Le Nouvel ordre mondial débutera l’année prochaine – avec la Russie à sa tête : le rêve de Lénine se réalise.

LENINE EN REVAIT, LA 5e PERESTROÏKA LE REALISERA PAR L’INTERMEDIAIRE DES PAYS BRICS : INVASION DU MONDE.

Le terme BRIC a été inventé par la société d’investissement Goldman Sachs, dans un rapport d’analyse de l’économie mondiale. En effet, le 20 novembre 2001, Jim O’Neill, économiste en chef de Goldman Sachs, a publié un rapport intitulé « le monde a besoin de meilleurs BRICs ». Il a fait mention pour la première fois des quatre pays – Brésil, Russie, Inde et Chine –, dont l’abréviation forme l’acronyme BRIC.

Le sommet des Brics de la semaine dernière devait marquer le début d’un nouvel ordre mondial. La fin de l’ère américaine et le début d’une nouvelle ère, dominée cette fois par les pays en développement. Des analystes enthousiastes ont même estimé qu’il resterait dans les mémoires comme une autre conférence de Bandung, celle de 1955, qui avait ouvert la voie à un mouvement de non-alignement pendant la guerre froide.

De ce point de vue, la réunion de Johannesburg a été un succès. En 2009, l’organisation a annoncé son premier élargissement depuis sa création : Les cinq membres initiaux des BRICS – le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud – seront rejoints l’année prochaine par l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis (EAU), l’Égypte, l’Iran, l’Éthiopie et l’Argentine (à condition que le gouvernement actuel remporte les élections à venir, ce qui semble peu probable). Plus important encore, le sommet a souligné la tendance du bloc à utiliser son influence économique croissante pour défier l’ordre mondial dominé par l’Occident. La combinaison de ces deux éléments – puissance économique croissante et courage politique – fait du bloc (qui devrait être rebaptisé Brics Plus) un acteur géopolitique à part entière qui ne peut plus être ignoré.

D’un point de vue démographique et économique, la puissance des Brics n’est que trop évidente, surtout au vu de leur récente expansion. Avec ses nouveaux membres, le groupe représentera près de la moitié de la population mondiale. Mesuré en parité de pouvoir d’achat (PPA), la mesure la plus appropriée pour comparer la taille relative des économies, il représente déjà près d’un tiers du PIB mondial – plus que les économies du G7 menées par les États-Unis, qui atteignent 30 %. Avec les récentes adhésions, cette part passe à 37%.

Cet écart avec l’Occident va encore se creuser si l’on considère que les pays émergents et en développement vont connaître une croissance beaucoup plus forte dans les années à venir et que d’autres pays vont probablement adhérer. Selon les rapports, plus de 40 pays ont manifesté leur intérêt pour l’adhésion et 22 d’entre eux ont officiellement déposé une demande d’adhésion. En d’autres termes, l’écrasante majorité de la population mondiale vit dans des pays qui sont déjà membres des Brics ou qui aspirent à le devenir.

L’importance de ce fait devient encore plus évidente si l’on regarde ce que ces pays produisent, et pas seulement combien ils produisent. Au cours des dernières décennies, les économies occidentales se sont de plus en plus financiarisées et leur production industrielle a stagné, ce qui signifie qu’une grande partie de leur PIB ne correspond pas à la production de biens réels, mais à la production d’actifs financiers. Si l’on considère la production réelle – l’industrie manufacturière – l’écart entre l’Occident et les Brics est encore plus grand : les pays du G7 contribuent ensemble à peu près autant à la production mondiale que la Chine seule.

Mais la montée en puissance de cette nouvelle alliance va bien au-delà du PIB et de la production de biens. L’intégration de deux des plus grands producteurs de pétrole au monde – l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis – signifie que les membres des Brics représenteront plus de 40 % de la production mondiale de pétrole. Le fait que deux des plus puissants alliés de l’Amérique dans le Golfe persique aient décidé de rejoindre une alliance dirigée (et de plus en plus politisée) par la Chine est un meilleur exemple du changement de paradigme qui s’opère. Les officiels américains peuvent minimiser l’importance de cet événement autant qu’ils le souhaitent, mais sa valeur symbolique est claire – surtout si l’on considère que les deux Etats du Golfe comprennent également l’Iran, l’un des ennemis jurés les plus notoires de l’Amérique.

Pour les Etats-Unis, les conséquences devraient toutefois être plus que symboliques. Cette mesure pourrait constituer une menace sérieuse pour le système du pétrodollar. Dans les années 1970, l’Arabie saoudite avait conclu un accord avec les États-Unis dans lequel elle acceptait de coter son pétrole en dollars sur le marché mondial ; les dollars que l’Arabie saoudite recevait pour ses ventes de pétrole – les “pétrodollars” – revenaient ensuite aux États-Unis sous forme de dépôts et d’achat d’obligations d’État américaines. Si l’on ajoute à cela le fait que tout pays souhaitant acheter du pétrole devait pour cela acheter des dollars, cela a permis aux États-Unis d’enregistrer un déficit commercial massif pendant des décennies sans que le dollar ne perde de sa valeur. Cela a été l’un des piliers de l’hégémonie mondiale de l’Amérique dans l’après-guerre et a permis à Washington de maintenir un régime de guerre perpétuelle et d’exercer en outre une domination financière sur une grande partie du monde.

