Archives de Catégorie: Archéologie

Pergame: la ville du trône de Satan, par Laurent Glauzy

Pergame était une des villes les plus florissantes de l’empire romain. Elle est située dans l’actuelle Turquie, à quelques centaines de km d’Izmir.

Signe de cette opulence, la bibliothèque, la 2e plus importante du monde ancien, fut offerte par l’Empereur Marc Antoine en cadeau de mariage à Cléopatre.

Le satanisme était si ancré que l’Asclépion était un centre thermal et de soins fondé sur la sorcellerie et le pouvoir attribué à des serpents non venimeux. D’ailleurs, « Asclépion » vient d’« Asclépios », le Dieu serpent (cf. vidéo)

La plus célèbre victime de Pergame, Antipas de Pergame est un personnage du Ier siècle (décédé en 83 ou en 92) vénéré comme saint par les églises catholique et orthodoxe. Évêque de Pergame, il fut ordonné par Saint Jean. Les prêtres des temples demandèrent son exécution car les démons qui leur apparaissaient en rêve disaient que ses prières les chassaient de la ville. Aujourd’hui, des prêtres missionnaires retranscrivent des propos semblables avec les temples bouddhistes : le prêtre d’un temple demanda à un sans-abri portant la croix du Christ de trouver un refuge éloigné du temple car les esprits ne supportaient pas sa présence.

Antipas a été brûlé vif dans un taureau d’airain, communément utilisé par la population païenne de Pergame. Il alla au supplice en prière et mourut sans souffrance, une particularité des saints de l’Eglise catholique qui ne souffrent pas.

Des fouilles, effectuées par des archéologues allemands, dans les années 1860, permirent de retrouver ce monument imposant. Il mesurait 38 mètres de long sur 36 mètres de large et 12 mètres de haut. Il fut exposé dans le Musée de l’île, à Berlin. Après la conquête de Berlin par l’armée rouge, en 1945, ce trône fut transporté à Moscou, où il ne fut jamais exposé au public. Il servait – ou sert encore, nul ne le sait- aux hommes appartenant aux échelons supérieurs de la hiérarchie soviétique pour leur culte à Satan. Et il est fort significatif que l’architecte Stjusev ait pris, en 1924, cet autel de Pergame comme modèle pour la construction du mausolée de Lénine ! Ainsi, des milliers de citoyens russes font chaque jour la queue sur la Place rouge à Moscou pour visiter ce sanctuaire de Satan, où repose le corps momifié de Lénine, son fidèle serviteur.

 

EXTRAIT DU DERNIER LIVRE PUBLIE PAR LAURENT GLAUZY : LE DECALOGUE DE SATAN (512 p., grand format)

30 € fco de port. A commander sur Paypal : laurent-blancy@neuf.fr

Glauzy_DecalogueDeSatan_Couv_CMJN_24x16_RV_1_3

 

GIANTS AND ATLANTIS REVELATIONS OF FORBIDDEN ARCHAEOLOGY, of Laurent Glauzy

THE ENGLISH VERSION OF : LES GEANTS ET L’ATLANTIDE

Greek mythology and the legends of the Andean Indians tell of the feats of giants possessing knowledge far in advance of present-day technology. The oral traditions of the inhabitants of Easter Island describe the builders of their moai statues as men of exceptional stature.

In this book, author Laurent Glauzy provides indisputable proof of the existence of an exceptionally tall race of men, measuring up to four metres in height.

Mentioned 17 times in the Bible and described by Saint Augustine in the 5th century, by the Jesuit father Athanasius Kircher in the 17th century, as well as by archaeologists and linguists of the Church, these ancestors of humanity originated from Atlantis, the mysterious kingdom engulfed by the sea in 1226 B.C.

Elsewhere, in the Critias, Plato states that the island, which was as large as a continent, was “not a fable, but a true story”. Although innumerable documents are dedicated to the topic by Fernand Crombette, an Egyptologist and specialist in ancient Coptic, as well as by the eminent geographer Étienne Félix Berlioux and, finally, by Pastor Jürgen Spanuth, the subject occupies a very minor position in scientific thought.

