumières pour qui l’État doit être composé d’individu. […]

[…] Dans l’ancien régime, il n’existe pas de véritable industrie. L’économie repose donc sur l’agriculture et l’artisanat. L’activité économique se fait dans de petits ateliers. L’artisan est propriétaire de son outil de travail et forme les apprentis. Deuxième élément : la société d’ancien régime est une société corporative. C’est-à-dire qu’il s’agit d’une société de corps. C’est une société dont l’atome de base n’est pas comme aujourd’hui l’individu, la société est organisée en corps qui sont les sujets du roi. La société d’ancien régime est une société d’ordre et dans ces ordres il y a des corps. […]


Tous les métiers, aujourd’hui, ne sont protégés PAR PERSONNE. C’est pourquoi LES ASSURANCES DISPENDIEUSES ont vu le jour dans le but de toujours extorquer de l’argent quel que soit le secteur où l’on soit.

Ce système est à bout de souffle et démontre que la seule protection possible est de revenir aux Corporations dans lesquelles PERSONNE, JAMAIS, N’A ETE TUE.

Mementum :

1- Louis XIV n’a jamais dit « L’état, c’est moi. »

2 – L’abolition des « Privilèges » fut l’ABOLITION DES PROTECTIONS que tous les corps des métiers avaient. Ceci afin de mettre en place LE LIBERALISME qui a été, qui est et qui sera LE PRIVILEGE d’une caste si nous n’y mettons pas FIN.

Que chacun médite bien sur ce qu’étaient les Corporations dans le Royaume Catholique de France dans lequel le Roi et son Gouvernement n’ont Jamais envoyé d’inspecteurs pour racketter un paysan, un ouvrier, un maître d’oeuvre, un avocat, un notaire, etc. car Tous les corps de métiers étaient protégés et par cela même, c’était celui qui travaillait qui l’était.

Avec le Libéralisme et l’état bibendum, le résultat d’aujourd’hui, après 330 ans de coups de matraque, est sans appel !

Nous avons dans la société des suicides dans le monde Paysan, Agricole et Viticole, des détournements d’argent à outrance un peu partout, des faux et usage de faux à foison, du blanchiment d’argent, de la corruption en veux-tu en voilà à tous les niveaux, etc…..

Le Libéralisme a été mis en place en le présentant comme UN PROGRES alors qu’il n’est que LA MORT, LA REGRESSION ET LA DECHEANCE des sociétés qui étaient fondées sur le BIEN COMMUN.

Histoire des Corporations : https://www.studocu.com/fr/document/institut-catholique-de-paris/histoire-moderne/les-corporations/3668158


3 Commentaires

  • –« La France est le pays le plus corrompu du monde développé »
    Par Vincent Bénard, mardi 19 septembre 2006 à :: General :: #6 :: rss
    Selon cette étude publiée en juin par l’Institute of Economic Affairs de Londres, la France serait, d’assez loin, le pays le plus corrompu du monde développé, devant le Japon et l’Italie.
    Ce qui choque le plus les auteurs de l’étude, ce ne sont pas seulement les « très forts » soupçons de corruption qui pèsent sur les plus hautes instances de l’état, actuelles ou passées, c’est le fait que nulle part ailleurs n’ait été mis en place un système interdisant ouvertement d’enquêter sur certaines personnes et interdisant toute forme de mise en cause.
    La seule solution efficace pour lutter contre les corrompus, est de couper à la source leurs possiblités de distribuer privilèges et prébendes, bref, de libérer la vie publique et économique de l’emprise de l’état. C’est un des axes forts des propositioons d’Alternative Libérale !

    –« La France est le pays le plus corrompu du monde développé »
    Par Vincent Bénard, mardi 19 septembre 2006 à :: General :: #6 :: rss
    Selon cette étude publiée en juin par l’Institute of Economic Affairs de Londres, la France serait, d’assez loin, le pays le plus corrompu du monde développé, devant le Japon et l’Italie.
    Ce qui choque le plus les auteurs de l’étude, ce ne sont pas seulement les « très forts » soupçons de corruption qui pèsent sur les plus hautes instances de l’état, actuelles ou passées, c’est le fait que nulle part ailleurs n’ait été mis en place un système interdisant ouvertement d’enquêter sur certaines personnes et interdisant toute forme de mise en cause.
    La seule solution efficace pour lutter contre les corrompus, est de couper à la source leurs possiblités de distribuer privilèges et prébendes, bref, de libérer la vie publique et économique de l’emprise de l’état. C’est un des axes forts des propositioons d’Alternative Libérale !

  • –« La France est le pays le plus corrompu du monde développé »
    Par Vincent Bénard, mardi 19 septembre 2006 à :: General :: #6 :: rss
    Selon cette étude publiée en juin par l’Institute of Economic Affairs de Londres, la France serait, d’assez loin, le pays le plus corrompu du monde développé, devant le Japon et l’Italie.
    Ce qui choque le plus les auteurs de l’étude, ce ne sont pas seulement les « très forts » soupçons de corruption qui pèsent sur les plus hautes instances de l’état, actuelles ou passées, c’est le fait que nulle part ailleurs n’ait été mis en place un système interdisant ouvertement d’enquêter sur certaines personnes et interdisant toute forme de mise en cause.
    La seule solution efficace pour lutter contre les corrompus, est de couper à la source leurs possiblités de distribuer privilèges et prébendes, bref, de libérer la vie publique et économique de l’emprise de l’état. C’est un des axes forts des propositioons d’Alternative Libérale !

    –« La France est le pays le plus corrompu du monde développé »
    Par Vincent Bénard, mardi 19 septembre 2006 à :: General :: #6 :: rss
    Selon cette étude publiée en juin par l’Institute of Economic Affairs de Londres, la France serait, d’assez loin, le pays le plus corrompu du monde développé, devant le Japon et l’Italie.
    Ce qui choque le plus les auteurs de l’étude, ce ne sont pas seulement les « très forts » soupçons de corruption qui pèsent sur les plus hautes instances de l’état, actuelles ou passées, c’est le fait que nulle part ailleurs n’ait été mis en place un système interdisant ouvertement d’enquêter sur certaines personnes et interdisant toute forme de mise en cause.
    La seule solution efficace pour lutter contre les corrompus, est de couper à la source leurs possiblités de distribuer privilèges et prébendes, bref, de libérer la vie publique et économique de l’emprise de l’état. C’est un des axes forts des propositioons d’Alternative Libérale !

  • La France n’est pas mal sur le plan corruption sans corporation mais là où je vis ils ne sont pas mal non plus AVEC des corporations (USA, Canada et autres…)..

Laisser un commentaire