Le Rite Egyptien de Cagliostro.

Qui était Cagliostro ?

Un « Auto-Proclamé » MAGE ! Et c’est de pareils malades et débiles mentaux que s’inspirent les francs-maçons !

Et c’est de ce genre de personnages gluants qui ont été actifs lors de la révolution de 1789 que les trans-maçons se servent pour dire que « La Révolution Française était la révolution du Peuple contre l’Eglise et la Monarchie » !

Ces mêmes malades et débiles mentaux qui sévissent aujourd’hui dans TOUTES les sociétés avec leur nouvelle arme de destruction massive : L’INJECTION SOUS CUTANE ET SON PRELEVEMENT PCR !

Giuseppe Balsamo, dit Alexandre, comte de Cagliostro

Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Balsamo

Le 27 décembre 1789, c’est notre Saint Pape Pie VI qui ordonna son arrestation. Le 7 avril 1791, Cagliostro fut condamné à l’emprisonnement perpétuel. Sur la place Minerva de Rome, on brûla solennellement les décors maçonniques et les livres qu’on lui avait confisqués. Enfermé le 21 avril au fort de San Leo (près de Rimini), il y passa le reste de sa vie au fond d’un cachot surnommé Il Pozzetto, nom qui signifie « oubliette », « puits » ou « égout ».

Il y mourut le 26 août 1795.

Les Trans-maçons se réfèrent à UN MAGE qui a repris les rites Egyptiens !

Malheureusement, nous n’avons plus de Saint Pape pour faire enfermer à Vie ce genre de psychopathes.

Ce sont donc les RITES EGYPTIENS qui sont appliqués pour l’Escroquerie planétaire COVID !

Mais nous ne sommes pas au bout de nos peines avec les RITES DES MAGES !

Voilà « A QUI » nous avons affaire !

10 Commentaires

  • cagliostro a écrit son « testament de mort » avant de crever dans lequel il confesse qu’une vaste conspiration maçonnique menace de dominer le monde.
    Si c’est lui-même qui le dit, apôtre des plus fanatique…

    J’aime

  • On peut trouver les mêmes à chaque coin de sacristie dans la tradition dite « catholique «, celle des « purs et durs « qui est tellement douée pour dénoncer le modernisme qu’elle se vautre souvent dans l’ésotérisme et le jansénisme, condamné soit dit en passant par le Pape Innocent X en 1653 comme la pire des hérésies.

    Fidèles voire séminaristes ou « prêtres » qui pratiquent le pendule … Magiciens en tous genres et « désenvouteurs « exerçant sur des ouvrages lucifériens condamnés par l’église (par ex livre « abbé Julio », écrit par un prêtre défroqué renégat excommunié fin XIX°, livres qui pullulent dans la tradition) et qui ont d’autant plus leur rond de serviette dans ces milieux « ultra « qu’ils peuvent se transformer en généreux bienfaiteurs de certaines chapelless… Celles des « élus « bien sûr !!

    Merci donc à ces rares prêtres qui ont un minimum d’honnêteté pour prévenir du danger :

    J’aime

  • @JOB. Votre commentaire est contestable sur le plan doctrinal. Ce que vous dites est probablement vrai pour des prêtres dégénérés ou sacrilèges comme il existe partout des humains criminels, pédomanes, traîtres ou déloyaux et des brebis galeuses. Il y a aussi de nombreux faux catholiques à l’instar des 5 derniers Papes qui sont tous FM, marranes ou Jésuites, ce sont des anti-Papes. Il faut juger les doctrines et pas les hommes.

    Le Christianisme est anti-magique dans sa doctrine. Il défend la vérité et le rationalisme objectif. L’irrationnel n’est pas admis et il est combattu. Le Christianisme est un exotérisme, rien n’est caché contrairement à l’occulte et aux ésotérismes gnostiques et kabbalistes.

    Donc votre information révèle la présence de prêtres hérétiques ou d’infiltrés gnostiques au sein de l’Eglise. C’est intéressant et normal de le dire. Mais cela ne remet nullement en question les valeurs doctrinales du Christianisme.

