L’inflation annonce la famine …

Avant même l’escalade en Ukraine, l’inflation en Europe occidentale atteignait déjà des niveaux records. En mars 2022, elle s’est aggravée – en Autriche, elle a augmenté de 6,8 % par rapport à l’année précédente – la valeur la plus élevée depuis 1981. Les biens de consommation courante – énergie, carburant, produits alimentaires – sont de plus en plus chers. Mais nous approchons d’une hausse à deux chiffres.

Une explosion extrême des prix est imminente

Désormais, les grands magazines comme Der Spiegel en Allemagne osent aussi évoquer l’escalade des prix. En France, le LIESI exposait en réalité que l’inflation est de 25 % et que cette réalité catastrophique est cachée. Dès lundi, les premières chaînes de supermarchés ont augmenté sensiblement leurs prix sur la viande, la charcuterie ou le beurre. Et ce n’est que le début.

C’est ce que décrit Josef Sanktjohanser, le président de la fédération du commerce allemand (HDE). En raison de l’augmentation des coûts de l’énergie – les combustibles fossiles et les carburants ont parfois augmenté de plus d’un tiers en comparaison annuelle – les prix « de toute la gamme de produits » avaient déjà augmenté de plus de cinq pour cent avant la guerre en Ukraine. Ces prix devraient maintenant continuer à augmenter de manière significative – et même juteuse, selon l’estimation de Sanktjohanser : « La deuxième vague d’augmentation des prix arrive, et elle sera certainement à deux chiffres ». Les citoyens se plaignent déjà de dépenses mensuelles en hausse de plusieurs centaines d’euros.

Les gens en ressentiraient rapidement les effets : « Nous pourrons le voir en temps voulu partout dans les supermarchés sur les étiquettes de prix ». Selon Sanktjohaners, la tendance n’est pas prête de s’arrêter. En effet, « il n’y aura plus de tendance durable à la baisse des prix dans un premier temps ». Un porte-parole d’Aldi Nord a expliqué l’effet domino : les aliments pour animaux, les engrais et l’énergie deviennent plus chers. Les agriculteurs, puis l’industrie de transformation de la viande et enfin le secteur des transports en ressentiront les effets.

Les chaînes de magasins ont alors elles-mêmes des prix d’achat plus élevés qu’elles répercutent sur les consommateurs finaux. Et là, aucune comparaison de prix ne devrait plus être utile. En effet, une enquête de l’institut d’outre-Rhin Ifo a montré que presque toutes les entreprises du commerce alimentaire de détail en Allemagne souhaitent augmenter sensiblement leurs prix. Il s’agit pas encore le plus gros problème. Car dans un avenir proche, il pourrait y avoir une pénurie alimentaire. Le président des agriculteurs allemands, Joachim Rukwied, rassure certes en affirmant que l’approvisionnement est assuré pour un an. Mais : « Au-delà de cet horizon temporel, il est difficile de faire des prévisions ».

Alors que les citoyens ne savent plus comment faire face à cette hausse des prix, les élites politiques montrent une fois de plus leur détachement. Les propositions vont du « gel contre Poutine » à l’abandon de la viande. Certains idéologues voient même maintenant l’occasion de dégeler une fois de plus la demande de nouvelles limitations de vitesse sur les routes. A cela s’ajoutent de faux allègements, par lesquels l’Etat rend aux gens une infime partie de leur argent des impôts pour la leur reprendre dans une autre poche.

Il est actuellement impossible d’évaluer à quel point la situation peut encore se dégrader. Avec les menaces permanentes d’embargo énergétique contre la Russie, d’énormes usines pourraient bientôt être à l’arrêt et des dizaines de milliers d’emplois pourraient être en jeu. En Autriche, par exemple, les réservoirs de gaz sont déjà presque vides. La vision effrayante des architectes du « Great Reset » autour du Forum économique mondial (WEF) de Klaus Schwab, selon laquelle nous ne posséderons rien en 2030, risque désormais de se concrétiser huit ans plus tôt. Les loyers de référence ont également augmenté de 6 % en avril en raison de l’inflation.

Pour se protéger de la crise alimentaire imminente et des pires effets de cette vague de renchérissement sans précédent, il est important de se préparer correctement. Pour stocker une réserve de céréales ou d’autres aliments secs non emballés, les tonneaux à céréales sont parfaits.

LES LIVRES DE LAURENT GLAUZY
https://profidecatholica.com/librairie/

L’EXCELLENTE LIBRAIRIE DE PRO FIDE CATHOLICA

https://profidecatholica.com/librairie-2/librairie-de..

LES VITAMINES :

L’EXCELLENTE VITAMINE C DU DR CRUSSOL (SPECIALISTE DE LA VIT. C EN FRANCE)

& TEINTURE MERE DE PIN SYLVESTRE (ALPES AUTRICHIENNES) :
https://profidecatholica.com/vitamine-c/

J’AIDE PRO FIDE CATHOLICA – JE VERSE UN DON DE 5 € / MOIS (PRIX D’UN ABONNEMENT)
https://profidecatholica.com/faire-un-don/
https://profidecatholica.com/2021/12/22/abonnement-po..

LE NOUVEAU LIVRE DE LAURENT GLAUZY « TRUMP & LES ILLUMINATI » EST SORTI

J’AIDE PRO FIDE CATHOLICA
https://profidecatholica.com/faire-un-don/

« CE N’EST PAS UN DON, C’EST UN ABONNEMENT »

Comme pour un hebdomaire, je verse 5 € à PRO FIDE CATHOLICA, prix d’un abonnement.

MERCI POUR NOTRE TRAVAIL

RETROUVER EN DIRECT CHAQUE DIMANCHE A PARTIR DE 22H00 LES CHRONIQUES DE LAURENT GLAUZY SUR LE SITE « LES ALERTEURS ».

LE PROCHAIN LIVRE DE LAURENT GLAUZY :

LES ILLUMINATI EN RUSSE (SORTIE LE 10 AVRIL 2022)

Renseignement : laurentglauzy1@gmail.com

Un commentaire

  • Avec l’inflation c’est la criminalité qui va augmenter et tôt ou tard le pays ne sera plus gérable. Je doute que la brochette qui se présente aux très prochaines élections soit capable de faire un miracle… même tout petit !

Laisser un commentaire