Goldstein est Partout, surtout en période électorale. Vidéos.

QUI est Goldstein ?

C’est Goldstein qui parle toujours pour vous et le malheur c’est que beaucoup trop de gens tombent toujours dans ce piège.

La peuve avec Delcroix qui ne sait pas reconnaître un Goldstein alors que les faits se posent là autant avec Eric Zemmour qu’avec Philippe De Villiers qui régale le lambda en omettant de parler de la TRIPLE DONATION pour Sainte Jeanne D’Arc alors que Sainte Jeanne d’Arc C’EST LA TRIPLE DONATION qui est a retenir ! Lorsque l’on écrit un livre, on va jusqu’au bout ou l’on se tait ! Des bribes de Vérité ne sont pas LA VERITE surtout en omettant volontairement de citer LA PLUS IMPORTANTE.

La France c’est JESUS-CHRIST, ce n’est ni Jacob Frank ni Jacques Attali.

Ce n’est pas la « Judéité » que nous déplorons. C’est le sionisme qui est le Fer de Lance de la quasi-Totalité des juifs jetés au devant de la scène. Sionisme qui est une attaque franche et décomplexée lancée contre la France et le Peuple Français. Sionisme qui est le Judaïsme Politique de la synagogue de satan, ne vous en déplaise Delcroix.


Saint-Louis Roi Juif selon Eric Zemmour – Opération Ronces – Auncun mot sur la remigration au contraire : il faut un prénom français aux étrangers – Jamais un mot sur la sortie de la France de l’Union Européenne – Jamais un mot sur le parlement Juif « Européen » ! Que fait un Parlement Juif en Europe alors que la Religion FONDATRICE DE L’EUROPE a été dégagée ?

Omertà médiatique : Le parlement Juif Européen – YouTube

Et j’en passe, la liste de l’imposture Zemmour est longue !

Eric Zemmour, « Homme de Donald Trump » ! Mieux vaut en Rire lorsque l’on connait les réseaux d’Eric Zemmour.

Livre de Youssef Hindi « L’Autre Zemmour » : Lisez-le Delcroix, cela vous évitera de venir ici raconter des bêtises.

« Qui ne connaît Zemmour, journaliste, écrivain, polémiste et débatteur de talent qui écume les émissions radio et les plateaux de télévision ? Amoureux de la France, de son histoire et de sa langue, il défend l’assimilation, pourfend le communautarisme musulman, le féminisme outrancier et l’insécurité grandissante. Son discours enflammé, souvent juste, en a conquis plus d’un, heureux d’entendre enfin tout haut ce que tant de Français pensent tout bas depuis si longtemps… Mais derrière Zemmour, qui défend l’identité et la culture françaises, qui défend même les racines chrétiennes de la France, derrière Éric qui a donné à ses enfants des prénoms français, il y a l’Autre Zemmour

Un autre Zemmour que celui mis en avant par une oligarchie politique, médiatique et idéologique, qui « veille à ce qu’on ne lui oppose aucun contradicteur sérieux, capable de le désarmer », et qui en a fait ainsi le champion de son opposition contrôlée. C’est cet autre Zemmour dont l’auteur nous dévoile ici les contradictions et les impostures. » : https://kontrekulture.com/produit/l-autre-zemmour/

Comment les sots tombent dans Tous les pièges :

« Croyez-vous à la sincérité et au sérieux d’une candidature Zemmour à la présidentielle de 2022 ? Pourquoi ?

Je dis explicitement dans mon livre qu’Éric Zemmour se comporte tel un publicitaire ou un homme politique en campagne qui adapte son discours à toutes les sensibilités françaises pour atteindre un maximum de parts de marché. Il tient un discours où il chante les louanges de la France monarchique et de son antithèse, la République anticatholique, sans craindre le contresens ; il vante les mérites du bonapartisme et du gaullisme, en allant jusqu’au pétainisme. Dans l’épicerie zemmourienne, il y en a pour tout le monde.

