UNE DICTATURE FONDEE SUR L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE (Laurent Glauzy)

Que faudrait-il pour qu’un gouvernement totalitaire mondial accède indéfiniment au pouvoir ? Y a-t-il ou n’y a-t-il pas un danger qu’une technologie asservisse le monde ? Ce scénario de cauchemar est si proche que la BBC l’a couvert d’un reportage le 16 octobre 2020. Comment auraient été les gouvernements totalitaires du passé s’ils n’avaient jamais été vaincus ? Par exemple, une guerre mondiale était nécessaire pour empêcher les nazis d’opérer avec la technologie du XXsiècle. Quelle aurait été la puissance des hiérarques aujourd’hui s’ils avaient vaincu les États-Unis avec la bombe atomique ? La maîtrise de la technologie la plus avancée de l’époque aurait permis au pouvoir nazi de changer le cours de l’histoire.

Quand on pense aux risques existentiels, des événements tels que la guerre nucléaire ou l’impact d’un astéroïde viennent à l’esprit. Pourtant, il existe une menace future qui est beaucoup moins connue et, si elle n’implique pas une véritable extinction, elle pourrait être encore plus grave.

Ce scénario est appelé «Monde enchaîné»: un avenir gouverné par un État totalitaire mondial qui utilise une nouvelle technologie pour asservir la majorité du monde en les maintenant dans une souffrance perpétuelle.

Les chercheurs et les philosophes réfléchissent à la manière dont cela pourrait se produire et, comment pouvons-nous faire pour l’éviter ?

Toby Ord, chercheur principal au Future of Humanity Institute (FHI) de l’Université d’Oxford, estime que les chances d’une catastrophe naturelle sont inférieures à 1 sur 2000, car les humains ont survécu plus de 6.000 ans sans en voir une. Mais la probabilité d’une catastrophe d’origine humaine est de 1 sur 6! Ce n’est pas un hasard si le Dr Ord qualifie ce siècle de « précipice », car le risque de perdre notre avenir n’a jamais été aussi élevé.

Les chercheurs du Centre on Long-Term Risk, un institut de recherche à but non lucratif de Londres, se sont penchés sur les soi-disant « risques X » : des dangers objectifs pour la planète. Ces « risques » sont définis comme « des souffrances à une échelle astronomique qui dépasse de loin toutes les souffrances qui ont existé jusqu’à présent sur Terre ».

Dans ces scénarios, la vie continue pour des milliards de personnes, mais la qualité est si faible et les perspectives si sombres qu’il serait préférable de mourir. Ils spéculent donc sur un avenir si négatif qu’ils préfèrent l’extinction. C’est là que le scénario du «monde enchaîné» entre en jeu.

Que se passerait-il si un groupe ou un gouvernement acquérait soudainement le pouvoir de dominer le monde grâce à la technologie ? Cela pourrait conduire à une longue période de souffrance et de soumission.

Un rapport de 2017 sur les risques existentiels du Global Priorities Project, en collaboration avec FHI et le ministère des Affaires étrangères de Finlande, a averti qu’ « un long avenir sous un État totalitaire mondial particulièrement brutal pourrait probablement être pire qu’une extinction complète ».

Hypothèse Singleton

Les chercheurs dans le domaine des risques existentiels se tournent vers sa cause la plus probable : l’intelligence artificielle (IA). Dans son « Hypothèse Singleton », Nick Bostrom, directeur de l’Oxford FHI, a expliqué comment un gouvernement mondial pouvait être formé avec l’intelligence artificielle ou d’autres technologies puissantes et pourquoi il serait impossible de le renverser. Un monde avec « une seule agence décisionnelle au plus haut niveau » pourrait se produire si cette agence « obtenait un avantage décisif grâce à une percée technologique en intelligence artificielle ou en nanotechnologie moléculaire ». Une fois au pouvoir, il contrôlerait les progrès technologiques tels que la surveillance et les armes, et grâce à ce monopole, il resterait perpétuellement au pouvoir.

Même dans les pays avec les régimes totalitaires les plus rigides, les gens peuvent fuir. Mais un gouvernement totalitaire mondial éliminerait ces espoirs. Pour être pire que l’extinction, cela signifie « nous ne ressentons absolument aucune liberté, aucune intimité, aucun espoir de nous échapper, aucune agence pour contrôler nos vies », déclare Tucker Davey, écrivain au Future of Life Institute du Massachusetts.

« Nous n’avons peut-être pas encore les technologies pour le faire », a déclaré Ord, « mais il semble que les types de technologies que nous développons rendent les choses beaucoup plus faciles. »

L’intelligence artificielle permet déjà l’autoritarisme dans certains pays et renforce les infrastructures qui pourraient être utilisées par un despote opportuniste. « Nous avons assisté à une sorte de confrontation avec le passage de visions très utopiques de ce que la technologie pourrait apporter à des réalités beaucoup plus décevantes qui sont, à certains égards, déjà assez dystociques », déclare Elsa Kania, du Center for New American Security, une organisation à but non lucratif bipartite qui élabore des politiques de sécurité nationale et de défense. Dans le passé, la surveillance nécessitait des centaines de milliers de personnes – un citoyen est-allemand sur 100 était un lanceur d’alerte – mais maintenant cet effort peut être réalisé grâce à la technologie. Aux États-Unis, la National Security Agency (NSA) a collecté des centaines de millions d’enregistrements d’appels et de messages d’Américains avant d’arrêter la surveillance à domicile en 2019, et il y a environ quatre à six millions de caméras de surveillance au Royaume-Uni. Dix-huit des 20 villes les plus surveillées au monde se trouvent en Chine, mais Londres est troisième.

