Jacinda Ardern quitte le poste de Premier ministre néo-zélandais lors d’une conférence de presse en larmes disant qu’elle « n’en a plus assez dans le réservoir ». Vidéo.

« Cela a été les cinq années et demie les plus épanouissantes de ma vie. »

« Je suis humaine ». Les politiciens sont humains. Nous donnons tout ce que nous pouvons aussi longtemps que nous le pouvons – et puis il est temps. Et pour moi, il est temps. »

« Je sais ce que ce travail demande. Et je sais que je n’ai plus assez de réserve pour lui rendre justice. »

Son parti politique votera dimanche pour voir si une candidate a plus des deux tiers du soutien du parti pour la remplacer.

Ce vote déterminera à la fois un nouveau chef du Parti – et un nouveau Premier ministre. Le concours sera étendu à l’ensemble des membres si personne n’est en mesure de répondre au niveau de soutien nécessaire.

Lors de la conférence de presse, elle a annoncé que les prochaines élections en Nouvelle-Zélande auraient lieu le 14 octobre 2023. Elle a précisé que sa décision n’était pas due à l’incertitude que son parti avait pour battre Christopher Luxon du Parti national.


Dès la déclaration de Jacinda Arden Le parti National de Christopher Luxon annonce un remaniement du caucus alors que la retraite de Napier démarre

Le chef du National, Christopher Luxon, a annoncé un remaniement des portefeuilles et des classements de ses députés, les anciens dirigeants Judith Collins et Todd Muller étant promus en tête de liste.

Son numéro trois, Chris Bishop – qui présidera la campagne électorale – prendra la relève en tant que porte-parole sur la réforme de la RMA, laissant son ombre Leader of the House à Michael Woodhouse.

Des portefeuilles entièrement nouveaux sont confiés à Judith Collins – Investissement direct étranger et gouvernement numérisé – ainsi qu’à Land Information, et elle passe de la 18e à la 10e place.

Collins était démis de ses fonctions de chef du parti en novembre 2021 à propos de sa rétrogradation sommaire de Simon Bridges, un autre ancien dirigeant, prétendument à la suite de commentaires qu’il avait faits à un collègue plusieurs années auparavant.

Après que Luxon lui ait succédé, elle a été classé bas sur la liste à 19. Luxon a déclaré aujourd’hui qu’elle avait travaillé “incroyablement dur et avait beaucoup contribué à notre réflexion sur ces domaines politiques”, et qu’elle méritait d’être promue dans les rangs.

Todd Muller, auparavant non classé en dessous de la 20e place, a été propulsé au numéro 12 et confirmé dans le rôle de l’agriculture, qui était dépouillé de Barbara Kuriger après qu’il soit devenu clair qu’elle était toujours impliqué dans un important conflit d’intérêts concernant son fils poursuivi pour le bien-être des animaux.

Kuriger était 10e et tombe au-dessous de la 20e place, reprenant la conservation de Jacqui Dean, qui quitte le Parlement après les élections.

Nicola Grigg reste non classé, perdant Land Information au profit de Collins mais reprenant les rôles de biosécurité et de sécurité alimentaire qui appartenaient à Kuriger.

Muller, qui avait la responsabilité temporaire de ceux d’octobre, reprend maintenant le portefeuille du changement climatique de Scott Simpson, qui a également reçu une rétrogradation importante du numéro 11 au 19.

Luxon a déclaré que la chute de Simpson dans le classement était “vraiment juste une fonction des mouvements car les gens l’ont devancé, à ce moment-là”.

Il a dit que Simpson avait apporté une grande contribution et avait de nombreuses responsabilités avec les portefeuilles de l’eau, des océans et des pêches ainsi que le rôle de l’environnement qu’il a conservé.

Todd McClay obtient un tout nouveau rôle chez Hunting and Fishing, et Penny Simmonds chez Workforce Planning.

Simeon Brown obtient également le nouveau portefeuille “Auckland” et deviendra le chef adjoint de l’ombre de la Chambre.

Simon Watts reste non classé mais reprend les statistiques de Woodhouse et le développement régional de Sam Uffindell de Tauranga, qui reprend le rôle d’horticulture de Tim van de Molen.

Tama Potaka, députée de Hamilton West, qui était élu au siège le mois dernier après la démission de Gaurav Sharma, reprend Māori Development and Associate Housing (logement social).

Paul Goldsmith reprend la réforme de la réglementation, Louise Upston s’occupera de la prévention de la violence familiale, Mark Mitchell reprend les services correctionnels de Simon O’Connor qui l’échange pour le rôle des affaires internes de Muller.

Le portefeuille Handicap précédemment détenu par Simmonds devient « Disability and Carers » et est transmis à Maureen Pugh.

Luxon a déclaré que la Nouvelle-Zélande était le meilleur pays du monde mais se dirigeait dans la mauvaise direction sous le Parti travailliste.