Qu’il se présente ou non à la présidentielle, le rôle assigné à Zemmour demeure le même. Lancer un filet électoral sur les parts de marché de droite et les livrer au candidat du Système au second tour. Aujourd’hui, le système est en alerte maximale après la révolte des Gilets jaunes et la grogne des catégories supérieures, notamment les restaurateurs et autres commerçants à cause de la politique de confinement et de couvre-feu économiquement destructrice.

Je l’ai dit précédemment, Éric Zemmour est un contre-feu allumé par l’oligarchie pour tenter de maîtriser, et surtout de détourner la colère populaire. Raison pour laquelle les puissances d’argent veulent lancer l’éditorialiste dans la course politique.

Sinon, comment expliquer la sollicitation d’Éric Zemmour par des banquiers pour lui financer une campagne électorale aux européennes de 2019 ? C’est ce que rapporte le journal L’Express dans une récente enquête dont je reproduis un extrait ici :

« En 2019, une poignée de financiers l’invitent à déjeuner dans un salon privé du Travellers Club, le dernier hôtel particulier des Champs-Elysées, orné de boiseries et de marbre rouge de Carrare. Dans ce cercle réservé aux hommes, où quelques privilégiés recrutés par cooptation fument le cigare et parlent affaires en costume-cravate, ces banquiers tentent une OPA d’un genre nouveau : pousser Éric Zemmour à se lancer aux européennes sur une liste autonome. Patrick Buisson fait simultanément courir le bruit de l’existence de sondages, commandés par ses soins, « qui ne sont pas déshonorants pour Éric », sans jamais montrer lesdites enquêtes. « Il l’encourageait, lui disait qu’il était le meilleur et le plus beau. C’était malsain et manipulateur », avait alors confié à L’Express le grand ami d’Eric Zemmour Philippe Martel, décédé en novembre 2020. Ce proche parmi les proches lui déconseillait de se jeter dans l’arène. Zemmour renonce. Patrick Buisson ne lui pardonne pas cette lâcheté : l’auteur de La Cause du peuple en a assez de se chercher un nouveau cheval. Désormais, depuis sa maison des Sables-d’Olonne, en Vendée, il répète à qui veut l’entendre que rien ne peut pousser à l’ombre de Marine Le Pen. La partie se jouera sans lui. » [12]

Que les lecteurs ne s’étonnent pas d’apprendre que des banquiers sont prêts à financer un chantre de la droite dite souverainiste. Par exemple, Philippe de Villiers, qu’on ne présente plus, qui est proche de Zemmour comme d’Emmanuel Macron, faisant aussi partie de la « droite hors les murs », était, lors des élections européennes de 1994, sur la liste « l’Autre Europe », menée et financée par Jimmy Goldsmith, un milliardaire judéo-franco-britannique, proche de George Soros [13].

Les deux versants de l’oligarchie, celle de gauche et de droite, ne s’opposent que sur les plateaux de télévision. En 2008 déjà, on apprenait, par Jacques Attali – l’homme censé incarner tout ce que vomit Zemmour – qu’il déjeunait avec Éric Zemmour et qu’ils étaient presque amis :

« Je connais bien Éric Zemmour, il nous est arrivé de déjeuner ensemble et je le considère presque comme un ami. » [14]

De la même façon, Patrick Buisson, homme d’« extrême droite », et Jean-Luc Mélenchon, homme de gauche qui s’attaque « aux importants », sont des amis. Plus que cela, Buisson a même été (durant la campagne présidentielle de 2012) le conseiller occulte de Mélenchon [15].

Là encore je pose une question simple aux laudateurs naïfs de Zemmour, pourquoi des banquiers – on ne parle pas ici du conseiller d’une banque de dépôt, mais sans aucun doute de banquiers d’affaires – tiendraient tant à financer le polémiste politiquement incorrect si celui-ci représentait un danger pour les élites et le système ? Poser la question c’est y répondre.

On comprend ainsi pourquoi Zemmour ne parle jamais de la façon dont le monde de la finance tient la France, l’appauvris, par la dette, une dette illégitime.

