« Derrière le plan diabolique de la Pandemie et du Great Reset il y a une élite de conspirateurs tel que GATES, SOROS, SCHWAB, ROTHSCHILD, ROCKEFELLER, WARBURG » par Mgr Vigano.

Bref discours de Mons. Carlo Maria Viganò à la conférence en ligne de la Confederazione dei Triarii, le 13 mai 2021.

L’association culturelle Confederazione dei Triarii, fondée par le professeur Massimo Viglione, a
pour objectif la défense et la valorisation du patrimoine de la Foi, de la civilisation et de l’identité, liées à la tradition catholique et italienne.
Anticipation du discours au Sommet de Venise qui se tiendra le 30 mai.


Je vous invite à vous battre en cette heure de l’histoire funeste comme jamais auparavant. «Puisez la force dans le Seigneur et dans la vigueur de sa puissance. Revêtez l’armure de Dieu pour pouvoir résister aux pièges du diable. En fait, notre combat n’est pas contre la chair et le sang, mais contre les Principautés et les Puissances, contre les
dirigeants de ce monde de ténèbres, contre les esprits du mal. Par conséquent, prenez l’armure de Dieu pour pouvoir endurer le mauvais jour et rester debout après avoir passé toutes les épreuves. »


La brève réflexion que je m’apprête à vous offrir est en quelque sorte une anticipation sous forme réduite, de mon discours au sommet de Venise qui se tiendra le 30 mai, organisé par le professeur Francesco Lamendola et qui verra la participation de certains d’entre vous.


Lorsque Staline a décidé en 1932 d’éliminer des millions d’Ukrainiens dans le génocide qu’est l’Holodomor, il a planifié une famine, saisissant de la nourriture, interdisant le commerce, interdisant les voyages, isolant ceux qui rapportaient les faits. Ce crime contre l’humanité récemment reconnu par de nombreux États du monde a été mené d’une manière qui n’est pas sans rappeler celles adoptées par la soi-disant urgence pandémique et la grande réinitialisation.
Un paysan ukrainien aurait pu demander: «Pourquoi Staline n’envoie-t-il pas des fournitures au lieu d’interdire l’ouverture de magasins et tout mouvement ? Ne se rend-il pas compte que de cette manière, il nous fait tous mourir de faim ?  » Pourtant un observateur non influencé par la propagande communiste aurait répondu : « Quand ils voulaient nous imposer la messe réformée, en nous disant que le peuple ne comprenait pas, que la liturgie devait être compréhensible pour permettre une plus grande participation des fidèles, et au nom de ce faux prétexte ils n’ont
pas traduit la messe apostolique, mais ils en ont inventé une autre, parce qu’ils voulaient éliminer le principal obstacle au dialogue œcuménique avec les protestants et endoctriner les fidèles dans la nouvelle ecclésiologie de Vatican II.


Comme toutes les fraudes, celles qui sont écloses par le diable et ses serviteurs sont basées sur des fausses promesses, qui ne seront jamais tenues, en échange desquelles nous donnons un certain bien qui ne nous sera pas rendu. Dans le jardin d’Eden, la perspective de devenir comme des dieux a conduit à la perte de l’amitié avec Dieu et à la damnation éternelle que seul le Sacrifice rédempteur de Notre Seigneur pouvait réparer.


Satan a aussi tenté Notre Seigneur comme d’habitude en mentant: «Je vous donnerai toute cette puissance et la gloire de ces royaumes parcequ’elle a été placée entre mes mains et je la donne à qui je veux. Si tu te prosternes devant moi, tout sera à toi ». Mais rien de ce que Satan a offert à Notre Seigneur n’est vraiment de lui et il ne pouvait pas non plus
le donner à qui il voulait, encore moins à Celui qui est le Seigneur et le Maître de tout. La tentation du diable est basée sur la tromperie. Que pouvons-nous attendre de celui qui est un meurtrier depuis le début, un menteur et le père du mensonge.
Avec la Pandémie ils nous ont dit petit à petit que l’isolement, le verrouillage, les masques, le couvre-feu, les messes en streaming, l’enseignement à distance, le travail en ligne, le fonds de relance, les vaccins, les passports verts nous auraient permis de sortir de l’urgence et en croyant ce mensonge, nous avons renoncé à des droits et à des modes de vie qui, nous préviennent-ils, ne reviendront plus. Rien ne sera plus jamais pareil. La nouvelle normalité représentera cependant une concession à obtenir, que nous accepterons avec la privation de liberté que nous tenions pour acquise et nous compromettons sans comprendre l’absurdité de notre obeissance et l’obscénité des revendications de ceux
qui nous commandent, donnant des ordres tellement absurdes qu’elle exige vraiment une abdication totale de la raison et de la dignité.
A chaque pas un nouveau tour de vis, un pas de plus vers l’abîme. Si nous ne nous arrêtons pas dans cette course au suicide collectif, nous ne reviendrons jamais en arrière. Il est de notre devoir de découvrir la tromperie de cette grande réinitialisation parce qu’elle est attribuable à toutes les autres agressions qui, tout au long de l’histoire, ont tenté
d’annuler l’œuvre de Rédemption et d’établir la tyrannie de l’antéchrist.


