Le transhumanisme, le côté obscur potentiel du progrès technologique

COMMENTAIRE

Par le Dr Ben Carson – – Mercredi 9 juin 2021

Washington Times

link:https://www.washingtontimes.com/news/2021/jun/9/transhumanism-the-potential-dark-side-of-technolog/

La poursuite de la vie éternelle pour le corps physique comporte des considérations importantes pour la technologie, mais aussi pour la foi

OPINION:

« Tout au long de l’histoire, le progrès de l’humanité a été inextricablement lié au progrès de la technologie. Les progrès technologiques nous ont permis de réduire la pauvreté et la faim, de sauver des vies grâce à la médecine moderne et, de manière générale, d’améliorer l’épanouissement humain. Par exemple, les progrès dans l’utilisation des prothèses, des implants et de la robotique ont permis aux personnes handicapées de retrouver mobilité et indépendance. Nous avons vu des paraplégiques marcher à nouveau avec l’utilisation d’exosquelettes et un double amputé participer aux Jeux Olympiques. En effet, il semble qu’il n’y ait pas de limite à ce que l’avenir peut nous réserver.

Mais il y a toujours des limites à ce qui est bien et juste : ce n’est pas parce que nous pouvons faire quelque chose que nous devons le faire. Nous devons avancer non seulement en toute sécurité, mais aussi éthiquement et moralement. Trop souvent, la moralité est déterminée par les préférences sociétales dominantes de l’époque plutôt que par des vérités fondamentales fondées, telles que le fait que nous sommes tous des enfants de Dieu, créés à son image. Trop souvent, la poursuite de la prochaine grande percée oublie cela, comme dans le cas récent de chercheurs qui ont réussi à cultiver des embryons de singe contenant des cellules humaines. 

La frontière entre la technologie qui aide l’humanité à prospérer et celle qui change l’humanité à un niveau fondamental peut être difficile à contrôler. Alors que la technologie continue de progresser rapidement, elle peut s’immiscer dans nos vies avant que les implications de son utilisation n’aient été pleinement prises en compte. Par exemple, l’intelligence artificielle (IA) s’intègre de plus en plus dans nos vies de multiples façons, comme répondre aux e-mails, faire des achats en ligne, obtenir des itinéraires ou même garer sa voiture. Que l’IA rend nos vies plus efficaces, peu de gens pourraient le nier. Pourtant, beaucoup, y compris le pionnier de la technologie Elon Musk, craignent que l’IA soit la plus grande menace pour l’humanité, courant le risque qu’elle soit notre perte ou qu’elle nous change d’une manière fondamentale.  

 

Il suffit de regarder le transhumanisme pour voir le côté sombre potentiel du progrès technologique. En termes simples, le transhumanisme signifie « au-delà de l’humain ». Il s’agit de la transformation de la condition humaine par le biais de la technologie qui promet d’améliorer l’intellect et la physiologie humaine. Les transhumanistes utiliseraient les technologies émergentes et exponentielles comme l’IA, les nanotechnologies, les biotechnologies, les cellules souches et la thérapie génique pour surmonter les limites humaines fondamentales. Souvent appelé « Humanité+ » ou simplement « H+ », il est également révélateur que certains préfèrent le terme « posthumain ».

Un futuriste et transhumaniste de premier plan, Ray Kurzweil, pense que la technologie permettra aux humains de transcender les limites physiques de la biologie. En tant que responsable de l’ingénierie chez Google et lauréat de la plus haute distinction américaine en matière de technologie et d’innovation, son analyse a du poids. Il s’est demandé : « Dieu existe-t-il ? et bien, je dirais : « Pas encore ». Le transhumanisme postule que si l’on croit que l’esprit et le corps sont séparés, et que l’esprit est constitué de schémas d’information produits par le cerveau, alors on devrait pouvoir capturer ce schéma et le déplacer dans un vaisseau différent qui ne se décompose pas et ne se désagrège pas comme le font nos corps biologiques. Les transhumanistes considèrent qu’il s’agit d’une évolution positive, car selon eux, non seulement un individu pourrait vivre au-delà d’une durée de vie normale et surmonter les limitations telles que la maladie et le déclin cognitif et physique du vieillissement, mais il pourrait également atteindre la singularité, c’est-à-dire la capacité de vivre éternellement grâce à des améliorations technologiques. »

Note de Theara: sans oublier Yuval Harari, chantre du WEF et du transhumanisme avec des humains « piratables et sans Libre Arbitre »

« Tel est le potentiel de la découverte scientifique. En effet, la méthode scientifique a grandement bénéficié à l’humanité. Et contrairement à ce que certains croient, il n’y a pas de conflit entre la foi et la raison ; l’université telle que nous la connaissons est issue du modèle monastique développé par les moines bénédictins au 4e siècle. C’est Roger Bacon, un prêtre catholique du 13e siècle, qui a créé ce que l’on a appelé la méthode scientifique. Cependant, pour que la science profite à l’humanité, elle doit être poursuivie de bonne foi et fondée sur la vérité. C’est pourquoi, historiquement, la découverte scientifique a été couronnée de succès lorsqu’elle était associée à une tradition religieuse qui lui fournissait des orientations justes et morales. »

Article Traduit et illustré par Theara Truth News FRANCE

Le 13 Decembre 2022

Un commentaire

  • « …car selon eux, non seulement un individu pourrait vivre au-delà d’une durée de vie normale et surmonter les limitations telles que la maladie et le déclin cognitif et physique du vieillissement, mais il pourrait également atteindre la singularité, c’est-à-dire la capacité de vivre éternellement grâce à des améliorations technologiques ».

    Cependant cette affirmation est mise au conditionnel. C’est comme la médecine quantique. On nous promet des merveilles et des miracles grâce aux ondes. Mais rien n’est démontré et on n’a toujours rien vu.

    Alors pour l’instant, ce ne sont que des paroles qui servent à la propagande pour faire accepter le transhumanisme et sa dictature technocratique. Il y a la carotte, le bâton et l’âne avance.

    Messieurs les apprentis-sorciers, disciples du Diable et du Panthéon démoniaque, veuillez rentrer chez vous dans votre caverne. Vos propositions ne nous intéressent pas!

    « L’âme et le libre-arbitre, c’est terminé » ??? Allez convaincre les martiens sur leur planète. Nous on préfère Dieu, le Christ, la Raison et une science sage et raisonnable au service des êtres humains.

Laisser un commentaire