“Mon équipe passera 2023 à démontrer comment National apportera le changement dont la Nouvelle-Zélande a besoin pour réaliser son grand potentiel”, a-t-il déclaré.

“La Nouvelle-Zélande a besoin d’une alternative aux dépenses inutiles du Labour et à son incapacité à livrer. National est cette alternative. National fera avancer les choses.”

La nouvelle liste de National :

  • 1 Christophe Luxon Chef, Sécurité nationale et renseignement
  • 2 Nicolas Willis Chef adjoint, Finances, Investissement social
  • 3 Chris Bishop Infrastructure, Logement, Réforme RMA – Développement urbain
  • 4 Shane Reti Santé, Réponse COVID-19, Relations Maoris-Couronne, Peuples du Pacifique
  • 5 Paul Orfèvre Justice, Relations et sécurité au travail, Réforme réglementaire
  • 6 Louise Upton Développement social et emploi, Réduction de la pauvreté des enfants, Prévention de la violence familiale
  • 7 Erica Stanford Éducation, Immigration, Communautés ethniques associées
  • 8Matt Doocey Santé mentale et prévention du suicide, Jeunesse, Santé associée, Transport associé
  • 9 Siméon Brown Transport, Auckland, fonction publique, chef adjoint du cabinet fantôme de la Chambre
  • 10 Judith Collins Science, innovation et technologie, Investissement direct étranger, Information foncière, Numérisation du gouvernement
  • 11 Marc Mitchell Police, Bureau des fraudes graves, Lutte contre le terrorisme, Services correctionnels
  • 12 Todd Müller Agriculture, Changement climatique
  • 13 Mélissa Lee Radiodiffusion et médias, Économie numérique et communications, Communautés ethniques
  • 14 Andrew Bayly Petites entreprises, fabrication, commerce et consommation, revenus
  • 15 Gerry Brownlee Affaires étrangères, GCSB et NZSIS, gestion des urgences
  • 16Todd McClay Commerce, Tourisme, Chasse & Pêche
  • 17 Michael Woodhouse Leader fantôme de la Chambre, Développement économique, Entreprises publiques, Sports et loisirs
  • 18 Stuart Smith Energie & Ressources, Viticulture, EQC
  • 19Scott Simpson Environnement, Eau, Océans & Pêche
  • 20 Penny Simmonds Enseignement supérieur et compétences, Planification de la main-d’œuvre, Éducation de la petite enfance, Éducation des associés, Développement social et emploi des associés
  • Simon O’Connor Douanes, affaires intérieures, arts, culture et patrimoine, affaires étrangères associées
  • Barbara Courier Conservation
  • Maureen Poug Whip junior, handicap et aidants, secteur communautaire et bénévole
  • Pantalon court Enfants / Vie des enfants, Whānau Ora
  • Chris Penk Whip principal, procureur général fantôme, tribunaux, juge associé
  • Tim van de Molen Défense, Vétérans, Bâtiment & Construction, ACC
  • Nicolas Grigg Communautés rurales, bien-être animal, biosécurité, sécurité alimentaire, femmes, agriculture associée
  • Joseph Mooney Négociations de traités, Foresterie, Espace, Associé Agriculture, Associé Tourisme
  • Simon Watts Administration locale, Développement régional, Statistiques, Infrastructure associée, Finance associée
  • Sam Uffindell Horticulture, Sciences associées, innovation et technologie
  • Fils de Potaka Māori Development, Associate Housing – Social Housing
  • David Bennett Courses
  • Jacqui Dean Conférencier adjoint
  • Ian McKelvie Séniors

Nouvelles du Monde : https://www.nouvelles-du-monde.com/national-annonce-un-remaniement-du-caucus-alors-que-la-retraite-de-napier-demarre/


4 Commentaires

  • le  »common wealth » s’écroule, bon signe!! Merci de l’info!!

  • Madame Jacinda Arden, la Première Ministre , de la Nouvelle-Zélande, pion de l’élite mondialiste et du Système satanique qui a imposé la « vaccination » Covid-19, obligatoire, ne l’oublions pas, et qui a décrété qu’il y avait deux types de citoyens : « a reconnu avec satisfaction que les nouvelles règles sanitaires en vigueur dans le pays engendraient la création de deux classes avec des non-vaccinés privés de nombreux droits. »

    Elle est une honte de l’humanité, une liberticide fanatique, une pro-Islam, une apostat, une empoisonneuse, cette femme-là !

    Alors Bon débarras ! Get Out !!

    Quand on lit la presse mensongère soumise et alignée du Système mondialiste , ce n’est qu ‘éloges et tutti Quanti , alors que c’est tout le contraire.