Ces dernières années, les premières fissures dans le système du pétrodollar sont toutefois apparues. Il n’y a pas si longtemps, l’Arabie saoudite a annoncé qu’elle envisageait de fixer les prix de son pétrole dans d’autres monnaies, notamment en yuans chinois, alors que les Émirats arabes unis vendent déjà du pétrole en yuans à la Chine. L’adhésion de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis aux Brics devrait donner un nouvel élan à cet abandon progressif du système des pétrodollars.

En tant que groupe, les Brics tendent également vers une pro-dollarisation explicite. L’année dernière, ils ont ainsi annoncé des projets de développement d’une monnaie internationale qui s’inspirerait de l’alternative synthétique proposée par Keynes il y a 70 ans, le bancor. Le président brésilien Lula a réaffirmé lors du sommet de la semaine dernière qu’il s’agissait d’une priorité, même s’il est peu probable que cela se produise dans un avenir proche. En attendant, les Brics prévoient de promouvoir l’utilisation des monnaies locales dans le commerce international et d’augmenter la part des crédits du bloc financés en monnaies locales.

L’adhésion de l’Éthiopie est tout aussi symbolique, mais plus politique qu’économique. L’Éthiopie n’est pas seulement le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique après le Nigeria, mais elle est aussi le siège de l’Union africaine dans sa capitale Addis-Abeba. Cette démarche doit être perçue comme un message adressé à l’ensemble du continent, indiquant que les pays des Brics sont ouverts à tout pays africain souhaitant y adhérer, et comme une confirmation de l’engagement du bloc à aider les pays en développement – l’Éthiopie étant également l’un des pays les plus pauvres d’Afrique. Dans son discours, lu par le ministre chinois du commerce, Xi Jinping a particulièrement insisté sur le rôle des Brics en tant que vecteur fondamental de développement et d’émancipation du Sud mondial, en particulier de l’Afrique.

Non pas que ces pays aient besoin de beaucoup d’efforts de persuasion. De nombreux pays africains ont déjà demandé à devenir membres des Brics, tout comme certains pays du Moyen-Orient et d’Amérique latine. Les raisons sont purement économiques : l’approche du bloc aux affaires mondiales et au développement – basée sur les principes du multilatéralisme inclusif, de l’égalité souveraine et du rejet de la contrainte économique – est considérée par de nombreuses nations comme une meilleure alternative au modèle occidental actuel, une opportunité de se libérer du contrôle économique et financier de l’Occident.

Comme toujours, des facteurs profondément enracinés jouent également un rôle important. Pour certains, l’importance des pays BRICS réside dans le fait qu’ils servent en quelque sorte de “bouclier géopolitique” pour se protéger de la politique étrangère de plus en plus agressive de l’Occident. Cela se traduit par la stratégie de “double endiguement” adoptée par l’administration Biden vis-à-vis de la Chine et de la Russie, ainsi que par l’extension de l’OTAN et d’alliances similaires dans le monde.

D’autres, en revanche, pourraient apprécier les pays BRICS pour des raisons diamétralement opposées. Comme le suggère Branko Milanovic, ils pourraient considérer les pays BRICS comme “le seul endroit où les nations qui ne souhaitent pas s’engager dans une nouvelle guerre froide, voire un éventuel conflit brûlant entre les superpuissances, peuvent trouver refuge sans avoir à choisir leur camp”.

Pour d’autres encore, la motivation est plutôt d’ordre idéologique. Il s’agit ici de remettre explicitement en question et d’affaiblir l’influence de l’Occident sur les affaires mondiales depuis 500 ans. Cela pourrait être comparé à un nouveau mouvement de décolonisation, une tendance particulièrement visible dans certains pays africains.

Cependant, tous les membres du bloc ne sont pas d’accord sur cette question. Pour des raisons évidentes, la Russie et la Chine sont favorables à la transformation du groupe en une organisation politique à part entière, qui défendrait le Sud mondial, défierait l’hégémonie des États-Unis et de l’Occident et favoriserait la création d’un ordre mondial multipolaire plus juste. Dans son discours, Xi a déclaré que les États-Unis avaient “tout fait pour paralyser les pays émergents et en développement ; ceux qui se développent rapidement deviennent la cible de l’endiguement ; ceux qui rattrapent leur retard deviennent la cible de l’obstruction”.

Cyril Ramaphosa, d’Afrique du Sud, a établi un parallèle direct entre le sommet de Johannesburg et la conférence de Bandung de 1955 : “La conférence appelait à la reconnaissance de l’égalité de toutes les nations, grandes et petites. Nous partageons toujours la vision commune d’un monde juste et équitable”. Isaias Afwerki, président de l’Érythrée, l’un des nombreux pays non membres invités au sommet, s’est exprimé de manière encore plus accablante : “L’exceptionnalisme américain – ou la “pax americana” – a provoqué des dérives qui ont considérablement entravé le progrès mondial depuis près d’un siècle. Les sanctions illégales et unilatérales, le renforcement des institutions financières, économiques et judiciaires dominées par les États-Unis et d’autres instruments punitifs dans leur boîte à outils sont couramment utilisés [par les États-Unis et leurs alliés] pour punir ceux qui ne respectent pas la ligne…”.

