Il n’y aura pas de « Grand Israël », ce n’est pas dans l’AGENDA : « The Plan ».

Les mondialistes qui n’ont cessé d’accroître leur influence et leur contrôle sur le système politique international depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, ont pris le temps de créer un contexte politique, des institutions politiques, des régimes internationaux dans lesquels les États perdent leur souveraineté en cédant leur indépendance à ces régimes internationaux. Les peuples ne sont plus souverains, les États signent des traités qui les lient par le droit et délèguent la souveraineté à ces instances supranationales.

Un excellent exemple est celui de l’Union dite Européenne avec divers régimes internationaux comme le G7, l’ONU

Les peuples sont de moins en moins souverains, il y a de plus en plus de politiciens qui souhaitent une ouverture des frontières, un monde sans frontière dans lequel un chat pourrait être un chien……………

On nous explique que la souveraineté nationale est obsolète.

Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, dit que nous vivons dans un monde post-national, qu’un monde unifié est obligatoire…..et Tous les mondialistes emboîtent le pas, nous le savons en France depuis le Tocsin de Sarkozy !

Le président Donald Trump s’inscrit contre les mondialistes en détruisant bloc par bloc tout ce qu’ils ont mis en place.

 

Que ce soit l’Accord de Paris sur le climat signé en 2015 qui a pris des décennies avant de construire cette martingale, cette arnaque. Même chose avec les accords de libre-échange, qui n’en sont pas, mais sont des traités dans le cadre desquels les gagnants sont choisis à l’avance par les mondialistes.

Les gagnants sont les entreprises qui collaborent, qui sont sélectionnées comme les gagnants de libre-échange. Il s’agit d’une économie contrôlée et pas d’un réel libre-échange. Écoutez l’américain Ron Paul, partisan du libertarianisme aussi appelé libertarisme, sur ce sujet, qui préconise un État fédéral au rôle limité, de faibles impôts, des marchés libres, une politique étrangère non interventionniste ainsi qu’un retour à des politiques monétaires basées sur des métaux (or, argent) pour étalon.

Ils donnent le droit à la migration avec le Pacte de Marrakech ou le Pacte mondial sur les migrations (PMM), ce qui signifie que tous les migrants de la Terre ont le droit de migrer où ils veulent sans que les États aient leur mot à dire. Le président Donald Trump a fait marche arrière sur tous ces traités, sur toutes ces institutions créées par les mondialistes.

Il faut voir l’ampleur du processus que ce soit sur le climat, les frontières, la migration, les traités économiques… Il les déchire tous, un à un, construit des murs, remet des frontières, ré-industrialise sa base. Il fait exactement comme Poutine. Il tente de conserver le pouvoir de la classe moyenne en appliquant le programme économique de Poutine. C’est la raison pour laquelle les mondialistes le combattent avec la force du désespoir.

 

Le président Donald Trump utilise des principes de guerre subversive contre les taupes, les principes de l’Art de la Guerre de Sun Tzu, les principes d’opposition contrôlée.

Il se fait alors illusionniste, il dit “regardez à gauche” alors qu’il agit à droite.

Il faut éviter le premier degré lorsque l’on analyse les actions du président Donald Trump.

Il faut toujours lire au deuxième, voire au troisième degré pour comprendre qu’il y a  un Vrai Patriote Nationaliste à la Maison Blanche et non plus une marionnette mondialiste !

 

Donald Trump, l’anti-mondialiste

Beaucoup de gens continuent à croire que le président Trump serait compromis, qu’il serait une taupe sioniste, qu’il ferait le jeu du Nouvel Ordre Mondial et bien que son action présidentielle soit difficile à suivre sur certains dossiers, il n’en demeure pas moins que sa présidence marque un coup fatal au projet mondialiste.

Les sceptiques reprochent au président Trump d’une part, le fait d’avoir effectué des nominations controversées au sein de son administration et d’autre part, sa proximité avec la communauté juive, son amitié avec Israël.

En ce qui concerne les nominations, le président Trump sait utiliser les gens à bon escient pour un « job » précis y compris les créatures du marais, et demeurer le maître du jeu. “Good cop, bad cop” (bon flic, mauvais flic) comme disent les Américains.

Quant à l’ami de la communauté juive, cela n’a pas toujours été le cas, lors de sa campagne présidentielle en 2016, notamment après son discours de Palm Beach où il pointait du doigt les élites financières et dans les médias qui avaient corrompu les États-Unis, dans lesquelles il y a une très grande proportion de juifs.

Il a de suite été présenté par les médias comme le nouvel Hitler, traité d’antisémite et de raciste et cela a duré un certain nombre de mois après son entrée à la Maison Blanche.

Or, en allié d’Israël, il faut voir le positif si on veut espérer un jour voir une Paix durable s’installer au Moyen-Orient.

Ne jamais oublier que le Président Donald Trump est un pacificateur.

