Existe-t-il un antidote au vaccin COVID ?

Qu’’est ce qu’il pourrait protéger ceux qui ont été injectés avec la concoction se faisant passer pour un vaccin COVID ? Le Dr Judy Mikovits le pense. Mikovits, qui a joué un rôle dans le film « Plandemic », a récemment révélé le nom de cet antidote (que vous pouvez entendre dans cet extrait vidéo) : la suramine.

 Les histoires d’horreur dérangeantes des vaccinés du COVID ne semblent jamais s’arrêter. Tout d’abord, il y a tous les nombreux effets indésirables de ceux qui ont pris le non-vaccin COVID, notamment les migraines, les ecchymoses, les menstruations abondantes et irrégulières, les fausses couches, la stérilité potentielle et la coagulation sanguine potentiellement mortelle. Ensuite, il y a le phénomène bizarre de la transmission de ces effets par les vaccinés du COVID aux non-vaccinés, simplement en les côtoyant. En plus de cela, il y a le phénomène des aimants qui se collent au COVID. L’objectif du non-vaccin COVID est de programmer l’ARN pour qu’il fabrique des protéines de pointe afin que l’organisme produise des anticorps contre elles, anticorps qui « protégeront prétendument contre le SRAS-CoV-2 ». Si cette théorie présente de nombreux problèmes – notamment le fait qu’il n’existe pas de véritable SRAS-CoV-2 et que les protéines spike reposent sur l’hypothèse infondée d’un virus isolé et purifié – il existe également un risque certain que ces protéines spike induites artificiellement causent du tort. C’est là qu’intervient l’éventuel antidote du vaccin COVID.

 Antidote possible du vaccin COVID : Suramine

La suramine est un médicament qui a été utilisé pour traiter des maladies telles que la maladie du sommeil africaine et la cécité des rivières. Elle est connue de la profession médicale depuis 100 ans. Récemment, un petit essai clinique mené par l’Université de Californie à San Diego a révélé qu’une seule dose intraveineuse de suramine entraînait une amélioration spectaculaire des principaux symptômes de l’autisme, c’est-à-dire des troubles du spectre autistique (TSA).

Mais qu’est-ce que la suramine exactement ? Il s’agit d’un énième médicament pharmaceutique extrait d’une substance naturelle, en l’occurrence des aiguilles de pin. Cela suit le modèle commercial de la bio-piraterie de Big Pharma – trouver des plantes et des substances naturelles, en isoler un produit chimique, en obtenir un brevet et le vendre, tout en utilisant les journaux scientifiques et les médias pour démolir quiconque prétend que la plante originale a une valeur médicinale.

L’article Possible Antidote for the V-Serum and the Current Spike Protein Contagion révèle ce que fait la suramine et d’où elle vient :

« Voici la piste de la science et des données qui montrent la relation dérivée entre les aiguilles de pin et la suramine (« l’antidote de l’élite » aux maladies microbiennes) – et qui fournit également un antidote potentiel pour les personnes touchées par la contagion de la protéine spike … La suramine diminue davantage les activités d’un grand nombre d’enzymes impliquées dans la synthèse et la modification de l’ADN et de l’ARN : Les ADN polymérases (103, 104), les ARN polymérases (103, 105, 106), la transcriptase inverse (18, 103), la télomérase (67) et les enzymes impliquées dans l’enroulement et le déroulement de l’ADN (107, 108) sont inhibées par la suramine, de même que les enzymes modifiant l’histone et la chromatine comme les protéines chromobox (109), les méthyltransférases (110) et les histones désacétylases sirtuines (111). En langage médical, on entend par là l’inhibition de la réplication et de la modification inappropriées de l’ARN et de l’ADN… La suramine a également montré des effets inhibiteurs sur les composants de la cascade de coagulation. Une coagulation excessive provoque des caillots sanguins, des mini-caillots, des accidents vasculaires cérébraux et des cycles menstruels anormalement lourds. »

Extrêmement intéressant ! Elle révèle que la suramine inhibe la coagulation du sang ou la formation de caillots sanguins (un thème majeur de toute l’opération COVID) – le problème même qui a amené les autorités à se méfier des vaccins COVID d’AstraZeneca et de Johnson & Johnson, ce qui a conduit de nombreux pays européens à les interdire et le CDC américain à les arrêter à un moment donné.

