Israël tente-t-il de dissimuler des exportations d’armes vers des milices néonazies en Ukraine ?

Israël vend-il sciemment des armes aux milices néo-nazies d’Ukraine ? En juin 2019, un groupe de militants israéliens des droits de l’homme a déposé une requête auprès du tribunal de district de Tel-Aviv pour demander au gouvernement de mettre fin aux exportations d’armes vers le pays, où des groupes armés sont engagés dans des combats depuis cinq ans. Nous voyons par cette actualité que l’Ukraine est le théâtre de préparation à long terme d’un conflit que l’on veut étendre à l’échelle mondiale.

La pétition, présentée par l’avocat Eitay Mack au nom de 42 militants, demande au tribunal de district de Tel Aviv d’ordonner au fonctionnaire du ministère de la Défense chargé de superviser les exportations de produits de sécurité d’annuler, à titre provisoire ou définitif, les licences accordées pour l’exportation d’armes vers l’Ukraine. Les militants font valoir que ces armes servent à des forces qui soutiennent ouvertement une idéologie néonazie et citent des preuves de l’utilisation de ces armes par le bataillon d’extrême droite Azov, dont les membres appartiennent aux forces armées ukrainiennes.

Le bataillon Azov a été créé en Ukraine à la suite de l’invasion russe de la péninsule de Crimée en 2014. Il utilise des symboles nationaux-socialistes bien connus, tandis que ses membres font le salut nazi et portent des croix gammées et des insignes SS.

« Il est bien connu que l’État d’Israël a un engagement particulier dans la lutte mondiale contre les néonazis et l’antisémitisme », indique la pétition. « Même s’il y a un intérêt à poursuivre les exportations israéliennes de sécurité vers l’Ukraine, les pétitionnaires estiment que l’État d’Israël ne peut pas prendre le risque que les armes et la formation israéliennes soient utilisées par des soldats néo-nazis et antisémites. »

La réponse de l’État comprend des déclarations sous serment de hauts fonctionnaires du ministère de la Défense, et rejette la pétition d’un revers de main, affirmant que le système judiciaire n’a pas son mot à dire en matière d’exportations de sécurité. « Les décisions relatives à la politique d’exportation de sécurité relèvent clairement des pouvoirs de l’exécutif, qui sont prises sur la base de considérations ayant trait à la sécurité nationale, aux relations étrangères et aux obligations internationales, tout en préservant les intérêts vitaux de l’État », a écrit dans sa réponse l’avocate Sarah Bello, du bureau du procureur du district de Tel Aviv.

Mais quels sont les intérêts de l’État pour lesquels il a décidé d’accorder des licences d’exportation d’armes qui peuvent ou non finir dans les mains de milices néo-nazies ? Le ministère de la Défense et le ministère des Affaires étrangères ont tous deux demandé que l’audience du tribunal concernant ces intérêts – ou tout autre élément relatif à la requête – reste à huis clos. L’État affirme que les raisons de cette demande sont claires, sans pour autant entrer dans les détails, notant que le tribunal avait précédemment accepté la demande d’audiences à huis clos sur des questions relatives aux exportations de sécurité.

L’État a en outre fait valoir que « la politique d’exportation de sécurité de l’État d’Israël fait l’objet d’un examen constant et d’évaluations périodiques par les échelons supérieurs du ministère de la Défense et du ministère des Affaires étrangères, en coordination avec d’autres organismes compétents. »

En réponse à la demande de l’État, les pétitionnaires de l’avocat Eitay Mack ont déclaré qu’ils « s’opposent à une demande qui cache plus qu’elle ne révèle. » Ils ont fait valoir que les procédures précédentes sur la question des exportations de la défense se sont tenues en audience publique, même si le verdict est resté confidentiel. Les pétitionnaires ont également fait valoir que les informations que l’État souhaite dissimuler sont de toute façon publiées dans les médias.

Les pétitionnaires décrivent un protocole expurgé que l’État a inclus dans sa demande d’audience à huis clos. Selon eux, les lignes qui avaient été caviardées étaient « des déclarations publiques écrites par l’avocat des pétitionnaires dans une pétition ouverte au public, et comme indiqué, les pétitionnaires les ont répétées sur toutes les plateformes médiatiques possibles. »

L’État a clarifié sa raison en faveur d’une audience à huis clos dans une réponse aux pétitionnaires, en avançant que les arguments des pétitionnaires seront également interdits d’être diffusés en public, affirmant qu’une audience publique conduira à une exposition médiatique qui ne tombe pas sous le contrôle total de l’État.

