Discours du 3 Mars de Vladimir Poutine que les Néo-conservateurs de l’OTAN ne veulent pas que vous entendiez – Texte de François-Xavier Rochette de Rivarol.

Le 3 mars 2022, Vladimir Poutine a tenu une réunion opérationnelle par vidéoconférence avec les membres permanents du Conseil de sécurité. Le texte de cette intervention, inaccessible du fait du blocage du site du Kremlin (kremlin.ru), a pu être obtenu et est ici traduit dans son intégralité. L’importance du moment fait déjà de cette intervention un nouveau Document d’Histoire.

Vladimir Poutine : Chers camarades !

Une opération militaire spéciale en Ukraine a débuté le 24 février. Dans l’accomplissement de leur devoir pour protéger notre Peuple dans le Donbass et assurer la sécurité de notre Patrie, les soldats et les officiers russes agissent avec courage, tels de véritables héros.

Nos soldats se battent avec ardeur, en pleine conscience de la justesse de cette cause qu’ils défendent. Même une fois blessés, les soldats et les officiers restent en ligne. Ils se sacrifient etdonnent leur vie pour sauver leurs compagnons d’armes et les civils.

Nos militaires et les volontaires du Donbass font preuve d’un héroïsme exceptionnel dans les combats.

Je voudrais mettre en valeur les troupes de la 100e brigade de fusiliers motorisés qui opèrent dans la région de Volnovakha en direction de Donetsk. Sous le commandement du colonel Alekseï Borisovich Berngard, ces troupes ont percé des défenses profondément échelonnées, que les nationalistes [ukrainiens] avaient fortifiées et équipées pendant près de huit ans.

Le lieutenant de la Garde, Viktor Sokolnik, commandant d’un peloton de chars, a détruit cinq chars au combat.

Le 25 février, le capitaine Alekseï Lyovkin, commandant de compagnie du 163e régiment de chars, rencontre des unités nationalistes dotées de 15 chars et six VAB près de Tchouginka. Après avoir attaqué l’ennemi avec ses hommes, le capitaine Alekseï Lyovkin a détruit tous les VAB et cinq chars, assurant l’accomplissement de sa mission de combat sans pertes.

J’ai signé un décret décernant au lieutenant-chef Nurmagomed Engelsovitch Gadjimagomedov le titre de Héros de la Russie à titre posthume, malheureusement. Au combat, il commandait ses hommes sans hésitation, comme tout vrai chef il prenait soin de ses subordonnés. Déjà gravement blessé, il combat jusqu’à son dernier souffle et se fait sauter à la grenade en tuant les paramilitaires [ukrainiens] qui l’encerclaient. Il a recouru à une telle extrémité car il savait [parfaitement] à qui il avait affaire : des néo-nazis qui torturent et massacrent ignoblement leurs prisonniers.

Je suis Russe, et comme on dit, il n’y a que des Russes dans ma famille. Mais quand je vois l’héroïsme montré par ce jeune homme, Nurmagomed Gadjimagomedov, originaire du Daghestan, appartenant à l’ethnie des Laks, ou d’autres de nos soldats, j’ai envie de dire : je suis un Laks, je suis un Daghestanais, je suis un Tchétchène, un Ingouche, un Russe, un Tatar, un Juif, un Mordve, un Ossète… Il est tout simplement impossible d’énumérer les plus de trois cents groupes nationaux et ethniques de la Russie – je pense que vous me comprenez – mais je suis fier de faire partie de ce monde, du Peuple puissant, fort et multinational de la Russie.

Dans le même temps, je garde la conviction que les Russes et les Ukrainiens ne forment qu’un seul peuple, même si certains en Ukraine ont été terrorisés et que beaucoup ont été dupés par la propagande nationaliste nazie. Enfin, certains autres ont délibérément, bien sûr, suivi la voie des hommes de Bandera et des autres sbires des nazis qui ont combattu aux côtés d’Hitler durant la Grande Guerre patriotique.

