Archives de Catégorie: France

Leur « Vivre Ensemble » : Les Résultats.

Ce ne sont pas les Tartuffes qui ont pris le pouvoir depuis 1945 qui vont donner les explications afférentes à la LDNA concernant leurs Revendications.

Nous le ferons donc à leur place.

La Ligue de Défense Noire Africaine lance des invectives contre Stéphane Bern qu’ils accusent « d’avoir Blanchi Beethoven et les Pharaons ». Et pour cette ligue, « Les Gaulois n’ont jamais existé ».

Devant France Télévision, les revendications pleuvent !

 

 

C’est, dans un premier temps, le Résultat depuis les Odieux Giscard/Pompidou, de l’enseignement aberrant consistant à ne différencier personne au nom de la Sacro Sainte « EGALITE » qui a consisté a devoir dire aux petits noirs et maghrébins « Nos ancêtres les Gaulois ». Tout se paye, tôt ou tard.

Il est évident que les Ancêtres de ces gens sont d’Afrique Noire et absolument pas Européens.

Encore une Fois, voilà où mèment les Maladies Mentales des Communo-Gauchistes qui veulent imposer des concepts d’Egalité là où les évidences Sautent aux Yeux.

Ces pauvres Gens ont dans leur esprit le Venin infusé par « L’ERADICATION NATIONALE » qui a voulu faire d’eux des Conquistadors Africains en Terres Européennes.

Ligue Def. Noire.png

 

Certes, l’Histoire a été Falsifiée, mais pas « en couleur », elle a été Falsifiée EN FAITS.

Ligue Def. Noire1.png

Voilà où mène de prendre une Jeanne D’Arc Métissée et de Dire qu’il n’y a Aucune Preuve que Jeanne D’Arc était Blanche. Que les Candaules qui ont pris Fait et Cause pour ce Scandale mesurent l’Etendue de leurs Délires !

Ligue Def. Noire2.png

 

Hollywood, Premier Diffuseur de Poison.

Ira Alridge : Le Comédien Noir qui jouait des rôles de Blancs !

Ira.png

 

C’est au 19ème siècle qu’Hollywood commence à infuser le pernicieux poison dans les Esprits.

Ce qui fera dire à Nicolas Michel en 2012 que, je cite : « L’Europe n’est pas Blanche » comme on peut le voir ci-dessous.

 

11 avril 2012 à 17h34 | Par

Au XIXe siècle, Ira Aldridge (1807-1867) fit une très grande carrière de comédien aux USA et au Royaume-Uni.

Ils sont nombreux, aujourd’hui, les acteurs d’origine africaine à avoir revêtu les habits d’Othello, le Maure de Venise. Mais il n’y en a qu’un seul parmi les 33 comédiens honorés par une plaque de bronze au Shakespeare Memorial Theatre de Stratford-upon-Avon : Ira Frederick Aldridge. Né en 1807 à New York, ce fils de Noirs libres descendants de Peuls du Sénégal actuel a étudié à l’African Free School où il s’est tôt passionné pour le théâtre, assistant à de nombreuses pièces présentées au Park Theater. Voir l’acteur Edmund Kean jouer Hamlet décida sans doute de son avenir…

Mais dans les années 1820, devenir acteur ne va pas de soi quand on est noir. Aldridge comprend rapidement qu’il aura du mal à percer en Amérique et gagne le Royaume-Uni. Il parvient à se faire engager par le Royal Coburg Theatre de Londres où, sous le nom de Keene – en référence à Edmund Kean -, il interprète le rôle-titre de The Revolt of Surinam, or A Slave Revenge, adaptation de la pièce Oroonoko, de Thomas Southerne. L’accueil du public est enthousiaste, mais le racisme s’exprime avec violence, dans les essais critiques, contre ce « tragédien de couleur ». Peu importe : Aldridge part à la conquête de la province, où il joue Shakespeare. À Liverpool, ancienne tête de pont du commerce triangulaire, il interprète même des pièces antiesclavagistes ! Son succès est tel qu’il se glisse dans la peau de personnages blancs comme Macbeth… en se maquillant. En 1833, à la mort d’Edmund Kean, Aldridge connaît la consécration avec Othello. À partir de 1852, il tourne à travers toute l’Europe, où il reçoit de nombreuses décorations. À sa mort, Ira Aldridge n’est plus « le tragédien de couleur » mais le « Roscius africain », en référence au célèbre acteur romain. Il ne remit jamais les pieds sur le sol américain.