Maintenant prenons un peu de hauteur. Lors de notre dernier entretien, le 12 novembre 2020, je vous disais qu’Éric Zemmour et ses camarades néoconservateurs – Philippe de Villiers et son frère Pierre, Michel Onfray et consorts – travaillaient déjà à la réélection d’Emmanuel Macron. Un Macron transfiguré, un Macron néoconservateur qu’on nous présentera comme néo-souverainiste. Et l’argument de Zemmour sera le suivant : « J’ai été finalement entendu, le réel a donné raison à mon discours, et je me réjouis de voir le président y adhérer… ».

Quand bien même Macron ne se présenterait pas à la présidentielle de 2022, on peut imaginer qu’il sera remplacer par un autre candidat du Système, comme le petit sarkozyste Gérald Darmanin, l’actuel ministre de l’Intérieur. D’autres scénarios sont envisageables. Une sorte de coalition néoconservatrice qui se présentera comme un gouvernement d’union nationale, réunissant ceux que j’ai mentionnés et d’autres, de LREM au Rassemblement nationale en passant par les Républicains, Philippot (qui bénéficie de la destruction politique d’Asselineau), etc..

En définitive, Zemmour n’est qu’un des éléments de ce réaménagement de façade du paysage politique français afin que « tout change pour que rien ne change ».

Il y a deux ans déjà, Éric Zemmour parlait aux Français de guerre civile, et nous avons eu les Gilets jaunes. Qu’est-ce qui est devant nous : guerre civile ou lutte des classes ?

Ce qui est devant nous n’est ni la guerre civile ethnico-religieuse, qu’appelle de ses vœux Zemmour, ni la lutte des classes au sens marxiste (prolétariat contre bourgeoisie), mais la révolte de la France périphérique – qui a commencé avec les Gilets jaunes dont la fourchette des salaires se situaient entre 1 000 et 1 500 euros mensuels – et ce qu’on appelle la classe moyenne, contre l’oligarchie (les 0,1 %) à laquelle est rattachée la bourgeoisie de gauche comme de droite.

Cette bourgeoisie, qui a voté massivement pour Emmanuel Macron en 2017, est en partie celle à laquelle s’adressent Éric Zemmour et ses camarades. Cette « droite hors les murs » représente une proposition politique qu’on peut appeler « conservatisme libérale », connu aussi sous le vocable de « néoconservatisme ». Un alliage de deux philosophies politiques antinomiques : le conservatisme et le libéralisme.

Ce courant correspond toutefois à une réalité sociologique, l’alliance objective des bourgeoisies traditionnelle (droite) et libérale progressiste (gauche). En France, par exemple, les partisans de la Manif pour tous (la bourgeoisie catholique et conservatrice qui s’est opposée au mariage homosexuel et à l’homoparentalité), ont massivement voté pour le pro LGBT Emmanuel Macron en 2017 (76 % à Versailles) ; et de la même façon, l’électorat de la gauche bourgeoise, opposée verbalement à la finance internationale, a voté au second tour pour le même candidat, ce banquier estampillé Rothschild. 52 % des électeurs de Mélenchon ont voté pour Macron au second tour.

Le philosophe français Jean-Claude Michéa résume ainsi la contradiction des conservateurs libéraux :

« On peut difficilement concilier l’idée que le dimanche est le jour du Seigneur ou des activités familiales et l’idée qu’il devrait être un jour ouvrable comme les autres. Le modèle économique vise d’abord à produire, vendre et acheter tout ce qui peut être produit ou vendu, qu’il s’agisse d’un écran plat, d’une kalachnikov ou du ventre d’une mère porteuse. » [Jean-Claude Michéa, entretien avec Laetitia Strauch-Bonart, « Peut-on être libéral et conservateur ? », Le Figaro, 12 janvier 2017.[]]

Cette contradiction vient s’ajouter à la difficulté pour les néoconservateurs libéraux d’attirer à eux l’électorat populaire. Raison pour laquelle on envoie Michel Onfray [16]] – le libertaire soixante-huitard qui a soudainement adopté un discours conservateur populiste – soutenir Zemmour et opérer la jonction entre l’électorat bourgeois et celui de la France périphérique.

Mais il y a là une erreur de calcul. Onfray n’a jamais eu d’influence sur la France populaire. Ne représentant que lui-même, il s’est greffé seul à la mouvance néoconservatrice en faisant des déclarations délirantes sur Israël et le choc des civilisations [17]. Onfray s’est annulé politiquement avant même d’avoir une existence.