« La position de l’État selon laquelle l’interdiction de publication est également nécessaire en ce qui concerne les arguments des pétitionnaires dans le cadre de l’audience est, entre autres, le résultat des leçons du passé dans lesquelles les arguments présentés par l’avocat des pétitionnaires ont été entendus dans une audience à portes ouvertes, et sans que les défendeurs puissent répondre ouvertement. Ces arguments ont été publiés dans les médias, ce qui a déformé la position de l’État. »

Article paru dans la presse israélienne The Seventh Eye (19.6.2019) sous le titre : « Is Israel trying to hide arms exports to neo-Nazi militias in Ukraine ?« 

Et le 4 mai 2022, Le Figaro reprenait sur cette même logique les propos de la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova dans une interview à la radio Spoutnik : «Je vais dire quelque chose que les politiciens israéliens ne veulent sans doute pas entendre, mais peut-être que cela les intéressera. En Ukraine, des mercenaires israéliens sont aux côtés des militants d’Azov». Fort gêné par cette actualité, la presse et notamment le Figaro tente de sauver la réputation d’Azov : « Héros pour beaucoup d’Ukrainiens, les membres d’Azov sont en revanche présentés par la Russie comme des «fascistes» et des «nazis» commettant des exactions. En affirmant que des Israéliens combattent à ses côtés, Moscou continue donc d’alimenter une polémique née après que le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a affirmé dimanche qu’Adolf Hitler avait du «sang juif», une théorie démentie par les historiens. Ces propos ont suscité la colère d’Israël, qui les a qualifiés de «scandaleux, impardonnables» et d’«horrible erreur historique». Mardi soir, le ministère russe des Affaires étrangères avait déjà soufflé sur les braises en accusant Israël de «soutenir le régime néonazi de Kiev». Le président ukrainien Volodymyr Zelensky est juif. »

LE PROCHAIN LIVRE DE LAURENT GLAUZY PARAIT MI-MAI 2022

CHINE : MODELE ILLUMINATI & EMPIRE DU CANNIBALISME

15 € + 5 € (fco de port)
100 pages

SORT COURANT MAI 2022

peut être réservé à :
paypâl : laurent-blancy@neuf.fr

chèques à l’odre de Laurent Glauzy
(Laurent Glauzy – BP 25 – 91151 Etampes Cedex)

4E DE COUVERTURE :

Ce livre dévoile une réalité qui n’est guère abordée dans les colonnes de la grande presse et encore moins sous la plume des sinologues.
Loin des clichés consensuels évoquant le miracle de l’économie chinoise, le lecteur découvrira, à son plus grand étonnement, d’autres facettes de la Chine.
Plus puissant que jamais, cet Etat totalitaire défie le monde entier.
Mais ce qui est révélé au fil de ces pages est malheureusement bien pire.
L’auteur ne mâche pas ses mots. Il nous conduit au centre d’un empire Illuminati, où le suicide, ’immolation par le feu, la pédérastie et le cannibalisme font partie intégrante de l’histoire et de l’actualité.

LES LIVRES DE LAURENT GLAUZY
https://profidecatholica.com/librairie/

L’EXCELLENTE LIBRAIRIE DE PRO FIDE CATHOLICA

https://profidecatholica.com/librairie-2/librairie-de..


LES VITAMINES :

L’EXCELLENTE VITAMINE C DU DR CRUSSOL (SPECIALISTE DE LA VIT. C EN FRANCE)

VIDEO DE LAURENT GLAUZY – LE GLUTATHION, CE MIRACLE

https://odysee.com/@LaurentGlauzy:3/VE-Project-1-Le-glutathion-ce-miracle:7?r=BQUoGCA2VSPPXw2q8zXWHrSKJZeWoFo2

& TEINTURE MERE DE PIN SYLVESTRE (ALPES AUTRICHIENNES) :
https://profidecatholica.com/vitamine-c/

J’AIDE PRO FIDE CATHOLICA – JE VERSE UN DON DE 5 € / MOIS (PRIX D’UN ABONNEMENT)
https://profidecatholica.com/faire-un-don/
https://profidecatholica.com/2021/12/22/abonnement-po..

LE NOUVEAU LIVRE DE LAURENT GLAUZY « TRUMP & LES ILLUMINATI » EST SORTI

https://profidecatholica.com/trump-les-illuminati/embed/#?secret=jUWzyxBHlW#?secret=ccgnjcEBBF

J’AIDE PRO FIDE CATHOLICA
https://profidecatholica.com/faire-un-don/

« CE N’EST PAS UN DON, C’EST UN ABONNEMENT »

Comme pour un hebdomaire, je verse 5 € à PRO FIDE CATHOLICA, prix d’un abonnement.

MERCI POUR NOTRE TRAVAIL

RETROUVER EN DIRECT CHAQUE DIMANCHE A PARTIR DE 22H00 LES CHRONIQUES DE LAURENT GLAUZY SUR LE SITE « LES ALERTEURS ».

UN LIVRE A LIRE

Un commentaire

  • Publions à tour de bras … Des combattants et des instructeurs combattent aux côtés des nazes en Ukraine, et cela contre les Russes !

Laisser un commentaire