 

Que le Cirage Noir soit et le Cirage Noir fut ! Renverser les Rôles pour toujours mettre de la Confusion.

Toujours dans l’optique de faire se confronter les Congoïdes avec les Caucasiens, Hollywood attribura à des Blancs des Rôles qui devraient être joués par des Noirs.

 

Angelina Jolie joue Mariane Pearl dans « Un coeur Invaincu »

angelina jolie playing mariane pearl 2

L’épouse du journaliste du journal de Wall Street, Daniel Pearl, est d’ascendance afro-chinoise-cubaine. Un regard sur Mariane Pearl et il devient clair qu’elle n’est pas blanche. Donc, il n’est pas difficile d’imaginer comment les fans étaient indignés quand l’actrice Angelina Jolie a été choisie comme Mariane dans le biopic 2007 A Mighty Heart.

Jennifer Lawrence est Katniss Everdeen dans The Hunger Games

hunger-games_2167652b

Rappelez-vous la réaction raciste sur le casting d’une jeune actrice afro-américaine comme Rue dans le blockbuster 2012 The Hunger Games? L’indignation était élevée, même si Rue est décrite comme ayant “la peau brun foncé et les yeux” dans le livre sur lequel le film était basé.

Il est intéressant de noter qu’il n’y avait pas d’indignation que le personnage Katniss Everdeen, largement considérée comme une femme de couleur par de nombreux lecteurs du livre, a été joué par Jennifer Lawrence, les cheveux bleus et les yeux bleus Jennifer Lawrence dans le film.

L’Auteure Suzanne Collins décrit Everdeen dans le livre comme ayant les cheveux noirs droits, la peau d’olive et les yeux gris.

Anthony Hopkins dans The Human Stain

Anthony-Hopkins-plays-Black-manThe-Human-Stain

Dans le film de 2003, The Human Stain, Anthony Hopkins joue, Coleman Silk, un professeur de collège juif qui, malgré son apparence, se révèle être un Noir.

Pour des raisons évidentes, les cinéastes décidaient de ne pas magouiller de blackface, (…)
La décision de casting dans The Human Stain était déconcertante car il ya un certain nombre de bons acteurs à Hollywood qui ont déjà la capacité de passer comme blanc, mais à qui on n’a pas donné de rôle.

Mena Suvari  en tant que femme Noire dans Stuck 

Mena Suvari plays Chante Mallard

Stuck est un thriller de 2007, basé sur l’histoire vraie d’une femme noire, Chante Mallard, qui a exécuté irresponsablement un sans-abri avec sa voiture et l’a laissé mourir sur son pare-brise.

Le personnage de Mallard est appelé “Brandi Boski” dans le film.

L’actrice blanche à jouer Brandi a été la star de Beauté américaine, Mena Suvari. Pour ajouter l’insulte à la blessure, les cinéastes ont pensé qu’il était approprié que Suvari porte des tresses plaquées dans le film, comme pour indiquer la véritable ethnicité du caractère.

Kevin Spacey dans Pay it Forward

Kevin Spacy as eugene simonet or Reuben St.Clair
Kevin Spacey a joué dans le film 2000 Pay it Forward dans le rôle d’Eugene Simonet, un professeur qui inspire le personnage principal Trevor McKinney pour changer le monde.

