Archives de Catégorie: Justice

D’ Homère, Aristote, Platon, Cicéron, Sénèque, Plutarque à Aujourd’Hui.

Aujourd’Hui, dans l’ Institution Française née des « Grands Ancêtres », l’Assemblée Nationale, voilà les palabres qui y sont tenues :

 

Si vous vous demandez quelle est la finalité de la loi contre la « CYBERHAINE » portée par Laetitia Avia qui a mordu un chauffeur de Taxi………. Ne cherchez pas midi à quatorze heures. Il s’agit de criminaliser et censurer les Français qui luttent contre le Grand Remplacement et ses Fléaux contre nous, elle est là « LA HAINE » dont ils parlent.

Aprè la Loi Pleven contre la Liberté d’Expression le 1er Juillet 1972,

Après la Loi Mémorielle Fabius, portée par Gayssot du 13 Juillet 1990 pour Criminaliser les Révisionnistes par ses titres ronflants : réprimer tout acte raciste, antisémite ou xénophobe,

Voilà la Loi du Crif portée par Laetitia Avia en juillet 2019.

 

Ne cherchez pas l’Elégance, l’Intelligence, le Savoir, tout cela a disparu au profit du Laid, de la Bêtise Crasse et de l’Arrogance.

Screenshot_2019-07-05 ( ) Twitter(1).png

Nous sommes arrivés à un Stade dans lequel soit on plonge encore plus dans les entrailles de la Terre, soit on donne un coup de pied pour remonter à la surface.

Notre Civilisation n’a Rien à Voir avec ce qui nous est imposé. Nous sommes des HERITIERS et non des Passeurs de culture Etrangère.

Screenshot_2019-07-05 Le monde grec, l’Hellade, au sommet de son efflorescence et de sa puissance, c’était 1100 cités-États[...].png

 

Le Seul Homme d’Eglise qui a compris quels sont les Enjeux Civilisationnels qui se jouent AUJOURD’HUI, n’en déplaise à certains, est le Cardinal Sarah.

Screenshot_2019-07-05 ( ) Twitter(2).png

 

Tant que nous ne prendrons pas conscience que nous sommes les Seuls Héritiers d’une Culture Millénaire Jamais Egalée, nous ne pourrons pas empêcher les Massacres du Malin contre les Nôtres.

Screenshot_2019-07-05 ( ) Twitter(3).png

 

Que la Citation de Saint Augustin Réveille donc les Masses endormies.

« A force de tout voir on finit par tout supporter… A force de tout supporter on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer on finit par tout accepter… A force de tout accepter on finit par tout approuver ! »

 

Nous sommes passés de Notre Civilisation des Bâtisseurs de CATHEDRALES :

Les+bâtisseurs+de+cathédrales+De+nombreux+corps+de+métiers.jpg

 

 

……….à un modèle d’exportation étranger qui nous est imposé par ceux qui font tout pour nous détruire :

Screenshot_2019-07-05 Samuel Lafont ( Samuel_Lafont) Twitter.png

 

 

Screenshot_2019-07-05 (8) Twitter.png

 

Screenshot_2019-07-05 (9) Twitter

 

Tout est déjà Mis en place pour nous Abattre.

Thomas Joly : https://t.co/sfB46m6Med

Thomas Joly, Secrétaire général du Parti de la France, a accordé un entretien au site Riposte Laïque suite à la confirmation de sa condamnation par la Cour d’Appel d’Amiens.

Riposte Laïque : Vous attendiez le verdict de la cour d’appel d’Amiens, où vous étiez poursuivi pour apologie du terrorisme. Pouvez-vous rappeler le contexte de cette affaire, pour laquelle vous vous êtes retrouvé devant les tribunaux ?

Thomas Joly : Non, je ne suis pas poursuivi pour « apologie du terrorisme », c’est plus vicieux que cela puisque a été retenue la « diffusion d’un message violent ou pornographique accessible à un mineur », comme pour Marine Le Pen et Gilbert Collard poursuivis pour exactement les mêmes faits. Un peu comme si j’avais montré mes attributs sexuels à la sortie d’une école maternelle ou bien des photos de décapitations…

Suite à ma condamnation inique en première instance pour avoir dénoncé la barbarie islamiste dans un article de mon blog en l’illustrant de photos pourtant trouvables dans la presse française et internationale, j’avais immédiatement fait appel de cette décision politique.

Le 24 octobre dernier, la cour d’appel d’Amiens ajournait l’audience en exigeant que je subisse une expertise psychiatrique comme aux plus belles heures de l’URSS. Le procès est alors reporté au 15 mai.

