« Benoit 16 » : mort d’un sataniste, et rien de plus.

La mort de « Benoît 16 » est celle d’un sataniste. Elle est survenue le jour de la saint Sylvestre qui fut pape sous le nom de Sylvestre Ier (mort le 31 décembre 335).

La terre est le reflet du combat qui se passe dans les cieux entre la sainte Trinité et les armées de Lucifer. L’Eglise catholique traditionnelle est la religion des miracles. Les satanistes de très haut niveau achètent à des milliers de dollars une hostie consacrée pour blasphémer le Christ. L’élite de Satan attaque l’Eglise catholique, car ils connaissent la vérité. La franc-maçonnerie tentera même d’infiltrer un faux pape sataniste, Rampolla (1843-1913). Les plans seront déjoués par l’Empereur d’Autriche, et un saint en la personne du pape Pie X occupera les plus hautes fonctions dans l’Eglise.

Mais, la franc-maçonnerie ne s’arrêtera pas à cette tentative comme le démontrent notamment la disparition de la vraie Sœur Lucie, l’entrée officielle de Satan dans l’Eglise avec Vatican 2. Le prêtre exorciste du Vatican, Gabriel Amorgh, qui mourra comme un clochard, dénoncera la présence de Satan dans les plus hauts rangs de l’Eglise. Nous sommes dans les prophéties de la Salette affirmant que le démon s’infiltrera dans les plus hauts de l’Eglise.

Le 24 avril 2005, Ratzinger alias « Benoît 16 » est nommé « pape » de la contre église maçonnique de Vatican 2. Il démissionne le 28 février 2013, comme l’avait prévu un an auparavant Don Luigi Villa. Ce « fils spirituel » de Padre Pio, employé aux services de renseignement du Vatican dans les années 1950 sur les recommandations de Padre Pio, possédait de solides dossiers et informations « secrètes » sur ce « Benoît 16 » qu’il publiera dans « Chiesa Viva », revue qu’il fonda en 1971.

Ce « fils spirituel » de Padre Pio que la franc-maçonnerie tentera d’assassiner à au moins dix reprises, affirme que Ratzinger a 9 rabbins dans sa lignée, dont le rabbin particulièrement sataniste, le rabbin Loew, créateur du Golem de Prague. Don Luigi Villa dénoncera photographies à l’appui les mitres de « Benoit 16 », quand notamment le jour de son intronisation il arbore le démon Pan, entité préférée du plus grand sataniste du XXe siècle, Aleister Crowley (franc-maçon du 33e degré et sacrificateur d’enfants). Nous verrons aussi des étoiles de David sur la mitre de ce faux pape.

Le démon Pan sur la mitre d’un pape le jour de son intronisation (don Luigi Villa)

Dans Chiesa Viva, le « fils spirituel » de Padre Pio, Don Luigi Villa, qui y voyait clair, et ne se laissait pas berner par les positions faussement traditionnalistes de « Benoît 16 », rapporte qu’en 2013 (année de démission de B16), Toos Nijenhuis, une Hollandaise obligée, pendant des années, par son père, de participer à des rituels sataniques, témoigne avoir vu le cardinal Ratzinger assassiner un enfant, dans un château français, en août 1987.

Parmi les personnalités qui participèrent à ces sacrifices humains, Toos Nijenhuis a donné les noms du cardinal hollandais Bernard Alfrink, du prince Bernard de Hollande, fondateur du groupe Bilderberg, et du cardinal Joseph Ratzinger.

Toutes les informations sur Benoît 16, qui était bien plus le représentant du réseau Rampolla sont amplement développés dans l’ouvrage PEDOSATANISME & FRANC-MACONNERIE, L’AUTEL DES ELITES.

15 décembre 2010, Benoît 16 en admiration devant les frères Pellegrini, acrobates dont la renommée dépasse maintenant les frontières de la péninsule ont représenté l’Italie au festival GAY CIRCUS de Barcelone en 2008.

POUR TOUT RENSEIGNEMENT :

laurentglauzy1@gmail.com

PLUS DE 40 LIVRES DISPONIBLES DANS LA LIBRAIRIE DE PRO FIDE CATHOLICA :

5 Commentaires

Laisser un commentaire