La coagulation du sang est également un thème de COVID lui-même, avant même l’avènement des vaccins. Ce qui est également très fascinant, c’est que la suramine aurait la capacité de diminuer les activités des enzymes impliquées dans la synthèse de l’ADN et de l’ARN. C’est exactement ce que les deux autres vaccins COVID – ceux fabriqués par Moderna et Pfizer – tentent de promouvoir.

Donc, en clair, ce produit pourrait potentiellement ralentir ou arrêter tous les horribles caillots sanguins dont souffrent les gens, et bloquer potentiellement la réplication inappropriée de l’ARN et de l’ADN que les dispositifs ARNm essaient d’engendrer.

La suramine est dérivée des aiguilles de pin

Alors, d’où vient la suramine ? Des aiguilles de pin. C’est l’un des nombreux phytochimiques ou produits chimiques végétaux qui proviennent des aiguilles de pin, comme le résume l’article ci-dessus :

« La suramine est dérivée du bleu trypan

https://en.wikipedia.org/wiki/Trypan_blue

Le bleu Trypan est dérivé de la toluidine, c’est-à-dire de l’une des nombreuses bases isomères, C14H16N2, dérivées du toluène. Le bleu trypan est appelé ainsi parce qu’il peut tuer les trypanosomes, les parasites qui causent la maladie du sommeil. Un analogue du bleu trypan, la suramine, est utilisé pharmacologiquement contre la trypanosomiase. Le bleu trypan est également connu sous le nom de bleu diamine et de bleu Niagara… Le rouge trypan et le bleu trypan ont été synthétisés pour la première fois par le scientifique allemand Paul Ehrlich en 1904.

Le bleu trypan est un dérivé du toluène qui est un dérivé de l’huile de pin.

https://en.wikipedia.org/wiki/Toluene

Le composé a été isolé pour la première fois en 1837 par une distillation d’huile de pin par le chimiste polonais Filip Walter, qui l’a nommé rétinnaphte. »

Pourquoi prendre de la suramine alors que vous pouvez faire et prendre du thé aux aiguilles de pin ?

Pourquoi prendre une version synthétique et isolée alors que vous pourriez prendre la substance naturelle à spectre complet ?

« Le thé aux aiguilles de pin offre un avantage similaire, voire supérieur, en partie parce qu’il s’agit d’un extrait direct et doux de l’herbe entière, laissant intactes de nombreuses propriétés qui pourraient être détruites par une chaleur excessive pendant la distillation et la dissection ultérieure de ses nombreux composants nutritifs… Les aiguilles de pin sont riches en vitamine C et A parmi de nombreux autres composés qui offrent une longue liste d’avantages :

Une étude coréenne de 2011 a démontré que l’utilisation des aiguilles de pin dans le thé était la meilleure façon d’accéder aux avantages antioxydants des aiguilles de pin.  L’étude a démontré que l’extrait à l’eau chaude des proanthocyanidines et des catéchines des aiguilles de pin offre les plus hauts niveaux d’avantages antioxydants par rapport aux procédés d’extraction chimique. Il existe d’autres bienfaits connus que le thé d’aiguilles de pin et le thé fait à partir d’autres conifères partagent, notamment :

– Analgésique

– Antibactérien

– Antifongique

– Anti-inflammatoire

– Antimicrobien

– Antioxydant

– Antiseptique

– Antitumoral

– Antitussif

– Antiviral

– Aromatique

– Astringent

– Décongestionnant

– Détoxifiant

– Désinfectant

– Diurétique

– Expectorant

– Immuno-modulateur

– Améliore la circulation

– Revigorant

– Lymphatique

– Relaxant

– Soulage l’épuisement nerveux et la fatigue

– Soulage les muscles endoloris

– Réparateur

– Tonique

Les herboristes du monde entier connaissent depuis longtemps les bienfaits de ce simple thé naturel. Le thé aux aiguilles de pin est utilisé à des fins médicinales dans le monde entier depuis des milliers d’années. »