Les cinéastes peuvent avoir poussé la licence créative à la limite parce que dans le livre sur lequel le film est basé, Simonet s’appelle Reuben St.Clair, et il est un Noir.

Le rôle a été apparemment offert à l’acteur Denzel Washington, mais parce que d’autres acteurs mâles noirs sont apparemment difficiles à trouver à Hollywood, les directeurs pensaient que Spacey pourrait le faire.


Lawrence Olivier en Blackface pour Othello

Laurence Olivier Othello

La tendance d’Hollywood à contourner les acteurs noirs pour les rôles noirs est enracinée dans l’utilisation historique de l’industrie des acteurs blancs en noir pour représenter les Noirs dans le film.

Un exemple est le film de 1965, Othello, basé sur la pièce shakespearienne du même nom. Lawrence Olivier a joué la blackface et a été nommé pour un Academy Award pour avoir joué le personnage de Shakespeare, décrit comme un «Moor», « Maure » dans la pièce.

 

DIRE LA VERITE MENE EN PRISON EN CE 21ème SIECLE.

 

Pour avoir dit « qu’il n’y avait pas de Celtes Noirs », Boris Le Lay sera condamné à de la Prison.

Pour avoir parlé des 5 Races Humaines, Henry De Lesquen sera contraint de suivre « Un Stage de Citoyenneté » au Mémorial de la Shoah pour ne pas subir les Diktats du Tribunal.

 

Face aux Evidences, les Dictateurs appliquent LA LOI DU TALION INVERSEE :

« Je me battrai pour que vous soyez châtiés de la Vérité que vous venez de Dire ».

 

Qu’en est-il du Continent Africain

 

Continent Africain.jpg

Dans le Continent Africain, désolée pour cette Vérité, mais il y a des Pays qui ne sont pas Noirs, c’est un Fait.

Les Egyptiens, les Lybiens, les Tunisiens, les Algériens et les Marocains ne sont pas NOIRS, ne sont pas CONGOÏDES : Ces populations sont des CAUCASOÏDES : des « Blancs » dont le Soleil à coloré la Peau. Voir l’Histoire des Phéniciens dont la peau était rougie et mate à cause du Soleil. Ces populations se différencient des Caucasoïdes Européens par leur Culture Arabe Millénaire.

De fait, les Coutumes, les Traditions, la Religion, l’Education et les Moeurs les séparent des Caucasoïdes d’Europe et leur peau est colorée par le Soleil, contraste avec les habitants des Pays Nordiques dans lesquels le soleil ne darde pas ses rayons.

Al Sissi, Egyptien. Il est Noir Al Sissi ? Ils sont Noirs les Egyptiens ? Si les Egyptiens avaient été Noirs, la Bible l’aurait mentionné par la Bouche de Moïse. Or, aucune différence de « couleur » n’a été signalée. Ce qui aurait permis de faire une distinction avec le Peuple Hébreu, clair de Peau.

Al Sissi.png

 

Mouammar Kadhadi, Lybien. Il sont Noirs les Kadhafi, Lybiens de Père en Fils depuis des Générations ?

Kadhafi.jpg

 

 

Bassem Braïki né de Parents Tunisiens. Il est Noir Bassem, elle est Noire sa descendance Tunisienne ?

Bassem2.png

 

Houari Boumédiène, Algérien. Ils sont Noirs les Algériens ?

Houari Boumédiène.png

 

Lignée des Rois du Maroc. Ils sont Noirs les

Marocains  ?

Lignée des Rois du Maroc.jpg

Hassan 1er du Maroc :

Hassan1

 

Gouverner c’est Prévoir et Prévoir c’est Gouverner.

Mais les Augustes Mondialistes qui siègent dans les Trônes Usurpés préfèrent semer la Confusion dans tous les esprits en Interdisant la Diffusion de la Vérité qui remettrait la Vraie Lumière dans les esprits de chacun.

