10 JOURS SANS INTERNET A PARTIR DU 1er AVRIL ? (article Laurent Glauzy)

Ces jours de Coronavirus sont l’expression d’une guerre invisible entre le camp de Trump et celui des satanistes qui composent la politique des démocraties.

Pour comprendre ce schéma, il faut bien saisir que les démocraties sont fondées dans le but de la prochaine dictature mondiale et que la plus grande démocratie du monde, les Etats-Unis, est d’inspiration sataniste. La preuve par le rédacteur principal de sa constitution, Benjamin Franklin.

Le 11 février 1998, un ouvrier restaurant la maison londonienne du Père de la Constitution américaine trouva les restes de six enfants et de quatre adultes, cachés sous sa maison, au 36 Craven Street, à côté de Trafalgar Square. La nouvelle fut même annoncée par la grande presse britannique comme The Sunday Times. Les cadavres datent de l’époque où Benjamin Franklin occupait les lieux de 1757 à 1762 et de 1764 à 1775.

Le Time du 7 juillet 2003, sur sa couverture, demande si Benjamin Franklin, figurant sur les billets de cent dollars, appartenait à la secte satanique du The Hell Fire Club. Dans un ouvrage publié en 1989, The Occult Conspiracy, Secret Societies, Their Influence and Power in World History (La conspiration occulte, les sociétés secrètes, leur influence et leur pouvoir dans l’histoire du monde), l’écrivain anglais Michael Howard relate le passé sataniste de Benjamin Kranklin, qui fut une des personnes les plus influentes de la Révolution américaine, et devint Franc-maçon en 1731. Il entra dans la loge St John de Philadelphie, reconnue comme première loge maçonnique en Amérique. Il fut également nommé au grade de Grand-Maître de la loge St John. Journaliste, il écrivit plusieurs articles défendant les loges qui furent publiés dans The Pennsylvania Gazette. En 1732, il contribua à la rédaction des statuts de sa loge et en 1734, il publia Constitutions, le premier livre maçonnique édité en Amérique.

Dans les années 1770, en tant que diplomate des colonies américaines, Franklin devint Grand Maître de la loge des neuf sœurs, à Paris. Le marquis de Lafayette et l’officier de marine écossais John Paul Jones, qui adhéraient à cette même loge, combattirent dans la Guerre d’indépendance américaine. À Paris, Franklin utilisait ses contacts maçonniques pour collecter des fonds et acheter des armes pour les rebelles américains.

Franklin était un Grand Maître Rosicrucien et œuvrait au cœur des opérations Illuminati pour étendre le contrôle invisible de l’empire britannique en Amérique. Les Illuminati, via les Francs-maçons, contrôlaient et manipulaient les deux côtés (britannique et américain) de la Guerre d’Indépendance tout en contrôlant la Révolution française.

Benjamin Franklin était l’« agent 72 » du bureau de renseignement britannique fondé par le mathématicien et alchimiste anglais Dr John Dee (alias 007). Pendant cette période, Benjamin Franklin était en contact avec les sphères du pouvoir londonien. Il partageait leurs intérêts maçonniques et occultes. Sir Francis Dashwood, était le chancelier de l’Exchequer (Echiquier), la Chambre des comptes britannique, et le fondateur d’une société secrète appelée Frères de St Francis de Wycombe, plus connue sous le nom de The Hell Fire Club.

Michael Howard expose que The Hell Fire Club n’était pas un club ordinaire. Situé dans les souterrains d’un bâtiment ayant l’apparence d’une église anglaise, les membres de ce cercle y descendaient à plusieurs dizaines de mètres de profondeur dans une série de tunnels, de pièces et de cavernes, où ils forniquaient avec des prostituées et offraient des sacrifices occultes à Satan. Dieu seul sait ce que les démons faisaient en ces lieux !

Benjamin Franklin était un occultiste dévoué à Satan, comme tant de politiciens. Le premier-ministre britannique Winston Churchill était par exemple un druide sorcier. Le terme de The Hell Fire Club (Club des flammes de l’enfer) montre qu’il s’agit d’une défiance et d’un blasphème. Les labyrinthes de la secte de Franklin étaient disposés de telle manière que l’on avait l’impression de descendre en enfer.

Lors de la première réunion du club sataniste, en mai 1746, ils se rencontrèrent à la George and Vulture public House, au Lombard Street, London. L’adhésion initiale était limitée à douze membres mais ce chiffre augmenta rapidement. Bien qu’il n’en fût pas membre officiel, Benjamin Franklin assistait occasionnellement aux rencontres du club. Les membres s’appelaient entre eux « frères ». Francis Dashwood était l’« abbé ». Les femmes, quant à elles, étaient des « nonnes ». Ils étaient passionnés par les dévotions à Bacchus et à Venus. Leur devise « Fay ce que vouldras », empruntée à François Rabelais, sera reprise par Aleister Crowley. Franc-maçon du 33e degré, ce mage sataniste du XXe siècle, avoue qu’il sacrifia, de 1912 à 1928, cent cinquante enfants par an, dans son livre : Magick in theory and practice (La magie en théorie et en pratique), ch. XII : Of the bloody sacrifice and matters cognate (À propos des sacrifices sanglants et des sujets apparentés).

