La Révolution, c’est la Loge. La Loge, c’est l’arrière-loge, et l’arrière-loge, c’est Quoi ?

Toujours remettre l’Histoire dans le sens de ses évènements, glorieux ou néfastes : la révolution anti-française de 1789 a été fomentée dans la loge d’Angleterre issue du parti WHIG qui militait en faveur d’un parlement fort en s’opposant à l’absolutisme royal bien avant 1717.

Parti whig (Royaume-Uni) — Wikipédia

Nous connaissons la suite qui a donné le Bain de Sang des Vendéens.

France en danger : Taubira veut libérer 98% des délinquants...

Alain Bauer avoue que les francs-maçons dirigent le gouvernement

Les « espérance planétaires » d’Onfray dans la loge !!!

Il faut lire : LA GRANDE LOGE DE LA REPUBLIQUE et Non DE FRANCE car ils ont du DETRUIRE LA FRANCE POUR QUE NAISSE LEUR REPUBLIQUE MACONNIQUE.

Toute la MAFIA PLANETAIRE EST DANS LA LOGE. On ne peut lutter contre la mafia en étant dans la Loge car la Loge EST LA MAFIA. Onfray est un pompier pyromane qui tire des dividendes de ce qui Détruit la France.

Bien comprendre que la république ne peut pas fournir DE SOLUTION puisqu’elle se maintient dans le Sang des Français Vendéens qu’elle a génocidé par la révolution qu’elle a initiée.

Notre Roi Louis XVI mesurait 1m90.

La taille des Nabots qui ont été installés par la Loge pour « gouverner la France » doit-être de 1m65 si l’on fait le calcul de la taille de tous les nabots de toutes les républiques confondues.

Nous constatons plus que jamais le « Projet de société » de la loge maçonnique qui est en train de Détruire nos enfants avec ses transexuels, ses obsédés homo-sexuels, son féminisme dévastateur et tous les malades mentaux qui sont hissés en rang d’oignon au lieu d’être placés en asile psychiatrique !

Qui propage tout ce qui est contre Nature ?

Les « Couacs de la république. | «Pro Fide Catholica

Qui est l’actuelle présidente de la DILCRAH après les 3 années de l’homosexuel Frédéric Potier ?

La république a placé à la tête de ses institutions ces dernières années :

soit des homosexuels, soit des féministes, soit des étrangers, soit des francs-maçons, JAMAIS DE FRANCAIS DE SANG NON RENIES, c’est un fait !

La fête anti-nationale du 14 juillet est l’Apologie de Crime contre l’Humanité.

Après le Génocide des Français Vendéens, la Révolution jacobine a inspiré le génocide communiste de 100 millions de Gentils en Russie. C’est la Loge d’angleterre qui a été l’instigatrice du Génocide Russe en finançant par la banque Rothschild, Lénine et Trotsky. Lénine viendra en France, à Pornic, prendre conseil, technique et pratique pour réussir son Génocide en Russie.

Lénine à Pornic durant l’été 1910 

La République anti-france est née dans le Sang du Roi de France et du peuple Français : « Pas de liberté pour les ennemis de la liberté » dixit Saint-Just, membre du comité de « Salut public » et président de la Convention nationale.

C’est ce principe tyrannique et génocidaire qui régit les lois liberticides dites anti-« haine », anti-discriminatoires et anti-révisionnistes d’aujourd’hui.

Quand on ne connait pas son passé l’on est condamné à le Revivre !



QUI conspire Réellement ? Eux ou Nous qui les dénonçons ?

La loi de 1905 s’intitule « séparation de l’Eglise et de l’Etat » et non « séparation deS égliseS et de l’Etat », son seul but est de neutraliser l’Eglise catholique qui a toujours protégé le Peuple Français.

Chacun constatera que cette loi ne vise pas à empêcher les rapports entre la république et les autres assemblées religieuses à savoir, Synagogue, Loge et Oumma.

La Franc-Maçonnerie est un satellite du Kahal.

La République n’est pas qu’une simple affaire de mode de gouvernement ou de constitution, il s’agit de tout un programme idéologique et religieux, d’une vaste conspiration satanique.

Les goyim sont des bêtes déguisées en êtres humains, il a bien appris son Talmud et ce que le rav Dynovisz lui ont enseigné :

https://www.youtube.com/watch?v=-FrtlRFIwpU

Si les Français ne comprennent pas que la Loge maçonnique installe actuellement le programme de Coudenhove-Kalergi, ce ne sera pas faute de l’avoir dit, redit et répété !

Ceux qui gouverneront ce « Melting-Pot » seront les juifs.

C’est ce que l’étranger en terre Française Anacharsis Cloots a écrit dans sa « République Universelle Du Genre Humain » qui a été mis en Lumière par Pierre Hillard : https://www.amazon.fr/R%C3%A9publique-Universelle-Du-Genre-Humain/dp/1913057488

C’est au tour des impératifs génocidaires de l’étranger Coudenhove-Kalergi d’être mis en exergue en France par le remplacement de population dont béféciera celui qui sera aux commandes. C’est au sein de la PANEUROPE, c’est à dire au sein de l’UNION EUROPEENNE qu’est mis en place ce Plan :

« L’immigration de masse est un phénomène dont les causes sont habilement cachées par le Système, et la propagande « multiethnique » s’efforce de nous persuader qu’elle est inévitable. Dans cet article, nous voulons vous démontrer une fois pour toute que cette immigration n’est pas un phénomène spontané. Ce que l’on voudrait nous faire croire comme étant une conséquence inéluctable de l’histoire est en réalité un plan étudié sur papier et préparé depuis des dizaines d’années pour détruire complètement le visage du Vieux continent. »

Le plan Kalergi : génocide des peuples européens : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-plan-kalergi-genocide-des-172751

The Coudenhove-Kalergi Plan: White Genocide by Design (Part 2)

Alors, complot ou pas Complot ?

¿En qué consiste la teoría de la conspiración sobre el ...

Sarkozy en 2008 : « Nous aurons un gouvernement mondial que ça plaise ou pas. »

Mélenchon 2012

Macron in Fine :

« Il n’y a pas de Culture française. » Macron en 2107.

France Régime royal VS République dite française. | Pro ...

Décapitation. Laïcité républicaine bien comprise : « L ...

Et dernièrement :

QUI sont les Complotistes ? Eux ou Nous ?

ETATS-UNIS SOUS SEQUESTRE :

FRANCE SOUS SEQUESTRE :

Décapitation. Laïcité républicaine bien comprise : « L ...

Pour nous, c’est Rothschild qui doit SAUTER !

Edmond de Rothschild (1926-1997) - Impostures - Le Blog de ...

Dans les « Protocoles des Sages de Sion », ce Faux Célèbre si Vrai !

3 janvier 1973, réforme de la Banque de France

Dans la loi portant sur la réforme des statuts de la banque de France, nous trouvons en particulier cet article 25 très court, qui bloque toute possibilité d’avance au trésor :« Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la banque de France. »

Ce qui signifie que l’article 25 de la loi 73-7 du 3 janvier 1973 interdit à la Banque de France de faire crédit à l’État, condamnant la France à se tourner vers des banques privées et à payer des intérêts ; alors qu’avant cette loi, quand l’État empruntait de l’argent, il le faisait auprès de la banque de France qui, lui appartenant, lui prêtait sans intérêt.

