Archives mensuelles : août 2018

LA RELIGION CATHOLIQUE TRADITIONNELLE, LA SEULE AU-DESSUS DES SENS, par Laurent Glauzy

L’écrivain écossais Robert Louis Stevenson du XIXe siècle exposait que manquer la dimension surnaturelle, de fait, entraîner l’échec du naturel, car l’homme est spirituel. Si l’on manque donc la dimension que Dieu nous octroie, par le péché nous descendrons avec certitude en dessous du naturel, pour rejoindre le domaine des passions secrètes.

La religion catholique traditionnelle, unique religion des miracles, amène l’âme au surnaturel par les Sacrements, dont la confession et la communion. C’est pourquoi, la fréquentation régulière et soignée des Sacrements est essentielle. Car, c’est la force du Christ qu’il s’agit de mettre dans notre âme.

Un imam confiait de manière directe qu’il ne pouvait pas se passer de femme au-delà de quinze jours. Et, ce cas n’était pas singulier. Or, quand les sens dirigent, la concupiscence, l’orgueil, le mensonge sont des péchés qui arrivent à grand renfort. Le ramadan, le seul jeûne entraînant un surplus pondéral illustre très bien cette réalité d’une croyance qui nourrit tout sauf l’âme. Et cinq minutes après la rupture du jeûne, les récits sur les excès sensuels abondent. Dieu ne peut pas conduire de telles attitudes de schizophrénie et démoniaques. C’est aussi la raison pour laquelle le divorce et le remariage sont facile dans l’Islam et le Talmudisme, car leur absence de VRAIE spiritualité exacerbe plus la chair qu’il ne la maîtrise. Un Algérien écœuré par l’hypocrisie de l’Islam me racontait que les islamistes réfugiaient dans les bois, durant la période terroriste, privés de femmes, se sodomisés. Nous sommes à l’opposé de l’armée de Jeanne d’Arc qui gagnait ses combats en faisant confesser ses soldats, des soudards pourtant peu enclins à la sainteté. Mais seul le catholicisme permet ces miracles. Et que dire du Maréchal Foch récitant chaque jour son chapelet, quand il ne pouvait assister à la messe, grand victorieux avec le Maréchal Pétain de la Grande Guerre ?

Un pasteur de très bonne morale et meurs que je connais personnellement, rapportait aussi qu’il avait des relations avec sa femme avec des moyens contraceptifs. Ce qui est complètement prohibé et considéré comme péché mortel.

La chasteté est très facile à condition d’être un catholique ayant une vie religieuse et sacramentelle soignée et ordonnée.

Et, si l’on regardait de plus près les cas de pédophilie, l’on constaterait que la religion catholique est de très loin la moins touchée, même si nous sommes obligés d’y intégrer les catholiques maçonniques. Il s’agit d’un phénomène nouveau liée à l’église moderne, qui a bafoué les sacres (donc les grâces ne passent plus), et dont la plupart des prêtres sont francs-maçons. Il faut donc y voir davantage l’aspect satanique de la franc-maçonnerie, où durant des séances de haut niveau Satan apparaît en personne.

Là encore, par ses grâces, forces d’Amour de Notre Créateur, nous constatons qu’elle est la vraie religion. Dans les sectes antichrétiennes, dont le protestantisme (qui est une secte talmudiste) fait partie, nous entrons dans le domaine des sens, des hommes qui ont manqué la dimension surnaturelle et qui à ce titre ne pourrons jamais être dans la contemplation béatifique du paradis.

 

 

La messe, un don du Ciel, par L. Glauzy

La messe est un don du Ciel, où les saints disent qu’une armée d’anges descend du ciel pour entourer le prêtre et dispenser les fidèles de leurs grâces.

La beauté de la messe et les saints Sacrements de l’Eglise catholique sont les seuls moyens de sanctification pour parvenir après notre mort à l’état de contemplation béatifique.

Il n’est donc pas un hasard si les autres sectes n’ont pas cette beauté, et témoignent d’un grand vide, car elles ne sont pas de Dieu. Dans cette logique, les miracles n’existent que dans l’Eglise.

Les Catholiques doivent donc être fiers de leur religion. Il est donc un devoir d’y assister chaque dimanche. La règle veut que l’on y assiste à 1 heure de route maximum. Autrement, il faut sanctifier son dimanche qui consiste chez soi, dans une église à prier le temps d’une messe. Ne pas le faire est péché mortel.

Dieu gâte ainsi ceux qui l’aiment. On dit qu’Adam et Eve étaient d’une beauté extraordinaire; inversement l’homme de Néanderthal descendant de la lignée maudite de Caïn, était laid. Cette vérité est encore vraie. Observez le visage et les attitudes d’un catholique de la tradition et comparez avec l’adepte d’une secte non catholique. Il en est de même sur le thème des inventions…. Rien n’est le fait du hasard !

Ne pouvant justifier leur croyance, par l’existence des saints et des miracles, les autres sectes tentent d’exposer que leur foi, dans des efforts parlementaires (une profusion de paroles vaines), est un havre de tolérance, dans un délire de réécriture de l’histoire et d’exploitation d’écrivains maçonniques certainement damnés. Les saints qui donc ont opéré des miracles, ont toujours décrit comme des erreurs menant en enfer les croyances étrangères à l’Église traditionnelle, les condamnant même fortement. La foi, nous l’aurons compris, n’est pas une question de tolérance, mais d’éternité de l’âme.

Le catholique est donc par sa foi, par la messe, par la grâce et sa beauté, un privilégier de Dieu.

 

religieuse