Mais tous les membres ne sont pas d’accord avec cette approche de confrontation. L’Inde de Modi, en particulier, qui entretient d’excellentes relations avec Washington et l’Occident, y compris sur les questions de sécurité, s’inquiète de l’évolution des Brics vers une organisation explicitement anti-occidentale sous la direction de la Chine et de la Russie, et préconise une approche plus neutre – non – occidentale, mais pas anti-occidentale. Actuellement, elle semble toutefois perdre du terrain face aux deux derniers cités, dont l’attitude anti-hégémonique bénéficie d’un large soutien dans le Sud mondial.

L’année à venir sera donc décisive pour l’avenir des pays du Brics – et du monde dans son ensemble. Non seulement elle rendra effective l’adhésion des nouveaux pays, mais la Russie assumera également la présidence annuelle du bloc. En d’autres termes, un pays qui se trouve de facto dans une confrontation militaire avec l’Occident – en supposant que la guerre continue – représentera une organisation qui regroupe la moitié de l’humanité. Si le sommet de la semaine dernière n’a pas été le début d’un nouvel ordre mondial, il le sera certainement.

INFO B17 : laurentglauzy1@gmail.com

CANCER & TROUBLES URINAIRES

La B17 est interdite en F car elle produit du cyanure. Les grands oncologues allemands comme entre autres les Drs Ben Zayen et Hartung la défendent car ils exposent que ce cyanure n’attaque que les cellules cancéreuses.

NOS PRODUITS DE RESISTANCE CONTRE LA CULTURE DE MORT DE LA DICTATURE MACONNIQUE

Vitamine C-Salts (42 €) [qui m’a guéri de lyme]
Vitamine D3K2 (35 € ) [le duo anti-AVC]
Vit B3 (35 € ) [apaise pour les troubles du sommeil]

Gymnema (35 €) [diabèthe] NOUVEAU

Glutathion (50 €)

Teinture Mère d’aiguille de pin sylvestre (provenance alpes autrichiennes) (56 €)

Zinc (30 € ) [douleurs musculaires et anti-déprime]
Huiles essentielles bio du Portugal pour se relaxer et co,ntre les maux de tête (22 € la fiole)


Très beau chapelet de Bavière entièrement fait main par une communauté traditionnelle (30 €) [40 cm] et chapelet de saint Michel Archange (disponibles aussi à la librairie française).

Nos livres introuvables ailleurs : https://profidecatholica.com/librairie-2/

Nous soutenir par un don : https://profidecatholica.com/faire-un-don/

EXTRATERRESTRES – LE MENSONGE QUE PREPARE L’ALLIANCE.

L’ILE DE PACQUES – CE QUE L’ELITE ILLUMINATI VOUS CACHE – LA SEULE TERRE QUI DATE D’AVANT LE DELUGLE – RAISON POUR LAQUELLE LES STATUES NE REGARDE PAR LA CÔTE. UNE TERRE DE PYRAMIDE.

29 Commentaires

  • Le BRIC à braque l’arnaque talmudique des deux derniers millénaires

  • L’aspect dépassé de cet article m’a fait arrêter la lecture, BRICS Brésil; plus gros pays sud américain gros fournisseur de bois, Russie plus gros pays eurasiatique, gros producteur de gaz ( pour l’Allemagne) Inde, 1.500.000.000 population gros pays et production informatique, la Chine 1.500.000.000 population et gros pays , usine de tout l’occident. l’Afrique du Sud, diamants et passage obligé entre l’atlantique et l’océan indien, l’Inde est aussi le passage obligé entre la mer d’Arabie (pétrole) et le golf du Bengale.
    La surface, la population, la production, et les passages maritimes dépassent le tiers mondial.
    What else ?
    De plus la Chine a bien pris la leçon de la guerre de l’opium.
    La Russie a pris la leçon bancaire
    Le voisinage du Brésil ….
    etc.

  • accessoirement l’Iran n’est pas l’ennemi des USA … c’est les USA qui définissent un “ennemi” .
    Que Micron dise un jour qu’on ne veut plus du wokisme, et la France sera l’ennemie

  • très clairement l’OTAN n’a pas les ressources ou la volonté de défier la Russie par son tapis de bombes traditionnel.
    Ainsi les BRICS se présentent comme une force de la paix qui vient affronter l’OTAN + USA à l’origine de toutes les guerres depuis … Waterloo , plus ancien encore ?
    Si l’OTAN avait pu, ils auraient engagé la guerre avec la Russie … mais voilà, il se passe quelque chose, soit Biden n’est pas président des USA ( il a prêté serment avec 11 mn d’avance ) , soit la force de frappe Américaine n’est plus , soit d’autres choses encore.

  • Exorcisme collectif
    « Malheur à vous, terre et mer ! Car le diable est descendu vers vous. Il souffle de rage, car il sait qu’il ne lui reste plus beaucoup de temps. » L’humanité ébranlée n’est pas livrée sans protection et sans défense au mal absolu – elle devient une puissance collective… d’Ivo Sasek, fondateur de Kla.TV [lire la suite]

    https://www.kla.tv/index.php?a=showlanguage&lang=fr

    très important a étre unis dans ce combat ensemble pour délivrer ce monde de la tyranie !! Jésus -Christ en nous est la victoire !! Nous somme ce cheval Blanc qui va vaincre !!

    unis dans son amour

  • Première remarque : Lénine, c’était déjà un Hitler. Il est responsable d’un énorme génocide. Il représente le Diable. Il fait partie du complot des initiés et des ésotéristes qui veulent dominer l’humanité dans le totalitarisme et le communisme.