    J’aime

  • @Ernesto

    La magie sous toutes ses formes (commerce avec le démon) est une réalité condamnée comme une abomination dans l’intégralité des Saintes Ecritures.

    il s’agit d’une constante de l’ancien et du nouveau testament, et les peines de l’enfer décrites notamment par Sainte Françoise Romaine (1384-1440) dans son traité de l’enfer (visions permises par Dieu rédigé en 1414) pour les adeptes de la magie sont d’une atrocité incomparable.

    La doctrine catholique ne vaut rien si elle n’est pas mise en pratique, aussi la conférence de l’abbé Grossin se suffit à elle-même.

    Ce ne sont pas ceux qui disent « Seigneur, Seigneur … » qui entreront dans le Royaume des Cieux, mais ceux qui mettent en pratique la volonté de mon Père. (Matthieu 7-21, 23)

    Si Notre Dame à la Salette (1846) prévient quand à l’explosion du surnaturel luciférien dès 1864, c’est que le sujet est très sérieux, vous en conviendrez.

    C’est encore l’abbé Grossin qui fait un commentaire didactique du message de la Salette (tant combattu par le clergé…), je vous invite à vous y reporter (minute 30 et s) :

    J’aime

  • Bonsoir à Monsieur Glauzy et à tous et toutes les lecteurs « Pro-fide Catolica » – En parlons de tout çeçi, on ne peut pas mettre Mr. Emmanuel Macron, sa femme et toute sa gang des Franc-macacos dans une bouteuille par magique (comme un GINIE) et envoyer la bouteille par canon à l’autre bout du monde ?

    J’aime

  • @JOB. Vous parlez de la doctrine catholique. Je pense que le catholicisme est avant tout une institution qui véhicule la doctrine chrétienne. Si l’on amalgame le but divin avec le moyen humain, cela promet des écarts interprétatifs pas toujours très fidèles au message christique.

    L’Ancien Testament est la tradition des hébreux qui ont choisi un dieu local, comme le dit Michel Onfray, pour être amalgamé avec le Dieu Créateur universel. C’est le paradoxe du Judaïsme décrit par le théologien Thomas Römer. Il y a une volonté de réunir l’ésotérisme égyptien moniste avec le monothéisme judaïque dualiste, ce qui transmet un message magico-rationnel.

    Philon d’Alexandrie fera pareil à l’époque du Christ en réunissant la philosophie païenne de Platon avec l’ésotérisme hébreux judéo-égyptien, ce qui donnera le néo-platonisme, un amalgame philosophique magico-rationnel, et la Gnose.

    Si je vous dit cela, c’est parce qu’il s’agit d’un sujet d’actualité. Le gnosticisme, qui est un orientalisme, est un trait d’union ésotérique entre l’Antiquité et le Nouvel Ordre Mondial. C’est pour cela que les initiés talmudistes, kabbalistes et machiavéliens, qui ont pris le pouvoir des populations grâce à la Franc-maçonnerie, ont voulu éradiquer le Christianisme qui est anti-magique et anti-ésotérique puisqu’il est un exotérisme universel ne prêchant que le Bien.

    Si l’on considère les deux courants religieux et les philosophies qui en découlent, il faut bien reconnaître une différence colossale que même l’athée Michel Onfray a relevée : une pensée locale et sectaire acceptant le Mal et le mensonge et une pensée universelle tournée vers le Bien et issue du logos considéré comme la parole de Dieu à travers son fils Jésus Christ.

    L’Occident vit une mutation. La pensée magico-rationnelle irrationnelle des initiés orientaux prend la place de la pensée du Christ et son rationalisme objectif et logique grec d’Aristote. C’est très grave pour les Chrétiens qui perdent leur nature et leurs valeurs morales. N’oublions pas que YHWH, Lucifer, Baal, Jéhovah, Moloch ou Seth sont des démons sataniques avec leur occultisme, leur magie noire, leur symbolique, leur numérologie, leur astrologie, etc. Ce monde n’est pas le nôtre. L’humanité non initiée est méprisée et malmenée par les initiés talmudo-kabbalo-gnostiques. Cela mérite que l’on en parle et que la vérité soit dite pour abattre le monde de l’occulte luciférien et sa sorcellerie. Le Christ ressuscitera dans les coeurs, car son message est la vérité et le logos de Dieu.