With the aid of a particularly extensive bibliography, the author shows why these realities, although known to an occult Masonic elite, remain concealed from the general public, who are left to find their conclusions in New Age concepts or deceptive theories such as Darwinism. Filled with rich and rare descriptions of little-known archaeological discoveries, this book confirms the inerrancy of the Holy Scriptures while attacking the lies of “prehistory” and the myths of the “cave men”. The book also demonstrates the high degree of civilization achieved by the giants and the Atlanteans of Antiquity.

The reader will be astonished as he discovers the secret universe of the tunnels of the Mayan era, the enigmatic pyramids of Bosnia-Herzegovina and the Chinese plains of Qin Chuan.

The present work also unveils the incredible treasure of the missionary Father Carlos Crespi, who collected large numbers of gold plates over 2,000 years old, depicting miniature models of modern airplanes and other mysteries of forbidden archaeology.

LINK TO ORDER THE BOOK :

27 € (price of the book + shipping)

Paypal address : laurent-blancy@neuf.fr

 

 

Terre jeune : le chrétien Mark Armitage licencié par l’université de Californie pour avoir découvert des tissus mous sur un dinosaure, ébranlé le dogme évolutionniste et questionné la chronologie longue de la Terre

Les pontes de l’université de Californie The California State University at Northbridge (CSUN) ne supportent pas la moindre remise en question du faux dogme évolutionniste. Ils ont licencié le spécialiste en microscopie Mark Armitage dans ce qui ressemble à un complot destiné à se débarrasser d’un encombrant scientifique chrétien. Armitage avait publié des éléments explosifs fragilisant la chronologie longue de la Terre, nécessaire à la théorie darwinienne d’une évolution de la vie sur un très long terme : la découverte de tissus mous sur un dinosaure. Signe de l’importance du sujet, l’université publique a accepté de verser 400.000 dollars au scientifique licencié afin d’échapper à un procès pour discrimination.

Licencié par l’université de Californie pour avoir découvert des tissus mous sur un os de dinosaure

L’histoire commence quand Armitage découvre en 2012 une énorme corne de triceratops au Montana. Le triceratops est un dinosaure herbivore qui aurait vécu au crétacé supérieur. Passant l’objet au peigne fin de son microscope à la CSUN, il découvre l’impensable : autour de la corne subsistent des tissus mous qui ne se sont pas dégradés. Armitage conclut que si l’objet était bien vieux de 65 millions d’années, comme le consensus scientifique l’affirme, il n’y aurait aucune raison que la chair fût demeurée en si bon état de conservation. Il en déduit que l’objet découvert est infiniment plus récent.

Les implications scientifiques et philosophiques de cette découverte sont « considérables »,relève l’analyste américain Alex Newman sur son blog de freedomproject.com. Mark Armitage relève en effet que « les os de dinosaures ne peuvent pas être anciens s’ils restent entourés de tissus mous ». La découverte « contredit la théorie des temps antédiluviens », conclut Newman. Or cette datation à l’ère du crétacé supérieur est l’un des piliers de la pensée évolutionniste.

Mark Armitage et la chronologie longue : « Sans temps antédiluviens, vous n’avez pas de théorie de l’évolution »

Mark Armitage explique : « Sans temps antédiluviens, vous n’avez pas de théorie de l’évolution. Toute la discussion sur l’évolution prend fin si vous montrez que la Terre est jeune, or vous pouvez contredire complètement l’évolutionnisme par la seule découverte de viande autour d’os de dinosaures ».

Mark Armitage publia finalement ses découvertes et conclusions par un article paru en février 2013 dans la revue scientifique Acta Histochemica, spécialisée dans la recherche sur les cellules et les tissus organiques. Dans les semaines qui suivirent, plutôt que de contester scientifiquement cet exposé, l’université décida tout bonnement de licencier son spécialiste en microscopie. « Nous ne tolérerons pas votre religion dans cette faculté », lui a lancé un professeur de biologie dans son bureau, selon un témoin. Un collègue d’Armitage a qualifié l’affaire de « chasse aux sorcières », rapporte la presse.