    Deuxième remarque : l’Occident est dirigée depuis 1871 par la Couronne. La Couronne est représentée trois Cités-Etats : la City de Londres de Rothschild, le Vatican et le district de Washington DC qui regroupe l’Etat profond américain, la CIA et le CFR pour citer les principaux. L’Europe est un vassal des USA, donc de la Couronne depuis les deux premières guerres mondiales du XXe siècle. La Couronne à siphonné le peuple américain à travers l’US Corporation 1871, car la Constitution de 1871 faisait des USA une entreprise de la Couronne et le Dollar une monnaie privée appartenant à Rothschild. L’Europe a également été pillée par la Couronne. Cet Occident là est en train de disparaître. Les trois Cités-Etats ont été dissoutes. Trump a restauré la Constitution de 1776 en juillet 2019 qui installe un gouvernement par le peuple et pour le peuple. Si tout va bien, l’Occident devrait changer de visage, en mieux. Il faudra se débarrasser de l’Etat profond qui représente des financiers et des commerçants orgueilleux, vaniteux et criminels. Ces personnes n’ont rien à faire en politique, surtout avec de telles doctrines hégémoniques et populicides.

    Poutine, Orban et Trump font des discours rassurant sur leurs intentions, leur sincérité et leur loyauté aux peuples, aux valeurs et aux traditions de la civilisation de Dieu.

    • Où avez-vous, en dehors de l’intense lavage de cerveau talmudo-bernaysien, que Adolph Hitler ait commis le moindre génocide ?

      • Comme l’a écrit Benjamin Freedman, “les faits sont les faits”. Je compare Lénine à Hitler, car ils sont tous les deux issus de sociétés ésotériques aux racines frankistes, kabbalistes et sataniques. Marx était également ouvertement sataniste, ses poèmes l’attestent. Dès 1919, Hitler et ses futurs généraux ont fréquenté la Confrérie de Thulé. Cette société secrète s’apparentait à la maçonnerie et a été fondée par un Talmudo-kabbaliste, Adam Alfred Glauer, un Frankiste bavarois. L’Ordre de Thulé développait des théories aryano-centristes et l’existence de surhommes : les Aryiens, “la race des Seigneurs”. Günther Plaut, rabbin et président du Congrès juif canadien, avança en 1988 que les nazis étaient frankistes.

        Les génocides sont l’expression de la métaphysique moniste qui entretient les sacrifices humains. Le Frankisme vient de Jacob Frank (1726-1791) un pseudo-messie polonais, auteur de la “rédemption par le péché” et de la “sainteté par le Mal”. Il s’agit d’une hérésie satanique inspirée de la Kabbale lourianique et de Sabataï Tsevi qui s’opposent au Judaïsme authentique de Moïse. Pour information, la métaphysique de Moïse n’est pas moniste, mais celle de la Genèse et des Chrétiens, c’est-à-dire le dualisme avec Dieu qui interdit les sacrifices humains et demande le respect du décalogue.

    • Que le Vatican soit infiltré depuis le 19ème siècle et occupé depuis 1958, certes. Mais prétendre qu’il dirigerait le monde politiquement depuis 1871 de concert avec les anglo-juifs de Londres et des États-Unis est vraiment grotesque. Vous tenez ce délire des qanonistes? Vous allez nous sortir le rôle des jésuites aussi?

      Vous savez, le but des mondialistes est de se servir des inimitiés que leurs politiques ou leurs propagandes ont engendrées pour balayer l’Occident et le catholicisme (ou ce qu’il en reste) en même temps, en assimilant les deux de manière éhontée pour nous faire jeter le bébé avec l’eau du bain. Tout ça est d’une perfidie sans nom. Heureusement que ça ne se produira pas.

      La Russie shismatique et historique anti-catholique ne dominera pas le monde, son armée sera proprement anéantie par celle des catholiques français, et c’est la France catholique et royale qui dominera le monde dans une véritable paix catholique.

  • Comme les historiens sont en majorité des Francs-maçons qui écrivent volontairement des légendes. Il devient difficile de savoir l’exacte vérité. Comme l’a écrit Balzac, “Il y a deux Histoires : l’Histoire officielle, menteuse, puis l’Histoire secrète, où sont les véritables causes des événements”.

    Il serait intéressant de connaître le rôle exact du Vatican dans la Couronne et à quel moment elle en a fait partie. Le Vatican devait représenter le spirituel, la City représentait la finance et Washington-DC représentait l’armée. Il n’y a rien de répréhensible à accepter le rôle de représentant religieux au sein d’une structure qui s’est annoncée comme légitime dans le concert mondial.

    L’anticatholicisme de la Russie n’est pas au niveau de l’anticatholicisme du Talmud ou de la Kabbale. C’est plus une querelle théologique ou des points de vue différents sur le dogme chrétien. Le Christianisme oriental ou les Chrétiens orthodoxes sont plus proches de St Augustin. Les Catholiques sont plus proches de St. Thomas qui a fait la synthèse entre la voie du coeur augustinienne et la voie de la raison.

    Quant à la guerre contre la Russie, il s’agirait plutôt d’une libération de l’Europe au cas où l’Etat profond continuerait à nous maltraiter avec les délires du wokisme et la dictature technocratique transhumaniste et sataniste.