    J’aime

  • Aujourd’hui j’ai vu un reportage d’Akhenaton qui a crée la cité d’Amarna pour un Dieu unique, le disque solaire, cité qui a été engloutie par le sable et n’a tenue qu’une seule génération. Emmanuel Macron et Brigitte sont passionnés par l’Egypte et seraient incollables, ce couple « étrange » serait-il inspiré par Akhenaton et Nefertiti….

    J’aime

    • Akhenaton est responsable de l’Exode et donc aussi à l’origine du peuple hébreu. Les Talmudistes restent très attachés à leurs racines égyptiennes, à l’occulte et l’ésotérisme judéo-égyptien qui n’a jamais disparu. La symbolique égyptienne de la Franc-maçonnerie avec les pyramides et les obélisques révèle la présence et la volonté de domination des Talmudistes dans la civilisation occidentale chrétienne et leur désir d’un retour aux sources à travers leur messianisme. Macron et Brigitte sont des collaborateurs du projet messianique et l’Egypte antique est le décor fantasmé qui l’accompagne.

      L’Ordre mondial qui a prévalu depuis presque 2000 ans en Occident était fondé sur le Christianisme et sa doctrine universelle, ses libertés données à chacun, son rationalisme objectif sans magie, ni superstition et son idéal de faire le Bien et d’exclure le Mal.

      Le Nouvel Ordre Mondial se veut oriental, talmudique, ésotérique avec des initiés, un peuple élu privilégié et luciférien. Il ne respecte pas l’humanité, les différences nationales, culturelles et ethniques, ni les libertés individuelles. Le N.O.M. est un retour à l’Egypte antique pour la gloire des initiés qui souhaitent devenir des Pharaons immortels avec leur cour et leurs prêtres, dans une ambiance où l’occulte, la magie, la superstition, le culte des démons servent à entretenir l’irrationnel, donc le Mal. Le peuple est cosmopolite, comme ce fut le cas du temps d’Akhénaton et Nefertiti dans la cité éphémère d’Amarna ou d’Akhet-Aton assimilée par certains historiens à la tour de Babel. Ce retour à l’Antiquité dans son concept est une régression gigantesque sur tous les plans. Les prêtres talmudistes nostalgiques ne voient que le côté somptueux et leur identification à l’élite d’une civilisation d’autrefois. Ce délire est en train de détruire notre civilisation et on risque de la regretter amèrement.

      J’aime

    • Quant au monothéisme instauré par Akhénaton pour le dieu solaire Aton, ce concept a été poursuivi par Moïse durant l’Exode et continué dans la Tradition judaïque orale qui fut transcrite dans la Bible (Torah) dès le VIe siècle av. Cependant de nombreux prêtres qui accompagnaient Moïse étaient polythéistes et détenaient le savoir et la science occulte et ésotérique de l’Egypte des Pharaons. C’étaient les Lévites et les fils de Jacob. Ils ont donné naissance à une lignée de prêtres polythéistes au sein du Judaïsme, ce qui a abouti au « paradoxe du Judaïsme » avec l’amalgame du Dieu Créateur universel de Moïse avec le dieu tribal Yahu. Le dieu qui en est résulté est : Yahvé pour les monothéistes et YHWH pour les polythéistes. Il y a donc deux dieux en un.

      Le Christ a mis de l’ordre dans cet amalgame, ne conservant que le Dieu universel de Moïse appelé aussi El. Le rejet de YHWH par le Christ signifiait sa non acceptation de la magie, de l’occulte qui véhiculent le Mal et surtout des prérogatives du « peuple élu » de YHWH. Cela a créé le clivage entre les Pharisiens et les Judaïstes devenus chrétiens ou restés mosaïstes. Ces Pharisiens développeront la Gnose dès le Ier siècle ap., écriront le Talmud dès le IIe siècle, puis la Kabbale au XIIe siècle qui sont des textes clairement anti-chrétiens et entretiennent l’ésotérisme pour initiés. Les Sabbato-frankistes dès le XVIIe siècle et les Sionistes dès le XIXe siècle perpétueront le néo-Judaïsme talmudique et son messianisme mondialiste.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s