L’infrastructure est prête à s’appliquer et l’IA, que la NSA a déjà commencé à tester, permettrait aux agences de rechercher nos données à une vitesse jamais vue auparavant. En plus d’améliorer la surveillance, l’IA soutient également la croissance de la désinformation en ligne, qui est un autre outil autoritaire. Les faux profonds alimentés par l’IA peuvent diffuser des messages politiques astucieusement fabriqués, et le micro-ciblage algorithmique sur les médias sociaux rend la propagande plus convaincante. Cela mine notre capacité à distinguer ce qui est vrai de ce qui est faux.

Le rapport sur l’utilisation nocive de l’intelligence artificielle rédigé par Belfield et 25 auteurs de 14 institutions prédit que de telles tendances élargiront les menaces existantes à notre sécurité politique et en introduiront de nouvelles dans les années à venir. Que voulons-nous faire ? 

Conclusion

Cette analyse de la BBC est très intéressante. Peut-être que quelqu’un veut nous avertir des risques que nous encourons, ou nous montre-t-il ce que sera notre avenir. Quoi qu’il en soit, il est maintenant temps de décider avec soin quelles sont les utilisations acceptables et inacceptables de la technologie en général, car si nous permettons à toute notre existence d’être contrôlée, demain il sera trop tard pour faire demi-tour. À cet égard, je vous rappelle que la 5G et la 6G sont fondamentales dans cette vision … Nous armons les forces de l’ordre de reconnaissance faciale et les différents gouvernements collectent toutes nos données (également grâce à ce que nous laissons gratuitement et sans le savoir sur les réseaux sociaux), et c’est très, très dangereux.

Article traduit de l’italien par Laurent Glauzy.Titre original : Scenario “mondo in catene”: un futuro governato da uno stato totalitario (Scénario «Monde enchaîné»: un avenir gouverné par un État totalitaire)

LE PROCHAIN LIVRE DE LAURENT GLAUZY

SOUSCRIPTION DES SUPER LOGES n° 4

Le livre LES SUPER-LOGES n° 4  sort en janvier 2021.

Ce livre passionnant traite de plusieurs sujets comme LES SUPER-LOGES en Union Soviétique de Lénine à Gorbatchev, et de l’influence de LEUR INFLUENCE dans la Russie actuelle.

Vous pouvez dès à présent commander cet ouvrage pour 21 € (fco de port).

Il vous sera envoyé dès parution.

Je vous remercie de votre intérêt.

Chèque à l’ordre de Laurent Glauzy : Laurent Glauzy – BP 25 – 91151 Etampes Cedex Virement : FR17 2004 1000 0119 6720 4W02 027 (la banque postale) compte au nom de Laurent Glauzy (PSSTFRPPPAR) Paypal : Laurent-blancy@neuf.fr Renseignement : 06.56.78.63.20

5 Commentaires

  • Cela me semble réaliste malheureusement . C’est effrayant mais très possible . « Nul ne pourra acheter ni vendre s’il n’a sur lui la marque de la bête  » .

    J'aime

  • Pour créer la République Universelle Luciférienne il faut créer d’abord la République Universelle Laïque.
    Pour créer la République Universelle Laïque il faut d’abord déclencher la Troisième Guerre Mondiale.
    Si la Troisième Guerre Mondiale éclate, elle sera nucléaire, bactériologique, génétique,…
    Donc même si les suppôts de Satan gagnent cette guerre, ils hériteront d’une décharge nucléaire.

    J'aime

  • Heureusement que les mechants ont perdus en 45… C est une blague !? Vision de l histoire totalement republicaine. Honteusement republicaine. Les guerres du 19eme et 20 eme siecles ont toutes permis au diable d avancer ces pions.
    La situation actuelle nous le prouve chaque jours un peu plus.

    J'aime

    • Oui mais bon ;  » il est vrai que le diable quand il veut est fort bon théologien , Il ne peut cependant s’empêcher de dire quelques sottises qui sont comme sa marque de fabrique et sa signature  » . En l’occurence comment faire pour que l’intelligence artificielle puisse reconnaître des personnes toutes masquées? Bonjour l’ami Luc . Ils sont en définitive beaucoup moins forts qu’il ne paraît à prime abord et ceci est très rassurant . .

      J'aime

      • A la limite en interdisant les casquettes et les lunettes de soleil cela pourrait encore être un peu possible . Cependant il me semble que je suis un tantinet en train de pêcher par excès d’optimiste qui ma signature et ma marque de fabrique . On ne peut se refaire entièrement .

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s