Nancy. L’extrême gauche s’attaque à une librairie indépendante.

L’extrême gauche et les « antifas » semblent avoir un réel problème avec tout ce qui ne partage pas la version binaire du monde qu’ils ont. En témoignent les attaques récentes survenues à Nancy, à l’occasion de l’ouverture non pas d’un local politique… mais d’une librairie indépendante et enracinée, Les Deux Cités.

Une librairie dans laquelle on vend… des livres, y compris des livres non conformistes, chose qui ne semble pas plaire aux habituels chiens de garde du système. Une librairie attaquée plusieurs fois alors que son ouverture s’est déroulée samedi dernier. Les inscriptions « Pas de quartier pour les fachos », « Nancy ville anti-fasciste », « les réfugié.e.s sont les bienvenu.e.s » s’affichaient sur la vitrine du commerce, ont ainsi été notées sur des feuilles A4 collées. Le mot « Dégagez » a également été tagué deux fois, de chaque côté de la porte d’entrée.

La librairie a communiqué au sujet de ces incidents, en voici l’essence ci-dessous :

Avant-hier, samedi 3 octobre 2020, nous démarrions l’activité de notre librairie, LES DEUX CITÉS, sise 6 grande rue, 54000 NANCY. Malgré l’annulation de la programmation inaugurale pour des raisons sanitaires (arrêté préfectoral du 28 septembre 2020), nous avons eu la joie de recevoir de très nombreux clients venus découvrir l’établissement, passer un moment convivial dans un cadre que nous avons souhaité le plus accueillant possible et nous apporter leur soutien en cette période où nous sommes victimes de la violence gratuite de groupuscules totalitaires d’extrême gauche.

Violence qui se poursuit à travers les nouvelles injures et diffamations portées non plus seulement anonymement mais par Messieurs Pascal DEBAY de la CGT 54, Yann VERRIER de l’Union locale CGT Nancy et Etienne SIMON de Solidaire 54 dans un combat obscurantiste qu’ils entendent mener contre un lieu d’intelligence et de culture ; s’en prendre à deux libraires associés d’une librairie indépendante est visiblement plus confortable que d’œuvrer à la défense des droits des salariés…

Ayant sollicité nos conseils, des plaintes nominatives seront déposées à compter du lundi 5 octobre. Nous remercions vivement les forces de Police qui ont sacrifié une partie de leur week-end pour assurer l’ordre public menacé par quelques agitateurs profitant de la complicité passive du service Culture de la Mairie de Nancy.

En effet, depuis le 21 septembre 2020 – date à laquelle nous avons eu connaissance de la circulation sur la voie publique de tracts et affiches à caractère diffamant et professant à notre encontre des injures publiques et des menaces, dont le contenu a ensuite été repris et amplifié sur les réseaux sociaux – nous avons cherché à entrer en contact avec Monsieur Bertrand MASSON, adjoint en charge de la Culture, afin de nous présenter ainsi que notre projet. Sans succès !

Malgré des appels téléphoniques, malgré l’envoi de courriels, malgré une lettre recommandée avec accusé de réception (accessible via ce lien), nous n’avons eu aucun retour. Monsieur MASSON, non disponible pour nous recevoir ou nous répondre, a cependant trouvé le temps, dans un article de L’Est républicain paru en date du 4 octobre 2020, de s’exprimer dans la presse locale à notre sujet. Article dans lequel Monsieur l’Adjoint MASSON, lequel déclare « ne [pas faire] de procès d’intention » (sic), n’hésite pas à affirmer que « les valeurs portées par cette librairie sont visiblement aux antipodes de celles de la majorité municipale et de la plupart des nancéiens ». Là est « l’humanisme » défendu par Monsieur l’Adjoint MASSON qui précise que « si les activités de cette librairie, par exemple à travers ses invités et conférenciers, venaient à engendrer un trouble à l’ordre public, la Ville aurait autorité à intervenir ». Nous eussions préféré que la Ville (sic pour l’Adjoint MASSON) intervienne quand nous l’avons sollicitée plutôt que d’afficher complaisamment le ténébreux dessein de surseoir à notre droit d’entreprendre, de réunion et d’expression. Toujours dans l’attente d’être reçus par la municipalité, c’est désormais à Monsieur le Maire Mathieu KLEIN que nous tendons la main.