Autrement dit : auparavant, l’État français avait le droit de battre monnaie, et avec cette nouvelle loi, il perd ce droit qui est du même coup légué aux banques privées, qui en profitent pour s’enrichir aux dépends de l’État en lui prêtant avec intérêt l’argent dont il a besoin.

Cette décision correspond à une privatisation de l’argent et ramène la nation au même rang que n’importe lequel de ses citoyens.

L’accroissement sans fond de la dette publique trouve son origine précisément là. Voici en effet un graphique représentant l’évolution de la dette, avec et sans intérêt. La courbe rouge représente bien sûr la dette constatée, calculée avec les intérêts.

La dette à fin 1979 était de 239 milliards d’euros (*), déjà injustifiables ; la dette à fin 2008 s’établit à 1327 milliards d’euros ! Ainsi, entre 1980 et 2008, la dette a augmenté de 1088 milliards d’euros et nous avons payé 1306 milliards d’euros d’intérêts.

1327 – 1306 = 21 Milliards d’Euros ! : Si nous avions pu créer notre monnaie — faire exactement ce qu’ont le droit de faire les banques privées —, la dette publique serait quasiment inexistante aujourd’hui.Georges Pompidou a été le directeur général de la banque Rothschild ; il en était le valet, il n’est par conséquent pas étonnant qu’il ait fait cette loi du 3 janvier 1973 qui interdit à l’État français de battre monnaie et qui a endetté la France d’une façon structurelle et incommensurable auprès de banques privées comme la banque Rothschild.

C’est pourquoi, cette loi, je propose de l’appeler désormais la loi Rothschild.

NOTE (*) : La dette à la fin 1979 était en réalité de 82,8 milliards d’Euros, soit 21% du PIB ; mais en tenant compte de l’inflation, cela fait aujourd’hui 239 milliards d’Euros.

La loi Rothschild / Pompidou est un crime de haute trahison envers le peuple français.
Le plus grand vol en France qui dure depuis maintenant 3 générations.

Les coupables n’ont toujours pas été jugés à ce jour et les milliers de billions d’euros détournés depuis 1973 n’ont toujours pas été rendus aux Français.

Cela représente des centaines de milliers d’euros à récupérer pour chacun des Français.

C’est à dire que chaque Français pourrait avoir la somme de 3000 €, somme qui lui serait versée chaque mois et libre à lui de vouloir travailler ou pas !

J’ai bien dit « CHAQUE FRANCAIS » et non « Chaque Famille » !

Avec notre Argent et celui de Tous les Peuples Usurpés, voyez vous même une partie des possessions des Rothschild :

rothschild

Alors que nos Vignerons triment la galère, voyez vous-même jusqu’à combien sont vendus les crus Rothschild :

cave rothschild

Rothschild : WIKIPEDIA :

La famille Rothschild est une famille d’origine juive allemande aux nationalités multiples.

Elle a formé au début du XIXe siècle cinq branches, à Francfort-sur-le-MainVienneNaplesLondres, et Paris, dont seules les deux dernières subsistent aujourd’hui.

Les Rothschild se sont fait connaitre depuis le XVIIIe siècle principalement dans les domaines de la banque et de la finance, mais ils ont développé aussi d’autres activités, en investissant notamment dans les industries minière et ferroviaire au XIXe siècle, ou dans le vignoble bordelais au XXe siècle.

N’est-ce pas le VERROU ROTHSCHILD QUI DOIT SAUTER ?

Et lorsque l’on tient un pays par une dette abyssale, on peut lui appliquer « la Solution Finale », la Première ayant été L’ AVORTEMENT après « la pilule avortive » et la destruction de la Famille :

Citation de Mayer Amschel Rothschild :

« Donnez moi le droit d’émettre et de contrôler l’argent d’une Nation, et alors peu m’importe qui fait ses lois. »

City-of-London-Empire

Les Valets de la même Famille de Rothschild :

Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites. Bien sûr, tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, franchouillard ou cocardier, nous est étranger, voire odieux.

« Bien sûr, nous sommes résolument cosmopolites.

Bien sûr, tout ce qui est terroir, béret, bourrées, binious, bref, franchouillard ou cocardier, nous est étranger, voire odieux. »

 Pierre Bergé, Georges-Marc Benamou, Bernard-Henri Lévy / Globe n°1 – Edito (1985)

Sarkozy :

SOROS avec ses « Sociétés immigrationistes implantées en France et partout dans le monde :

soros 1

Tous les verrous à faire Sauter ne sont mentionnés ici car il y en trop du fait que Toute notre classe politique est dans les Mains des Rothschild et des pires fossoyeurs Mondiaux.

Combien de Français « ministres » sont restés Intégres ?

Ce qui est SUR, c’est que LE VERROU ROTHSCHILD QUI CADENASSE LES FRANCAIS ET LA FRANCE doit SAUTER.

“Je ne crois pas que les Européens, apprenant qu’ils sont en danger, se permettront d’être déplacés. Le passé a montré que les réveils historiques se produisent très lentement, mais une fois qu’ils ont commencé, rien ne peut les arrêter. »

Dominique Venner

Les Français doivent revenir à Jésus-Christ, Galiléen qui SEUL les perturbe en un point que ni vous ni moi ne pouvons comprendre. Oui, Galiléen car Jésus-Christ n’a jamais été juif. Jésus était originaire de Galilée, de la Gaule de Palestine.

C’est cela qui les Fou car si vous vous ne connaissez pas l’Histoire à cause de la « laïcité qui vous a été vendue comme étant merveilleuse, eux ils savent et travaillent pour que vous ne l’appreniez jamais.

« Jésus est venu au monde parmi le peuple juif » 

Voici un texte de l’Abbé Roland Hamel intitulé « Notre-Seigneur est-Il un juif ». Ce document fut diffusé par le Presbytère St-Barnabé-Apôtre au Diocèse de Montréal le 16 avril 1962 et cité dans « Mon Livre d’heures » d’Adrien Arcand réédité en 2006 aux éditions Béluga.

Prêtre traditionaliste, refusant les compromis néomodernistes, servi par une étonnante érudition, il s’opposa aux réformes conciliaires. Décédé il y a quelques années, l’abbé Roland Hamel vivait dans l’indigence la plus totale, victime de la persécution des apôtres du libéralisme catholique et auparavant par l’un des plus fidèles supporteurs de Vatican II, le cardinal Paul-Émile Léger.

« Notre-Seigneur est-il un Juif ?

« Le Verbe, la 2e personne de la Sainte-Trinité, qui est éternel, n’a pas voulu prendre chair pour idéaliser, sublimer un groupe d’homme seulement, comme si ces hommes, les Juifs, étaient des hommes-dieux, un groupe de surhommes faisant partie de la divinité. Jésus est venu au monde parmi le peuple juif ; mais ce qui compte pour Lui, c’est de sauver tous les hommes et non pas de rendre divine la race juive. Le Verbe n’a pas voulu prendre chair chez les juifs, avec un corps de sang juif, pour participer à l’atavisme de la race juive pas plus qu’à celui d’une autre race ; cela ne l’intéresse pas : Il est Dieu, Il a toutes les perfections.