Dans l’actuelle période d’accélération de l’appauvrissement de la classe moyenne, on peut anticiper une révolte massive et bien plus violente que celle des Gilets jaunes qui n’était qu’un prélude.

L’oligarchie dirigeante en a conscience, et elle joue la carte Zemmour avec son discours faussement radical pour prévenir/empêcher l’émergence d’un personnage ou d’une mouvance au discours politique authentiquement radical (au sens latin du terme qui signifie « racine »), correspondant à la réalité et aux aspirations du peuple, ce qui pourrait mettre en danger le pouvoir et ses auxiliaires.

Lire l’intégralité du texte sur Egalité & Réconciliation : https://www.egaliteetreconciliation.fr/Youssef-Hindi-On-peut-voir-le-phenomene-Zemmour-comme-un-contre-feu-allume-par-l-oligarchie-63044.html

Actuellement, c’est Eric Zemmour qui tient le rôle de Goldstein et d’aucun trouve logique que ce soit un fils d’immigré séfarade devenu français grâce au Décret Crémieux qui parlent en lieu et place des Français Catholiques qui eux, sont écartés de tous les médias !

Les « Cathos » qui occupent l’espace médiatiques Charlotte d’Ornellas pour une, sont TOUS des conciliaires.

Nous, Catholiques de Vatican 1 préférerions voir l’Abbé Olivier Rioult en lieu et place d’Eric Zemmour pour parler des Catholiques, par exemple.

Et bien, NON ! La république maçonnique nous offre Eric Zemmour, Moïse à la synagogue pour MAL nous représenter car un séfarade, aussi bien soit-il ne sera Jamais un Gaulois, un Celte, un Franc, un Catholique.

Goldstein parle avec Golstein et la majeure partie de la populace est ravie !

Pendant que les Goldstein occupent le terrain, certains combattent tandis que d’autres, LA MAJORITE, attendent paisiblement les élections républicaines pour pour élire à nouveau UN AUTRE GOLDSTEIN.

Voilà où nous en sommes et l’exemple Delcroix est la preuve que ce sont bien les gens totalement déculturés qui veulent continuer avec ce système Mortifère au lieu de regarder la vérité en face, vérité qui est sous leurs yeux mais qu’ils ne voient pas parce-qu’ils voient en SAUVEUR le premier palefrenier qui vient leur parler de ce qu’ils veulent entendre.

Il est vrai qu’il vaut mieux écouter Eric Zemmour qu’Olivier Véran mais il faut savoir qu’autant Eric Zemmour qu’Olivier Véran ne sont que les deux faces de la même pièce nommée Goldstein.

5 Commentaires

  • Tous sont à vomir.

    J’aime

  • The mour, homme de Trump: Immense éclat de rire!! (ça fait toujours du bien de rire comme ça! ) Qui donc pourrait croire ca? Bel exposé encore! Bravo et grand merci. Revoir Johan Livernette fait grand bien! Le reboot sur véran est bien fait, il sera utile à son procès, ce gars est DEJA JUGE!! Six condamnations à mort déjà aux usa, de  »grand politiques » voir Michael Baxter, real raw news. A bientôt! Salutations à tous!!

    J’aime

  • Goodbye Zemmour and get lost - quick

    Message du peuple Français à Mr. Le Président Donald Trump des Etats-Unis – HELP !!!!!!!

    J’aime

  • Il dit tout et son contraire : Les Arabes et les Français, comme a dit De Gaulle, sont comme le vinaigre et l’huile, ils ne se mélangent pas, et tout de suite après, il parle d’assimiler les Arabes. Personne dans la salle à Nîmes ne relève la contradiction. Il dénonce l’immigration de remplacement, mais ne parle jamais des responsables, sa propre tribu et ceux qui le financent ! C’est de la double pensée.

    J’aime

  • Autant Zemmour ne parle jamais de l’esclavage par la dette, autant Hindi ne parle jamais de la démographie.
    La dette noue tue autant que l’immigration.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s