Il éteint les feux allumés par l’État Profond, un peu partout aux quatre coins du globe, que cela soit en Syrie, en Corée du Nord, au Vénézuela…

Nous savons qu’il y a un plan de Paix pour le Moyen-Orient, pour les deux États, Israël et Palestine, dans le cadre dune Paix globale.

 

Ce Plan de Paix est que cesse toute guerre pour obtenir un Israël Biblique qui n’aura Jamais lieu.

On obtient pas ce que l’on veut en Détruisant des Pays, en Détruisant des Lieux de Cultes Millénaires pour construire un temple à la place : c’est la Devise du Président Donald Trump et c’est ce qu’il Impose à Israël.

Les Destructeurs ont fait voter le Pacte de Marrakech aux Nations, ils ont favorisé les migrations PARTOUT pour leur Projet de « Grand Israël » : un pays Détruit représente des milliers de gens qui le quitte pour se réfugier ailleurs !

Et ils se couvrent TOUJOURS D’HUMANITE dans les Nations qu’ils occupent !

Opera Instantané_2020-05-01_133844_twitter.com

Les migrations à cause Des Destructeurs basés en Israël, C’EST TERMINE.

Opera Instantané_2020-05-01_125535_duckduckgo.com

 

Le Président Trump a ainsi sauvé d’une destruction certaine (si Hillary Clinton avait gagné les élections),  la Mosquée Al Aqsa et la Mosquée Dôme du Rocher.

Opera Instantané_2020-05-01_124824_duckduckgo.com

 

L’expression d’un visage en dit plus long qu’une flopée de paroles.

Opera Instantané_2020-05-01_132142_duckduckgo.com

Les Agents Destructeurs qui sévissent en Israël seront sortis du Pouvoir afin que les Palestiniens ne soient plus massacrés et chassés.

Les agents du Hamas qui entretiennent la guerre également.

Ainsi débarrassés de leurs bourreaux, le peuple Palestinien et juif pourront vivre en parfaite entente, en parfaite Harmonie dans une terre qui ne verra plus de morts des deux côtés.

Ce sont les Agents Destructeurs qui ont toujours fait en sorte que le peuple juif et le peuple Palestinien se détestent. Ces deux peuples étant des Sémites, il n’y a aucune raison pour que la détestation que nous connaissons continue.

Les Agents Destructeurs sont encore au pouvoir dans CHAQUE PAYS mais leur Temps est compté.

En Amérique c’est l’AIPAC, en France c’est le CRIF.

Opera Instantané_2020-05-01_130628_duckduckgo.com

 

Les agents Destructeurs seront sortis du pouvoir des Nations et traduits en Justice.

Opera Instantané_2020-05-01_130335_duckduckgo.com

Avec son agenda MAGA et son slogan America First, il fait savoir qu’il va se préoccuper en priorité des intérêts des États-Unis avant ceux essentiellement d’Israël au Moyen-Orient.

De nombreuses personnes parmi les forces armées, les patriotes et même des intellectuels ont remarqué que le lobby israélien, l’AIPAC (American Israel Public Affairs Committee), contrôlait la politique américaine en contrôlant des politiciens et qu’ils faisaient un peu ce qu’ils voulaient du complexe militaro-industriel américain au Moyen-Orient.

Cette idée d’America First n’est possible qu’assortie avec un plan de Paix globale au Moyen-Orient. C’est un jeu à somme positive, c’est-à-dire que les États-Unis peuvent gagner en ramenant leurs troupes et Israël peut trouver son compte avec un Moyen-Orient stabilisé, pacifié y compris les régimes arabes.

La seule chose qui est exclue, c’est la possibilité d’avoir un grand Israël (cher à Jacques Attali, entre autres). Dans ces conditions, le président Trump stabilise les frontières, les régimes et offre des garanties à toute la région.

Il a mis un terme avec le président Vladimir Poutine à la guerre en Syrie visant à déstabiliser le régime Bachar-al-Assad, il négocie avec les mollahs en Iran contrairement aux souhaits de Benjamin Netanyahu qui auraient voulu voir une frappe contre l’Iran…

Il a stabilisé le régime iranien récemment.

Les voisins d’Israël resteront les voisins d’Israël… Tout s’inscrit dans un processus de Paix globale pour le Moyen-Orient.

 

Enfin ceux qui reprochent à Trump d’avoir des accointances dans la communauté juive par son gendre, Jared Kushner, que Vladimir Poutine est lui aussi entouré d’oligarques juifs et que cela ne l’a jamais empêché de mettre en avant son nationalisme et de s’opposer au Nouvel Ordre Mondial d’origine satanique.

Poutine s’inscrit d’ailleurs dans la continuité de la pensée politique de l’écrivain russe et dissident du régime soviétique Alexandre Soljenitsyne (1918/2008).

Donald Trump est un pragmatique contrairement à la pensée européenne, la pensée philosophique continentale qui essentialise les gens, les juifs, les noirs, les musulmans… Le président Trump est un digne héritier de la philosophie américaine du pragmatisme (voir l’essai de 2007 American Pragmatism and European Social Theory (Pragmatisme américain et théorie sociale européenne).