Le fait est que nous sommes en guerre contre des néo-nazis et cela est démontré par le déroulement même des opérations militaires. Les formations des nationalistes et des néonazis ukrainiens, qui comprennent des mercenaires étrangers, venant y compris du Moyen-Orient – se servent des civils comme des « boucliers humains« . Je l’ai déjà dit : il existe des données absolument objectives, des photos décrivant la manière dont ils placent leurs équipements militaires lourds dans les quartiers résidentiels des villes. Ils agissent ainsi, comme les bandits les plus vils, qui au lieu de tenir leurs promesses de retirer ces équipements des zones résidentielles, des jardins d’enfants et des hôpitaux, y font converger des chars, de l’artillerie et des mortiers supplémentaires.

Ils ont également pris en otage des ressortissants étrangers, dont des milliers de jeunes, des étudiants présents en Ukraine. Par exemple, ils ont retenu 3 179 ressortissants indiens, principalement des étudiants, dans une gare de Kharkiv durant plus d’une journée. Et nombre d’entre eux sont toujours détenus à ce jour, dont 576 personnes rien que dans la ville de Soumy. Les néo-nazis ont également ouvert le feu sur des étudiants chinois qui tentaient de quitter Kharkiv. Deux d’entre eux ont été blessés.

Des centaines d’étrangers sont désireux de quitter la zone d’affrontement militaire, mais ils ne sont pas autorisés à le faire. En fait, ils sont pris en otage, ils sont retardés [dans leurs mouvements], on leur suggère d’évacuer via Lvov, vers la Pologne, donc de traverser toute la zone de combats et ainsi de mettre leur vie en danger.

Nos militaires ont ouvert des couloirs [d’évacuation] dans toutes les zones de conflit sans exception. Nous avons assuré le transport afin que les civils et les ressortissants étrangers aient la possibilité de se rendre en lieu sûr.

Une fois encore, les nationalistes ne permettent pas que cela puisse se produise. En outre, ils indiquent désormais aux citoyens étrangers de s’adresser à leurs autorités qui, à leur tour, auront à s’adresser au ministère ukrainien des Affaires étrangères. En fait, les gens sont simplement placés sous les tirs.

Pire encore, les néo-nazis traitent d’une façon encore pire leurs propres citoyens, leur propre population. Comme je l’ai déjà dit, ils utilisent les gens tels des « boucliers humains« . Nos militaires ont également constaté que de tels faits étaient commis contre les habitants [des zones occupées] des villes des républiques populaires de Donbass – Severodonetsk, Lisitchansk etc. Ceux-ci étaient contraints de se réfugier dans les étages intermédiaires des immeubles, (…) alors que des canons, des chars, des mitrailleuses étaient installés aux étages inférieurs, et des tireurs d’élite étaient placés dans les étages supérieurs et sur les toits.

Seuls les fascistes combattaient de la sorte, en traitant les civils de cette manière inhumaine, alors même que les troupes soviétiques les combattaient, notamment en libérant le territoire de l’Ukraine.

Je le répète, nos soldats et nos officiers s’efforcent d’éviter les pertes civiles et malheureusement, ils en subissent eux-mêmes.

Il est de notre devoir de soutenir les familles de nos compagnons d’armes tombés et blessés qui ont combattu pour la sécurité de la Patrie, pour notre Peuple, le peuple de Russie.

Tous les membres des familles des militaires décédés au cours de l’opération militaire spéciale en Ukraine recevront le montant de l’assurance légale et une somme forfaitaire de 7 421 000 roubles. Une compensation mensuelle sera également versée à chaque membre de la famille d’un soldat décédé.

Mais de plus, je pense qu’il est nécessaire d’établir un paiement complémentaire de cinq millions de roubles pour chaque famille d’un militaire du ministère de la Défense, des militaires et du personnel d’autres agences de sécurité participant à l’opération.

Tous les militaires blessés au cours de l’opération recevront également des paiements appropriés. Je fais référence à l’assurance et à une indemnité forfaitaire en cas de blessure, de traumatisme ou de contusion.

Si un militaire servant sous contrat est déclaré inapte au service en raison d’une blessure, il recevra une somme forfaitaire de 2 968 000 roubles, et en cas d’invalidité, une compensation monétaire mensuelle. Toutes ces mesures sont déjà prévues par la loi.

Toutefois, je pense également que des paiements supplémentaires de trois millions de roubles devraient être prévus pour les militaires du ministère de la Défense, les militaires et les employés d’autres agences de sécurité qui ont participé à l’opération et ont été blessés.

