Zelenski louerait 50.000 € à des Russes sa villa de Toscane.

Depuis les Pandora Papers, c’est un secret de polichinelle que le président ukrainien Volodymyr Selenski a planqué des tas d’argent à l’étranger : les sources variant entre 30 et 850 millions d’euros. Quoi qu’il en soit, ce « parrain des oligarques » n’est pas l’homme propre et démocratique que les médias occidentaux présentent comme tel. Il y a désormais des remous autour d’une propriété de luxe du président aux Etats-Unis : elle aurait justement été louée à des Russes, contrairement à une interdiction correspondante.

Le président ukrainien Volodymyr Selenski ne parvient actuellement pas à sortir des gros titres négatifs, du moins pas dans les médias objectifs et indépendants – contrairement aux chaînes grand public qui lui restent indéfectiblement fidèles : La semaine dernière encore, il s’était attiré les critiques massives de ses compatriotes parce qu’il avait franchement reconnu dans une interview au Washington Post ne pas avoir averti la population de l’attaque russe sur leur pays – et ce, bien qu’il ait reçu depuis des mois plusieurs avertissements en ce sens de la part de l’Occident. Il a justifié cette attitude de manière mièvre : Il ne voulait pas « déclencher un exode massif » et les conséquences économiques qui en découleraient.

Une villa de 15 pièces pour 3,8 millions de dollars

Mais maintenant, les choses se corsent – du moins si ce que rapporte le journal italien Il Tirreno, cité par plusieurs sources d’information suisses, est exact Zelenski aurait loué une villa de 15 pièces en Toscane dont il est propriétaire à un couple russe. Zelenski possède cette propriété de 3,8 millions d’euros (dont la valeur a fortement augmenté depuis) dans la station balnéaire de Forte dei Marmi depuis 2017, mais il n’y aurait pas encore séjourné lui-même.

C’est une agence qui se charge de la location pour un montant allant jusqu’à 50.000 euros par mois. La seule condition est que les locataires ne doivent pas être russes. Or, en août, c’est apparemment le couple russe en question, qui vit en fait à Londres, qui y a résidé. Lors de la location, il aurait été favorisé par rapport à des Coréens également prêts à payer. Les voisins auraient entendu des conversations en russe dans le jardin, selon le rapport.

Un réseau d’entreprises allant de Chypre à l’Italie

Zelenski n’a pas démenti cette énormité – bien que, selon le journal suisse « Blick », qui rapporte également l’affaire, il n’aurait expressément pas souhaité que la villa soit louée à des Russes. L’agence rejette comme une simple « supposition » le fait qu’il s’agissait effectivement de Russes. Selon les sources, l’agent immobilier responsable, Claudio Salvini, a assuré qu’il ne pouvait absolument pas s’agir de Russes, « car il nous est absolument interdit de louer à des Russes et à des Ukrainiens ». Il serait tout au plus possible que le couple ait reçu des invités russes ou que la villa ait été louée par des Russes via des hommes de paille.

Cela ne semble pas crédible. Claudio Salvini a également expliqué que la villa était enregistrée au nom d’une société italienne, qui appartient à son tour à une société chypriote. Même, si la location a donc été faite par erreur à des Russes, toute cette affaire jette une fois de plus un éclairage douteux sur les agissements financiers de Selenki : Avant d’être déclaré saint, le président ukrainien a été mis en cause dans des transactions financières douteuses, dans lesquelles Chypre a également joué un rôle. L’affaire des villas n’est en tout cas pas de nature à dissiper ces accusations.

Traduction de l’article de Wochenblick : « Selenski-Villa in der Toskana an Russen vermietet? »

COMMANDE DE VITAMINES :

https://profidecatholica.com/boutique/

pour ceux qui ont des problèmes pour commander, vous pouvez nous contacter à : laurentglauzy1@gmail.

3 Commentaires

Laisser un commentaire