A force de doses excessives de Venin, l’on en vient à entendre que :

 LA GAULE N’A JAMAIS EXISTE !

 

La GAULE, c’était : la France, le Luxembourg, la Belgique, la majeure partie de la Suisse, le nord de l’Italie, ainsi que des régions des Pays-Bas et d’Allemagne : la rive ouest du Rhin. Elle couvrait une superficie de 494 000 km2.

Et c’est bien ce que dessine Claude PTOLEMEE en 1584 en indiquant très clairement pour les Pays cités :

                                              EUROP

de8eb996-2be5-4d39-abf3-02367ad328bc

EUROPAE TERTIA TABULA CONTINEUS EUROPAN

48d1f314-d504-4ad2-a940-43e5eed3b2ea

GALLICUM MARE : Mer de la Gaule

27f27ccd-ccf3-4de9-a8be-4221eaf93867

Vous avez toutes ces cartes consultables à la Bibliothèque Nationale de Paris dans la partie Gallica qui ne signifie rien moins que GAULE.

 

Voici les cartes géographiques toutes consultables à la BNP de 1490 à 1657 :

Cette carte de Claude Ptolémée en 1490 n’indique pas FRANCIAE mais bel et bien GALLIAE en son centre :

f8753014-be6b-4714-830a-2d93c5a4edb2

 

Autre carte de Claude Ptolémée de 1541 : « Tabula nova Galliae » = « Nouveau Conseil d’administration de la Gaule ». Et en guise « d’Océan Atlantique on peut lire : « MARE GALLICU » = MER DES GAULOIS !

EN 1541 : TABULA GALLIAE ET NON « TABULA FRANCIAE!

abbf457e-81a7-4a35-9814-68ec868925e6

Ce n’est qu’en dessous des Flandres = FLANDRIA qu’apparaît le nom FRANCIA, pour signaler un territoire secondaire au sein de la Gaule :

c3a0270c-c6e5-4d6e-b15f-bb49e3204064

En 1553, la carte de Oronce FINE stipule également GALLIAE et non FRANCIAE :

NOVA TOTIUS GALLIAE DESCRIPTIO  : TOUTE NOUVELLE DESCRIPTION DE LA GAULE. Gaule qui comprend toujours la Belgique, le Luxembourg, une partie du Nord de l’Espagne, la Suisse, le nord de l’Italie, une partie de l’Allemagne.

23cb4dc4-48ab-47d8-aae4-7ac2e2af340f

Oronce Finé écrit : « Vraie Description DES GAULES avec les confins d’Allemagne et d’Italie ».

2e15afa8-dfa2-42e6-9e87-e5b1fd26036d

En 1585, la carte des Mers selon MERCATOR :

8c16b48f-6ba5-4bdf-8303-f7af10137304

MERCATOR écrit pour Océan atlantique : Océan d’ Aquitaine et pour Mer Méditerranée, non pas Franciae Mare mais GALLICUM MARE = LA MER DES GAULOIS…….EN 1585 !

3e074928-3de6-48f1-98f3-758714ca9558

Et en 1595, il est toujours question de la Gaule et non de la France : NOVA TOTIUS GALLIAE DESCRIPTIO.

217695fd-c2ea-441d-95dc-a159d5492936

Le nom France est indiqué pour indiquer une localité :

192e7c5e-3ad5-4040-9680-5d7d2a1246cd

En 1657, Johannes Janssonius représente la carte « GALLIAE VETERIS », « LA GAULE ANTIQUE », et non « Franciae Veteris ».

2b27fa62-67de-4085-a968-4a045edda46c

Ce n’est qu’en 1694 qu’ apparaît le mot FRANCE sur une carte originale authentifiée !

de65b9e1-4650-4b57-bd8e-c0e10f80cd74

 

Après les cartes géographiques, visionnons les MONNAIES.