    Articles:
    | 09.02.2022. AA / Ankara / Islamuddin Sajid

    « Nouvelle-Zélande / Covid-19 : Arrestations en marge des manifestations contre la vaccination obligatoire
    – Quelque 1 000 personnes se sont rassemblées près du Parlement néo-zélandais depuis le week-end dernier, selon les médias locaux. Alors que les manifestations hostiles à la vaccination obligatoire contre la Covid-19 font rage en Nouvelle-Zélande, une foule de quelque 1 000 personnes s’est rassemblée depuis le week-end dernier aux abords du Parlement, dans la capitale Wellington.
    Les manifestants affirment que les ordonnances de vaccination obligatoire violent leurs droits fondamentaux et veulent que le gouvernement retire toutes les obligations et restrictions liées à la Covid-19.
    La Première ministre Jacinda Ardern a refusé de rencontrer les manifestants et a condamné leurs actions, affirmant que « les manifestations ne représentaient pas l’opinion de la plupart des Néo-Zélandais », selon la RNZ.»

    https://www.aa.com.tr/fr/monde/nouvelle-z%C3%A9lande-covid-19-arrestations-en-marge-des-manifestations-contre-la-vaccination-obligatoire/2497864

    Article de Breizh-Info
    « Nouvelle-Zélande. Le Premier ministre Jacinda Ardern admet que les non-vaccinés sont des citoyens de seconde zone [Vidéo] » •Le 26 octobre 2021

    « Le Premier ministre de Nouvelle-Zélande, Jacinda Ardern, « a reconnu avec satisfaction que les nouvelles règles sanitaires en vigueur dans le pays engendraient la création de deux classes avec des non-vaccinés privés de nombreux droits. »
    Nouvelle-Zélande : Jacinda Ardern veut faire des vaccinés des privilégiés
    Tout comme en Australie ou dans d’autres pays occidentaux, les non vaccinés sont toujours autant pointés du doigt par les responsables politiques en Nouvelle-Zélande. Le Premier ministre Jacinda Ardern, membre du Parti travailliste (centre-gauche), a récemment admis sans détour que les mesures sanitaires mises en place dans son pays conduisaient de facto à l’instauration d’une société à deux vitesses. Ainsi, les Néo-Zélandais qui ne sont pas vaccinés seront soumis à des restrictions beaucoup plus sévères dans le cadre du nouveau système de contrôle.
    Dans une interview vidéo accordée au quotidien New Zealand Herald, Jacinda Ardern a déclaré que les règles actuelles avaient accordé davantage de libertés aux citoyens vaccinés tandis que ceux n’ayant pas souhaité recevoir d’injection ne disposent désormais plus des mêmes droits.
    « Vous avez dit, et vous ne le voyez probablement pas comme ça, mais deux classes de personnes différentes existent selon que vous soyez vacciné ou non. Si vous êtes vacciné, vous avez tous ces droits », synthétise le journaliste devant le Premier ministre, quand ce dernier l’interrompt en confirmant : « C’est ce que c’est », hochant la tête avec satisfaction. Une scène assez incroyable puisqu’il il s’agit pour Jacinda Ardern d’approuver avec le sourire un système tout simplement discriminatoire envers une partie de la population néo-zélandaise.
    Des libertés « hors de portée » en cas de refus du vaccin
    Quant aux nouvelles mesures sanitaires, le Premier ministre a déclaré que celles-ci visaient à stimuler les taux de vaccination en Nouvelle-Zélande. Jacinda Ardern a indiqué à ce sujet que 90 % des Néo-Zélandais devraient être entièrement vaccinés dans chaque région avant que l’ensemble du pays puisse commencer à assouplir les restrictions.
    Dans le cadre du nouveau système de contrôle de la pandémie mis en place depuis l’abandon de la stratégie
    « Zéro Covid », les personnes vaccinées pourront se déplacer et utiliser les services relativement librement. Les commerces resteront également ouverts. En revanche, les personnes non vaccinées seront soumises à des restrictions beaucoup plus strictes. Elles ne pourront se réunir qu’en groupes de 10 personnes maximum et ne pourront pas fréquenter les commerces « à contact étroit », tels que les restaurants, les bars et les salles de sport.
    Actuellement, seuls 58 % de la population néo-zélandaise sont entièrement vaccinés. « Si vous n’êtes toujours pas vacciné, non seulement vous serez plus à risque d’attraper le Covid-19, mais beaucoup des libertés dont jouissent les autres seront hors de portée », a ajouté Jacinda Ardern. »

    Quand le Premier ministre néozélandais portait le voile islamique :

    Nouvelle-Zélande. Le hijab fait désormais partie de l’uniforme des policiers

    « Pour recruter des femmes musulmanes, la police de Nouvelle-Zélande ne lésine pas sur les moyens : le hijab fait désormais partie de l’uniforme des fonctionnaires chargés du maintien de l’ordre dans le pays… Nouvelle-Zélande : le hijab fait son entrée dans la police C’est à croire que les pays occidentaux se livrent une course effrénée … »

    https://www.breizh-info.com/2021/10/26/173370/jacinda-ardern-non-vaccines/

  • c’est une pourriture de Davos. la question est qui sera le prochain?

Laisser un commentaire