« Comme Dieu, le Verbe n’a aucun achèvement à recevoir d’une créature. Pourquoi parler de Juif, de race juive chez le Verbe pour sembler indiquer que Dieu avait un penchant pour la race juive plus que pour les autres races, par le seul fait que le Verbe s’est incarné dans une chair de sang humain provenant d’ancêtres juifs ? Jésus n’a jamais dit explicitement qu’Il était Juif ; c’est-à-dire qu’Il ne tient pas à ce qu’on le proclame Juif. Il a dit cependant que le salut venait des Juifs, (Jean 4-22) pour nous montrer que les Juifs qu’Il appelle « les fils du royaume » avaient reçu les premiers, le dépôt de la Révélation et le Sauveur du monde parce que Il était né parmi les Juifs et qu’Il était de la postérité d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, de Juda, de David etc. Jésus est vraiment né d’ancêtres juifs puisqu’il est dit dans l’Évangile : « … le Seigneur Dieu Lui donnera le Trône de David, son père ; Il règnera éternellement sur la maison de Jacob, et son règne n’aura point de fin. » (Luc 1-32-33)

« Puisque le Saint-Esprit dit que David est son père, Il est donc bel et bien de la postérité de David, par le sang immaculé de Marie, sa mère. L’Évangile de saint Jean dît : « Et le Verbe s’est fait chair », c’est-à-dire, homme : pour le salut de tous les hommes, et non “s’est fait juif”, comme si c’était pour le salut des juifs seulement. “Et le Verbe s’est fait Juif”, cette parole est contraire au Corps Mystique du Christ.

« Le Christ total n’est ni juif, ni anglais, ni allemand, ni belge, ni chinois, etc … Il est de toutes les races. Ou plutôt, les races ne comptent pas pour le Christ total : le Corps Mystique du Christ. Et comme on ne peut pas donner au Verbe, de l’imparfait, des défauts et que lorsqu’il s’agit de race, il s’agit de défauts héréditaires, de caractères, de sciences, de connaissances, de façons de juger viciés, influencés par le péché originel, on peut dire sûrement que pas même la nature humaine de Jésus est juive.

« Évidemment sa nature divine ne l’est pas. Rien en Jésus n’est donc juif. On peut dire que le sang immaculé de Marie n’a été que le véhicule de sa venue sur terre. Le Père de Jésus, de son Corps, c’est Dieu, le Saint-Esprit qui n’est d’aucune race. Il est infiniment parfait. Quant à la Mère de Jésus, Marie, Elle a été créée sans tache, dès le premier instant de sa vie, dans le sein de sa mère Anne et sans même la tache originelle en Elle. Au tout début de son existence, Elle a été créée dans un état d’innocence et de pureté, au point de vue de son corps et de son âme, plus parfait que la première femme Ève, avant son péché. C’est donc une injure que l’on fait à Jésus quand on dit qu’il est juif, non seulement parce que c’est faux, mais aussi parce que l’on couvre un homme·Dieu, tel que Notre·Seigneur, du manteau des crimes de la race juive qui dans sa presque totalité est un peuple au cou raide qui a mérité ce jugement de la Sainte Ecriture : « Le père dont vous (les Juifs) êtes issus, c’est le diable,… » (Jean 8, 44).

« Serpents, engeance de vipères, comment éviterez-vous d’être condamnés à la géhenne ? C’est pourquoi, voici que je vous envoie prophètes, docteurs et scribes. Vous en tuerez et crucifierez, vous en flagellerez dans vos synagogues, vous en persécuterez de ville en ville, afin que retombe sur vous tout le sang innocent répandu sur la terre, depuis le sang du juste Abel jusqu au sang de Zacharie,… » (Matthieu 23-34 et 35). 

« Tous, les Juifs par le sang, qui n’acceptent pas de croire en Jésus et ne Le reconnaissent pas comme le Fils du seul Dieu vivant et véritable sont en réalité, pour Lui, « une synagogue de Satan » : « Je connais ta tribulation… et les insultes de ceux qui se disent juifs et ne le sont pas, mais bien une synagogue de Satan. » (Apoc.2-9). Le mot synagogue employé par l’Esprit-Saint, dans ce passage de l’Ecriture Sainte, indique bien qu’il s’agit de Juifs par le sang, car c’est le mot courant pour designer une assemblée particulière à la race juive. Ce qui veut dire, encore une fois, que le fait d’être juif par le sang seulement, c’est quelque chose de mauvais aux yeux de Dieu. Pour que cela devienne bon, il faut ajouter en plus : être de la descendance d’Abraham selon son esprit : ce qui veut dire : croire en Jésus-Christ et l’aimer par une foi réelle.

« J’espère que l’Église qui a charge de garder précieusement le dépôt de la foi en Jésus, va condamner les erreurs inventées par le Père du mensonge le démon, même quand elles sont très subtiles, très adroitement dissimulées. Il n’y a pas que Dieu qui trouve que beaucoup de Juifs se disent Juifs et ne le sont pas vraiment (selon le sens qu’Il donne au mot Juif).

« L’encyclopédie juive reconnaît et publie que 88 % des Juifs modernes sont des Turco-Mongols (Khazars) n’ayant pas une goutte de sang Juif dans les veines.

« Les Juifs ont toujours appelé Jésus avec mépris : le Galiléen, le Nazaréen. Galilée veut dire pays des Gentils, pays des étrangers. Les Juifs croyaient que les habitants de la Galilée, même s’ils étaient de foi mosaïque et pratiquaient la religion mosaïque, ne descendaient pas du sang d’Abraham. La plupart des noms des premiers apôtres sont des noms grecs, comme Barthélemy, Luc, André. Les Juifs devaient célébrer la pâque le jour du sabbat du vendredi au crépuscule au samedi au crépuscule. Aux non-Juifs qui pratiquaient la loi de Moise, le racisme juif donnait la permission de célébrer la Pâque le jeudi précédent. C’est pourquoi Notre-Seigneur qui n’était pas considéré comme un Juif par le sang et qui n’était pas de race juive parce qu’Il n’avait pas les idées, les préjugés du racisme juif, célébra la Pâque mosaïque le Jeudi-Saint avec ses disciples, tous Galiléens moins Judas de Judée, qui s’esquiva avant la fin. « Toi aussi, tu étais avec le Nazaréen Jésus » (Marc 14-68). « Toi aussi, tu étais avec Jésus, le Galiléen ! » (Matthieu 26-69). Les Galiléens avaient un langage particulier : « Pour sûr, tu en es ; aussi bien, ton langage te fait reconnaître. » (Matthieu 26-73). Jésus prenait plaisir à dire, non pas qu’Il était juif, mais qu’Il était le Fils de l’homme, c’est-à-dire qu’Il venait des humains, qu’Il était descendant d’Adam, pas seulement des Juifs. Ce mystère de Dieu le Verbe devenu Homme-Dieu est au-dessus de toutes les races et de toutes les nationalités. De plus, il y a deux Testaments. Comme partout et toujours, un 2e testament annule le premier. Ainsi, ce qui compte pour Jésus, ce n’est pas l’Ancien Testament où il n’était question que des Juifs, mais le Nouveau Testament qui annule l’Ancien, en s’occupant de tous les hommes sans exception, pourvu qu’ils acceptent leur Rédemption du vrai Rédempteur : Jésus.

