Une Maman du Québec appelle à l’Aide pour son nouveau né de 6 jours. Vidéo.

La petite à 6 jours et les CARCANS de l’hôpital veulent lui faire subir un de leurs tests sataniques.

La maman se propose à la place de sa petite qui a une jaunisse, les CARCANS lui disent qu’ils vont les transférer, Mère et bébé dans « une Zone » où sont les gens « INFECTES » !!!

Des drames pareils renvoient au PERE DE FAMILLE qui est absent .

Hôpital Sainte-Justine au Québec.

Seule, LA FAMILLE est LE SOCLE N°1 pour combattre LES DECHETS DE CETTE HUMANITE.

C’est pourquoi la première PIERRE de l’édifice qu’ont fait tomber les déchets a été LE PERE DE FAMILLE.

Faites circuler cette vidéo PARTOUT pour cette Maman et son bébé.

Merci à Tous.

11 Commentaires

  • A cette dame si elle passe par ici :

    Avant de vous inquiéter pour le test : la lampe sous laquelle est votre bébé n’est pas bonne du tout ! La jaunisse provoque en réalité très peu de mort, c’est une maladie qui se développe pour renforcer le foie, souvent quand le bébé né prématuré, il y a un pic à cette maladie, lorsqu’il surgit, le taux de bilirubine mesuré est le plus important, puis une fois ce pic passé le taux redescend dans le sang et la jaunisse disparait peu à peu… A l’hopital, on vous dit que ce genre de lampe est sans danger mais c’est faux, prenez votre enfant et quittez cet hopital, sans rien leur demander. Et si par hasard l’un d’entre eux vous tombe dessus, demandez lui de vous signer une décharge garantissant que votre enfant ne développera aucun trouble suite à l’exposition sous cette lampe, en précisant que vous vous êtes renseigné, il existe des effets secondaires, ceci devrait le faire taire : ce qu’ils font n’est pas de la médecine, ce sont eux qui sont en tort et ne savent pas ce qu’ils font. Courage à vous. C’est un rapport de force, montrez vous plus forte qu’eux et ils vont foutront la paix !

    Et je me permets de vous dire ça car j’ai connu cette situation, ils ont essayé aussi de foutre mon gamin sous une lampe alors que sa jaunisse est passé en quelques jours… N’ayant pas accepté, j’ai subi (en France) un véritable harcèlement de la part du corps médical, dont les membres se refilaient mes coordonnées et se permettaient de m’appeler tous les deux jours pour me mettre la pression ou me faire peur. Certains ont même pris des rdv aux urgences à ma place pour mon enfant sans rien me demander avant ! Ca a bien duré plusieurs semaines et ça a été infernal mais on a tenu bon. Tenez bon vous aussi, battez vous, ces gens là sont fous !

    Aimé par 1 personne

    • Oh merci , Mélodie ,votre témoignage est super intéressant . Des dingos de chez dingo voilà ou en est l’hospital .

      J'aime

      • IL va falloir bientôt faire des enfants en tenant les autorités médicales et autres à l’écart de ce qui se passe …. pour être un peu tranquille et ne pas se voir imposer des choses carrément inhumaines , acadabrantesques et anti-bébéiesques . Bonjour la tyrannie .

        J'aime

      • Hubert

        J’ai accouché à la maison et ils ont quand même réussi à venir nous enquiquiner, alors que tout s’était bien passé et qu’on ne leur demandait rien… On a eu droit à quelques « portraits psychologiques » assez gratinés du milieu médical, notamment un médecin qu’on ne connaissait même pas et qui a « exigé » de voir notre enfant par téléphone, suite à un diagnostic qu’il avait élaboré tout seul dans sa tête sans jamais l’avoir vu ! On lui a dit non. Pour qui se prennent-ils donc ? Le pire étant qu’ils se permettent ensuite de porter un jugement sur les parents, en considérant que ces derniers mettent la santé de leur enfant en jeu, et ce même quand l’enfant ne risque rien, alors qu’eux sont parfaitement incapables de citer les risques des appareils qu’ils emploient et que la plupart ignore comment fonctionne notre système immunitaire…

        Le problème de la médecine en France est multiple :
        1. ils font de la médecine prédictive : tout le monde prend pour ce qui pourrait éventuellement arriver à une partie de la population
        2. ils stressent beaucoup trop les patients, toujours fixés qu’ils sont sur les maladies et non sur la santé
        3. les machines qu’ils utilisent les possèdent : au lieu de s’en servir comme d’outils pour les aider à mieux comprendre l’état de santé de la personne qu’ils ont en face d’eux, ils font le contraire, c’est le patient qui doit coller aux statistiques, courbes, images produites par les machines
        4. ils sont tous très mal formés dans leurs écoles
        5. ils traitent de « partie » de notre corps sans jamais réussir à voir l’ensemble
        6. beaucoup trop d’orgueil et de conflits d’intérêts dans ce milieu
        7. notre vie privée passe vite à la trappe face à leur tout puissant désir de « prendre soin de nous »

        Bref, c’est une catastrophe.

        Mais pour en revenir à la femme qu’on voit en vidéo, il faut vraiment qu’elle se batte, les médecins ont été un peu trop habitués à pouvoir faire ce qu’ils voulaient de nous, mais la médecine qu’ils pratiquent aujourd’hui est mauvaise, et puis ce sont nos enfants ! C’est à nous de décider pour eux et à personne d’autre. Ca, il va bien falloir qu’ils le comprennent, d’une manière ou d’une autre.

