On ne peut se battre que lorsque l’on est Innocent. #Affaire Barbarin

Barbarin a fait appel de sa condamnation : « Six mois d’emprisonnement avec sursis pour « non-dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs » hier, Jeudi 28 Novembre 2019.

Il fallait bien qu’un membre de la secte hérétique conciliaire tombe à cause des viols répétés et incessants. Et c’est Barbarin qui a été livré en pâture pour toujours mieux protéger les pédophiles conciliaires qui agissent toujours aujourd’hui sous les jupons de François Imbroglio.

Opera Instantané_2019-11-29_082556_www.20minutes.fr

Barbarin ne sait pas ou a oublié que : « NE RIEN DIRE C’EST TOLERER L’INTOLERABLE ET cela conduit à ACCEPTER L’INACCEPTABLE.

Barbarin n’a rien dit, il n’est pas venu en aide aux malheureuses victimes avant le premier procés.

Opera Instantané_2019-11-29_083328_www.20minutes.fr

Or, l’Enseignement de l’Eglise Catholique est LIMPIDE par l’affirmation de Notre Seigneur Jésus-Christ cité dans Saint Matthieu 18:6 :

« Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci, me reçoit moi-même. Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient en moi, il vaudrait mieux pour lui qu’on suspendît à son cou une meule de moulin, et qu’on le jetât au fond de la mer. »

Avec les principes de la secte maçonne qui est la déconstruction de Tout ce qui est Beau et Saint avec LE MENSONGE en Guide Suprême pour en finir avec l’Oeuvre de Dieu, Barbarin a préféré suivre la voie de Satan plutôt que de revenir à Notre Seigneur Jésus-Christ. Il a ainsi gravé son crime dans le Marbre.

L’on ne peut se revendiquer du Christ si l’on est un disciple de Satan.

20 longues années de silence et d’omerta de la secte conciliaire des Imposteurs de Vatican II face à des jeunes gens qui leur envoyaient pourtant des messages de Détresse, des « Bouteilles à la Mer » en guise de « AU SECOURS ».

RIEN. Personne n’a Rien fait, n’a Rien dit.

Dans le sillon de cet immense scandale pédophile dont Seule la secte conciliaire est Responsable et Absolument pas l’Eglise Catholique Eclipsée, Vatican II met plein Feu sur Barbarin qui est Seul, de fait, a devoir répondre de ses actes « Silencieux » face à la justice républicaine du même clan.

Vatican II regorgeant de pédophiles et autres pervers vicieux et malfaisants dont nous ne mesurons pas encore les impacts qui seront révélés, tôt ou tard par Notre Seigneur Jésus-Christ.

Mais c’est SEUL le Tribunal du Christ qui jugera LE SILENCE de Barbarin face aux viols d’enfants qu’il n’a pas jugé utile de Dénoncer en se Taisant, en parfait Lâche qui se respecte.

Donc, Barbarin fait appel de son jugement pourtant rendu par la république maçonnique qu’il adule puisqu’il en fait parti.

Opera Instantané_2019-11-29_085205_www.lemonde.fr.png

Le Monde : https://t.co/HFx5d0xCG5?amp=1

l y a neuf mois, cinq prévenus dont Philippe Barbarin, cardinal de Lyon en exercice, un archevêque et un évêque étaient attraits devant le tribunal correctionnel de Lyon par l’association La Parole libérée pour « non-dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs. » L’enjeu, revendiqué par les plaignants, était de faire de cette audience le réceptacle d’un débat de société sur le silence coupable de l’Eglise face à la pédophilie.

Jeudi 28 novembre, devant la cour d’appel de Lyon, c’est un homme seul, cardinal « en retrait » de ses fonctions, qui comparaît à son initiative pour contester sa condamnation à six mois d’emprisonnement avec sursis. Et ce n’est plus tout à fait le même procès.