 

Pièce de monnaie de notre Roi Henri IV :

c8cbc762-8bd6-4794-9bef-39fa3c164c6b

« HENRICUS IIII GALLIAE ET NAVAR : REX  –  OMNIS VICTORIA A DNO

HENRI IV ROI DE LA GAULE ET DE NAVARRE – LE SUCCES DU SEIGNEUR

Avant d’être le Roi de France, Henri IV était le Roi de la GAULE.

CONTINUONS !

Pièce de Monnaie de notre Roi Louis XVI :

LUD. XVI REX GALLIAE !

LUDOVICUS XVI REX GALLIAE ! LOUIS XVI ROI DE LA GAULE !

b95ef378-fd56-4e56-a118-3e277abcb377

 

CONTINUONS AVEC LES PORTRAITS DE NOS ROIS.

FRANCOIS 1er :  FRANCISCUS REX GALLIAE François 1er Roi De la GAULE.75a5b66c-edeb-41ce-b207-84b82430db31

 

HENRI II : HENRICUS REX GALLIAE = HENRI II ROI DE LA GAULE72b1bb4b-d06d-45e1-86b1-1d2dfd8045c9

 

HENRI IV : HENRICUS IV DEI GRATIA, GALLIAE, FRANCIAE, AC NAVARRAE, REX6abb76c0-3755-467a-8be2-d3ad1c778d60

 

LOUIS III : LUDOVICUS XIII COGNOMENTO IUSTUS GALLIAE ET NAVARRAE REX2cbc263c-c5c9-4406-8ae8-4a10c9bc680b

 

LOUIS XIV : LUDOVICUS XIIII GALLIAE ET NAVARRAE REX7e274fbc-14e2-41b6-9d66-40974867595f

 

LOUIS XVI : LUDOVICUS XVI REX GALLIAE ET NAVARRAE CHRISTISSIMUS DICTUS7959b1e6-1286-4d56-98a5-383acc65d1e8

 

Avant d’être les Rois de France, nos Rois étaient bel et bien LES ROIS DE LA GAULE.

 

A ce titre, pourquoi croyez-vous qu’Emmanuel Macron nous traite de « Gaulois Réfractaires » ?

Emmanuel Macron connait l’Histoire de Fond en Comble. Ne le prenez surtout pas pour « un imbécile ». Nous sommes des Français ET surtout et avant Tout DES GAULOIS.

Le problème est que lui et ses prédécesseurs veulent maintenir les populations dans l’ignorance et la bêtise. Et il semble que de voir des scènes de revendications abracadabrantesques comme celles que commet la LDNA, amuse Tous ces Poudrés à Haut Niveau.

Rappelons à la Ligue de Défense Noire Africaine, ignorante des faits Historiques à cause de la désinformation que leur a inculqué « L’ Eradication Nationale » qu’ils ont accés aux Archives Nationales pour se cultiver afin de ne plus passer pour des Incultes dont on se fiche sur les Réseaux Sociaux et jusque dans les Chaumières.

Il est vrai que le Buste en Bronze Noir de Beethoven est Noir.

Buste de Beethoven.JPG

 

 

Assises des Français Gilets Jaunes du Dimanche 17/03/2019.

A Rungis, le Dimanche 17 Mars 2019 : Assises des Français Gilets Jaunes, vers une nouvelle Révolution.

 

Ouverture des Assises avec le Discours de Christine Tasin :

 

La Vraie Histoire du Mouvement Français des Gilets Jaunes a commencé par Franck Bulher de Toulouse :

 

Eric est Policier, il révèle les Méthodes étonnantes utilisées contre les Français Gilets Jaunes :

 

Un ancien Ministre Italien proche de Matteo Salvini présenté par Pierre Cassen :

 

Discours de Martial Bild : Traitement Médiatique à charge contre les Français Gilets Jaunes :

 

Jean-Yves Le Gallou : Médias et Immigration :

 

Nicolas Miguet : Moins d’Impôts, moins de Taxe, les Revendications Originelles :