Une fois de plus, je le souligne : aujourd’hui, sur le territoire ukrainien, nos soldats et officiers se battent pour la Russie, pour que les citoyens du Donbass puissent vivre en paix, pour la dénazification et la démilitarisation de l’Ukraine. Cela afin qu’aucune « anti-Russie », grandie à nos frontières durant des années par l’Occident, ne nous menace [plus jamais], y compris avec des armes nucléaires, comme cela a été récemment le cas.

Notre Peuple est fier de ses forces armées. Nous nous souviendrons toujours de nos compagnons d’armes tombés au combat. Nous ferons tout ce que nous pouvons pour soutenir leurs familles, leurs enfants, leur donner une éducation et soutenir leurs familles et leurs proches.

Je vous demande d’honorer la mémoire de nos soldats qui sont morts dans l’exercice de leurs fonctions militaires au cours de l’opération militaire spéciale en Ukraine.

(Moment de silence)

Chers camarades !

Je tiens à dire que l’opération militaire spéciale se déroule strictement selon le calendrier, selon les plans. Toutes les tâches assignées sont accomplies avec succès. Le ministre de la Défense va maintenant faire un rapport plus détaillé.

Traduit par Gaël-Georges Moullec pour :

Revue Politique : https://www.revuepolitique.fr/intervention-de-vladimir-poutine-du-3-mars/


Texte de François-Xavier Rochette pour RIVAROL


13 Commentaires

  • Mon pauvre François-Xavier, les nazis et les bolcheviques sont issus de la même idéologie. Ce sont des mondialistes. Poutine mène une guerre contre les mondialistes. Ils sont de gauche comme de droite. La gauche bobo, woke, égalitaire, cosmopolite, collectiviste et la droite oligarchique, sioniste, avec l’hyper-classe financière et commerciale de Klaus Schwab. Ce qui les réunit est le gnosticisme, le kabbalisme, l’occulte, l’ésotérisme judéo-égyptien, les démons, le machiavélisme, la mentalité orientale, le transhumanisme, le messianisme talmudique, le mondialisme, l’Etat profond, la Franc-maçonnerie et les clubs de réflexion secrets. L’humanité est soumise à un clan mafieux suprémaciste qui définit ses lois, ses règles, son régime politique, sa justice, sa religion, sa philosophie.

    Poutine se bat contre le mondialisme car il défend les valeurs chrétiennes et occidentales. L’humanité est soumise à Dieu et à l’ordre naturel qui définissent les lois, les règles, la morale, la justice, la politique, la religion et la philosophie.

    Les néo-nazis ukrainiens ne sont pas des hooligans. Ils découpent les institutrices russes en deux. Ce sont des combattants sanguinaires amoraux qui sont vecteurs de la « Terreur rouge »,.déjà connue dans l’Histoire à de nombreuses reprises.

  • En quoi les Nazis du 3e Reich étaient mondialistes ?
    En 1933, Hitler a fait interdire la franc-maçonnerie, l’usure, le communisme et la pornographie.

    • Les deux guerres mondiales du XXe siècle ont été décidée au XIXe siècle. Il suffit de se référer au discours du chef Franc-maçon Albert Pike (1809-1891). Donc le nazisme est une création maçonnique qui a provoqué la deuxième guerre mondiale. Beaucoup de généraux nazis étaient juifs et francs-maçons, si ce n’est pas des Illuminati comme Martin Bormann. Les nazis étaient membres de sociétés ésotériques, kabbalistes et maçonniques (Thulé), ils étaient fanatiques de l’occultisme et de la magie noire. Ces références étaient les mêmes que celles des Bolcheviques de 1917 en Russie. C’est pourquoi on peut associer le nazisme et le bolchevisme qui ont les mêmes racines et le même projet qui est la réalisation du messianisme talmudique dans le mondialisme. Le fait que Hitler ait interdit la FM, l’usure, le communisme et la pornographie peut être expliqué par des initiatives personnelles comme le fit Staline en Russie qui n’a pas toujours suivi les consignes des théoriciens et idéologues maçonniques, faisant passer leur propres idées avant celles de leurs créateurs.