    Poutine fait la guerre à Satan, pas à l’Europe. L’Europe et la Russie sont unis par leur civilisations, par leur foi et par leurs valeurs communes. S’il y a une guerre, c’est qu’elle est voulue et déclenchée par nos dirigeants sataniques. Nous devons nous débarrasser du satanisme européen endémique le plus vite possible. Ce sont les ésotéristes, les initiés : le WEF, Rothschild et l’oligarchie et l’Etat profond mondialiste. La France doit se battre contre les ésotéristes sataniques et pas contre la Russie.

    • Merci pour votre savoir, Ernesto
      Notamment sur Hitler et les nazis.

      A la même période en Espagne,et comme alliés de l’Allemagne Nazie dont le Rabbin Günther Plaut affirme que ses dirigeants étaient des Frankistes , il y avait Franco.
      Les partisans du Caudillo s’appelaient les Franquistes, simple coïncidence?

      • Franco = Franquistes. Franco était catholique et faisait la guerre aux communistes espagnols.

        Jacob Frank = Frankistes. Gunther Plaut fait allusion au Frankisme. Le Frankisme a inspiré les Rothschild, la noblesse européenne, l’oligarchie et la Jet Set hollywoodienne qui sont tous adeptes de la doctrine frankiste. Le Frankisme s’inspire de la Kabbale lourianique.

        La doctrine de Jacob Frank (1726-1791) s’exprime par la “rédemption par le péché” : l’ampleur de Bien à venir (pour les initiés) sera proportionnelle à l’étendue du Mal accompli (contre les Goyim), dans la perspective de la réalisation du messianisme talmudique. Cette théorie est à la base du terrorisme et du Mal absolu pour obtenir la soumission, à l’exemple de Daech qui est une création de Frankistes (CIA et Mossad), selon Edward Snowden. Les Frankistes sont les partisans des méthodes radicales et violentes.

        Le Général Franco n’a rien à voir avec le Frankisme. Il le combattait indirectement, puisque le communisme est une création talmudo-kabbalo-frankiste.

    • Ce que vous écrivez est intéressant, et je comprends votre point de vue concernant la Russie. Il est partagé par la quasi-totalité de la dissidence, mais ce n’est pas le point de vue catholique.

      – Des shismatico-comunistes ne peuvent pas “faire la guerre à Satan”, c’est un non sens qui ne peut mener qu’à la catastrophe et, à terme, se retourner contre eux. La défaite de la Russie est d’ailleurs ce qu’indiquent toutes les prophéties catholiques au sujet de la 3ème Guerre Mondiale.

      On n’a pas à choisir entre deux anti-catholicismes.

      La Russie est shismatique depuis des siècles (donc dans le camps de Satan !), et elle est historiquement proche des talmudo-kabalistes, bien avant la révolution bolchevique. Les catholiques y étaient déjà persécutés (le catholicisme était la “seule religion interdite en Russie parce seule vraie” écrivait la Contesse de Ségur, née Rospotchine).

      Ensuite, la Russie soviétique a joué un très grand rôle dans l’infiltration de l’Eglise, dans l’instauration de l’imposture Vatican II et dans la décadence des mœurs de l’Occident. Encore aujourd’hui, si elle s’attaque aux formes les plus extrêmes et visibles de la décadence des mœurs, elle reste par exemple une des plus grandes avorteuses du monde, étant historiquement la grande pionnière dans le domaine.
      Elle a beau jeu de nous critiquer… Mais elle n’a jamais fait son mea-culpa et elle n’a jamais renié son passé communiste.

      La Russie est partie intégrante du mondialisme satanique. Satan n’a pas besoin des LGBT pour régner. Une fausse paix sans catholicisme lui convient très bien.

      Il faut être naïf pour penser que la Russie va venir nous sauver. Les prophéties en parlent bien: les Russes seront accueillis en sauveurs par une partie de la population, mais ils ne viendront pas pour aider la France mais pour se partager le gâteau. D’ailleurs il y aurait bien d’autres moyens d’aider la France si c’était sincère. Venir en sauveur quand tout est foutu est une vieille ficelle déjà utilisée par les Américains pendant la 2ème Guerre Mondiale.

      Les prophéties catholiques parlent aussi d’une guerre au Proche Orient impliquant l’Etat hébreux, d’une faillite bancaire mondiale, d’un mort à l’Elysée, de la fuite du gouvernement en Angleterre, de guerre civile, révolution et dictature islamo-gauchiste, fin de la République, famines, maladies, invasions russe et arabe, destruction de Paris (avec 88 survivants, la rue du Bac épargnée), de Lyon (le saint curé d’Ars a même déjà prévu les plans de reconstruction de la basilique de Fourvière), de Marseille, Bordeaux, Nantes, ainsi que plusieurs villes en Europe, en Russie et en Amérique… De 3 jours de ténèbres, de la déroute surnaturelle des Russes en Vendée contre une petite armée bretonne, rejointe par l’armée du futur roi de France et de troupes alpines, et aidée par le roi d’Espagne converti au catholicisme, de nouvelle défaite des Russes entre les capitales des Gaules (Lyon et Vienne), et de l’extermination quasi-complète de armée russe dans la région de Tolbiac (vallée du Rhin en Allemagne). Conversion de la Russie, de la Chine et de la majeure partie du monde. Libération de Rome, nouveau Pape, grand concile, remise en cause de Vatican II. Intervention en Terre Sainte. Destruction de l’Islam. Reconquête des anciennes colonies, du Canada… Période de vraie paix chrétienne, avant l’avènement de l’Antéchrist personnel, qui séduira le plus grand nombre et persécutera les récalcitrants.

