💣TRUMP & LES ILLUMINATI💣

LE PROCHAIN LIVRE DE LAURENT GLAUZY PARAITRA FIN FEVRIER 2022.

En prévente dès maintenant !

TRUMP & LES ILLUMINATI

Trump illuminati

A la surprise générale, le 8 novembre 2016, Donald Trump est élu 45e président des États-Unis. Tous les commentateurs se sont efforcés de le classer politiquement. Mais, ceux qui ne connaissent pas l’existence et les agissements des super-loges supranationales ou n’en tiennent pas compte, ne pourront pas comprendre ce qui s’est réellement passé.

Trump est-il alors un maçon des super-loges, au nombre de trente-six dans le monde ? Probablement pas, car après son élection, la presse l’a comparé à différentes reprises à Ronald Reagan qui était simplement un « para-maçon honoraire ». Trump est-il alors au moins un franc-maçon « régulier » ? En mars 2016, Newt Gingrich déclara à la télévision américaine, que l’Establishment des « Républicains » avait peur de Donald Trump, parce qu’il n’appartenait à « aucune société secrète ». Qu’en est-il exactement ?

Le « super mardi », le 1er mars 2016, qui décide des primaires, lorsque Jeb Bush dut quitter officiellement la course et que Donald Trump ne pouvait déjà plus être arrêté, « 95 Neocons » [néo-conservateurs], « presque tous des Juifs, ont rédigé une lettre ouverte enflammée dans laquelle ils invitent le parti Républicain à n’investir en aucun cas Trump en tant que candidat », comme l’expose le Dr Rothkranz.

Un mois plus tard, en avril 2016, quand Donald Trump a dévoilé ses idées en matière de politique extérieure, seule une poignée de conseillers dignes de confiance sont invités à l’évènement. Il y avait parmi eux Grover Norquist et Zalmay Khalilzad, membres du CFR. Trump a également rencontré Henry Kissinger et James Baker et leur a témoigné toute sa gratitude. (…) Mais, le plus grave est qu’en août 2015, Trump avait rencontré Haass, l’ancien président du CFR et en même temps membre de la Commission Trilatérale, afin de recevoir des instructions liées à la politique étrangère. Et, le maçon Richard Cheney, membre de plusieurs super-loges, compte parmi les soutiens de Trump.

Comment devons-nous alors comprendre ces signes, d’après les révélations inédites de Gioele Magaldi, qui devait devenir Grand-Maître du Grand-Orient d’Italie en 2015 ?

Par ailleurs, dans ce grand déballage de vérités, nous apprenons que Nelson Mandela appartenait à plusieurs super-loges dont l’« Arjuna Phoenix », fondée en 1904 par le pédo-criminel Gandhi. Gioele Magaldi, celui qui tricotait la politique italienne dans les alcôves du pouvoir, atteste enfin que Jacques Attali (le pilleur de l’économie russe – cf super-loges n°5) était au courant de la préparation du « 11-septembre ».

160p + livret photos – 25€ franco de port