La rédaction de Breizh-Info ne peut que souhaiter bon courage aux animateurs de la librairie Les Deux Cités, et leur souhaiter de tenir bon face aux nouveaux Khmers rouges qui termineront dans les poubelles de l’Histoire.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V


La Librairie « Les Deux Cités », c’est Syvain Durain,

qui a écrit et réalisé : LE SANG DU PERE ainsi que « CE SANG QUI NOUS LIE »

Père, Seul rempart au mondialisme, Père qu’ILS veulent TUER DEFINITIVEMENT.

Interview de Sylvain Durain sur « Le sang du père | «Johan ...

Maison d’édition « Le Verbe Haut » pour acquérir les livres de Sylvain : https://editionsduverbehaut.fr/produit/le-sang-du-pere-le-film/


Librairie «Les deux Cités» à Nancy : «Merci à l’extrême gauche pour son soutien promotionnel gratuit !»

En ces temps de distanciation sociale et de Covid, il en faut du courage pour ouvrir une librairie et l’on ne peut que souhaiter le meilleur à Sylvain Durain et Alexis Forget, fondateurs et gérants de la librairie «Les deux Cités» qui a désormais pignon sur rue depuis le 3 octobre au n° 6 Grande Rue à Nancy.

ÉLÉMENTS. Lancer une librairie aujourd’hui ! Êtes-vous inconscient ? Pourquoi pas une appli ou un site internet comme tout le monde ?

SYLVAIN DURAIN : Je ne dirais pas inconscient mais « gonflés » pour reprendre les mots de notre figure locale Jean-Marie Cuny, historien lorrain. Gonflés d’abord, oui car dans un monde moderne totalement dématérialisé, virtualisé et individualisé il faut sans doute un brin de folie pour « chevaucher le tigre » par le livre et le concret. C’est notre acte de résistance. Gonflés encore quand les seuls moyens de rencontres actuelles sont les applications et les discussions en ligne, nous entendons inviter les nancéiens et les lorrains à de réelles rencontres autour d’un auteur et de ses ouvrages. Gonflés enfin, quand la censure frappe de plus en plus notre pays, quand nos libertés s’amenuisent d’année en année, nous proposons et proposerons encore des ouvrages originaux qui ne sont présentés nul part ailleurs chez nos confrères de Nancy, comme les éditions de la Nouvelle Librairie ou les éditions Ring et créer ainsi une diversité. Mot qui n’est pas tant à la mode que l’on pourrait le penser.

       Vous l’aurez compris, notre objectif est de remplir notre rôle dans ce principe si important d’incarnation, il faut sortir le camp conservateur de son clavier, de BFM et de Youtube !

ÉLÉMENTS. Tracts anonymes de menaces, communiqués de syndicats, déclaration hostile de la mairie… À peine inaugurée, la librairie « Les deux Cités » est la cible d’un front de la bêtise réuni en un collectif liberticide (FSU, Solidaires, CGT, etc.) qui exige sa fermeture ! Félicitations, vous êtes dans le collimateur, un peu comme la Nouvelle Librairie il y a deux ans. Pouviez-vous imaginer meilleure publicité?

SYLVAIN DURAIN : Effectivement nous pourrions remercier les quelques imbéciles qui pensent combattre pour le « camp du Bien » avec des méthodes extrémistes et qui dissimulent, en vérité, une idéologie totalitaire, sans se rendre vraisemblablement compte que leurs propos invitent à la pratique d’autodafés ou de violence physique. Pour rappel, dans L’Est Républicain, l’un de ces énergumènes émet le souhait de, je cite, « faire en sorte qu’ils ne sentent pas bien à Nancy ». Nancy étant ma ville de naissance, ma ville de cœur et la ville dans laquelle nous avons décidé d’ouvrir, je me demande bien par quels moyens Monsieur Verrier (Union Locale CGT Nancy) pourrait modifier mon amour de la cité ducale. Nous ne répondons jamais aux insultes ou aux menaces de ce type sur les réseaux sociaux, mais il y aura des suites judiciaires à n’en pas douter. Remercions ces génies de promouvoir si bien notre librairie, nous avons aujourd’hui une clientèle déjà fidélisée.