Réflexions finales

Comme toujours, faites vos propres recherches. Je ne prétends pas que la suramine et/ou le thé aux aiguilles de pin soit l’antidote du vaccin COVID, mais plutôt un antidote possible du vaccin COVID. D’autres recherches doivent être effectuées. Si vous voulez faire votre propre thé, assurez-vous de faire des recherches sur ce que vous faites – soyez prudent avec le pin d’if (qui n’est pas un vrai pin et peut être toxique, bien qu’il ait certaines propriétés médicinales). Le cyprès ne doit pas être utilisé comme huile essentielle à haute dose, mais il est normalement sans danger dans les autres cas. Dans l’ensemble, cependant, le thé aux aiguilles de pin présente des avantages étonnants pour la santé. Connaître les substances naturelles qui peuvent bloquer la réplication de l’ADN et de l’ARN peut être une connaissance très importante dans les années à venir, alors que nous sommes confrontés à une invasion nanotechnologique de plus en plus virulente menée sous la rubrique Opération Coronavirus.

Makia Freeman est le rédacteur en chef du site d’information alternatif / indépendant The Freedom Articles, auteur du livre Cancer : The Lies, the Truth and the Solutions et chercheur principal à ToolsForFreedom.com. Makia est sur Steemit et LBRY.

Le présent article est une traduction de la parution « Is This a Possible COVID Vaccine Antidote? » du site « The Freedom Articles ».

Le site Pro Fide Catholica propose de la teinture mère d’aiguilles de pin des Alpes autrichiennes, considérée par des spécialistes comme Michel Dogna comme particulièrement riches en suramine, voire plus riche que les aiguilles de pin elles-mêmes, difficiles à conserver.

LES LIVRES DE LAURENT GLAUZY
https://profidecatholica.com/librairie/

L’EXCELLENTE LIBRAIRIE DE PRO FIDE CATHOLICA

https://profidecatholica.com/librairie-2/librairie-de..

LES VITAMINES :

L’EXCELLENTE VITAMINE C DU DR CRUSSOL (SPECIALISTE DE LA VIT. C EN FRANCE)

& TEINTURE MERE DE PIN SYLVESTRE (ALPES AUTRICHIENNES) :
https://profidecatholica.com/vitamine-c/

J’AIDE PRO FIDE CATHOLICA – JE VERSE UN DON DE 5 € / MOIS (PRIX D’UN ABONNEMENT)
https://profidecatholica.com/faire-un-don/
https://profidecatholica.com/2021/12/22/abonnement-po..

LE NOUVEAU LIVRE DE LAURENT GLAUZY « TRUMP & LES ILLUMINATI » EST SORTI

https://profidecatholica.com/trump-les-illuminati/

J’AIDE PRO FIDE CATHOLICA
https://profidecatholica.com/faire-un-don/

« CE N’EST PAS UN DON, C’EST UN ABONNEMENT »

Comme pour un hebdomaire, je verse 5 € à PRO FIDE CATHOLICA, prix d’un abonnement.

MERCI POUR NOTRE TRAVAIL

RETROUVER EN DIRECT CHAQUE DIMANCHE A PARTIR DE 22H00 LES CHRONIQUES DE LAURENT GLAUZY SUR LE SITE « LES ALERTEURS ».

Un commentaire

  • Totalement en désaccord, le vaccin provoque des mutations de l’ADN et vous ne pouvez rien y faire.
    Ce que peu de gens réalisent, c’est qu’il se passe plus de choses avec le « vaccin koevit ». Se sont nommément des « vaccin ARNm ». Outre tous les nombreux effets secondaires qu’il y a, il y en a un dont on parle peu ou pas. L’injection crée des mutations dans votre ADN. Et alors??? Ces mutations font de vous un transhumain. Cela signifie que vous n’êtes plus un être humain mais un « trans humain », ce qui signifie que vous n’avez plus aucun droit humain. L’homme a été créé par Dieu. Le transhumain a été créé par un humain et perd donc ses droits humains (DUDH, déclaration universelle des droits de l’homme).
    Les mutations de l’ADN humain peuvent, et sont probablement déjà, être brevetés. Par exemple, vous prenez le shot Vfrieser qui va crèe une certaine mutation de l’ADN dans votre corps. Et Vfieser a le brevet de cette mutation. Et alors??? Comme ils sont propriétaire de la mutation, … vous êtes devenu leur propriété, et tout ce qui est à vous devient automatiquement a eux. Vous perdez le contrôle de votre corps mais aussi celui de vos biens. Souvenez-vous de ce qu’a dit le SWAB, vous ne posséderez plus rien, eh bien ça se passe sans que les gens s’en rendent compte.

Laisser un commentaire