« L’Ancien Testament a eu son mérite : il a préparé le Nouveau Testament. Jésus ne peut pas être juif parce qu’Il est le Roi de tous les hommes, de toutes les races qui veulent faire partie de son royaume spirituel. Un roi appartient à la race de ses sujets. Or tous les hommes de toutes les races sont les sujets de notre Roi, Jésus. Donc Jésus appartient à toutes les races ; ou plutôt Il n’est d’aucune race. C’est pourquoi toutes les races peuvent Le revendiquer comme leur Roi.

« Celui qui dit race dit hérédité ou atavisme de famille, de tribu ou de nation. Marie et Jésus n’ont rien reçu de l’atavisme de la race juive, de leurs ancêtres juifs. Ils n’appartiennent en réalité à aucune race. Ils sont de descendance juive par le sang seulement, mais ils n’ont rien reçu des idées propres, des particularités de la race juive. Marie a reçu son sang de sa mère et de son père, mais sans aucune trace du peuple juif. On peut donc dire qu’Elle n’est pas juive de race, qu’Elle n’appartient pas au peuple juif, en propre. Si c’est vrai pour Marie, c’est vrai pour Jésus. C’est comme s’Ils précédaient leurs ancêtres à tout point de vue, excepté pour le sang ; et ce sang, c’est un sang virginal, libre de toute trace du péché originel, du racisme juif, celui de Marie, la Vierge-Mère Immaculée.

« Pourquoi insister trop sur le respect qu’on doit à l’erreur : aux Juifs actuels qui pratiquent, dit-on la religion mosaïque ? Qu’on dise donc la vérité. On ne les convertira jamais par le mensonge, en les encourageant dans leurs erreurs et leurs mensonges. C’est par la Vérité qu’on détruit le mensonge et non pas par le mensonge.

Abbé Roland Hamel

*

« Car nous tenons pour certain que l’homme est justifié par la foi, à l’exclusion des œuvres de la Loi. Ou bien Dieu n’est-il que le Dieu des Juifs ? Et n’est-il pas aussi le Dieu des Gentils ? Oui, il est aussi le Dieu des Gentils, puisqu’il y a un seul Dieu qui justifiera les circoncis par principe de foi et les incirconcis par la foi. » (Romains 3, 28-30)

*

« Isaïe pousse la hardiesse jusqu’à dire : « J’ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, je me suis manifesté à ceux qui ne me demandaient pas. » Mais au sujet d’Israël il dit : « J’ai tendu mes mains tout le jour vers un peuple incroyant et rebelle. » » (Romains 10, 20-21)

*

« Je dis la vérité dans le Christ, je ne mens point, ma conscience m’en rend témoignage par l’Esprit-Saint : j’éprouve une grande tristesse et j’ai au cœur une douleur incessante. Car je souhaiterais d’être moi-même anathème, loin du Christ, pour mes frères, mes parents selon la chair, qui sont Israélites, à qui appartiennent l’adoption, et la gloire, et les alliances, et la Loi, et le culte, et les promesses, et les patriarches, et de qui est issu le Christ selon la chair, lequel est au-dessus de toutes choses, Dieu, béni éternellement. Amen ! […] tous ceux qui descendent d’Israël ne sont pas le véritable Israël, et pour être la postérité d’Abraham, tous ne sont pas ses enfants […] Que dirons-nous donc ? Y a-t-il de l’injustice en Dieu ? Loin de là ! Car il dit à Moïse : « Je ferai miséricorde à qui je veux faire miséricorde, et j’aurai compassion de qui je veux avoir compassion. » Ainsi donc l’élection ne dépend ni de la volonté, ni des efforts, mais de Dieu qui fait miséricorde. […] Le potier n’est-il pas maître de son argile, pour faire de la même masse un vase d’honneur et un vase d’ignominie ? Et si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère, formés pour la perdition, et s’il a voulu faire connaître aussi les richesses de sa gloire à l’égard des vases de miséricorde qu’il a d’avance préparés pour la gloire, envers nous, qu’il a appelés, non seulement d’entre les Juifs, mais encore d’entre les Gentils, où est l’injustice ? » (Romains 9, 1 à 24)

Source

C’est pour cela, certainement, que les loges maçonniques se sont mises en branle car le fait de prouver que Notre Seigneur n’était pas Juif, assure l’Entière Légitimité de l’Eglise Catholique qu’il a fondé en donnant les Clefs à Saint-Pierre, Sainte Eglise que les loges veulent ATOMISER afin qu’il n’en reste Rien.

Pour prouver l’existence de Dieu une seule question doit être posée :

QUI a inventé les Mathématiques ?

QUI ?

Mais QUI ?


La seule Institution qui est LEGITIME en France est l’EGLISE CATHOLIQUE et son Seul Roi Légitime est Jésus-Christ qui gouverne par ses Lieutenants.

L’Eglise Catholique étant L’ORDRE MONDIAL qu’ils veulent remplacer par LEUR NOUVEL ORDRE MONDIAL qui n’est rien d’autre et ne sera jamais autre chose qu’un CHAOS MONDIAL mis en place par la synagogue.

Dernière petite lecture pour la Route du « Faux » si Célèbre :

Les Protocoles des Sages de Sion

Mathieu Golovinski

1903

13eme – 14 eme & 15eme PROTOCOLE sur 24

 TREIZIÈME PROTOCOLE

 Nos serviteurs

Le besoin du pain quotidien obligera les Gentils à tenir leurs langues et à rester nos humbles serviteurs. Ceux des Gentils que nous pourrions occuper dans notre presse discuteront, sous nos ordres, les faits que nous ne jugerions pas à propos de discuter dans notre gazette officielle. Et, tandis que tous les genres de discussion et de débats auront lieu de la sorte, nous ferons passer les lois dont nous aurons besoin, puis nous les présenterons au public comme un fait accompli.

Nul n’osera demander que ce qui a été décidé soit abrogé, tout spécialement parce que nous aurons tout coloré de notre intention d’aider au progrès. Alors, la presse détournera l’attention du public par de nouvelles propositions. Vous savez vous-mêmes que nous avons toujours appris au peuple à rechercher de nouvelles émotions.

L’opinion publique

Des aventuriers politiques, sans cervelle, précipiteront la discussion de nouveaux problèmes, semblables à ceux qui, même de nos jours, ignorent ce dont ils parlent. Les problèmes politiques ne sont pas destinés à être connus du commun des mortels ; ils ne peuvent être compris, comme je l’ai dit plus haut, que des gouvernements qui ont, depuis des siècles, dirigé les affaires. De tout ceci, vous pouvez conclure que nous n’en déférerons à l’opinion publique que pour faciliter le travail de notre machinerie. Vous pouvez également remarquer que nous cherchons l’approbation sur les diverses questions non par des actes, mais par des paroles. Nous affirmons continuellement que, dans toute la mesure possible, nous sommes guidés par l’espoir et la certitude de servir le bien public.