Donald Trump ne regarde pas ce que la personne est, il regarde ce que la personne fait, ce que la personne dit et juge seulement en fonction de ses actions.

Il a d’ailleurs répété lors de plusieurs entrevues “je suis la personne la moins raciste que vous ayez jamais connue”.

 

En mode “panique”

S’il est vrai que l’on juge un homme à ses ennemis, regardez qui s’attaque à Donald Trump depuis son arrivée en politique en 2015 !

Jamais dans l’histoire récente depuis au moins la propagande des deux grandes guerres du siècle dernier, nous n’avons été témoin d’un tel déploiement de ressources médiatiques tant à l’intérieur des États-Unis qu’à l’international, visant à frapper, à destituer, à décrédibiliser, à délégitimer un homme.

Donald Trump a été traité de nouvel Hitler, de ramener le fascisme en Amérique, d’être un candidat du Ku Klux Klan (KKK), d’être un prédateur sexuel. Les mondialistes ont utilisé toutes les insultes durant sa campagne électorale. Il n’y a jamais autant de coup bas, de fausses accusations, d’agressions sexuelles de la part de l’État Profond afin d’empêcher son accession au pouvoir.

Donald Trump entouré des patriotes comme le général Michael Flynn qui tweetait durant la campagne électorale au sujet de réseau pédophile, du Pizzagate (réseau de pédophilie systémique mondial non reconnu par les médias traditionnels, car complices de sa dissimulation), des courriels de John Podesta (secrétaire du personnel de la Maison Blanche et chef d’état-major adjoint des opérations de la Maison Blanche durant la première administration Clinton, chef de cabinet de la Maison Blanche auprès du président Bill Clinton durant la seconde, conseiller du président Barack Obama, président de la campagne présidentielle de Hillary Clinton en 2016)…

Donald Trump est le premier président à s’attaquer directement avec ses alliés de l’intelligence militaire aux réseaux pédo-criminels aux États-Unis, les arrestations ont plus que décuplé depuis son arrivée au pouvoir.

Les Européens ont découvert ces histoires avec des affaires comme celle de Marc Dutroux en Belgique mêlée à des politiciens européens, même chose en Angleterre avec les réseaux pédophiles qui ont sévit dans les années 1980/1990 dans lesquels des Premiers ministres ont tous été finalement reconnus coupables de pédophilie.

Le DJ et présentateur de télévision britannique Jimmy Savile (1926/2011), l’une des célébrités médiatiques les plus familières de l’autre côté de la Manche est victime de son vivant d’allégations d’abus sexuels, mais à sa mort, des centaines d’allégations d’abus sexuels sont portées contre lui, ce qui conduit la police à conclure que Savile avait été un délinquant sexuel prédateur, probablement l’un des plus prolifiques de Grande-Bretagne, et ayant des liens remontant jusqu’à la famille royale.

Toutes les élites baignent dans ce trafic de personnes, d’enfants, abus sexuels.

Le président Donald Trump tape dans le nid de guêpes avec l’intelligence militaire, signe des ordres exécutifs visant à saisir les biens et les ressources des personnes impliquées dans ce genre de trafic. 

C’est totalement révolutionnaire ! Il a aussi augmenté les capacités de la prison de Guantanamo pour recevoir les personnes qui seraient arrêtées par ce genre de mesure. Il a nommé à la Cour Suprême des personnes non corrompues qui respecteront les règles de Droit comme le juge Brett Kavanaugh.

Donald Trump est aussi le premier président à avoir attaqué directement et ouvertement la Réserve Fédérale (FED) des États-Unis.

Jamais auparavant dans l’histoire un président n’avait osé critiquer la FED en lui disant que si l’économie s’effondre, c’est à cause d’elle. Ce qui fait penser au président Kennedy qui avait eu l’idée d’émettre des bons du Trésor américain adossés à de l’argent métal…

Donald Trump a été attaqué par l’ensemble du système médiatique, mais aussi par tous les présidents et ministres des pays alliés des États-Unis y compris le « pape François » depuis l’annonce de sa candidature.

Ils y vont tous de leur petit coup de couteau dans le dos. Une telle réaction de l’ensemble du système politique international face à un candidat est du jamais vu !

 

En Europe, le Président Donald Trump veut faire émerger, non pas une Europe mondialiste, mais une Europe des Nations qui était d’ailleurs souhaitée par le général de Gaulle (1890/1970).

Le Président Donald Trump s’est lié d’amitié avec Vladimir Poutine, « l’infréquentable », et tous les deux ont la même vision de ce système international.

Un système international dans lequel les Nations retrouveront leur Maîtrise Totale et dans lequel les Frontières reformeront la protection des Peuples.

 

Pour Dieu et la Patrie,

Q.

Opera Instantané_2020-05-01_133308_twitter.com

 

 

 

Opera Instantané_2020-05-01_131227_duckduckgo.com