« Pourquoi faites-vous appel ? », lui demande le président Eric Seguy. « J’utilise un droit que la justice française me donne », répond Philippe Barbarin. Avec la motivation du jugement qui l’a condamné le 7 mars, le cardinal dispose d’un atout : il sait sur quoi il doit se battre et sur quoi il peut céder. De cette feuille de route, il ne s’écarte pas, se montrant plus humble sur certains points et plus offensif sur d’autres.

Le souci d’éviter le « scandale public »

Ainsi de son entretien, en mars 2010, avec Bernard Preynat. Les plaignants soutiennent que dès cette date, Philippe Barbarin a eu conscience de la gravité des faits reprochés à l’ancien aumônier scout et n’a rien dit.

« J’entends des bruits, des rumeurs. Bernard Preynat me dit qu’il y a eu des trucs mais me certifie qu’il ne s’est plus rien passé depuis 1991. 

– Les rumeurs, les trucs, c’était quoi ? Qu’il leur apprenait à tricher au Monopoly ? ironise l’un des avocats des plaignants, MJean Boudot.

– Ce n’était pas clair. Personne ne m’a rien dit. Ni les parents, ni les autres prêtres qui savaient. Moi, je suis là depuis 2002, je ne vais pas refaire l’histoire avant 1991 ! »

Il reconnaît toutefois : « Je m’en veux de ne pas lui avoir posé de questions plus précises. Je n’ai pas eu le courage, à ce moment-là, de lui demander de nommer les faits. »

Lire aussi  Affaire du cardinal Barbarin : le père Preynat destitué par l’Eglise

La concession ne présente pas grand risque. Si, dans son jugement du 7 mars, le tribunal avait suivi les parties civiles en estimant que le délit de non-dénonciation d’agressions sexuelles était bel et bien constitué à compter de mars 2010, il relevait que, concernant cette période, les faits sont prescrits.

L’enjeu du procès en appel porte bien davantage sur l’attitude de Philippe Barbarin en 2014, quand il reçoit les confidences d’Alexandre Hezez, et en 2015, quand ce dernier l’informe avoir connaissance d’autres victimes de l’ancien aumônier scout.

La suite est réservée aux abonnés.

*****

Des vies de jeunes enfants innocents ont été Détruites.

Notre Seigneur nous donne à nous, Catholiques qui le suivons, la Force de nous battre contre Vents et Marées. Les Forces sont inversées pour celles et ceux qui suivent celui qui ne peut que copier Dieu du fait qu’il n’a AUCUN POUVOIR sauf celui que les gens veulent bien lui donner.

En suivant Satan, le père du Mensonge, Barbarin a acté qui il était : son Serviteur.

Un Catholique aurait mis fin à de pareils actes Criminels DE SUITE.

 

Que Barbarin n’oublie pas, quelque soit l’issue du 2ème procès, ceci :

La Justice des hommes sera toujours plus clémente que la Justice de Dieu face à ceux et celles qui Osent Toucher à un Enfant.

Malgré ses suppliques, Rien n’effacera l’Abject Silence Coupable qui a fait que d’autres enfants ont pu être encore martyrisés :

Wikipedia :

Le 18 novembre 2016, pour clore l’année de la Miséricorde, en la primatiale Saint-Jean de Lyon, le cardinal se met à genoux : — En réparation de la profanation du corps vivant du Christ, site du diocèse de Lyon.

« Ce soir, je demande pardon devant Dieu et devant tout notre diocèse, de n’avoir pas pris les devants pour enquêter comme il aurait fallu dès qu’un premier témoignage m’était parvenu, pardon de ne pas avoir sanctionné immédiatement un prêtre pour ses actes anciens, très graves et clairement indignes de son ministère, pardon de mes erreurs de gouvernance qui ont occasionné un tel scandale.

 

Faire Tomber cette secte Conciliaire Hérétique est pour Nous, Catholiques Non Una Cum,

UN DEVOIR.

Que Notre Seigneur Jésus-Christ entende nos Prières,

Que Notre Sainte Mère soit avec Nous Tous les Jours dans cette Lutte que nous menons.

Ainsi soit-il.

*****

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s