Il casse le bras d’une statue de la Vierge, d’où jaillit du sang, et s’effondre à terre sans vie.

Les miracles n’existent que dans l’Eglise catholique traditionnelle : tous ceux qui ont vu la sainte Vierge ont leur corps intact plusieurs siècles après leur mort, comme s’ils étaient décédés la veille. A l’heure, où le monde connaît des horreurs sans précédent, il faut se réfugier dans une vie spirituelle ordonnée et soignée, et non « en vrac ». La France connaît à présent une flambée d’enlèvement d’enfants et en octobre 2023 la première église sataniste va ouvrir ses portes à Paris. Ce dernier cas montre bien que le pouvoir est bien entre les mains des satanistes et des francs-maçons. Le récit ci-dessous atteste que sans une vraie spiritualité, les pires horreurs sont à attendre. Il n’y a aucun miracle et il n’y a aucune solution sans la sainte Vierge.

Saint Louis Marie Grignion de Montfort raconte que vers la fin des temps, « le démon, sachant qu’il lui reste peu de temps – beaucoup moins que jamais – pour perdre les hommes, redoublera d’efforts et d’attaques tous les jours. En effet, il provoquera bientôt de cruelles persécutions et tendra de terribles embuscades aux fidèles serviteurs et aux vrais enfants de Marie, qu’il a beaucoup plus de mal à vaincre que les autres ». Cependant, au milieu des tribulations, « l’humble Marie triomphera toujours de cet orgueilleux, et d’une victoire si complète qu’elle lui écrasera la tête, là où réside son orgueil. (…) Elle vaincra ses plans diaboliques et défendra ses serviteurs de ces griffes mortelles jusqu’à la fin ». « La puissance de Marie sur tous les démons, décrit saint Louis Grignion de Montfort, brillera cependant d’une manière particulière dans les derniers temps, lorsque Satan tendra des pièges à son talon, c’est-à-dire à ses humbles serviteurs et à ses pauvres enfants qu’elle suscitera pour lui faire la guerre. »

Au printemps 1187, le Berry (Centre de la France) est le cadre de l’affrontement des Maisons de France et d’Angleterre. Le Bas-Berry est alors aux mains de l’Anglais Henri II Plantagenêt. Ayant rassemblé son armée à Bourges, Philippe-Auguste, roi de France, marche sur Châteauroux, place forte voisine de Déols (Berry). Le fils d’Henri II Plantagenêt, Richard Cœur de Lion, met alors la place en état de défense et donne l’ordre à ses troupes de s’approprier l’ensemble des vivres qu’elles pourraient trouver, puis de brûler l’agglomération de Déols et de détruire le monastère. Le samedi 30 mai 1187, à la tombée de la nuit, la situation devient critique. Les habitants déolois se regroupent devant le portail de l’église abbatiale, dont les portes sont closes. Leurs prières adressées à la Bienheureuse Vierge Marie, dont une sculpture peinte se trouve au-dessus du portail, provoquent les railleries de quelques cottereaux appartenant au corps d’armée de Richard.

Une pierre, jetée par l’un des soldats sur la statue de la Vierge, brise le bras de l’Enfant Jésus. Le bras tombe à terre et un flot de sang jaillit de la pierre mutilée ! Quant à l’auteur du sacrilège, il s’effondre sans vie sur le sol. La nouvelle se répand pendant la nuit parmi les soldats de Richard, créant une véritable psychose. Le lendemain, des chevaliers viennent constater le miracle. On se dispute les pierres tachées de sang comme de précieuses reliques, et on retrouve le bras de pierre, encore humide et rouge de sang. Un « illustre personnage » prend alors furtivement ce bras et l’enveloppe dans un voile ; en se mêlant à la foule, il parvient à dissimuler son larcin. Le soir même, le comte Richard est sur les lieux. Il publie un édit punissant de mort quiconque oserait porter la main sur les biens de l’abbaye. Le roi d’Angleterre en personne, accompagné de ses fils, vient visiter le monastère. Le miracle frappe très profondément les esprits.

Richard Cœur de Lion non seulement n’incendie pas le bourg de Déols, mais en retire ses troupes, laissant à l’adversaire un sérieux avantage ! Mais l’émotion est aussi grande dans le camp français qu’elle l’est chez les Anglais ! Le fait est que la trêve observée par les deux armées immédiatement après le miracle détermine le roi de France à entrer en pourparlers avec Richard Cœur de Lion et peut-être avec Henri II lui-même. Ces longs pourparlers aboutissent le 23 juin à la conclusion de la paix.

INFO B17 : laurentglauzy1@gmail.com

CANCER & TROUBLES URINAIRES

La B17 est interdite en F car elle produit du cyanure. Les grands oncologues allemands comme entre autres les Drs Ben Zayen et Hartung la défendent car ils exposent que ce cyanure n’attaque que les cellules cancéreuses.

NOS PRODUITS DE RESISTANCE CONTRE LA CULTURE DE MORT DE LA DICTATURE MACONNIQUE

Vitamine C-Salts (42 €) [qui m’a guéri de lyme]
Vitamine D3K2 (35 € ) [le duo anti-AVC]
Vit B3 (35 € ) [apaise pour les troubles du sommeil]

Gymnema (35 €) [diabèthe] NOUVEAU

Glutathion (50 €)

Teinture Mère d’aiguille de pin sylvestre (provenance alpes autrichiennes) (56 €)

Zinc (30 € ) [douleurs musculaires et anti-déprime]
Huiles essentielles bio du Portugal pour se relaxer et co,ntre les maux de tête (22 € la fiole)
Très beau chapelet de Bavière entièrement fait main par une communauté traditionnelle (30 €) [40 cm] et chapelet de saint Michel Archange (disponibles aussi à la librairie française)

Nos livres introuvables ailleurs : https://profidecatholica.com/librairie-2/

Nous soutenir par un don : https://profidecatholica.com/faire-un-don/

EXTRATERRESTRES – LE MENSONGE QUE PREPARE L’ALLIANCE.

TOUT CE QUI VA SE PASSER EST MENTIONNE AVEC GRANDE PRECISION DANS CE LIVRE ECRIT EN 1920 PAR UN PRETRE ALLEMAND, TRADUIT PAR LAURENT GLAUZY.

Laisser un commentaire