  • Néo-nazis ukrainiens : Al Jazeera dévoile leur influence actuelle

    La rédaction
    jeudi 3 mars 2022
    Politique Stratégie Monde Ukraine Guerre

    Chronique stratégique du 3 mars 2021
    Le site de la chaîne de télévision satellitaire qatarienne Al Jazeera (AJ), qui émet en arabe, en anglais, en turc et en serbo-croate a publié le 1er mars un article intitulé « Profil : Qui sont les régiments ukrainiens d’extrême droite Azov ? » . Elle jette ainsi un pavé dans la mare de la propagande occidentale, selon laquelle l’influence des néo-nazis, présentés comme marginale, ne serait qu’un prétexte pour Poutine pour rattacher l’Ukraine à son Empire.

    Intégration dans la Garde nationale
    « Le néonazisme d’extrême droite a évolué de façon à intégrer les forces armées ukrainiennes, tout en fonctionnant comme une milice de rue et un parti politique », explique Al Jazeera, rappelant que « le président russe Vladimir Poutine a fait référence à la présence de telles unités au sein de l’armée ukrainienne » comme l’une des raisons du lancement de « son opération militaire spéciale (…) pour démilitariser et dénazifier l’Ukraine ».
    Démontrant qu’il ne s’agit pas d’un sujet anachronique, ce lundi, précise AJ, « la garde nationale ukrainienne a tweeté une vidéo montrant des combattants d’Azov enduisant leurs balles de graisse de porc pour les utiliser prétendument contre les Tchétchènes musulmans — alliés de la Russie — déployés dans leur pays. Azov a également été impliqué dans la formation de civils par le biais d’exercices militaires dans la perspective de l’invasion russe ».
    Et AJ de poser la question que tout journaliste honnête devrait se poser – et poser publiquement :
    Alors, qu’est-ce que le régiment Azov ?
    « Azov est une unité militaire d’infanterie d’extrême droite entièrement volontaire dont les membres — estimés à 900 — sont des ultra-nationalistes et accusés de nourrir une idéologie néo-nazie et suprémaciste blanche. L’unité a été initialement formée en tant que groupe de volontaires en mai 2014 à partir du gang ultra-nationaliste Patriot of Ukraine et du groupe néo-nazi Social National Assembly (SNA). Les deux groupes se sont engagés dans des idéaux xénophobes et néonazis et ont agressé physiquement des migrants, la communauté rom et des personnes s’opposant à leurs vues ».
    AJ souligne que le bataillon a combattu sur les lignes de front contre les séparatistes pro-russes à Donetsk, dans l’Est de l’Ukraine. « Quelques mois après avoir repris la ville portuaire stratégique de Marioupol aux séparatistes soutenus par la Russie, l’unité a été officiellement intégrée dans la Garde nationale de l’Ukraine le 12 novembre 2014, et a reçu de nombreuses éloges de la part du président de l’époque, Petro Porochenko ».
    Ce sont nos meilleurs guerriers, avait déclaré Porochenko lors d’une cérémonie de remise de prix en 2014. Nos meilleurs volontaires.
    Croisade contre les races inférieures
    Azov était dirigé par Andriy Biletsky, l’ancien chef de Patriot of Ukraine (fondé en 2005) et du SNA (fondé en 2008). Le SNA est connu pour avoir mené des attaques contre des groupes minoritaires en Ukraine, rapporte AJ. En 2010, Biletsky a déclaré que l’objectif national de l’Ukraine était de « mener les races blanches du monde dans une croisade finale (…) contre les Untermenschen [races inférieures] dirigés par des sémites ». Biletsky a été élu au parlement en 2014. Il a du quitté Azov car les élus ne peuvent pas être dans l’armée ou la police. Il est resté député jusqu’en 2019.
    En ce qui concerne le financement initial d’Azov, AJ note que « L’unité a reçu le soutien du ministre ukrainien de l’Intérieur en 2014, car le gouvernement avait reconnu que sa propre armée était trop faible pour lutter contre les séparatistes pro-russes et s’appuyait sur des forces volontaires paramilitaires. Ces forces étaient financées à titre privé par des oligarques — le plus connu étant Igor Kolomoisky, milliardaire magnat de l’énergie et alors gouverneur de la région de Dnipropetrovska. En plus d’Azov, Kolomoisky a financé d’autres bataillons de volontaires tels que les unités Dnipro 1 et Dnipro 2, Aidar et Donbas ».