Riposte Laïque : Et vous avez donc été de nouveau condamné, sans même avoir été présent à votre procès ! Que s’est-il passé ?

Thomas Joly : Une semaine avant le 15 mai, mon avocat étant retenu à 500 km d’Amiens ce même jour pour une audience qui ne pouvait être ajournée, il demande, comme c’est l’usage, le report de mon procès au greffe de la cour d’appel d’Amiens qui lui répond que sa demande sera transmise à la présidente de la cour d’appel. Celle-ci ne signifie un refus à mon avocat que le matin-même de l’audience ! Alors même que mon procès ne comporte aucun caractère d’urgence et qu’elle n’invoque aucun motif pour justifier son refus, ce qui démontre clairement une hostilité politique à mon égard.

Sur les conseils de mon avocat, je ne me suis évidemment pas présenté au palais de justice, l’objectif des magistrats de la cour d’appel étant de me priver de mon défenseur. Ils m’ont donc jugé en mon absence.

L’arrêt de la cour d’appel a été rendu le 3 juillet. La cour a suivi les réquisitions de l’avocate générale et confirmé la peine infligée en première instance, soit deux mois de prison avec sursis et 2 000 € d’amende (peine bien souvent même pas appliquée aux islamistes faisant l’apologie du terrorisme).

Riposte Laïque : Parlez-nous de l’expertise psychiatrique à laquelle vous avez dû vous soumettre. Finalement, êtes-vous normal ?

Thomas Joly : En effet, j’ai passé une expertise psychiatrique, comme la procédure judiciaire m’y obligeait pour ce genre de poursuites qui, en temps normal, concerne des pédophiles ou autres demeurés pervers. La psychiatre qui m’a reçu était très aimable et presque gênée de devoir m’imposer cette expertise, me confiant même en partant que la justice avait sûrement mieux à faire que de me contraindre à cela.

Pour autant, il semble qu’elle m’ait trouvé – ce n’est pas une blague – un peu trop « normal », ma stabilité matrimoniale, professionnelle, politique et idéologique s’apparentant, selon ses critères, à une « rigidité de fonctionnement ». De plus, elle a déploré mon manque d’autocritique parce que je me scandalise des poursuites à mon encontre. La professeur Folledingue a donc suggéré dans son rapport remis à la cour de me proposer un travail psychothérapeutique pour corriger cela, mais quand même pas par le biais d’une injonction. Ouf !

Je pense que cette pauvre fille, à force de soigner des tarés à longueur de journée, ne sait même plus reconnaître un individu sain d’esprit lorsqu’elle en croise un. Ou alors s’agit-il d’une brave gauchiste qui souhaitait, elle-aussi, y aller de son coup de pied de l’âne à la Bête immonde.

Riposte Laïque : Après cette nouvelle condamnation, qu’allez-vous faire ?

Thomas Joly : J’ai immédiatement formé un pourvoi en cassation pour atteinte manifeste aux droits de la défense. Il est hors de question de laisser des juges rouges bafouer le droit et ma liberté d’expression face aux atrocités des islamistes fanatiques.

Riposte Laïque : Quel a été votre regard sur le résultat des élections européennes ? Vous vous êtes réjoui de la première place du RN, devant Macron ?

Thomas Joly : Il faut savoir que les élections européennes ne sont pas structurantes de la vie politique française et que le FN, en 2014, était aussi arrivé en tête de ce scrutin sans que ça ne change quoi que ce soit par la suite. Le Parlement européen n’a que très peu de pouvoir et ne sert, un peu comme le Parlement français, qu’à enregistrer les décisions de la Commission européenne où tout se décrète. Avoir des élus patriotes est évidemment une bonne chose, mais encore faut-il qu’ils aient le cran de s’opposer avec vigueur et fermeté aux délires migratoires, sociétaux et économiques des instances euro-mondialistes. Or, la plupart des députés sortants, dont Jean-Marie Le Pen et Bruno Gollnisch, n’ont pas été reconduits pour être remplacés par de pâles apparatchiks du RN et des margoulins venus des Républicains ou de la très obscure société dite « civile ». Je crois hélas qu’il n’y a pas grand chose à attendre de ces gens qui vont grassement toucher leurs indemnités tout en faisant le service minimum au sein d’un parlement-croupion.

J’ajoute que le Parti de la France n’a pas participé à ces élections européennes pour des raisons strictement financières puisque le coût du matériel officiel (professions de foi, bulletins de vote, affiches) s’élevait à plus de 1 million d’euros, ne souhaitant pas non plus présenter de liste virtuelle pour obtenir un score infinitésimal et anecdotique dans l’anonymat le plus complet.