      – Que Vatican moderniste subverti ait un rôle central dans le projet mondialiste, c’est certain. Mais la prise de pouvoir des ennemis au Vatican date de 1958, l’infiltration ayant commencée essentiellement un siècle auparavant (exorcisme de Léon XIII). Qu’on ai voulu l’embarquer dans une diplomatie tortueuse avec la City et Washington, c’est possible, mais de là à prétendre qu’elle aurait eu un rôle précurseur, actif et décisionnel dans le cadre de cette soi-disant alliance relève de la manipulation digne des niaiseries qanonistes.

      • *”Que le Vatican”, désolé pour la coquille (je tape sur un ordiphone, ce n’est pas toujours facile).

        Pour résumer un peu mon propos, la Russie prétend combattre Satan alors qu’elle est dans son camps depuis des siècles, n’ayant pas même renié son passé communiste dont elle est à peine remise.

        Comme en Chine, en Inde et dans la grande majorité du monde, Satan y règne en maître!
        Pas besoin “d’Etat profond”! Pas besoin de “Couronne” londonno-whashingtono-vaticane!

        S’ils veulent combattre Satan, il faut qu’ils se convertissent!
        On ne combat pas Satan avec le schisme, l’hérésie, l’idolâtrie, la kabbale, l’islam, le bouddhisme ou que sais-je (la Russie les cumule tous). Même une seule hérésie suffit à Satan pour régner. Pas besoin de LBTQ+++…

        Si aujourd’hui le monde est dans la consternation, ce n’est pas à cause de la domination et de la mauvaise influence de l’Occident, de son “État profond”, de la “Couronne” ou que sais-je… Mais c’est parce que l’Occident lui-même est tombé, alors que c’était historiquement le bastion chrétien. Parce que la France (avec la Révolution) et Rome (avec Vatican II) sont tombées.

        Or, dans les discours anti-occidentaux, qu’ils soient Russes ou autre, il n’y a jamais cette vérité. Au contraire, ils s’en réjouissent presque. Ils voudraient bien se débarrasser du bébé avec l’eau du bain, se débarrasser des derniers vestiges de la chrétienté en même temps que des LGBT. En cela la Russie et ses alliés sont les agents ultimes du mondialisme satanique.

      • Je me permets de revenir sur votre déclaration: “Nous devons nous débarrasser du satanisme européen endémique le plus vite possible.” Endémique implique que le satanisme serait propre à l’Europe, originaire d’Europe et circoncis à l’Europe, ce qui est grotesque.

        Le mal existe depuis de péché originel, il a toujours existé.

        Historiquement, tous les peuples du monde sont sataniques, sauf le peuple hébreux avant la venue de Notre Seigneur, et sauf les peuples chrétiens depuis lors.

        Encore aujourd’hui, alors que la religion est réduite à la portion la plus dérisoire, c’est encore essentiellement en Occident qu’on y trouve les quelques derniers chrétiens authentiques, lors même que tout l’appareil d’Etat est contre eux.

        Que la Russie soit vaincue en Vendée (terre des martyrs de la Révolution), à Lyon (premiers martyrs chrétiens) et à Tolbiac (pacte de Clovis) est tout un symbole..

      • Vos commentaires sont très intéressants et je vous en remercie!
        Je ferai deux commentaires à mon tour sur ce que vous avez écrit.

        – Concernant le Christianisme en Russie versus le satanisme. Je me fonde sur les discours de Poutine qui valorisent les principes chrétiens d’une civilisation : Dieu, la famille, la nation et le respect de l’Ordre naturel.

        Voici une citation de Poutine du 29 août 2022 : “Quand j’ai vu la Russie tomber, je me suis promis devant Dieu que je la sauverais. Il s’avère que je dois sauver le monde entier, car les démons qui ont envahi l’Occident ont détruit tout ce qui est spirituel sur cette planète. Je sais que je réussirai parce que j’ai le soutien du Seigneur. Je n’ai besoin de rien d’autre”.

        Je conviens qu’il puisse exister des courants satanistes en Russie comme l’atteste l’indigeste pentagramme que l’on voit encore trop souvent partout…

        – Concernant les prophéties. Les prophéties viennent d’une pensée idéaliste qui veut que les idées précèdent et créent la réalité. Exemple : mes idées définissent mon genre. C’était la philosophie de l’Antiquité, de la Gnose et celle des Modernes depuis Descartes. Le Christ a aboli le “je pense, donc je suis” pour établir la Vérité qui est : “je suis, donc je pense”. Il a critiqué les faux prophètes qui sont des pseudo-magiciens bonimenteurs comme Attali. Evidemment, ceux qui dressent les plans espèrent les réaliser.. et il arrive que leurs prédictions se réalisent. Mais personnellement, je suis sceptique avec les prophéties. Je crois en Dieu, mais, par principe, pas aux prophéties, pour ne pas laisser entrer l’irrationnel dans mon inconscient.

