La Cour suprême des Etats-Unis a voté en faveur de l’annulation du droit à l’avortement.

Les hystérico-dépressives républicaines sont en branle ! Ne plus pouvoir Tuer un enfant In Utéro est, pour ces femmes, le pire de tous les crimes ! Leur état neuro-végétatif asymétrique leur fait associer l’avortement avec le droit et pire, avec LA LIBERTE alors que l’acte d’avorter n’est que l’ASSASSINAT de l’enfant que l’on porte dans son ventre !

La « Liberté » que détient Clémentine Autain, comme toutes les femmes qui sont dans son sillage, a été parfaitement définie par Simone Veil dans le Times de Londres le 3 Mars 1975 :

« En modifiant la LOI, vous pouvez MODIFIER FONDAMENTALEMENT LE MODELE DU COMPORTEMENT HUMAIN. »

Il n’est pas neutre que ce soit celle qui a permis la Loi sur l’avortement en France le 17 janvier 1975, Simone Veil, qui soit la même qui explique que la Loi façonne la manière de penser.

Clémentine Autain, pour une, est une victime directe de la Loi sur l’avortement imposée par Simone Veil le 17 janvier 1975 qu’elle pense être une Loi fondamentale de Liberté, de progrès et surtout un Droit inaliénable.

Alors que l’avortement n’est que Mort et Néant qui entraînent des séquelles A VIE.

Voilà quel est « le Droit » qui est devenu l’idéal des femmes cosmopolites : le droit d’avoir la Loi POUR POUVOIR TUER EN TOUTE LEGALITE et ainsi faire s’effondrer les naissances qui sont LE SOCLE de notre Civilisation Millénaire.

http://www.slate.fr/story/206600/europe-effondrement-demographie-union-europeenne-excedent-deces-naissances-fecondite-migrations


Politico.com : https://www.politico.com/news/2022/05/02/supreme-court-abortion-draft-opinion-00029473

« Nous estimons que Roe et Casey doivent être annulés », écrit le juge Alito dans un premier projet majoritaire diffusé à l’intérieur du tribunal.

La Cour suprême a voté en faveur de l’annulation de la décision historique Roe c. Wade, selon un premier projet d’avis majoritaire rédigé par le juge Samuel Alito diffusé à l’intérieur du tribunal et obtenu par POLITICO.

Le projet d’avis est une répudiation complète et sans faille de la décision de 1973 qui garantissait les protections constitutionnelles fédérales du droit à l’avortement et une décision ultérieure de 1992 – Planned Parenthood v. Casey – qui maintenait largement le droit. « Roe avait terriblement tort depuis le début », écrit Alito.

« Nous estimons que Roe et Casey doivent être annulés », écrit-il dans le document, intitulé « Opinion de la Cour ». « Il est temps de respecter la Constitution et de renvoyer la question de l’avortement aux élus du peuple. »

 Les délibérations sur les affaires controversées ont été fluides par le passé. Les juges peuvent changer et changent parfois leurs votes au fur et à mesure que les projets d’avis circulent et les décisions importantes peuvent faire l’objet de plusieurs projets et d’échanges de votes, parfois jusqu’à quelques jours seulement avant le dévoilement d’une décision. La décision du tribunal ne sera pas définitive tant qu’elle ne sera pas publiée, probablement dans les deux prochains mois.

L’impact immédiat de la décision telle qu’elle a été rédigée en février serait de mettre fin à une garantie d’un demi-siècle de protection constitutionnelle fédérale du droit à l’avortement et de permettre à chaque État de décider de restreindre ou d’interdire l’avortement. On ne sait pas s’il y a eu des modifications ultérieures au projet.

Aucun projet de décision dans l’histoire moderne de la Cour n’a été divulgué publiquement alors qu’une affaire était encore pendante. Cette révélation sans précédent ne manquera pas d’intensifier le débat sur ce qui était déjà l’affaire la plus controversée au dossier ce mandat.

Le projet d’avis offre une fenêtre extraordinaire sur les délibérations des juges dans l’une des affaires les plus importantes portées devant la Cour au cours des cinq dernières décennies. Certains observateurs de la cour ont prédit que la majorité conservatrice réduirait le droit à l’avortement sans renverser catégoriquement un précédent vieux de 49 ans. Le projet montre que le tribunal cherche à rejeter la logique et les protections juridiques de Roe.

« Roe s’est complètement trompé dès le départ. Son raisonnement était exceptionnellement faible et la décision a eu des conséquences dommageables. Et loin d’aboutir à un règlement national de la question de l’avortement, Roe et Casey ont enflammé le débat et approfondi la division. »

Justice Samuel Alito in an initial draft majority opinion

Une personne familière avec les délibérations du tribunal a déclaré que quatre des autres juges nommés par les républicains – Clarence Thomas, Neil Gorsuch, Brett Kavanaugh et Amy Coney Barrett – avaient voté avec Alito lors de la conférence tenue entre les juges après avoir entendu les plaidoiries en décembre, et cette composition reste inchangée depuis cette semaine.

Les trois juges nommés par les démocrates – Stephen Breyer, Sonia Sotomayor et Elena Kagan – travaillent sur une ou plusieurs dissidences, selon la personne. Comment le juge en chef John Roberts votera finalement, et s’il rejoindra une opinion déjà écrite ou rédigera la sienne, n’est pas clair.

Le document, étiqueté comme un premier projet de l’opinion majoritaire, comprend une note indiquant qu’il a été diffusé parmi les juges le 10 février. Si le projet d’Alito est adopté, il se prononcerait en faveur du Mississippi dans l’affaire étroitement surveillée sur cet État de tenter d’interdire la plupart des avortements après 15 semaines de grossesse.

Un porte-parole de la Cour suprême a refusé de commenter ou de mettre un autre représentant de la cour à disposition pour répondre aux questions sur le projet de document.

 https://embed.documentcloud.org/documents/21835435-scotus-initial-draft/?embed=1&responsive=1&title=1


Le Droit et la Loi ont institué dans l’esprit déconstruit et destructuré par la Loi et le Droit de milliers de femmes le concept : « Mon corps, mon droit, mon choix ».

Ce fléau qu’est l’Avortement restera le témoignage de milliards d’enfants assassinés dans le ventre de leurs mères. Témoignage du plus puissant GENOCIDE qu’une femme peut commettre en étant assistée par le DROIT et la LOI.

Mettre un point final à ce génocide de masse est Vital, tous les génocides ayant un commencement et une fin.

Mettre un point final à l’infanticide est aisé. Par contre il faudra des décennies et des décennies pour que l’esprit génocidaire s’estompe et s’amenuise sur celles qui ont hissé en Loi du Talion l’avortement.

Pour une fois que François se prononce à la manière de nos Saints Papes fidèles aux Commandements de Dieu :

« Car ils ne savent pas ce qu’ils font ».


3 Commentaires

  • merci Seigneur pour cette victoire !! Car l’avortement c’est aller dans la malédiction ! lire deutéronome ch : 28 il en dit long sur ceux qui ont fais cela !! Seul le retour a Jésus-Christ pour recevoir le pardon

    • J’ai été contrainte et forcée d’avorter un jour et j’en ai pleuré toutes les larmes de mon corps ! Vais-je aller en enfer pour ça ?? Arrêtez avec vos jugements de valeur et vos discours moralisateurs ! Parfois dans la vie on a pas le choix

  • les sept tonnerres

    Le lien ci dessous est aussi intéressant:
    https://crowdbunker.com/v/NidcpcauQy

    Mais c’est loin d’être gagné!

Laisser un commentaire