Riposte Laïque : Comment le Parti de la France voit-il la situation de cette France, qui paraît accélérer son suicide, jour après jour, dans une espèce d’indifférence générale ?

Thomas Joly : Nous sommes hélas dans une phase nouvelle de submersion migratoire que les forces cosmopolites qui contrôlent nos gouvernants semblent vouloir accélérer. Je suis tout à fait en phase avec Jean-Marie Le Pen qui annonce des heures très sombres à venir avec l’explosion démographique des pays du Tiers-Monde. Celle-ci se traduira par un tsunami migratoire (et islamique) qui, si des mesures radicales de rétablissement de nos frontières ne sont pas prises, aboutira à la destruction pure et simple de notre civilisation.

Mais je reste persuadé que tout est encore possible si nos compatriotes sortent de leur torpeur et choisissent de reprendre en main leur destin. Rien n’est inéluctable. Le « sens de l’Histoire » est une élucubration marxiste. La reconquête se fera si nous en avons la volonté et que nous nous en donnons les moyens.

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Thomas ?

Thomas Joly : Aux lecteurs de Riposte Laïque : ne vous contentez pas de râler sur les réseaux sociaux, ce qui sera d’ailleurs bientôt même plus possible vu les lois liberticides que nous concocte le gouvernement. Engagez-vous politiquement en rejoignant ou en aidant financièrement ceux qui se battent, sur le terrain, à visage découvert, pour que la France redevienne française et que le cancer islamique soit éradiqué de notre continent.

Propos recueillis par Pierre Cassen

 

*****

Rejoignez ceux qui se Battent, ou Disparaissez à jamais.

aristote-3.jpg

Incarcération abusive.

Êtes-vous au courant de la dernière injustice de l’état profond ? Avec la soumission morale intellectuelle et physique de Castaner, le CRIF a pu faire enfermer un jeune chanteur engagé politiquement et à qui j’apporte mon soutien aujourd’hui.

En effet, le rappeur Yom est incarcéré pour avoir affirmé publiquement son aversion envers le transhumanisme.
L’immoral Castaner, celui qui trompe sa femme avec une militante sioniste, ment effrontément pour assurer sa soumission au lobby du CRIF.
Pire encore, Yom a-t-il seulement été jugé ou placé en détention provisoire ?

La décision arbitraire d’un juge traite dont il nous faut le nom, faisant lui aussi très probablement partie des juges rouges du réseau communiste luciférien se réunissant en loge et qui agit illégalement au service de la Raie-publique franc-maçonnique et pédophile.

Vous pouvez découvrir ci-dessous la réaction d’un autre rappeur que l’on soutient ici à savoir Amalek rappeur catholique traditionnel qui ne mâche pas ses mots sur la France républicaine et ses dérives judéophiles diaboliques. antichrétiennes.

https://youtu.be/tkmXw9u7qCI

Voici un second lien en cas de probable censure:

https://www.bitchute.com/video/hysjhF2BWdGi/

Par. AyM.B. Deo gratias.

Raid de la police dans une loge maçonnique en Italie : 27 personnes de haut rang impliquées.

La police a arrêté 27 personnes au cours d’un raid sur une loge maçonnique impliquées dans des activités illégales, y compris la corruption et l’ingérence dans la politique et le système judiciaire, selon les rapports locaux.

De nombreux politiciens locaux, fonctionnaires et officiers de police se sont révélés être liés aux activités notoirement secrètes de la loge maçonnique, ajoutant du poids aux allégations selon lesquelles la franc-maçonnerie exerce un contrôle sur la politique.

Selon la police, la loge maçonnique de Trapani, en Sicile, est impliqué dans la corruption, les pots-de-vin, le trafic de drogue, le détournement de fonds, et interférer avec le travail du système judiciaire.

Parmi les personnes arrêtées au cours de l’opération « Artemisia » figuraient d’anciens et actuels hommes politiques, des fonctionnaires, dont un ancien législateur fédéral et un ancien maire de la commune de Castelvetrano, et même des policiers, selon Giornale di Sicilia.

Rapport Spoutnik : Ils sont maintenant accusés d’avoir commis des crimes contre l’administration locale, le système judiciaire et d’avoir organisé un syndicat du crime. La loge aurait eu une grande influence sur le gouvernement local et influencé la répartition de son budget.
Ses membres auraient également réussi à obtenir des informations secrètes sur les enquêtes en cours et à les influencer en manipulant des preuves.