ÉLÉMENTS. Comment s’est déroulée votre inauguration samedi  3 octobre ? Êtes-vous satisfait ?

SYLVAIN DURAIN : Excellemment bien ! Nous étions vraiment ravis car malgré le report de notre programme évènementiel pour cause de Covid, il y a eu foule toute la journée. Là encore, merci à l’extrême gauche pour leur soutien promotionnel gratuit. Une manifestation publicitaire est d’ailleurs organisée le 17 octobre par tous ces mouvements. Inespéré pour nous.

ÉLÉMENTS. Plus important pour une librairie, parlons à présent des livres! Vous dites vouloir proposer un catalogue « conservateur ». Qu’entendez-vous par là ?

SYLVAIN DURAIN : Notre objectif est de proposer un panel assez complet du « camp conservateur » autour de trois thèmes « Philosophie/Religion », « Science-social et politique », et « régionalisme ». Chez nous vous trouverez aussi bien Obertone que Onfray, Monseigneur Delassus que Pierre Hillard, les magazines Éléments que Faits et Documents. Nous avons une belle gamme de livres d’occasions : Bloy, Péguy, Mabire, mais aussi une partie importante sur les livres et auteurs lorrains. Nous serons aussi vigilants pour proposer les nouveautés au fur et à mesure de leurs sorties.

ÉLÉMENTS. Vous avez l’objectif de faire de la librairie « Les Deux cités » un «lieu de vie, d’échanges et de rencontres. » Qu’est ce que cela veut dire exactement ? 

SYLVAIN DURAIN : Depuis notre ouverture le 3 octobre nos visiteurs sont heureux de pouvoir profiter de notre coin « salon », avec des fauteuils et chaises de bar. Pour l’instant nous ne pouvons servir que du café et du thé, mais nous faisons tout en œuvre pour qu’à partir de cette fin 2020 nous puissions proposer des bières locales et trappistes. Bons livres, bonnes discussions et bonnes bières, « toujours à la main une bonne canne et dans la poche un bon livre » comme disait Henri Lagrange !


Librairie Les Deux Cités
6 grande rue 54000 Nancy


Lorsque la France et ses Valeurs renaissent dans le pays, il y a toujours des hordes de COMMUNISTES plus connus sous le nom d’ANTIFA, »mandatés » pour venir faire « DU BON BOULOT », celui qui plaît tant à la république car elle ne donne jamais suite aux exactions de ses enfants chéris.

Le bétail communiste défend toujours le pouvoir en place. Pouvoir qui est le lait dont il a besoin pour pouvoir survivre dans sa médiocrité et son ignorance crasse.

Voyez plutôt ce qu’écrit : MANIF-EST INFO !

Le samedi 3 octobre 2020, Les Deux Cités, une librairie se prétendant “conservatrice et indépendante”, organise son inauguration à Nancy. Elle se situe au 6 Grande Rue, à deux pas de la place Stanislas.

Cette étiquette d’apparence propre sur elle masque en fait une librairie bien ancrée à l’extrême droite et dont l’orientation politique est ouvertement nationaliste, antiféministe, raciste et antisémite, comme en témoignent à la fois les références aux figures “littéraires” invoquées par les deux fondateurs de la librairie ainsi que les différents soutiens qu’ils ont reçus.

Qui sont Sylvain Durain et Alexis Forget, les deux fondateurs de la librairie d’extrême droite Les Deux Cités ?

Si Alexis Forget est peu connu, la présence militante de Sylvain Durain dans les milieux réactionnaires et d’extrême droite est attestée depuis plusieurs années.

Durain est ainsi l’auteur de plusieurs livres masculinistes, comme Le lien du sang, dans lesquels il explique comment l’idéologie “mondialiste” détruirait la figure patriarcale pour mieux développer le libéralisme, et ouvrirait ainsi la voie à un soi-disant “matriarcat”, symptôme de la décadence et source de tous les maux de notre époque.

Afin de diffuser cette idéologie, ancrée très à droite dans les valeurs traditionnelles de la famille catholique, Sylvain Durain dirige aussi les éditions du Verbe Haut, où il a récemment republié un ouvrage de Jacques Bainville, ancien militant de l’Action Française, ainsi que L’esprit familial du prêtre contre-révolutionnaire Henri Delassus, pour lequel Durain lui-même a écrit une préface intitulée de manière très explicite Éloge du patriarcat.

