Zelenski, Klitschko & les dirigeants chinois au sommet de Davos

En début d’année, le traditionnel sommet de Davos du Forum économique mondial (WEF) a été reporté et les sujets abordés seront conformes aux plans l’architecte « Great Reset » Klaus Schwab. Ainsi, de dimanche à jeudi (du 22 au 26 mai), le plus important rassemblement mondialiste aura à nouveau lieu dans une version hybride. Les thèmes traités vont une fois de plus de la mise en réseau numérique pour la « quatrième révolution industrielle » à la reconstruction du monde sous le couvert de la durabilité et de la « pandémie ». La crise ukrainienne, utile aux mondialistes, est également à l’ordre du jour. Au cœur de l’action : le dirigeant ukrainien Volodymyr Zelenski et les frères Klitschko.

Ce n’est pas la première fois que l’ancien acteur Selenski s’aventure sur les planches du monde des mondialistes. Dès le premier hiver après sa prise de pouvoir, il s’est rendu à Davos. Il a fait la promotion de l’Ukraine comme terrain de jeu parfait pour les investisseurs technologiques. Deux semaines plus tard, il a fait créer un ministère de la transformation numérique. Celui-ci a à son tour fait développer l’application « DiiA », par laquelle toutes les démarches administratives du pays sont aujourd’hui numérisées. Selon les observateurs, il s’agissait de la première tentative expérimentale d’un système de crédit social entièrement numérique en Europe.

Zelenski, après sa mystification au WEF, a systématiquement accéléré la mise en œuvre de l’agenda « Great Reset » et offert son pays comme terrain de jeu aux élites. S’en sont suivis des accords lucratifs avec Microsoft & Apple pour transformer le pays et l’idée d’une zone de type « smart city » dans laquelle les groupes technologiques mondiaux pourraient s’installer en évitant de payer des impôts. L’Ukraine officielle est maintenant de retour – dans le cas de Zelenski, le discours de l’invité sera toutefois diffusé par vidéo. On souhaite le diffuser en streaming pour le monde entier.

Néanmoins, une délégation d’au moins cinq personnes, dont le ministre des Affaires étrangères Dmytro Kuleba, souhaite se rendre à Davos. Le maire de Kiev Vitali Klitschko et son frère Vladimir souhaitent également venir. Ce n’est pas non plus la première fois pour les anciens boxeurs : ils étaient déjà présents à la rencontre du WEF en 2018. Pour cette fois, les organisateurs espèrent créer un « moment ukrainien important » – quoi que signifie cette formule énigmatique. A Davos, conscient de l’immense potentiel de ce pays d’Europe de l’Est sur la voie de la transformation mondialiste, il existe même une maison de l’Ukraine.

Chaque année, les décisions importantes sont prises à Davos à huis clos dans l’arrière-boutique. Néanmoins, le WEF mène aussi un travail de relations publiques massif pour faire croire aux gens que ses projets sont de toute façon inoffensifs. Ce n’est probablement pas pour rien que le slogan de cette année est « Working Together, Restoring Trust » (Travailler ensemble pour restaurer la confiance). C’est dans ce but qu’aura lieu cette année encore l' »Open Forum ». Le commun des mortels peut y respirer un peu l’air du WEF. La plupart du temps, il s’agit de préparer les gens à des changements profonds et de les y emmener. Les thèmes des conférences y sont toutefois déjà révélateurs.

Une assemblée veut inciter les citoyens à changer de mode de vie afin « d’atténuer les liens entre le changement climatique et les pandémies ». Un autre défend l’idée que des conflits comme celui de l’Ukraine « nécessitent une unité internationale ». Il veut également défendre devant le peuple la réaction « rapide » des gouvernements lors du régime forcé de Corona. Pour cela, il pose la question suivante : « Comment les dirigeants peuvent-ils prendre des décisions éthiques en temps de crise tout en préservant la cohésion sociale et la confiance des citoyens ? » Pour information : par éthique, le WEF n’entend pas la liberté, mais la « tendance à une plus grande intervention de l’Etat et à un plus grand contrôle sur la vie ».

Mais ce qui est particulièrement menaçant, c’est certainement cette séance plénière ouverte au cours de laquelle « les possibilités du métavers » sont explorées. Le WEF se réjouit du fait que « de nombreuses personnes passent de plus en plus de temps à fusionner les interactions hors ligne et en ligne ». On rêve du métavers comme « le lieu de rencontre virtuel de demain, où nous pourrons travailler, jouer, nous détendre, faire des affaires et nouer des contacts ». Cet espace numérique « changerait notre vie ». Apparemment, on espère trouver des ambassadeurs pour cette idée effrayante au sein du peuple.

Le conseiller du WEF Yuval Harari a laissé entendre lors de la réunion annuelle que les projets réels étaient encore plus effrayants. Il a évoqué le remplacement des hommes par des êtres supérieurs dotés d’une intelligence artificielle. En guise de préparation, il imaginait une sorte de « programme antivirus pour l’esprit ». Celui-ci devrait apprendre à nous connaître et à chasser d’éventuels préjugés, nous avertir de prétendues manipulations et de fausses informations – et finalement bloquer ces informations.

Si ce sont déjà les choses que l’on montre au monde en public par enregistrement vidéo, on ne veut plus vraiment savoir quelles saloperies sont concoctées derrière des portes totalement fermées. Une seule chose est sûre : les investisseurs tech, les mondialistes du WEF et les décideurs politiques sont parfaitement connectés. Même l’acteur Ashton Kutcher, qui veut actuellement vendre à l’UE un logiciel de surveillance des chats qu’il a mis au point, est bien entendu un disciple du WEF… 

Mais dans la recherche de partenaires pour la transformation du monde en une dictature mondiale globalement uniformisée et des hommes en cyborgs, on ne mise pas seulement sur l’Ukraine. En effet, l’usine à penser Schwab entretient des liens étroits avec la Chine. En 2020, un chercheur chinois a écrit sur le site du WEF que l’avenir serait un « Internet des corps ». Il s’agirait de « collecter des données corporelles par le biais d’une série d’appareils qui peuvent être implantés, avalés ou portés ». Ce serait « la porte ouverte à une nouvelle ère de surveillance et de traitement efficaces ». Un mois plus tard, Schwab publiait son manifeste « Great Reset » sous forme de livre.