Le George and Vulture public House disparut dans un incendie en 1749 ! Cependant, il fut rapidement reconstruit. Les rencontres s’effectuèrent aussi chez les membres. Francis Dashwood construisit un temple dans le village londonien de West Wycombe à côté duquel furent trouvées des catacombes : un endroit idéal pour certainement y cacher les dépouilles après les avoir désossées et décharnées ! La première rencontre à West Wycombe fut tenue en 1752 pendant la nuit de Walpurgis. En 1762, des tensions internes et des rivalités politiques transformèrent le club en champ d’affrontements publics. Il fut finalement dissous.

Or, cette réalité a pris de l’ampleur et a pénétré toutes les nations.

Pour renverser le pouvoir des satanistes et des pédosatanistes, l’équipe de Trump risque de couper internet. C’est du moins ce que laisse entendre QAnon.

Nous pouvons également penser que cette coupure soit provoquée par le Deep State pour précipiter le chaos mondial, qu’ils avaient prévus de longue date.

Quoi qu’il en soit, il est fort possible qu’Internet soit coupé à partir du 1er avril si l’on en croit les interprétations du commentateur du QAnon.

Que voudrait signifier d’autre ces 10 jours d’obscurité lancés par QAnon ?

LIBRAIRIE ANTI-MACONNIQUE DE LAURENT GLAUZY

https://profidecatholica.com/librairie/

 

LES LIVRES DE LAURENT GLAUZY

 

LES SUPER LOGES n° 1 (14 €)

L’ASSASSINAT DE PADRE PIO (14 €)

LES GEANTS ET L’ATLANTIDE (30 €)

L’ANTECHRIST ET LES JUIFS   (16 €)

PEDOSATANISME ET FRANC-MACONNERIE  (21 €)

LE POUVOIR DE SATAN  (21 €)

UNE ELITE SATANISTE DIRIGE LE MONDE   (23 €)

KARL LUEGER : LE MAIRE REBELLE DE LA VIENNE IMPERIALE   (18 €)

ILLUMINATI : DE L’INDUSTRIE ROCK A WALT DISNEY, LES ARCANES DU SATANISME (15 €)

LA NUMEROLOGIE SECRETE DE LA SYNAGOGUE DE SATAN (17 €)

LE MYSTERE DE L’ÎLE DE PÂQUES A LA LUMIERE DU CREATIONNISME  (15 €)

 

LIVRES PREFACES PAR LAURENT GLAUZY

 

LE DECALOGUE DE SATAN (25 €)

LA SCIENCE DU XXe SIECLE : MYTHOLOGIES OU BIBLE DU DEMON (30 €)

A TRAVERS LE TYROL (1905) : 15 €

 

Paypal : laurent-blancy@neuf.fr

Virement : FR17  2004  1000  0119  6720  4W02  027 (compte de Laurent Glauzy)

Chèque : à l’ordre de Laurent Glauzy (Laurent Glauzy – BP 25 – 91151 Etampes Cedex)

 

5 Commentaires

  • M. Glauzy, attention à ne pas tomber dans une vision simpliste, superficielle et trompeuse de la réalité

    Droite et Gauche sont deux catégories à la base de la Démocratie, créée comme la Démocratie elle-même, par les Illuminati, pour donner aux Goyms l’impression d’être les bâtisseurs de leur destin, alors que c’est exactement le contraire. Le «conservateur» Donald Trump est un acteur Illuminati, qui joue, comme dans tout film hollywoodiens dont le modèle a été exporté dans le monde entier, le rôle du héros tandis que ses adversaires démocrates (Pelosi, Schumer, etc.) récitent celui des mechants.

    L’histoire, en particulier depuis la fondation Illuminati de 1776, suivie de la naissance des Etats Unis (d’Israel) et de la Révolution française) n’est qu’une farce macabre dont les réalisateurs sont 99% Illuminati juifs, et les acteurs 99% Goyms.

    La seule vérité est Jésus-Christ (que les Illuminati haissent farouchement) et tous ceux qui le témoignent sincèrement, c’est-à-dire presque personne, en particulier dans les milieux riches et puissants que nous voyons, lisons et entendons chaque jour 24h dans les médias.

    • Merci pour votre bonne analyse et nécessaire.
      Même si mr. Glauzy n’est pas si dupe.
      Il tente simplement de capter des voix tombées dans le flou des merdias.
      Bonne soirée !

  • Merci pour votre bonne analyse et nécessaire.
    Même si mr. Glauzy n’est pas si dupe.
    Il tente simplement de capter des voix tombées dans le flou des merdias.
    Bonne soirée !

  • Une chose m’échappe si Trump était vraiment valable ne dirait-il pas que tout ceci est une farce macabre pour reprendre le terme à Vercingetorige,, un vaste canular et pourquoi confine t-il sa population alors qu’on nous dit que la kabale à perdu quasiment tout pouvoir.
    Il joue leur jeu

  • coupure d’internet et pas coupure d’électricité on peut penser qu’ils se serviront de plusieurs bombes électro-magnétiques à grande amplitudes mais étant donné qu’on le sait il le savent et la surprise est gâché aussi cela me paraît improbable, bien je prenne cet info aux sérieux ou cas où

Laisser un commentaire