 

Pierre Cassin : L’Esprit des Gilets Jaunes et des Patriotes :

 

Le RIC des Gilets Jaunes vu  depuis la Suisse par Uli Windisch :

 

Les Français Gilets Jaunes sommés de payer l’Invasion Migratoire par l’Economiste Gérard Pince :

 

Pourquoi 2019 ressemble à 1789 par Emmanuel Crenne #Attention, 1789 n’a Jamais été la Révolution de Peuple qui a toujours soutenu le Roi de France Louis XVI#

C’est la Contre-Révolution qui est nécessaire pour mettre à Mal le satanisme de 1789.

 

L’ Expérience des Français Gilets Jaunes en Occitanie par Richard Roudier :

 

Table Ronde avec les Gilets Jaunes :

 

 

 

La FRAPAR : la Maçonnerie Parlementaire du Pouvoir.

La Fraternité Parlementaire réunit plus de 400 membres issus d’obédiences maçonniques différentes : Grand-Orient, Grande Loge Nationale de France, Grande Loge de France et Loge Féminine.

Dans ces obédiences il y a des sénateurs, des députés, des collaborateurs, des Attachés Parlementaires ainsi que d’Anciens Parlementaires et dAnciens Sénateurs.

Le Président de la FRAPAR est Christophe Frassa, député Les Républicains, Franc-Maçon du Grand Orient de France. Initié en 2002 par la Loge Téthys qui est la Loge des Multinationales Françaises.

Dance cette Loge, gens de droite et gens de gauche ne font qu’un.

Jacky Bontemps en fait parti, il fut le numéro 2 de la CFDT de 1992 à 2009. Il « travaille » au côté de Nicole Notat, elle-même issue du Groupe Le Siècle et franc-maçonne.

LE POUVOIR EST ENTIEREMENT CLOISONNE PAR LES FRANCS-MACONS.

 

Frassa nouveau patron de la Frapar

 

François Koch, publié le , mis à jour à

01_Christophe-André_FRASSA

Christophe-André FRASSA a été élu le 25 octobre président de la Fraternelle parlementaire (Frapar). Âgé de 49 ans, ce Sénateur LR des Français de l’étranger est un frère du GODF initié en 2002 au sein de la Loge Téthys (Paris). La règle d’alternance Assemblée/Sénat est respectée: le prédécesseur de Frassa est Christophe Bataille, député PS, également membre du GODF.La Fraternelle parlementaire regroupe une centaine de parlementaires (Assemblée nationale, Sénat et Conseil économique, social et environnemental) de toutes tendances politiques et de différentes obédiences maçonniques. S’y ajoutent des collaborateurs parlementaires initiés. Au total cette Fraternelle compterait entre 300 et 400 membres.

Du sang suisse et du sang corse

Interrogé par mes soins, Christophe-André Frassa expose qu’il a l’ambition de faire de la FRAPAR une «force de propositions consensuelles». Sur quels sujets? Le nouveau président de la Frapar en cite 3. Le premier: l’avenir et le statut de la Nouvelle Calédonie (pour laquelle les francs-maçons ont déjà œuvré). Le deuxième: la bioéthique (sujet classique des frères). Le troisième: les réformes institutionnelles-constitutionnelles. «Dans ce domaine, nous sommes les gardiens des libertés fondamentales», me précise Frassa. Il agira avec une certaine tranquillité puisqu’il a, dit-il, «du sang suisse et du sang corse».

Sa biographie sur Wikipédia fait état de son refus de voter en faveur du Mariage pour tous. Je lui ai demandé de commenter ce choix. «J’ai toujours dit que je n’étais pas opposé au mariage pour tous. Sans aucun revirement, j’ai jugé que la loi qui nous était proposée ouvrait la porte à la PMA et la GPA. Militant contre les trafics d’êtres humains, je suis très sensible à ces questions.»