Commerce et industrie

Afin de détourner les gens agités des questions politiques, nous leur fournirons de nouveaux problèmes, concernant le commerce et l’industrie, par exemple. Qu’ils s’excitent sur ces questions tant qu’ils voudront. Les masses ne consentent à s’abstenir et à se détacher de ce qu’elles croient être l’action politique que si nous leur procurons de nouveaux amusements : le commerce, par exemple, que nous essayons de leur faire passer comme question politique. Nous-mêmes avons amené les masses à prendre part à la politique pour nous assurer leur appui dans notre campagne contre les gouvernements des Gentils.

Distraire pour mieux tromper

Pour les empêcher de se découvrir une nouvelle ligne de conduite en politique, nous les distrairons également par toutes sortes de divertissements : jeux, passe-temps, passions, maisons publiques.

Nous allons bientôt lancer des annonces dans les journaux, invitant le peuple à prendre part à des concours de tout genre : artistiques, sportifs, etc. Ces nouveaux divertissements distrairont définitivement l’esprit public des questions qui pourraient nous mettre en conflit avec la populace. Comme le peuple perdra graduellement le don de penser par lui-même, il hurlera avec nous, pour cette raison bien simple que nous serons les seuls membres de la société à même d’avancer des idées nouvelles ; ces voies inconnues seront ouvertes à la pensée par des intermédiaires qu’on ne pourra soupçonner être des nôtres.

Crédulité des Goïm

Le rôle des idéalistes libéraux sera définitivement terminé quand notre gouvernement sera reconnu. Jusque-là, ils nous rendront grand service, et c’est pourquoi nous essayerons d’incliner l’esprit public vers toutes sortes de théories fantastiques qui pourraient être avancées ou libérales. C’est nous qui avons, avec un succès complet, tourné les têtes sans cervelle des Gentils vers le socialisme, par nos théories progressistes ; on ne trouverait pas parmi les Gentils un seul homme capable de s’apercevoir que, hors les cas où il s’agit de découvertes matérielles ou scientifiques, il y a toujours derrière le mot « progrès » un leurre quelconque. Car il n’existe qu’un seul enseignement vrai dans lequel le « progrès » n’a point de place. Le progrès, comme toute idée fausse, sert à cacher la vérité pour que personne ne la sache que nous, le Peuple élu de Dieu, pour en être le gardien.

Le monde aux mains des Juifs

Lorsque nous aurons le pouvoir, nos orateurs discuteront les grands problèmes qui ont bouleversé l’humanité que nous amènerons, enfin, sous notre joug béni.

Qui se doutera alors que tous ces problèmes furent lancés à notre instigation, pour servir un plan politique que nul n’aura saisi durant tant de siècles ?

QUATORZIÈME PROTOCOLE

La religion juive seule tolérée

Quand nous serons les maîtres de la terre, nous ne tolérerons aucune religion que la nôtre, c’est-à-dire une religion n’admettant qu’un seul Dieu à qui notre destin est lié par l’élection qu’il fit de nous, et par qui est également déterminé le destin du monde.

Il faut, pour cette raison, que nous abolissions toutes les professions de foi. Si, momentanément, le résultat obtenu est de faire des athées, notre but n’en sera pas contrarié, mais cela servira d’exemple aux générations futures qui écouteront notre enseignement sur la religion de Moïse, religion dont la doctrine ferme et bien réfléchie nous imposa le devoir de mettre toutes les nations sous nos pieds.

En agissant ainsi, nous insisterons également sur les vérités mystiques de l’enseignement mosaïque, desquelles dépend, dirons-nous, toute valeur éducative.

La paix dans l’esclavage

Puis, nous publierons, en toute occasion, des articles dans lesquels nous comparerons notre avantageuse autorité à celle du passé. L’état de bénédiction et de paix qui existera alors, bien qu’il sera le fruit de longs siècles de perturbation, mettra encore en relief le bienfait de notre nouveau gouvernement. Nous exposerons, sous les couleurs les plus vives, les erreurs commises par les Gentils dans leur administration. Nous soulèverons un tel dégoût pour l’ancien régime que les nations préféreront la paix dans l’esclavage aux droits que lui donnerait la liberté si haut exaltée, mais qui les a si cruellement torturés, qui a épuisé les sources de l’existence humaine et vers lesquels poussait seule, à vrai dire, une troupe d’aventuriers qui ne savaient pas ce qu’ils faisaient.

Les inutiles changements de gouvernement auxquels nous aurons poussé les Gentils, pour ruiner leur édifice gouvernemental, auront tellement fatigué les peuples, qu’ils préféreront tout endurer de nous dans la crainte d’avoir à souffrir, de nouveau, les tourments et les malheurs qu’ils auront subis. Nous attirerons une attention spéciale sur les erreurs historiques des gouvernements des Gentils, erreurs qui les conduisirent à martyriser l’humanité durant tant de siècles, parce qu’ils n’entendaient rien à ce qui concerne le vrai bonheur de la vie humaine, étant constamment à la recherche de plans fantastiques de bien-être social. Car les Gentils ne se sont pas aperçus que leurs plans, au lieu d’améliorer les rapports des hommes entre eux, n’ont servi qu’à les rendre de plus en plus mauvais. Cependant, ces rapports mutuels sont la base même de l’existence humaine. Toute la force de nos principes et des mesures que nous prendrons pour les appliquer consistera en ce que nous les interpréterons en les mettant en contraste lumineux avec le régime tombé des anciennes conditions sociales.

Notre religion et ses mystères

Nos philosophes exposeront tous les désavantages des religions des Gentils, mais personne ne jugera jamais notre religion de son vrai point de vue, parce que personne n’en aura jamais une connaissance complète, à part les nôtres, qui ne se hasarderont, dans aucun cas, à en dévoiler les mystères.

Littérature malsaine et littérature de l’avenir

Dans les pays soi-disant dirigeants, nous avons fait circuler une littérature malsaine, ordurière et dégoûtante. Nous continuerons à laisser prévaloir cette littérature pendant un court espace de temps, après l’établissement de notre gouvernement, afin qu’elle fasse ressortir d’une manière plus frappante le contraste des enseignements que nous donnerons du pinacle où nous serons élevés. Nos savants, instruits tout exprès pour diriger les Gentils, feront des discours, tireront des plans, ébaucheront des mots et écriront des articles au moyen desquels nous influencerons les esprits, les inclinant vers la science et les idées qui nous conviendront.

QUINZIÈME PROTOCOLE

Organiser la révolution mondiale

Quand nous aurons obtenu le pouvoir, par des coups d’État préparés par nous, de façon à ce qu’ils se produisent simultanément dans tous les pays, et aussitôt après que les gouvernements respectifs de ces derniers auront été officiellement proclamés incapables de gouverner le peuple – il pourra s’écouler un temps considérable, tout un siècle peut-être – nous ferons tous nos efforts pour empêcher les conspirations de se tramer contre nous.