Les annonces faites par d’autres invités à la réunion annuelle de dimanche ont également montré mardi que le WEF a une vision globale de ses projets de dirigeants mondiaux. Outre Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’OTAN, qui doit probablement s’engager dans la crise ukrainienne, Xie Zhenhua, le représentant spécial de la Chine pour le changement climatique, sera également présent. Il est en bons termes avec Todd Stern, le négociateur en chef pour le climat sous Obama, ainsi qu’avec John Kerry, le représentant pour le climat du président américain Joe Biden. Ces relations amicales sont considérées comme les pièces du puzzle dans la réussite des décisions concernant l’ « Agenda 2030 » de l’ONU. Le WEF a un partenariat avec les Nations unies pour la mise en œuvre des objectifs de durabilité mondialistes. En conséquence, il mentionne sur sa page d’accueil, pour tous les points de l’agenda de sa rencontre, lesquels des 17 objectifs sont pris en compte. Le fait qu’il fasse désormais appel à la figure de proue de la Chine dans la lutte pour des « objectifs ambitieux de protection du climat » est préoccupant. Déjà pour Corona, on s’est fortement orienté vers les directives du pays communiste. Il est évident que Zhenghua n’est pas favorable à la sauvegarde de l’environnement à Davos. En effet, en tant que ministre de l’environnement, il était responsable de la pollution de la Chine et a même perdu son emploi pour cette raison. Sous son égide, notre planète a subi bien plus de dommages que toutes les voitures privées que l’on veut retirer aux Européens ne le pourraient jamais.

Malgré cela, il peut se présenter au WEF comme un expert en « protection du climat ». S’agit-il donc plutôt, sous le prétexte de l’ « avis d’expert », de préparer la thématique du changement climatique comme prochaine crise pour des interventions totalitaires et des expropriations ? Le fait que les premiers modèles pilotes à Bologne, en Bavière et à Vienne pour un système de crédit social se rattachent à un bon comportement écologique pourrait être un indice de ce genre. La Chine dispose déjà d’un système complet de ce type, avec de solides inconvénients pour les citoyens « rebelles »…

LE NOUVEAU LIVRE DE LAURENT GLAUZY VIENT DE SORTIR

CHINE : MODELE ILLUMINATI & EMPIRE DU CANNIBALISME

15 € + 5 € (fco de port)
100 pages

SORT COURANT MAI 2022

peut être réservé à :
paypâl : laurent-blancy@neuf.fr

chèques à l’odre de Laurent Glauzy
(Laurent Glauzy – BP 25 – 91151 Etampes Cedex)

4E DE COUVERTURE :

Ce livre dévoile une réalité qui n’est guère abordée dans les colonnes de la grande presse et encore moins sous la plume des sinologues.
Loin des clichés consensuels évoquant le miracle de l’économie chinoise, le lecteur découvrira, à son plus grand étonnement, d’autres facettes de la Chine.
Plus puissant que jamais, cet Etat totalitaire défie le monde entier.
Mais ce qui est révélé au fil de ces pages est malheureusement bien pire.
L’auteur ne mâche pas ses mots. Il nous conduit au centre d’un empire Illuminati, où le suicide, ’immolation par le feu, la pédérastie et le cannibalisme font partie intégrante de l’histoire et de l’actualité.

LES LIVRES DE LAURENT GLAUZY
https://profidecatholica.com/librairie/

L’EXCELLENTE LIBRAIRIE DE PRO FIDE CATHOLICA

https://profidecatholica.com/librairie-2/librairie-de..


LES VITAMINES :

L’EXCELLENTE VITAMINE C DU DR CRUSSOL (SPECIALISTE DE LA VIT. C EN FRANCE)

VIDEO DE LAURENT GLAUZY – LE GLUTATHION, CE MIRACLE

https://profidecatholica.com/2022/05/17/glutathion-en-rupture-de-stock-comment-commander-video-laurent-glauzy/

https://odysee.com/@LaurentGlauzy:3/VE-Project-1-Le-glutathion-ce-miracle:7?r=BQUoGCA2VSPPXw2q8zXWHrSKJZeWoFo2

& TEINTURE MERE DE PIN SYLVESTRE (ALPES AUTRICHIENNES) :
https://profidecatholica.com/vitamine-c/

J’AIDE PRO FIDE CATHOLICA – JE VERSE UN DON DE 5 € / MOIS (PRIX D’UN ABONNEMENT)
https://profidecatholica.com/faire-un-don/
https://profidecatholica.com/2021/12/22/abonnement-po..

LE NOUVEAU LIVRE DE LAURENT GLAUZY « TRUMP & LES ILLUMINATI » EST SORTI

J’AIDE PRO FIDE CATHOLICA
https://profidecatholica.com/faire-un-don/

« CE N’EST PAS UN DON, C’EST UN ABONNEMENT »

Comme pour un hebdomaire, je verse 5 € à PRO FIDE CATHOLICA, prix d’un abonnement.

MERCI POUR NOTRE TRAVAIL

RETROUVER EN DIRECT CHAQUE DIMANCHE A PARTIR DE 22H00 LES CHRONIQUES DE LAURENT GLAUZY SUR LE SITE « LES ALERTEURS ».

Laisser un commentaire