Au sein du bureau de la Frapar, il faut noter l’entrée de Jacky Bontemps, es qualité de président du Cercle Iéna (la Fraternelle du CESE). Âgé de 65 ans, il fut n°2 de la CFDT de 1992 à 2009, avec Nicole Notat puis François Chérèque.

*****

Le Siège de la FRAPAR, qui se cache derrière la Loi Associative 1901, se trouve au Sein même de l’Assemblée Nationale.

Preuve s’il en fallait une supplémentaire que ce sont bien les francs-maçons qui sont les dépositaires des Lois CONTRE LA FRANCE ET LE PEUPLE FRANCAIS.

Ultimatum.

Ultimatum

« Attendre aura été notre seule erreur, depuis toujours. Et nous convaincre d’attendre, tout l’art des gouvernants. »

paru dans lundimatin#182, le 10 mars 2019

À la rue, le pouvoir algérien répond par les mêmes gaz que le pouvoir français, et les mêmes discours gazeux. « C’est nous ou le chaos »… « attention, vous êtes infiltrés »… « comment osez-vous parler au nom du peuple ? »… « il y a un cadre pour vous exprimer : les élections démocratiques ! », et sans attendre il trame de nouvelles et si anciennes manigances. En Algérie aussi, il est question de lancer un « grand débat national ». C’est la base de la contre-insurrection : lancer de faux débats d’un côté, une vraie répression de l’autre, et justifier celle-ci par ceux-là.

Mais il n’est plus temps de respecter les cadres. Cela fait quarante ans que la classe dominante gagne du temps par le théâtre de guignols de la politique et des élections. La détresse n’attend pas. L’extinction des abeilles n’attend pas. L’huissier n’attend pas. La catastrophe climatique n’attend pas. Les manifestants éborgnés n’attendent pas. La contamination au chlordécone n’attend pas. Les derniers poissons bourrés de plastique et les dauphins massacrés n’attendent pas. Les sénateurs, eux, peuvent attendre. Les commentateurs politiques peuvent attendre. Les yuppies des métropoles peuvent attendre. Les fonds de pension peuvent attendre. Monsanto et Bayer peuvent attendre, c’est même le secret depuis toujours de leurs profits mirobolants. Nous nous noyons, et on nous dit d’attendre les prochaines élections, au cas où une petite loi serait enfin votée… Quelle blague ! Attendre aura été notre seule erreur, depuis toujours. Et nous convaincre d’attendre, tout l’art des gouvernants.

Ce qui s’est levé ne retombera pas. Si les LBD tirés à l’avenant, si les armes idéologiques d’intimidation de masse telles que l’accusation d’antisémitisme contre un mouvement entier et toute la logorrhée déchaînée des plateaux-télé contre les « séditieux », si les menaces de meurtre contre les manifestants, si la nouvelle loi « anti-casseurs », si tout cela a été impuissant à faire rentrer les gilets jaunes à la niche, rien ne ramènera « l’ordre ». Parce que l’ordre apparent était un désastre transparent. Aucune lassitude ne peut restaurer l’état de choses antérieur. Le simple fait que le parti présidentiel se félicite, dans de telles circonstances, d’être en tête dans les intentions de vote atteste combien la politique électorale est morte. La cohorte de vieux grigous qui chaperonnent la « jeune » marionnette présidentielle cache de plus en plus mal sa rage de voir ébranlé son business as usual. Le « grand débat » n’aura été pour Macron que l’occasion de briller dans le seul exercice auquel il excelle : la colle de prépa, où il s’agit de feindre pour la galerie une maîtrise que l’on n’a pas. Et pour le régime, ç’aura été un de ces moments de propagande totale, paradoxale, insensée, insinuante – soviétique. Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas vu pareille caste de roués s’indigner si unanimement des vices supposés de ceux qu’ils dépouillent. Aux vainqueurs, il ne suffit manifestement pas d’avoir vaincu : il leur faut encore écraser moralement ceux qu’ils ont dû piétiner pour en arriver là. Dans son virage opportun « vers la droite », l’exécutif ne cache pas que le grand débat accouchera d’une souris, d’un fouillis de mesures techniques distillées sur trois ans, qu’un peu d’autoritarisme ne peut pas faire de mal et que de nouvelles doses de néolibéralisme sont la solution retenue aux ravages du néolibéralisme. Il ne voit même pas que les moyens policiers, judiciaires et médiatiques employés ces derniers mois pour conserver le pouvoir lui ont dérobé le sol sous les pieds. Que tous les masques sont tombés. Que les discours servis ne rencontrent plus qu’un immense dégoût. Tant est grand l’aveuglement des éborgneurs.