La terreur n’épargnera pas les sociétés secrètes

Pour atteindre ce but, nous emploierons l’impitoyable moyen des exécutions contre tous ceux qui pourraient prendre les armes contre l’établissement de notre pouvoir.

L’institution d’une nouvelle société secrète quelconque tombera aussi sous le coup de la peine de mort ; quant aux sociétés secrètes qui existent actuellement et qui nous sont connues, celles qui servent et ont servi notre cause, nous les dissoudrons et enverrons leurs membres en exil au bout du monde.

Ce qui attend les francs-maçons non juifs

C’est de cette manière que nous agirons avec les francs-maçons Gentils qui pourraient en savoir plus long qu’il ne nous convient. Nous tiendrons dans une perpétuelle crainte de l’exil tels francs-maçons auxquels, pour une raison quelconque, nous ferions miséricorde. Nous ferons passer une loi qui condamnera tous les anciens membres des sociétés secrètes à être exilés d’Europe, où sera le centre de notre gouvernement.

Les décisions de notre gouvernement seront irrévocables et nul n’aura le droit d’en appeler.

Terreur et autocratie

Pour mettre sous la botte la société des Gentils, dans laquelle nous avons si profondément enraciné la discorde et les dogmes de la religion protestante, des mesures impitoyables devront être introduites. De telles mesures montreront aux nations que notre puissance ne peut être bravée. Nous ne devons tenir aucun compte des nombreuses victimes qui devront être sacrifiées afin d’obtenir la prospérité future.

Obtenir la prospérité, même au moyen de nombreux sacrifices, est le devoir d’un gouvernement qui comprend que les conditions de son existence ne consistent pas seulement dans les privilèges dont il jouit, mais aussi dans la pratique de son devoir.

Fortifier le prestige de son pouvoir est la condition principale de sa stabilité, et ce prestige ne peut s’obtenir que par une puissance majestueuse et inébranlable qui se montrerait inviolable et entourée d’un pouvoir mystique, par exemple, le pouvoir décrété par Dieu.

Telle fut, jusqu’à nos jours, l’autocratie russe, notre seule ennemie dangereuse, si nous ne comptons pas le Saint-Siège. Rappelez-vous le temps où l’Italie était inondée de sang ; elle ne toucha pas un cheveu de la tête de Sylla, bien que ce fût lui qui fit couler son sang.

Grâce à sa force de caractère, Sylla devint un dieu aux yeux du peuple, et son audacieux retour en Italie le rendit inviolable. La populace ne touchera pas celui qui l’hypnotise par son courage et sa force d’âme.

De l’utilisé des Loges

Tant que nous n’aurons pas atteint le pouvoir, nous tâcherons de créer et de multiplier les Loges de francs-maçons dans toutes les parties du monde. Nous attirerons dans ces Loges tous ceux qui peuvent revêtir la mentalité publique ou qui en sont déjà revêtus, car ces Loges seront les principaux lieux où nous recueillerons nos renseignements en même temps qu’elles seront des centres de propagande.

La direction des Loges aux mains des Juifs

Nous centraliserons toutes ces Loges sous une direction unique, connue de nous seuls et constituée par nos Sages. Ces Loges auront également leurs propres représentants, afin de masquer les véritables dirigeants. Et ces dirigeants auront seuls le droit de désigner les orateurs et de tracer l’ordre du jour. Dans ces Loges, nous resserrerons les liens de toutes les classes socialistes et révolutionnaires de la société. Les plans politiques les plus secrets nous seront connus, et, dès qu’ils seront formés, nous en dirigerons l’exécution.

L’espionnage, arme juive

Presque tous les agents de la police internationale et secrète seront des membres de nos Loges.

Les services de la police sont d’une extrême importance pour nous, car ils peuvent masquer nos entreprises, inventer des explications plausibles du mécontentement des masses, aussi bien que punir ceux qui refusent de se soumettre.

Les Juifs, seuls maîtres des sociétés secrètes

La plupart de ceux qui entrent dans les sociétés secrètes sont des aventuriers qui, pour une raison ou pour une autre, veulent se frayer un chemin dans la vie et qui ne sont point d’esprit sérieux.

Avec de tels hommes, il nous sera facile de poursuivre notre but et nous leur ferons mettre notre machine en mouvement.

Si le monde entier en est bouleversé, c’est qu’il nous était nécessaire de le bouleverser ainsi, afin de détruire sa trop grande solidité. Si, au milieu de ce bouleversement, éclatent des conspirations, cela voudra dire que l’un de nos plus fidèles agents est à la tête desdites conspirations. Il est bien naturel que nous soyons le seul peuple à diriger les entreprises maçonniques. Nous sommes le seul peuple qui sache les conduire. Nous connaissons le but final de toute action, tandis que les Gentils ignorent la plupart des choses concernant la maçonnerie et ne peuvent même pas voir les résultats immédiats de ce qu’ils font. Généralement, ils ne pensent qu’aux avantages immédiats du moment et sont contents si leur orgueil est satisfait par l’accomplissement de leurs intentions, et ils ne perçoivent pas que l’idée originale ne leur revient pas, mais fut inspirée par nous.

L’arrivisme des Goïm

Les Gentils fréquentent les Loges maçonniques par pure curiosité, ou dans l’espoir de recevoir leur part des avantages qu’elles procurent ; et quelques-uns d’entre eux, afin de pouvoir discuter leurs idées idiotes devant un auditoire. Les Gentils sont à l’affût des émotions que donnent le succès et les applaudissements ; nous les leur distribuons sans compter. C’est pourquoi nous les laissons remporter leurs succès et tournons à notre avantage les hommes possédés par la vanité et qui s’assimilent inconsciemment nos idées, convaincus de leur propre infaillibilité et persuadés qu’eux seuls ont des idées et ne sont pas soumis à l’influence d’autrui.

Vous ne vous doutez pas combien il est facile d’amener le plus intelligent des Gentils à un degré ridicule de naïveté, en flattant sa vanité, et, d’autre part, combien il est facile de le décourager par le plus petit échec, ou simplement en cessant de l’applaudir ; on le réduit ainsi à un état de sujétion servile par la perspective de quelque nouveau succès. Autant les nôtres méprisent le succès et sont seulement anxieux de voir leurs plans réussir, autant les Gentils aiment le succès et, pour son amour, sont prêts à lui sacrifier la réussite de tous leurs plans. Ce trait caractéristique des Gentils nous permet de faire aisément d’eux ce que nous voulons. Ceux qui paraissent être des tigres sont aussi stupides que des moutons et leurs têtes sont pleines de vide.

Nous les laisserons donc chevaucher, dans leurs rêves, sur le coursier des vains espoirs de détruire l’individualité humaine par des idées symboliques de collectivisme.

Ineptie du collectivisme

Ils n’ont pas encore compris et ne comprendront jamais que ce rêve fou est contraire à la loi fondamentale de la nature, qui, depuis le commencement du monde, créa les êtres différents les uns des autres, afin de donner à chacun son individualité.