Signe de sa proximité avec les mouvances les plus nauséabondes de l’extrême droite, les ouvrages et les articles de Sylvain Durain sont relayés depuis 2011 sur le site Égalité et Réconciliation, outil de propagande de l’antisémite et misogyne Alain Soral, condamné à plusieurs reprises pour diffamation, injures raciales ou incitation à la haine raciale. Durain lui-même se déclare proche de Soral et d’Étienne Chouard.

Durain collabore aussi régulièrement avec L’incorrect, magazine qui se situe dans la droite ligne des idées conservatrices et identitaires de Marion Maréchal-Le Pen.

Leurs références et leurs soutiens

Le descriptif du projet de la librairie mentionne des auteurs clairement engagés dans le régime de Vichy du maréchal Pétain, régime qui, rappelons-le, fut d’inspiration fasciste. On y trouve par exemple Gustave Thibon (vichyste sous l’occupation, soutien de l’Algérie française, et collaborateur au journal royaliste La nation française), ou encore Charles Maurras (antisémite notoire, maître à penser de l’Action Française, partisan du nationalisme intégral, et lui aussi vichyste).

Parmi les “parrains” de ce projet (qui seront tous présents à l’inauguration de la librairie le 3 octobre prochain), on retrouve une “figure” locale de l’extrême droite nancéienne, Jean-Marie Cuny, ancien candidat du Front National, historien autoproclamé, catholique traditionaliste, régionaliste et monarchiste, qui a longtemps tenu une librairie d’extrême droite en centre-ville de Nancy, la Librairie Lorraine. Depuis de nombreuses années, Cuny organise un rassemblement régionaliste le 5 janvier en mémoire de la bataille de Nancy. Ce rassemblement est chaque année l’occasion pour toutes les franges de l’extrême droite locale, depuis les militants royalistes jusqu’aux skinheads nationalistes, de se retrouver et de pavaner place de la Croix de Bourgogne.

Comme second “parrain” de cette librairie, on trouve Pierre Hillard, conspirationniste proche d’Alain Soral, amplement relayé sur Égalité et Réconciliation, et qui intervient régulièrement sur Radio Courtoisie ou sur le Réseau Voltaire, ainsi que lors de conférences organisées par l’Action Française ou Civitas. À propos de Pierre Hillard, Conspiracy Watch écrit qu’il est “devenu une icône du web conspirationniste pour ses diatribes contre le ‘Nouvel Ordre Mondial’”.

Enfin, dernier “parrain” de la librairie, Alain Pascal, auteur et “philosophe”, qui se déclare “spécialiste de l’histoire secrète”. Dans ses livres, Alain Pascal voit des complots partout, qu’il s’agisse des francs-maçons, des juifs ou des musulmans, qu’il considère tous comme des ennemis de la “civilisation de l’Occident chrétien”.

Pour informer leurs amis politiques, Forget et Durain ont fait le tour des médias réactionnaires et complotistes locaux et nationaux (L’incorrect, Méridien Zéro, le Club du Mercredi, Radio Lorraine Enragée, Radio Courtoisie, TV Libertés, etc.), jusqu’à l’Action Française.

En fait de librairie, et de leur aveu même, les fondateurs des Deux Cités ont l’ambition de faire de leur local un “lieu de vie” pour toute l’extrême droite, en organisant dédicaces et conférences d’auteurs peu reluisants, dégustations de “produits locaux”, mais aussi des réunions de groupuscules comme l’Action Française (dont les adhérents pourront même prétendre à une réduction de 5% sur l’ensemble de la librairie), la Cocarde Étudiante (organisation étudiante d’extrême droite), ou encore les conférences réactionnaires du Club du Mercredi.

Refusons que les idées les plus discriminatoires de l’extrême droite soient diffusées au grand jour dans la ville de Nancy ! Exigeons la fermeture des Deux Cités !

Télécharger le tract au format PDF : ici.

VOILA CE QUI EST VITAL A LA REPUBLIQUE POUR QU’ELLE PUISSE CONTINUER SON GENOCIDE DES FRANCAIS DE SANG…….« CE SANG QUI NOUS LIE, CE SANG DU PERE ».

2 Commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s