La ville de New York érige une statue satanique sur le palais de justice de la ville pour promouvoir l’avortement.

Comme promis par lui-même, Joe Biden enclanche l’opération : « Mort aux enfants à naître ».

La législature de New York adopte un projet de loi pour le droit de tuer des bébés lors d’avortements jusqu’à la naissance.

La législature de New York contrôlée par les démocrates a adopté mardi un autre projet de loi pro-avortement qui crée le droit d’avorter les bébés à naître pour quelque raison que ce soit jusqu’à la naissance dans la constitution de l’État.

Politico rapporte que les législateurs de l’Assemblée et du Sénat ont donné leur deuxième et dernière approbation de l’amendement, en l’adoptant à une écrasante majorité.

Pour amender la Constitution de New York, la langue doit être adoptée par la législature de l’État en deux sessions distinctes, puis recevoir l’approbation de la majorité des électeurs sur le bulletin de vote. Plutôt que de placer l’amendement sur le bulletin de vote cet automne, cependant, les législateurs ont choisi d’attendre l’élection présidentielle de novembre 2024, lorsqu’ils s’attendent à une plus grande participation électorale des démocrates, selon le rapport.

New York autorise déjà l’avortement des bébés à naître pour pratiquement n’importe quelle raison jusqu’à la naissance et compte l’un des nombres d’avortements les plus élevés aux États-Unis. L’amendement empêcherait les futures législatures d’adopter des protections même modestes pour les bébés dans l’utérus.

L’amendement ajouterait un libellé interdisant la discrimination fondée sur le « sexe, y compris l’orientation sexuelle, l’identité de genre, l’expression de genre, la grossesse, les résultats de la grossesse et les soins de santé reproductive et l’autonomie ».

L’amendement ne mentionne pas spécifiquement l’avortement – peut-être exprès pour empêcher les électeurs de réaliser à quel point il est extrême – mais ses partisans ont déclaré que maintenir l’avortement à la demande légale était leur objectif principal.

« Ici à New York, nous ne laisserons jamais l’agenda extrémiste et anti-choix empêcher quiconque d’accéder aux soins de santé reproductive », a déclaré le président de l’Assemblée de l’État, Carl Heastie, lors d’un rassemblement mardi avec Planned Parenthood et d’autres groupes pro-avortement, selon Politico.

La sénatrice d’État Liz Krueger, D-Manhattan, principale marraine du projet de loi, a déclaré que l’amendement protège également les personnes LGBTQ, les personnes âgées et les personnes handicapées contre la discrimination, rapporte WSKG News.

« Les résultats de la grossesse peuvent signifier toutes sortes de résultats », a déclaré Kruger. « Cela peut signifier porter à terme avec un bébé en bonne santé. Cela peut signifier une fausse couche. Cela peut signifier mettre fin à une grossesse par l’avortement.

Le gouverneur Kathy Hochul, une démocrate pro-avortement, a également soutenu l’amendement lors du rassemblement pro-avortement, évoquant « tous les cris » auxquels elle a dû faire face en tant que mère, selon le rapport.

« Je suis la première femme gouverneur de l’État de New York à avoir eu une grossesse, à avoir élevé des enfants, à avoir dû endurer tous ces cris », a-t-elle déclaré. « Je sais mieux que n’importe quel gouverneur avant moi ce que c’est que d’être une femme et si quelqu’un d’autre à Washington a le droit de m’enlever ce que je devrais pouvoir décider par moi-même. »

Depuis que la Cour suprême des États-Unis a annulé Roe v. Wade l’année dernière, le mouvement pro-avortement a vraiment fait pression pour que des amendements constitutionnels des États créent un «droit» à l’avortement dans chaque État. La Californie, le Michigan et le Vermont ont adopté des amendements en novembre, et des groupes pro-avortement tentent de faire de même dans d’autres États.

Les dirigeants démocrates de New York et d’autres États dépensent également des dizaines de millions de dollars pour former davantage d’avorteurs, créer des subventions pour les centres d’avortement afin d’accroître la sécurité, payer les frais de voyage des femmes pour avorter leurs bébés à naître et plus encore.

En revanche, les défenseurs de la vie et les législateurs intensifient leurs efforts pour aider les familles enceintes et parentales dans le besoin. Les centres de ressources sur la grossesse et les maternités étendent le logement, le soutien financier, matériel et émotionnel aux familles, et de nombreux États dirigés par les républicains pro-vie s’efforcent d’étendre Medicaid aux nouvelles mères et aux bébés.

Actuellement, 14 États protègent les bébés à naître en interdisant ou en limitant strictement les avortements, et d’autres devraient le faire cette année.

Life News : https://www.lifenews.com/2023/01/25/new-york-legislature-passes-bill-for-right-to-kill-babies-in-abortions-up-to-birth/

Pourquoi LE SEUL REMPART contre le Nouvel Ordre Mondial de Satan est-il l’EGLISE CATHOLIQUE ?

C’est Gilbert Keith Chesterton qui nous donne la réponse :

« L’Eglise, dans le Temps, n’a Toujours été forte que DE SON INTOLERANCE. »

  • Intolérante contre le Mal, les vices, les péchés, le crime et les criminels, les apostats, les erreurs, la franc-maçonnerie et toutes les sectes destructrices, la synagogue de Satan, les pharisiens, les philosophes des « lumières », les faussaires, les divisions, l’injustice, la corruption, l’usure…..

Et c’est comme ça qu’elle a traversé les Siècles.


Laisser un commentaire