Le fait que nous avons été capables d’amener les Gentils à une idée aussi erronée ne prouve-t-il pas, avec une clarté frappante, quelle conception étroite, en comparaison de la nôtre, ils se font de la vie humaine ? Là réside notre plus grand espoir de succès.

Massacres pour la cause

Combien clairvoyants étaient nos anciens Sages lorsqu’ils nous disaient que, pour atteindre un but réellement grand, nous ne devions pas nous arrêter devant les moyens, ni compter le nombre des victimes devant être sacrifiées à la réalisation de la cause ! Nous n’avons jamais compté les victimes de la race de ces brutes de Gentils, et, bien que nous ayons dû sacrifier un assez grand nombre des nôtres, nous avons déjà donné à notre peuple une situation dans le monde telle qu’il ne l’eût jamais rêvée. Un nombre relativement restreint de victimes de notre côté a sauvé notre nation de la destruction.

Les francs-maçons doivent payer

Tout homme doit inévitablement finir par la mort. Il vaut mieux hâter cette fin pour ceux qui entravent le progrès de notre cause, plutôt que pour ceux qui la font avancer. Nous mettons à mort les francs-maçons de telle manière que nul, en dehors de la Fraternité, n’en peut avoir le moindre soupçon. Les victimes elles-mêmes ne peuvent s’en douter à l’avance. Toutes meurent, quand il est nécessaire, d’une mort apparemment naturelle. Connaissant ces faits, la Fraternité n’ose protester contre ces exécutions.

Par ces moyens, nous avons coupé à sa racine même toute protestation contre nos ordres pour autant que les francs-maçons eux-mêmes sont en jeu. Nous prêchons le libéralisme aux Gentils, mais, d’autre part, nous tenons notre propre nation dans une entière sujétion.

La vérité sur les lois et la puissance des Gentils

Sous notre influence, les lois des Gentils furent obéies aussi peu que possible. Le prestige de leurs lois a été miné par nos idées libérales que nous avons introduites parmi eux. Les questions les plus importantes, aussi bien politiques que morales, sont résolues, par les Cours de Justice, de la manière que nous leur prescrivons. L’administrateur de la Justice des Gentils envisage ces questions à la lumière qu’il nous plaît de les lui présenter. Nous y parviendrons grâce à nos agents et à des hommes avec lesquels nous paraissons n’avoir aucune relation : opinions de la presse et autres moyens ; même des sénateurs, et d’autres personnages officiels, suivent aveuglément nos avis.

Le cerveau du Gentil, étant d’un caractère purement bestial, est incapable d’analyser et d’observer quoi que ce soit, et, plus encore, de prévoir les conséquences que peut avoir un cas présenté sous un certain jour.

Notre mission

C’est, précisément, dans cette différence de mentalité entre les Gentils et nous-mêmes que nous pouvons aisément voir le signe de notre élection par Dieu et de notre nature surhumaine ; il nous suffit de la comparer au cerveau instinctivement bestial des Gentils. Ils ne font que voir les faits, mais ne les prévoient pas, et sont incapables d’inventer quoi que ce soit, à l’exception, peut-être, de choses matérielles. De tout cela, il ressort clairement que la nature elle-même nous a destinés à conduire et à gouverner le monde.

Nos lois seront courtes et claires

Quand l’heure viendra pour nous de gouverner ouvertement, le moment sera venu aussi de montrer la douceur de notre régime et d’amender toutes les lois. Nos lois seront brèves et concises, ne demandant aucune interprétation ; tout le monde pourra les connaître dans leurs moindres détails.

Obéissance absolue

Leur trait essentiel sera d’exiger l’obéissance absolue à l’autorité, et ce respect de l’autorité sera porté à ses limites extrêmes. Alors cessera tout abus de pouvoir.

Châtiments impitoyables contre les abus de pouvoir

Chacun sera responsable devant l’unique pouvoir suprême, nommément celui du souverain.

L’abus de pouvoir, de la part de qui que ce soit, exception faite pour le souverain, sera si sévèrement puni qu’on perdra l’envie d’essayer sa force à cet égard.

Nous surveillerons attentivement chacune des décisions prises par notre Corps administratif, d’où dépendra le travail de la machine départementale, parce que si l’administration se relâche le désordre surgira partout. Pas un seul acte illégal, pas un seul abus de pouvoir ne restera impuni.

Tous les actes de dissimulation ou de négligence volontaire de la part des agents de l’administration disparaîtront dès qu’on aura vu les premiers exemples de châtiment.

Le prestige de notre puissance exigera que des châtiments convenables soient infligés, c’est-à-dire qu’ils soient durs, même dans le cas de la plus insignifiante atteinte portée à ce prestige, en vue d’un gain personnel. L’homme qui, par une peine même trop sévère, expie son crime sera comme le soldat mourant sur le champ de bataille de l’administration pour la cause de l’autorité, des principes et de la loi ; cause qui n’admet aucune déviation de la voie commune en faveur d’intérêts personnels, même pour ceux qui conduisent le char de l’État. Ainsi, nos juges sauront que, en essayant de montrer leur indulgence, ils violent la loi de la justice faite pour imposer un châtiment exemplaire, en raison des fautes commises, et non pour permettre au juge de montrer sa clémence. Cette heureuse qualité ne devra s’exercer que dans la vie privée et non dans l’exercice officiel des fonctions de juge, sans quoi la portée éducatrice de la vie politique perd toute son efficacité.

S’assurer la docilité des juges

Les magistrats, à cinquante-cinq ans, cesseront toutes fonctions pour les raisons suivantes :

1° Parce que des hommes âgés s’attachent plus fortement à des idées préconçues et sont moins capables d’obéir à des ordres nouveaux ;

2° Parce qu’une telle mesure nous permettra d’opérer de fréquents changements dans la magistrature qui, ainsi, sera docilement soumise à toute pression de notre part. Tout homme désirant conserver son poste devra, pour se l’assurer, nous obéir aveuglément.

Pas de juges et de fonctionnaires libéraux

En général, nos juges seront choisis parmi ceux qui comprennent que leur devoir est de punir et d’appliquer les lois et non de s’attarder à des rêves de libéralisme qui pourraient porter atteinte à notre plan d’éducation, comme c’est le cas pour les juges Gentils actuels. Notre système de renouveler les magistrats nous aidera, en outre, à détruire toutes les combinaisons qu’ils pourraient former entre eux ; aussi travailleront-ils uniquement dans l’intérêt du gouvernement dont leur sort dépendra. La génération future des juges sera formée de manière à empêcher, instinctivement, toute action qui pourrait entamer les relations existantes de nos sujets entre eux.

Actuellement, les juges des Gentils sont indulgents pour tous les genres de crimes, car ils ne se font pas une idée exacte de leur devoir, pour cette simple raison que les gouvernants, lorsqu’ils nomment les juges, ne leur inculquent pas cette idée.