Le samedi 16 mars prochain convergent sur Paris l’acte XVIII des gilets jaunes « Ultimatum : toute la France à Paris ! », la manifestation des « quartiers populaires » contre les violences policières et la « marche du siècle » pour le climat, soit à peu près toutes les questions à quoi le pouvoir actuel est inapte à répondre. Toutes les questions qui l’excèdent, et qui sont l’urgence même du présent. Toutes les raisons que nous avons de retirer notre destin d’entre ses mains. Si l’impulsion à investir la capitale de l’État français est si diffuse, c’est simplement que se concentre à Paris le verrou le plus massif pour avoir accès à notre situation où que nous soyons en France, tant ce pays est centralisé. Le pouvoir médiatique et économique, le pouvoir administratif et culturel, la Présidence, les ministères, la « représentation nationale », les multinationales et tous les lobbyistes possibles : tout cela a élu domicile sur quelques kilomètres carrés, protégés mais submergeables. « Macron démission ! » n’est pas l’expression d’une fixation obsessionnelle sur le pouvoir symbolique de l’État, mais la condition politique pour toute reprise locale de nos conditions d’existence. Macron, au reste, assume pleinement l’obstacle qu’il constitue : « Ils me tueront peut-être d’une balle, mais jamais d’autre chose. » L’impulsion insurrectionnelle vers Paris s’impose depuis le 17 novembre comme un pas nécessaire sur le long chemin d’une autre organisation de la vie, d’une autre organisation de la production, d’autres façons de vivre qui se diront et se bâtiront différemment région par région, canton par canton, quartier par quartier. On vit toujours quelque part, c’est en partant de là que les gilets jaunes sont nés et c’est de là que ce monde en lambeaux peut être réparé. Et non depuis quelque centralité administrative, nationale ou européenne. On a d’ailleurs assez vu dans ce mouvement comment le local devient facilement le général, par l’écho complice que se font les différentes localités.

Jamais comme dans cette époque d’apocalypse le mot d’ordre « la révolution ou la mort ! » n’a eu un sens plus concret, et plus avéré scientifiquement. Le maintien de l’organisation sociale présente équivaut à un suicide, et nul d’entre les capitalistes n’entend céder moindrement sur sa rapacité. Seulement là où certains voyaient dans les révolutions les « locomotives de l’histoire », nous voyons désormais qu’elles en sont plutôt le frein d’urgence. Il faut tout arrêter et tout repenser. Cela peut faire peur, mais on n’a jamais vu soixante millions de gens se laisser mourir de faim. Et ce que nous avons retrouvé dans la chaleur des ronds-points, c’est la simplicité qu’il y a à s’organiser en bonne intelligence, chacun à partir de sa situation. Et puis, en vérité, face à des gouvernements qui ont partout mis le cap au pire, nous n’avons pas le choix. À Paris le 16 mars, et partout ailleurs en France par la suite, quelle plus belle saison que le printemps pour reprendre pied sur terre ? Et quel plus beau printemps que celui où prend fin la misère de l’économie ?

GJ Misère

 

Le compte à rebours de la Fin de la république a déjà commencé.

République Fin.jpg

 

« Entrées précédentes