      • J’ajoute que Poutine est influencé par le philosophe Alexandre Douguine qui vénère la Kabbale et le néo-platonisme. Il y a donc bien une contradiction dans l’esprit des dirigeants russes, qui valorisent le Christianisme tout en restant idéalistes et disciples du “je pense, donc je suis”. Cette philosophie kabbaliste, reprise par Descartes, permet d’être une chose et son contraire, ce qui sert les gouvernements et les mouvements hégémoniques à vaincre et à soumettre par la ruse et l’illusion. Poutine rassure les Chrétiens dont il respecte la doctrine, mais il rassure aussi les satanistes en ayant un pied dans chaque camp. Ce qui est important, c’est qu’il tienne compte du Christianisme, de sa morale et de ses valeurs.

      • Les citations que vous faites de Poutine sont tout à son honneur, et on peut espérer sa conversion. Attila se disait le fléau de Dieu, il ne s’est pas converti pour autant. Les prophéties indiquent que le chef de la Russie se convertira devant l’évidence de la cause surnaturelle de sa défaite.

        Vous n’êtes pas tenu de croire aux prophéties dites privées (celles qui ne sont pas contenues dans les saintes écritures), le dépôt de la foi étant clôt depuis la mort de st Jean, mais c’est tout de même mépriser Dieu que de les ignorer. Il ne les a pas faites pour rien, mais pour nous prévenir, nous consoler, nous encourager et nous édifier.
        Cependant, certes, il faut être très prudent à leur sujet. Une règle simple est de n’accorder aucun intérêt à tout ce qui se fait depuis qu’il n’y a plus de Pape, depuis Vatican II, car le diable est un excellent faussaire. Rester prudent également quand à leur interprétation, sujette à erreurs. Et leur réalisation reste sujette à fluctuation.
        Toutefois, les prophéties catholiques les plus autorisées (il y aurait une liste très longue à faire depuis des siècles, incluant des saints canonisés) concordent toutes avec une insistance qui ne laisse aucun doute sur ce point: la Russie envahira la France et sera vaincue par un roi très chrétien. Ce sera le plus grand roi de tous les temps, tant par la vertu que par le pouvoir, il rétablira la chrétienté partout sur la terre, ce sera le triomphe le plus éclatant de l’église catholique et une dernière consolation, hélas probablement assez courte, avant les tribulations de l’Antéchrist, qui précéderont le retour du Christ. Si je ne dis pas de bêtises, Saint Jean appelle cette période (qui commence avec le Grand Monarque et finit avec l’Antéchrist) l’église de Philadelphie.

        Il y a de nombreuses anecdotes amusantes au sujet du Grand Monarque. Savez-vous par exemple qu’une des portes de Jérusalem a été murée parce que le grand roi doit y entrer? Il se rendra maître de la Terre Sainte et déposera sa couronne au pied du calvaire. Au 7ème siècle, quand les mahométans sont arrivés en France depuis l’Espagne, à Narbonne, un écriteau les accueillait en disant: faites demi-tour car vous entrez dans le royaume des Francs, ceux qui déferont votre religion! Avant cela la France doit auparavant devenir musulmane. Le roi doit aussi remonter le canal Saint Laurent. Il fera déposer les armes à toute la Terre. Il sera un ami des agriculteurs. Etc, etc.

        La France sera consacrée au Sacré Cœur, et… la Russie au Coeur Immaculé. Devenus grands amis, les deux propageront la foi chrétienne partout dans le monde.

        Bien à vous

  • Bonjour,

    Apparemment je suis en possession d’une information que vous ne possédez pas, soit que le gouvernement suisse est en négociation pour rejoindre les BRICS.

  • radicales et violentes, voilà qui place Francisco Franco, franc-maçon des plus hautes-loges dit par Henry Makow dans ses livres sur les illuminatis et ami d’Hitler, hors de cause.

    • Merci pour cette information. Je ne suis pas un défenseur de Franco, mais encore moins des communistes.

    • Je ne connaissais pas cela, mais Franco fut un bien moindre mal par rapport aux anarchistes qu’il a bouté hors d’Espagne, même s’il était loin d’être parfait, le christianisme qu’il favorisé étant très superficiel. En Espagne le traditionalisme est historiquement représenté par le Carlisme.

      • P.S. C’est assez méconnu, mais le carlisme ne concerne pas seulement l’Espagne mais également la France, étant donné que les héritiers légitimes connus du trône de France passent par l’Espagne. La branche soutenue par les carlistes (Bourbon-Parme) est la lignée légitime (connue) pour la France, la lignée isabelienne dont est issue le fumeux “Louis XX” étant disqualifiée car n’ayant pas respecté le principe de primogéniture masculine pourtant constitutive de la famille Bourbon, sans même parler des doutes de paternité liés aux mœurs d’Isabelle. Heureusement, ces questions épineuses de successions seront balayées, car le futur monarque sera désigné providentiellement. Ce sera un descendant caché de Louis XVII, qui n’est pas mort à la prison du temple mais s’est installé clandestinement en Allemagne, à Tolbiac (ça ne s’invente pas), où il aurait vécu et serait enterré sous une fausse identité. C’était notemment le sujet du secret de La Salette de Maximin, qu’il a raconté au Comte de Chambord.

      • *Isabelle II s’entend, bien sûr, pas Isabelle la catholique, qui est un modèle de reine chrétienne!