Le groupe aurait également été impliqué dans un certain nombre d’autres activités illégales, notamment le trafic de drogue, la corruption, la fraude et le détournement de fonds.

Outre les 27 personnes qui ont déjà été arrêtées, la police interroge 10 autres personnes, qu’elle soupçonne d’aider aux activités du lodge.

Source : NEWSPUNCH

 

Une Loge maçonnique secrète à Castelvetrano, la ville où est né le superlatitante Matteo Messina Denaro de Trapani. Vingt-sept arrestations pour crimes contre l’administration publique et pour association de malfaiteurs. Menottés, entre autres, les anciens députés régionaux de Forza Italia, Giovanni Lo Sciuto et Francesco Cascio, et l’ancien maire de Castelvetrano, Felice Errante. Dix suspects.

Source : https://www.palermotoday.it/video/loggia-segreta-politici-arrestati-francesco-cascio-immagini.html

*****

Ce n’est pas pour RIEN que Matteo Salvini (La Ligue) et le Mouvement (5 Etoiles) ont fait Interdire la Franc-Maçonnerie au sein de l’ETAT ITALIEN.

« La Peste est de Retour » disaient les Francs-Macs et affiliés !

Nous constatons désormais dans quel Camp se Trouve LA PESTE.

 

Au nom des Droits de l’Homme, tout est Permis.

Deux djihadistes assignent l’État en justice

Deux djihadistes assignent l'État en justice

 

Détenues dans un camp syrien, elles exigent leur rapatriement en France avec leurs six enfants.

Un si petit prétoire pour un si grand dilemme: une juge des référés du tribunal administratif de Paris a examiné, seule, mardi, les requêtes déposées par deux femmes de djihadistes. Détenues dans le camp syrien de Roj, en zone kurde, elles entendent enjoindre à l’État français de les rapatrier avec leurs enfants. Ces derniers, au nombre de six, sont âgés de 1 an à 8 ans.

 

Les avocats des requérantes, Mes William Bourdon et Vincent Brengarth, souhaitent convaincre la présidente qu’il s’agit d’une problématique strictement juridique et qu’elle est compétente pour l’examiner, argument qui sera contesté par la représentante du ministère des Affaires étrangères. «Nous sommes devant la chronique de la mort annoncée d’enfants français en bas âge, otages d’un cynisme d’État», affirme Me Bourdon, qui en appelle au «bouclier du juge».

«Ainsi, les enfants de terroristes deviennent responsables de leurs géniteurs»

Me Bourdon

L’avocat déplore que, selon un sondage, seulement un Français sur trois soit favorable au rapatriement des enfants de djihadistes: «Ainsi, les enfants de terroristes deviennent responsables de leurs géniteurs», ironise-t-il avant de s’en prendre aux autorités politiques: «On ne veut pas dire à nos compatriotes qu’il existe une obligation juridique de les faire revenir en France. On cherche à tout prix à “déjuridiciser” la décision: cette position est archaïque et obsolète.»

Son confrère et lui énumèrent, au soutien de leur argumentation, différentes jurisprudences ainsi que la Déclaration des droits de l’enfant. Celle-ci dispose notamment que «l’enfant doit bénéficier d’une protection spéciale et se voir accorder des possibilités et des facilités par l’effet de la loi et par d’autres moyens, afin d’être en mesure de se développer d’une façon saine et normale sur le plan physique, intellectuel, moral, spirituel et social, dans des conditions de liberté et de dignité». Me Brengarth souligne que «si tant est qu’elles existent, les juridictions kurdes n’ont pas la capacité de juger nos ressortissants, car la qualification d’association de malfaiteurs à caractère terroriste n’existe pas dans leur législation».

Une immixtion illégale

Mais la représentante du Quai d’Orsay soutient, elle, l’incompétence du tribunal, au motif que la question soulevée «n’est pas détachable de la conduite des relations internationales de la France», ainsi que l’a déjà jugé la juridiction administrative, saisie une première fois de ces requêtes en décembre. Un arrêt postérieur du Conseil constitutionnel consacrant «l’exigence constitutionnelle de protection de l’intérêt de l’enfant» a encouragé les requérants à saisir à nouveau le tribunal.

Le ministère ne veut toutefois pas passer pour une entité dépourvue de cœur et rappelle que, les 15 et 27 mars derniers, cinq orphelins et une fillette de 5 ans privée de ses parents ont été rapatriés

«Les opérations de rapatriement, poursuit la juriste, impliquent une recherche préalable d’accord avec les autorités locales qui ont le contrôle de nos ressortissants. Le juge administratif ne saurait ordonner à l’État un tel rapatriement sans lui enjoindre aussi de dialoguer et de négocier avec les autorités locales.» Un tel jugement constituerait donc bien, d’après elle, une immixtion illégale.