    Andriy Diachenko, le porte-parole du régiment de l’époque, a déclaré en 2015 que 10 à 20 % des recrues d’Azov étaient des nazis, explique AJ. L’unité a nié adhérer à l’idéologie nazie dans son ensemble, mais les symboles nazis tels que la croix gammée et les insignes SS sont légion sur les uniformes et les corps des membres d’Azov. Par exemple, l’uniforme porte le symbole néo-nazi Wolfsangel, qui ressemble à une croix gammée noire sur fond jaune. Le groupe a déclaré qu’il s’agissait simplement d’un amalgame des lettres « N » et « I » qui représentent « l’idée nationale ». Des membres individuels ont professé être des néo-nazis, et l’ultra-nationalisme d’extrême droite pur et dur est omniprésent parmi les membres.
    En janvier 2018, Azov a déployé son unité de patrouille de rue appelée National Druzhyna pour ‘rétablir’ l’ordre dans la capitale, Kiev. Au lieu de cela, l’unité a mené des pogroms contre la communauté rom et a attaqué des membres de la communauté LGBTQ.
    Déni occidental ou complicité ?
    Comment expliquer alors le déni des médias dominants à ce sujet en Occident ? Comme le rappelle Al Jazeera, un rapport de 2016 du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (OCHA) a accusé le régiment Azov de violer le droit humanitaire international. Le rapport a détaillé des incidents sur une période allant de novembre 2015 à février 2016, au cours desquels le régiment Azov a déployé ses armes et ses forces dans des bâtiments civils, et a déplacé les résidents après avoir pillé des propriétés civiles. Le rapport a également accusé le bataillon de violer et de torturer des détenus dans la région de Donbass.
    En juin 2015, le Canada et les États-Unis ont annoncé que, compte tenu de ses liens néonazis, ils se refusaient à apporter un quelconque soutien au régiment Azov. Cependant, l’année suivante, sous la pression du Pentagone, les États-Unis ont levé l’interdiction. En octobre 2019, 40 membres du Congrès américain, à l’initiative du député démocrate Max Rose, ont signé une lettre demandant au Département d’État américain de désigner Azov comme une ‘organisation terroriste étrangère’ (FTO). En vain.
    Le soutien transnational à Azov a été large, et l’Ukraine est apparue comme une nouvelle plaque tournante pour l’extrême droite à travers le monde, explique AJ. Des hommes de trois continents se sont renseigné afin de rejoindre les unités d’entraînement d’Azov, d’y acquérir une expérience de combat et de s’engager dans une idéologie similaire.
    De son côté, le groupe Facebook a d’abord désigné le régiment Azov comme une « organisation dangereuse », avant de le bannir de ses plateformes en 2019 et de le mettre sur sa liste noire, aux côtés du Ku Klux Klan et de Daech. « Cependant, le 24 février, le jour où la Russie a lancé son invasion, Facebook est revenu sur son interdiction, affirmant qu’il autoriserait les éloges d’Azov », rapporte AJ.
    Ironie tragique de l’histoire : alors que les citoyens européens ne peuvent plus accéder à Sputnik et RT, Facebook leur permet de suivre les menées néo-nazis d’Azov, à qui l’UE envoie par ailleurs des armes ! Tout cela bien sûr pour nous défendre !
    L’éléphant néonazi est au milieu de la pièce, et ce n’est pas un hasard si on tente de vous le cacher !

    https://solidariteetprogres.fr/actualites-001/neo-nazis-ukrainiens-al-jazeera.html

    lphonse Ratisbonne • 05/03/2022 – 01:20
    Pas sûr que les oligarques « ukrainiens » aient la même religion que les bataillons d’Azov !
    Ensuite fait intéressant, pour les ukrainiens les nazis furent des libérateurs (mais pas si fraternels à leur déception) vis-à-vis des bolcheviques (pas très orthodoxe comme le signale Soljenitsyne dans ses livres « Deux siècles ensemble »)
    https://solidariteetprogres.fr/actualites-001/neo-nazis-ukrainiens-al-jazeera.html

  • ernesto ernesto tu parles comme un livre ouvert ,tu parles comme un intégriste qui croit à ce qu’il dit sans émettre un doute ce qui prouve une grande fragilité.