Les gouvernants des Gentils, lorsqu’ils nomment leurs sujets à des postes élevés, ne se soucient pas de leur en expliquer l’importance et de leur faire comprendre dans quel but les postes en question ont été créés ; ils agissent comme les animaux lorsque ceux-ci envoient leurs petits à la recherche d’une proie. Ainsi les gouvernements des Gentils sont ruinés par leurs propres serviteurs. Nous tirerons une morale de plus des résultats du système adopté par les Gentils ; elle nous servira à édifier notre gouvernement.

Nous déracinerons toute tendance libérale de chacune des institutions de propagande importantes dans notre gouvernement, institutions dont peut dépendre la formation de tous ceux qui seront nos sujets. Ces postes importants seront exclusivement réservés à ceux qui furent spécialement formés par nous pour l’administration.

Tout l’or du monde entre nos mains

Observera-t-on que de retraiter prématurément nos fonctionnaires serait trop dispendieux pour notre gouvernement, je répondrai alors que, tout d’abord, nous essayerons de découvrir pour de tels fonctionnaires une occupation privée propre à compenser pour eux la perte de leur emploi, ou que, d’ailleurs, notre gouvernement étant alors en possession de tout l’argent du monde, les dépenses ne seront pas à considérer.

Notre autocratie sera logique dans tous ses actes ; aussi toute décision prise par le bon plaisir de notre gouvernement sera toujours traitée avec respect et obéie sans condition.

Despotisme absolu

Nous ne tiendrons aucun compte des murmures et des mécontentements, et nous punirons tout indice de mauvaise humeur si sévèrement, que chacun tirera de là un exemple applicable à soi-même.

Suppression du droit d’appel

Nous supprimerons le droit d’appel et le réserverons à notre seul usage, parce que nous ne devons pas laisser se développer parmi le peuple l’idée que nos juges sont capables de se tromper dans leurs décisions.

Au cas où un jugement exigerait la révision, nous déposerions immédiatement le juge en question, et le châtierions publiquement, afin qu’une telle erreur ne se reproduisît pas.

Je répète ce que j’ai déjà dit : l’un de nos principes les plus importants sera de surveiller nos fonctionnaires administratifs, et ceci dans le but exprès de satisfaire la nation, parce qu’elle peut, de plein droit, exiger qu’un gouvernement ait de bons fonctionnaires.

Sous des apparences patriarcales

Notre gouvernement aura l’apparence d’une mission patriarcale dévolue à la personne de notre souverain. Notre nation et nos sujets le regarderont comme un père qui prend soin de satisfaire tous leurs besoins, de surveiller tous leurs actes et de régler les relations de ses sujets les uns avec les autres, aussi bien que leurs relations avec le gouvernement.

Le roi juif du monde

Ainsi le sentiment de respect envers le souverain pénétrera si profondément dans la nation qu’elle ne pourra plus se passer de sa sollicitude et de sa direction. Elle ne pourra vivre en paix sans lui et, finalement, le reconnaître comme son maître absolu.

Le peuple aura pour lui un sentiment de respect si profond qu’il sera proche de l’adoration, spécialement lorsqu’il se convaincra que ses fonctionnaires exécutent aveuglément ses ordres et que, seul, il règne sur eux. Ils se réjouiront de nous voir organiser leurs vies comme si nous étions des parents désireux d’inculquer à leurs enfants un vif sentiment du devoir et de l’obéissance.

Sacrifier les individus

En ce qui concerne notre politique secrète, toutes les nations sont des enfants comme le sont leurs gouvernements. Ainsi que vous pouvez le voir vous-mêmes, je fonde notre despotisme sur le Droit et le Devoir. Le droit du gouvernement d’exiger que le peuple remplisse son devoir est, en lui-même, une obligation du souverain qui est le père de ses sujets. Le droit de la force lui est accordé, afin qu’il conduise l’humanité dans la direction voulue par les lois de la nature, c’est-à-dire vers l’obéissance.

Toute créature en ce monde est en sujétion, soumise tantôt à un homme, tantôt aux circonstances, tantôt à sa propre nature, en tous les cas à quelque chose de plus puissant qu’elle-même. Soyons donc les plus puissants dans l’intérêt de la cause commune.

Nous devons, sans hésitation, sacrifier les individus qui auraient violé l’ordre existant, parce qu’un châtiment exemplaire est la solution du grand problème de l’éducation.

Notre roi, patriarche du monde

Le jour où le roi d’Israël posera sur sa tête sacrée la couronne que lui offrira l’Europe entière, il deviendra le Patriarche du monde.

Le nombre des victimes qui devront être sacrifiées par notre roi n’excédera jamais le nombre de celles qui ont été immolées par les souverains Gentils dans leur poursuite de la grandeur et dans leurs rivalités.

Notre souverain sera en communication constante avec le peuple ; il lui adressera, du haut des tribunes, des discours qui seront immédiatement transmis au monde entier.


A bon Entendeur !

Soyez Bénis par Jésus-Christ et Sainte Marie qui veillent sur nous.

Au Nom du Père,

Du Fils,

Et du Saint-Esprit.

Ainsi soit-il.

3 Commentaires

  • « Le troisième temple est en construction sur les ruines de l’Eglise ». Il s’agit de la Synagogue de Satan qui est polythéiste, comme les fils de Jacob, les Pharisiens, les Talmudistes, les Kabbalo-gnostiques, les Sabbato-frankistes et les Sionistes. Le polythéisme est l’adoration de Baal, Baphomet, Lucifer, YHWH, Astaroth et autres déités démoniaques égyptiennes et cananéennes. Le journal Haretz a annoncé que les sacrifices recommenceront dans le 3e temple. C’est un retour aux pratiques de l’Antiquité. Un recul religieux et mental dans l’irrationnel, l’irraison, la magie et l’occulte. Ceux qui défendent cette sorcellerie sont irresponsables parce qu’ils ont perdu la raison. La raison de Dieu et du Christ sont la seule vérité.

    J'aime

  • A-Bas la Revolution Anti-Française de 1789

    Tous ceux qui attaquent à la systeme de l’Etat-voyoux en disant la verité meme avec des preuves, est declaré au Tribunal d’etre un « malade mentale » qui a besoin de toute urgence de se faire « soigné »; La pouvoir à mis en place des vrais malades mentaux ( psycopaths) pour faire partout leur sale boulot, (Agents de securités publiques-privés bi-homosexuels (armés ou non) qui se droguent, « Journalistes » bi-homosexuels qui se droguent, etc.) L’Etat utilise ces gens larbans comme des boucliers, l’Etat vont les faire croire à tort qu’ils (elles) sont maintenant des « heros » de la sociéte jusqu’a on les jetterais tot ou tard au fond de la poubelle soçiale. Pour les faire taire. Resultat : Soit vous accepter les homosexuels (et meme les pedophiles) dans la société ou les Islamistes ou pire se prendrais à vous. N’oubliez pas que meme chez les Talibans Afghans il y a des Francs-maçons ! Ne soyez pas dupés par leurs vetements et chapeaux; Egalement ils ont des pedo-bi-homosexuels dans leur gouvernement et egalement dans leurs Corps diplomatiques !

    J'aime

  • Je cite : « Quand on ne connait pas son passé l’on est condamné à le Revivre ! « 

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s