Le ministère ne veut toutefois pas passer pour une entité dépourvue de cœur et rappelle que, les 15 et 27 mars derniers, cinq orphelins et une fillette de 5 ans privée de ses parents ont été rapatriés en vertu de la doctrine du «cas par cas» qui prend également en compte le contexte humanitaire. Mais, d’une manière générale, la France refuse de faire revenir sur son sol les djihadistes affiliés à Daech et leurs épouses.

Au terme d’une heure de débats, la présidente prend la parole: «Je n’exclus pas de renvoyer ces affaires devant une juridiction collégiale», annonce-t-elle. Il est donc possible qu’une nouvelle audience ait lieu très rapidement – procédure de référé oblige – devant trois magistrats. Ce qui semblerait davantage en adéquation avec l’ampleur des questions soulevées, et les conséquences potentielles de la décision à venir.

http://video.lefigaro.fr/figaro/video/retour-des-djihadistes-quel-dispositif-/5998182059001

 

UNE DRÔLE D’HISTOIRE AU TRIBUNAL D’ÉVRY

Ce mardi 26 juin, une drôle d’affaire s’est déroulée au Tribunal de Grande Instance d’Évry.

La juge Myriam GUIDOUM, lors d’une audience, a refusé explicitement d’appliquer le code français (article 344 du code de procédure civil).

En effet, sa conduite de l’audience a amené une demande de récusation de cette juge. Elle a refusé. Heureusement, la 1e vice-présidente de ce tribunal qui a immédiatement été saisie de cette violation du droit, est venue imposer à la juge Myriam GUIDOUM de prendre par l’intermédiaire de sa greffière la récusation dont elle faisait l’objet.

Il est quand même curieux qu’il faille aller déranger une 1e vice présidente de tribunal pour qu’un des juges qui refusait d’appliquer la loi, soit contraint de s’exécuter.

Un grand bravo à cette 1e vice-présidente du TGI d’Évry qui a eu le courage et l’intelligence de forcer une magistrate et une de ses collègues à appliquer immédiatement la loi.

Dans cette affaire importante, le dossier est maintenant monté au niveau du 1er vice-président de la Cour d’Appel de Paris.

Comme dans les fables de La Fontaine, il y a une leçon à retenir : « Ne jamais capituler quand on est dans son droit » et une autre leçon à adapter à la justice cette maxime de Clémenceau : « A la guerre comme en politique, la victoire est celui qui tient le plus longtemps.»

Fin de compte-rendu d’audience.

« L’ HOMOSEXUALITE EST BIEN UNE ABOMINATION » DIT LA COUR DE CASSATION

CHRISTINE BOUTIN EST BLANCHIT :

L’ HOMOSEXUALTE EST BIEN UNE ABOMINATION DIT LA COUR DE CASSATION.

En novembre 2016, l’ancienne ministre du Logement avait été condamnée en appel à verser 5 000 euros d’amende pour incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle.

Un propos «outrageant» mais pas une «exhortation à la haine ou à la violence à l’égard des personnes homosexuelles». Au terme de deux longues années de bataille judiciaire, la Cour de cassation a annulé ce mardi la condamnation pour incitation à la haine de l’ancienne ministre du Logement Christine Boutin après des propos dans une interview accordée à la revue Charles où elle qualifiait l’homosexualité d’«abomination».

Dans l’arrêt consulté par Libération,les juges estiment que «le propos incriminé, s’il est outrageant, ne contient néanmoins pas, même sous une forme implicite, d’appel ou d’exhortation à la haine ou à la violence à l’égard des personnes homosexuelles», et par conséquent que, «la cour d’appel a méconnu le sens et la portée du texte susvisé et du principe ci-dessus énoncé» en condamnant l’ancienne présidente du Parti chrétien démocrate (PCD) à verser une amende de 5 000 euros d’amende pour incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle aux associations Le Refuge, Mousse, Inter-LGBT. «Je suis très déçu de cette décision car elle affirme qu’on peut libérer une parole homophobe très présente en France, a réagi Me Etienne Deshoulières, avocat de l’association LGBT Mousse. Pour autant ce n’est pas un blanc seing pour Christine Boutin qui aurait pu être condamnée sur un autre fondement pénal selon les juges.»

PAR LE SIMPLE FAIT DE RELAXE LE MESSAGE EST TRES CLAIR !

C’est une PREMIERE et surement pas UNE DERNIERE !

 

« Entrées précédentes