  • Donc si Hitler faisait passer ses propres idées avant celles des créateurs du nazisme, ça veut dire qu’il a trahi ses maîtres.
    On peut aussi rappeler que Hitler n’est pas le seul à avoir fait interdire la franc-maçonnerie :
    Mussolini a fait la même chose en 1925, ainsi que Franco en 1939, et Pétain en 1940.

    • Les historiens officiels francs-maçons nous mentent. Les internautes historiens qui lisent et s’informent sont souvent plus proches de la vérité historique.

      Les mises en scène des deux (trois?) guerres mondiales, comme de la pandémie sont l’oeuvre de la Franc-maçonnerie qui est elle-même pilotée par la Synagogue de Satan. Après, si les acteurs de ces pièces écrites prennent des libertés, trahissent et rejettent leurs commanditaires, cela reste plausible. Ils se font souvent éliminer par la suite. Rappelons-nous que l’objectif des scénaristes du XIXe siècle (A. Pike), était la fragilisation et la destruction des nations européennes dans des guerres inspirées par des dirigeants fascistes craignant l’expansion du communisme déjà installé en URSS. De nombreux mouvements communistes européens ont inquiété les nations et facilité la mise en place de dictateurs de droite comme Hitler, Franco ou Mussolini. Tout cela a été orchestré. Les USA sont intervenus en 1944 (comme en 1917) pour calmer les dictateurs qui prenaient certaines libertés. La Shoah était mentionnée dans le Talmud au VIe siècle et elle a été réalisée. Comprenne qui voudra. Il y a eu 54 millions de victimes durant la deuxième guerre mondiale, ce qui faisait partie du plan maçonnique obéissant à la philosophie de Jacob Frank de rédemption par le péché : il faut maximaliser les massacres pour hâter et faire advenir les Temps messianiques apocalyptiques.

      • Henri Quinte de Tous

        Mais QUI donc peut répandre à ce point dissension, chaos, meurtre ?

        Je rappelle qu’en 2008 fut interrompu un trafic qui envoyait des enfants ukrainiens en Israël pour qu’on leur prélève leurs organes sans anesthésie afin de les fournir comme pièces détachées à transplanter à une clientèle riche, exigeante et au coeur de pierre . . .

        Publié par Louis Ouis sur vk :

         » Porochenko né Walzman, ancien président ukrainien mis sur le trône par Rothschild, menace les Ukrainiens de langue russe, orthodoxes chrétiens, du Donbass…sa menace sera mise à exécution=13.000 morts, des gens coupés en deux, coincés sous des abris bus écroulés, tués en pleine rue sous des arbres sectionnés par les tirs…

        Autre ukrainien de religion juive, milliardaire, comme Porochenko: Igor Kolomoiski.

        Ogor Kolomoisky: “Les Goyim ukrainiens sont un peuple d’animaux encore plus endurcis que les Goyim russes. Ils sont fanatisés par l’idée d’indépendance qui a fait d’eux une bio-masse. Le Goy ukrainien est capable d’égorger sa propre mère au nom de l’indépendance de l’Ukraine.

        Nous avons assimilé la petite différence linguistique et traficoté l’Histoire en sorte de faire apparaître les Russes comme les grands ennemis de cette indépendance.

        En 20 ans de propagande et de manipulation, nous avons façonné des guerriers idiots hostiles aux Russes alors qu’ils sont leurs frères slaves…et maintenant n’importe quel citoyen ukrainien qui tue un Goy russe sera considéré comme un héros!”

        Ігор Валерійович Коломойський / Igor Kolomoiski, milliardaire ukrainien juif.
        Haïfa/Israël – 25 septembre 2014 – fête de Roche Chana

        Et ça marche à fond !

        Petite marionnette tueuse sous pilotage juif, Anastasia Gorbacheva membre du secteur droit
        (Pravy Sektor). fut retrouvée avec une balle dans le coeur chez elle.
        C’était un tireur d’élite.
        Elle avait à son actif le meurtre de onze civil !
        On ne saura jamais qui l’a tuée !

