« Les patries sont toujours défendues par les gueux, et livrées par les riches. » Charles Péguy, Notre patrie.

Nous sommes les victimes non consentantes des philosophes des (((lumières))) qui sont allés déterrés l’être le plus abject pour en faire UN MODELE DE SOCIETE : Diogène le Cynique.

Ecole philosophique d’origine grecque, fondée à Athènes par Antisthène au Ve siècle avant Jésus-Christ et dont le plus célèbre représentant fut Diogène de Sinope ou Diogène le Cynique.

Le mot « cynisme » viendrait soit de Cynosarge, nom du gymnase consacré à Heraklès où enseignait Antisthène, soit de kunos (« chien » en grec), parce que Diogène voulait être enterré comme un chien. Refusant d’écrire le moindre traité, optant pour la voie la plus courte vers la vertu, les penseurs cyniques vivent leur philosophie en pratiquant un ascétisme rigoureux. On dit ainsi que Diogène embrassait des statues enneigées en hiver et se roulait dans le sable brûlant en été pour que son corps apprenne à supporter les rudesses du climat.

Le but du cynique est de retourner à un mode de vie naturel non par régression mais par souci de vivre en harmonie avec l’univers. Conséquemment, il adopte une attitude provocatrice à l’égard des conventions sociales. Ainsi Diogène, qui vivait dans une jarre, se masturbait en public, prêchait l’anthropophagie, conseillait aux femmes d’accoucher dans les temples… Surnommé par Plutarque le « Socrate furieux », adversaire de Platon qu’il jugeait malhonnête et orgueilleux, il ne respectait aucun usage pour mieux dénoncer l’hypocrisie de ses contemporains. Finalement condamnés à Rome par le pouvoir qui vit en eux une menace à l’ordre public, les cyniques ont influencé par la rigueur de leur ascétisme la philosophie stoïcienne et le monachisme chrétien.

Tombée dans l’oubli, leur pensée a été réhabilitée au XXe siècle par Foucault, Sloterdjik et Michel Onfray, notamment pour dénoncer le cynisme moderne, attitude égoïste, fataliste et méprisante qui s’oppose radicalement au souci d’authenticité et au courage du cynisme antique.

Philosophie Magasine.

Les résultats sont plus qu’affligeants et ce sont les Gens NORMAUX, fidèles à la MORALE CHRETIENNE qui a bâti une société de Renom de 496 à 1789 qui sont les cibles de ceux qui veulent continuer à évoluer dans la dépravation, les destructions, le mensonge, les escroqueries en tout genre, les crimes et assassinats, les trafics multiples, les abominations, les vols et viols et la saleté.

C’est la république, par le biais de sa franc-maçonnerie et du Talmud, qui incarne Diogène le Cynique et qui oblige les Français à se soumettre à ses diktats d’outre tombe.

Zelensky en 2014, avant qu’il ne se fasse happer par la lie de l’humanité :

« Celui qui démoralise un peuple peut-être, est même certainement l’auteur direct et la cause épuisante des désastres qui peuvent arriver à ce peuple. »

7 janvier 1873, naissance de Charles Péguy.

« Les patries sont toujours défendues par les gueux, et livrées par les riches. »

Charles Péguy, Notre patrie.


3 Commentaires

  • Queue de vrais maux qui ne sonnent pas faux.

  • La CNAM a payé près d’un demi-milliard à des cabinets de conseils ! Incroyable ! A quand des poursuites ?

  • La civilisation chrétienne est basée sur la Raison, la cohérence et l’honnêteté, en plus de la morale bien connue. La justice est impartiale, les journalistes sont proches de la vérité et libres de toute idéologie, les scientifiques sont fiables et logiques, les philosophes se réfèrent au Christianisme et ne proposent pas d’idéologies, les enseignants s’occupent d’enseigner les matières et la culture occidentale, les parents élèvent leurs enfants dans l’amour et la foi, l’Eglise dispense ses cultes ou ses messes et se préoccupe de la santé morale et spirituelle des gens en montrant par quel chemin poursuivre sa vie et les médecins exercent leur art avec pragmatisme. Les politiciens n’ont pas d’idéologie à appliquer, ils sont honnêtes, pragmatiques et proches du peuple. Ils proposent des solutions aux problèmes des gens. Ils ne sont pas pervertis par l’argent ou influencés par des sectes diaboliques. Ils prêchent la modestie et la modération pour que la population mène une vie en accord avec la nature et l’Ordre naturel.

    Voilà ce que devrait être en ce moment la civilisation occidentale, si les esprits nocifs venus d’Orient et de la Kabbale n’avaient pas contaminé les dirigeants et une partie de la population. L’idéalisme, le messianisme, le laïcisme, le mondialisme, le cosmopolitisme, l’humanisme, le capitalisme sans limites, le transhumanisme, le communisme, l’égalitarisme, le féminisme, etc. sont des poisons perturbateurs du fonctionnement social.

    Mais ce qui est le plus grave dans la situation actuelle, c’est le mensonge institutionnel et la corruption. C’est la pensée kabbaliste qui s’impose partout avec ses incohérences, son irrationnel, ses mensonges et ses crimes.

    En résumé, le monde délinquant de Satan est en train de prendre le dessus sur l’Occident chrétien raisonnable. Tout est volontairement inversé, faux, malhonnête, corrompus, criminels, contre nature, etc. Les esprits sataniques s’en donnent à coeur joie pour détruire. Après, ils proposeront leur civilisation transhumaniste à deux vitesses, sans libre-arbitre, ni libertés, ni propriété privée. L’humanité sera dépeuplée et restera l’otage des forces du Mal.

    Alors arrêtons de « protéger » ou d’écouter les kabbalistes babyloniens. Ce qu’ils proposent n’est vraiment pas dans notre intérêt.

Laisser un commentaire