Car c’est en fait ce que visent les architectes du Great Reset.
Le Nouvel Ordre Mondial, en assonance significative avec le conciliaire Novus Ordo, renverse le cosmos divin pour répandre le chaos infernal dans lequel tout ce que la civilisation a laborieusement construit, en particulier la civilisation chrétienne, au cours des millénaires sous l’inspiration de la grâce, il a renversé et perverti, corrompu et effacé.
Il faut que chacun de nous comprenne que ce qui se passe n’est pas le résultat d’une malheureuse séquence de hasard, mais correspond à un plan diabolique, en ce sens que derrière tout cela il y a le Malin, qui au fil des siècles poursuit un seul but: détruire l’œuvre de la Création, annuler la Rédemption et effacer toute trace de bien sur terre. Pour atteindre cet objectif, la dernière étape est l’instauration d’une synarchie dans laquelle quelques tyrans sans visage, assoiffés de pouvoir, voués au culte de la mort et du péché, à la haine de la vie, de la vertu et de la beauté, dans laquelle brille la grandeur de ce Dieu contre lequel ils lancent encore aujourd’hui leur cri infernal : « NON SERVIAM »

« NOUS NE SERVONS PAS ».
Les membres de cette secte maudite ne sont pas seulement Bill Gates, George Soros ou Klaus Schwab, mais ceux qui complotent dans l’ombre depuis des siècles pour renverser le royaume du Christ:, c’est – à – dire,
les Rothschild, les Rockefeller, les Warburg et ceux qui sont venus aujourd’hui s’allier avec les dirigeants de l’Église en utilisant l’autorité morale du Pape et des évêques pour convaincre les fidèles de se faire vacciner.


Nous savons que le mensonge est l’emblème du diable, la marque de ses serviteurs, la marque des ennemis de Dieu et de l’Église. Dieu est la vérité. La Parole de Dieu est vraie et Elle-même est Dieu. Dire la vérité, la crier sur les toits, révéler la tromperie et ses créateurs est une œuvre sacrée et le catholique, comme quiconque a encore conservé un
minimum de dignité et d’honneur, ne peut pas se soustraire à ce devoir.
Chacun de nous a été conçu, voulu et créé pour rendre gloire à Dieu et faire partie d’un grand plan de la Providence. Depuis l’éternité, le Seigneur nous appelle à partager avec lui l’œuvre de la Rédemption, à coopérer au salut des âmes et au triomphe du bien.

Chacun de nous a aujourd’hui la possibilité de choisir de prendre parti pour le Christ ou contre le Christ, de se battre pour la bonne cause ou de devenir complice des ouvriers d’iniquité. La victoire de Dieu est aussi certaine que la
récompense qui attend ceux qui font le choix du champ aux côtés du Roi des rois, est certaine. La défaite de ceux qui servent l’ennemi est certaine, leur damnation éternelle est certaine.
Cette farce s’effondrera, s’effondrera inexorablement. Engageons-nous tous avec un zèle renouvelé à rendre à notre Roi cette couronne que ses ennemis Lui ont ôtée. Je vous exhorte à faire régner Notre Seigneur dans vos âmes, dans vos familles, dans vos communautés, dans l’état, au travail, à l’école, dans les lois et les tribunaux, dans les arts, dans
l’information, dans tous les domaines du privé et du public.


Nous venons de célébrer les apparitions de la Vierge Immaculée aux petits bergers de Fatima. Souvenons-nous de l’avertissement de Notre Seigneur sur les dangers et les châtiments qui attendent le monde s’il ne
se convertit pas et ne fait pas pénitence. Cette race de démons n’est chassée que par la prière et le jeûne, dit le Seigneur.
En attendant qu’un Pape obéisse pleinement aux demandes de la Mère de Dieu en consacrant la Russie à Son Cœur Immaculé, consacrons nous-mêmes et nos familles, persévérant dans la vie de la grâce sous la bannière du Christ Roi. Que notre très sainte Mère et reine Marie règne également avec Lui.


Je vous bénis tous, au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit.

Ainsi soit-il.

Monseigneur Vigano.