      • Je suis d’accord avec vous, mais je me demande si le fait de se dire “catholique” comme le régime Franquiste (on est avec Dieu donc on peut tout se permettre) n’engendre pas, des excès différents mais qui peuvent se rejoindre.
        Car comme chacun le sait, les gens de peu de morale sont attirés par le pouvoir surtout en ces périodes très troublés.

        Je me demande que si comme le communisme est une “création” grossière, on pourrait dire que c’est le fait des démon inférieurs et que le fascisme et le nazisme sont le fait des démons supérieurs, se drapant de vertus.

        Néanmoins, je crois que Franco à bien su gérer son pays face à de multiples problèmes…

        Mais que dire du problèmes du trafic d’enfants, alors peut-être que certains diront que c’est une fumisterie ou une accusation “inversatoire”, libre à eux de penser ainsi.

        Les enfants volés à la maternité à des parents opposants au système par des “sœurs”, par des infirmières dans des cliniques privés, sont “vendus” pendant 50 années à des “partisans du franquisme” dit-on.
        (Je dirais, pour les enfants volés ceci est un moindre mal, si il sont réellement donnés ou vendus à des parents du partis.)

        Le schéma le plus courant, on enlève le bébé à la maternité pour x-raisons à sa mère, plus tard on lui dira que son bébé est mort. (On retrouvera les tombes de nouveau-nés vides de tout ossements.)

        Il est sortis un film “the secret” avec Jessica Biel qui est souvent impliqué dans des tournages de film disons clairement orientés et marqués (massacre à la tronçonneuse, blade trinity, l’illusionniste, the secret, total recall etc…, la série Candy récemment qui raconte l’histoire vraie d’une femme, Candy Montgomery, qui à assassiné à la hache sa voisine, diffusé bien sûr par Disney)

        Le film “The secret” nous conte l’histoire d’une petite ville minière très pauvre ou les gens survivent plutôt qu’autre chose, souvent alcooliques, vivant de petits boulots, dans un paysage de montagnes, de forêts ou il fait souvent sombre, bref, le tableau est noir.

        La région est soumis à une vague d’enlèvements d’enfants.
        Comme pour rendre le tableau encore plus obscurs à ces gens là.

        Dans le film, on nous convainc à croire qu’en fin de compte, c’est pour leur bien.
        Car ceux-ci, (les enfants kidnappés), sont soumis à un trafic et revendus à des riches parents qui prendront en charge leurs éducations, afin de faire un bon métier qui sera bien rémunéré,
        Si les enfants ont besoin de soins, ce ne sera plus un problème, non plus.
        Ils auront toute l’attention de leurs parents très aisé.

        L’idée sous-jacente est que les pauvres n’ont pas le droit d’avoir d’enfants ou qu’ils doivent accepter de se les faire “prendre” par les personnes plus aptes qu’eux.

        De ce fait, les couples riches dans ce film sont les véritables héros car ils donnent à ces enfants enlevés tout l’amour nécessaire et leur offre une vie où ils pourront réaliser sans entraves tout leur désirs et faire de hautes études.

        L’idée peut paraître belle comme de soustraire à des parents à tendance républicaines, leurs enfants pour ensuite les donner à des parents franquistes “catholiques”, mais c’est faire-fi de l’ordre naturel.
        Car enlever des enfants à leur parents c’est faire sienne cette maxime chère aux satanistes “la fin justifie les moyens”
        Même à première vue, cela peut paraître séduisant.

        Merci à vous et aussi à Ernesto pour votre connaissance que vous nous faîtes partager…

      • On s’éloigne du sujet, mais les enlèvements d’enfants sont une abomination, quels qu’en soient les beaux motifs dont on se drape pour les justifier – toujours pour le bien, évidemment! On connaît ça en France, hélas… La République considère que nos enfants lui appartiennent, elle bafoue l’autorité des parents et confisque l’éducation, n’hésitant pas à confisquer purement et simplement les enfants. Ça peut aller très vite… C’est tellement ancré que c’est pour ainsi dire entré dans les mœurs de la plupart des gens qui l’acceptent sans broncher, n’ayant de toutes façons pas le choix. Pour ma part j’ai dû m’exiler il y a des années à la suite de procès pour protéger mes enfants d’ingérences de l’Etat et du risque d’enlèvement.

        Pour ce qui est des connaissances, je n’en ai pas beaucoup, je glane essentiellement des infos ici et là sur la toile, avec mon petit ordiphone, ou au gré de discussions… Je n’ai ni ordinateur ni bibliothèque (hormis quelques livres de base, l’histoire sainte, le cathéchisme, quelques livres édifiants ou pratiques, quelques manuels scolaires). C’est un plaisir de partager le peu que j’ai, ainsi que d’en apprendre. On n’éclaire pas une lampe pour la mettre sous le boisseau…

      • PS: les enlèvements d’enfants ont hélas étés pratiqués de tout temps, que ce soit pour élever les fils d’adversaires vaincus à sa manière, comme le faisaient les empereurs romains, ou pour les sacrifier, comme ce fut le cas pour saint Simon.

  • Ping : Les fous votent à gauche (Libération) ! En fait ils « ne sont pas si fous, ces fous », ils votent pour les partis socialos et écolos qui s’occupent le plus de leurs intérêts (vote intéressé car ils en vivent de cet assistanat), ce qui confir

Laisser un commentaire