  • Si Poutine reprends l’Ukraine mais que l’OTAN met ses bases autour d’elle (Pologne, Roumanie…), c’est sans fin !

    • Les Russes savaient en émettant leur demande de garantie de sécurité que les USA, refuseraient. Pas de doute qu’il ont un plan pour suivre. Il y 3 ou 4 jours l’ambassadeur russe à l’ONU a demandé le retrait des armes nucléaires US d’Europe. Voilà l’objectif des russes. Il y a devant nous plusieurs mois d’offensive russe. D’autre mesures militaro technique vont suivre. En Ukraine une nouvelle règle d’engagement a été définie. Si bien que l’OTAN n’a pas osé faire décoller des avions depuis la Pologne ou la Moldavie pour attaquer en Ukraine. Si la mêmes règles est appliquée en Syrie ou en Irak alors les Israéliens et les Turcs vont avoir des problèmes. Remarquer que les turcs n’ont pas osé fermer le détroit. Si les USA refusent, in fine les russes pourraient stopper toute livraison de matière première à l’Europe-USA a la fin de l’automne et peut-être déployé des armes nucléaire au Brésil, ou ailleurs.

      La Russie a des réserve de change pour 2 ans. La France pour 2 mois. Les sanctions occidentales ont activés les garanties financières que l’on appelle  »future » (marché à terme si complexe que personne ne le comprends plus). Cela pourrait entrainer la faillite du Crédit Agricole, Sté Générale et des grandes banques française impliquée dans le financement du commerce des matière première. Et au delà déclencher une débandade bien plus grave que la crise des subprime. Le gaz russe ne coule plus en Europe que par les pipelines situé en Ukraine. Les russes ont fermé Yamal. Plus de 500 airbus en leasing sont bloqués en Russie. Les Russes ne peuvent plus payer le leasing cause fermeture de swift. Et les avions ne peuvent pas être rapatrié, cause fermeture de l’espace aérien. Probable que les Russes vont les nationaliser sans indemnité. Perte entre 30 et 40 milliard de $. Phillip Morris (le cigarrettier) est très impliqué dans ces leasing.

      Ce qui est en jeux. Un monde multipolaire ouvert. C’est ce que veulent les chinois, les russes et vraisemblablement l’ensemble de l’humanité. OU un monde multipolaire fermé (voir la géostratégie d’Orwell, https://en.wikipedia.org/wiki/Political_geography_of_Nineteen_Eighty-Four ) Ce que veulent les sataniste 1% qui ont pris l’occident et le monde en otage.

  • J’ai lu le commentaire de un quidam. C’est très important de faire comprendre aux gens qu’il faut cesser de suivre les satanistes. Il s’agit de l’hyperclasse financière et commerciale et de la Synagogue de Satan talmudiste. Ce 1% qui tient l’humanité en otage. Ils veulent détruire l’Occident et sa race, parce que chrétiens, rationnels et incompatibles avec leurs délires et leur nouveau monde transhumain, technocratique, eugéniste et génocidaire.

    Si l’on écoute Attali et ses acolytes, ils obéissent à la philosophie de Jacob Frank de rédemption par le péché. Faire advenir les Temps messianiques en faisant le Mal et en tuant le maximum de personnes. Le programme des calamités est la pandémie, la troisième guerre mondiale, les guerres civiles et civilisationnelles, la famine et la destruction de l’économie. Particulièrement en Occident qui est leur cible chrétienne maudite du Talmud et de la Kabbale.

    En observant notre gouvernement, on constate qu’il fait tout pour envenimer les situations afin de provoquer un maximum de désastres politiques, sociaux et économiques. Cette situation devrait normalement être stoppée par l’intervention de l’armée qui a le devoir de protéger la population et ne pas obéir à des dirigeants devenus fous ou criminels.

    • Tout à fait d’accord avec Ernesto ..
      Le dessin maléfique des Talmudo-Kabbalistes souhaitent la venue du mashiah (antéchrist), alliés avec une puissante internationale (pseudo laïque et altruiste) dont les hautes sphères sont ouvertement sataniste !

Laisser un commentaire