        J'aime

  • Debord écrivait il y a trente ans :  » On entend dire que la science est maintenant soumise à des impératifs de rentabilité économique;cela a toujours été vrai .Ce qui est nouveau, c’est que l’économie en soit venue à faire ouvertement la guerre aux humains , non plus seulement aux possibilités de leurs vie, mais à celles de leur survie , contre une grande part de son passé anti-esclavagiste , de servir la domination spectaculaire .

    J'aime

  • Ils commettent ces crimes pour pouvoir justifier une hausse des prélèvements obligatoires auxquels nous sommes assujettis, pour pouvoir nous vacciner et nous pucer.

    J'aime

  • Les comploteurs mondialistes veulent interdire les avions aux personnes qui ne possèdent pas un passeport sanitaire à jour donc aux personnes en bonne santé qui refusent de se faire vacciner au moins une fois par an contre au moins une maladie qu’ils n’ont pas.

    Donc, à partir de l’année 2021, seuls les kamikazes ( « personnes capables de se sacrifier pour une cause » ) prendront l’avion.

    J'aime

  • Bravo à Mélodie pour sa réponse . je suis bien d’accord . Ce que je voulais dire c’est que nous devons les tenir non-informés de tout . Même de la grossesse . Hum me direz-vous et oui là c’est plus difficile , je le reconnais . De plus , bien sûr, accoucher chez soi est un peu risqué mais dans les zones densément peuplées pas tant que cela ; car si cela se passe mal , quelqu’un a vite transporté la mère à l’hopital le plus proche . Dans certaines zones rurales , je ne le conseillerais pas , l’hopital étant loin ; Chez moi par exemple plus de cinquante Kms .
    OK un Australien me dirait , loin cinquante kilomètres ? Vous rigolez Hubert ! . heu une heure c’est long en cas de complications …. je ne suis toutefois pas médecin mais chimiste ….. je ne trancherais donc pas ce débat .

    J'aime

    • Vaste sujet que celui de l’accouchement…
      On a eu un expert chez nous de tout ça, Michel Odent, qui a fini par quitter (lui aussi, comme tant d’autres) le pays.
      On a aussi, pour le retour d’expériences d’accouchement à domicile, les USA : la couverture santé étant onéreuse, plus de femmes choisissent d’accoucher chez elles, et parfois très loin des hopitaux.
      Bref, ce qu’il en ressort c’est qu’il n’est pas plus sûr en réalité d’accoucher à l’hopital aujourd’hui, et pour la mère et pour l’enfant, quand la grossesse s’est en tout cas bien déroulée en amont, sans problème particulier, et que la santé de la mère est bonne.
      Pour faire vite : on n’enseigne que très peu et mal la physiologie de l’accouchement aux sage-femmes dans les écoles de formation.
      On se retrouve donc avec un personnel mal informé, qui a tendance à avoir recours à la médicalisation par faute de pouvoir réellement bien interpréter ce qui se passe. Or, cette médicalisation inutile vient perturber le bon déroulement de l’accouchement et entraine à son tour d’autres complications, auxquelles on répond par la pose d’autres actes médicaux…. C’est un enchainement, qui peut très bien conduire une femme pour qui tout se passait bien à l’extraction par forceps, voire, à la césarienne. Et ça se passe hélas dans la plupart des cas comme ça. C’est de la véritable maltraitance, quand on étudie ce sujet, on se rend compte qu’il y a maltraitance, pour les mères mais aussi sur les enfants.
      Après je sais bien que le personnel ne cherche pas à maltraiter, c’est évident, ils sont pour la plupart réellement dévoués car c’est une vocation usante, simplement, ils ne savent pas ce qu’ils font.
      Il y a eu aussi en France une volonté délibérée de prendre le contrôle des naissances, en contraignant chaque femme à devoir accoucher à l’hopital par faute d’accès au savoir mais aussi par faute de choix : lls ont rendu très compliqué l’exercice de la profession de sage-femme à domicile, en obligeant celles qui voulaient le faire à contracter des assurances très onéreuses (les plus élevées d’Europe, de mémoire, le montant en Suisse doit être de 300e, de 600e pour l’Allemagne, et chez nous c’est 3000e), la plupart ont du abandonné et celles qui pratiquent encore gagnent très très peu.
      Ce qui se passe chez nous depuis des décennies est véritablement scandaleux.

      Pour en revenir à ce que vous dites : ne rien déclarer, oui, c’est la seule solution, de toutes façons, mettre un pied dans un hopital aujourd’hui est très très risqué.

      J'aime

  • J’ai perdu toute confiance en nos institutions et encore plus aux hopitaux. Pour une primo infection de la tuberculose, on ne cessait de me vacciner pendant plusieurs anneés alors que je m’étais retrouvé en sanatororium à 6 ans mais grace à dieu je suis complètement guérie mais ??? Les vaccins d’antan étaient peut être moins mauvais que ceux d’aujourd’hui et ne laissaient pas de séquelles même si Philip Jandrok dit que tous les vaccins sont mauvais pour notre santé et je veux bien le croire. Quand une maman accouche chez elle, elle aura au moin l’assurance que c’est bien son bébé qu’on lui remet et non celui d’une autre. Quelque chose me dit que c’est dans les hopitaux qu’ils font passer pour morts des bébés qu’ils donnent en adoption surtout quand la maman est en grande précarité financière mais j’espére me tromper. Malheureusement tout le monde n’a pas la capacité d’accoucher seule chez soi, il faut être bien entourée.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s