Discrimination antichrétienne : ébranlée, la CSUN a préféré une transaction à la perte d’un procès

Après avoir perdu son poste, Armitage déposa une plainte pour discrimination anti-chrétienne. L’université plaida non coupable pendant des années, prétextant avoir voulu simplement « réorganiser la faculté ». Mais ayant échoué à obtenir un non-lieu, la CSUN accepta une énorme transaction amiable plutôt que de perdre un procès, sans toutefois admettre sa culpabilité.

Ce précédent pourrait faire jurisprudence aux Etats-Unis pour d’autres affaires de discrimination anti-chrétienne survenues dans le cadre d’institutions publiques. Défenseur d’Armitage, Me Alan Reinach, directeur exécutif du Church State Council, organisation juridique à but non lucratif, considère qu’il s’agit d’une avancée considérable : « Nous ne connaissons aucun autre cas dans lequel un créationniste ait eu gain de cause ; c’est vraiment une affaire historique ». Et ce d’autant que l’Etat de Californie n’aurait, selon lui, jamais payé une telle somme s’il n’avait pas réellement craint de perdre le procès.

Pour Alex Newman, « Toute personne contestant le point de vue séculier » est dans le viseur

Pour Alex Newman, « Quelle que soit l’opinion qu’on puisse avoir sur la question de l’évolution, le fait de licencier des professeurs qui font des découvertes scientifiques dérangeantes – plutôt que de les enterrer ou de les contester – devrait être considéré comme totalement incompatible avec des institutions financées par le contribuable, supposément dispensatrices d’un savoir supérieur ». Mais il semble que dans une Amérique « post-chrétienne », gangrenée comme la France par une franc-maçonnerie et une « libre-pensée » à visées totalitaires, il faille s’attendre à ce que « Toute personne contestant le point de vue séculier, païen, globaliste et socialiste soit dans le viseur », prévient Newman. Qui ajoute : « Soyez prêts ».

Matthieu Lenoir

reinformation.tv

Reste du déluge ? Un château vieux de plusieurs millénaire découvert dans un lac en Turquie

ARCHÉOLOGIE – Des chercheurs ont mis au jour les ruines d’une forteresse construite entre le IXe et VIe siècle avant J-C. Trouvée dans les profondeurs du lac de Van, elle aurait été engloutie par la montée des eaux au cours des derniers siècles.

Les abysses cachent souvent des trésors enfouis. Un château vieux de 3000 ans a été découvert sous les eaux du lac de Van, le plus grand de Turquie. Profond de 170 mètres, il se situe à l’extrême est du pays, non loin de la frontière iranienne. Selon les archéologues de l’université Van Yüzüncü Yıl (Lake Van Underwater Research Association) à l’origine des fouilles, la forteresse aurait été construite à l’époque de l’Urartu, un royaume constitué vers le IXe siècle avant J-C.

«Il y avait une rumeur selon laquelle il pourrait y avoir quelque chose sous l’eau mais la plupart des archéologues et des responsables du musée nous ont dit que nous ne trouverions rien», explique au Hurriyet Daily News Tahsin Ceylan, chef de plongée de la mission et photographe des fonds marins.

«Les habitants de la région ont toujours cru que ce lac cachait des histoires mystérieuses. Nous travaillons à présent pour en révéler les secrets»

Tahsin Ceylan, chef de plongée de la mission

Retrouvé à une profondeur de plus de dix mètres, le château mis au jour s’étend sur environ un kilomètre carré. Ses murs, s’élevant jusqu’à trois ou quatre mètres de hauteur, seraient maintenus en très bon état grâce aux eaux alcalines du lac. Cette ancienne forteresse aurait été engloutie par la montée importante des eaux qui s’est produite au cours des derniers siècles.

Ses murs s'élèvent jusqu'à trois ou quatre mètres de hauteur.

«Nous avons détecté l’emplacement exact du château, nous l’avons photographié et nous avons progressé dans nos recherches. Nous pensons maintenant avoir découvert une nouvelle zone d’étude pour les archéologues et les historiens», note Ceylan. En effet, depuis plus de dix ans son équipe, composée d’un plongeur, Cumali Birol, et de Mustafa Akkus, un chercheur de l’Université Van Yüzüncü, travaille dans la région.

De vieilles légendes

«De nombreuses civilisations se sont installées autour du lac Van au cours de l’histoire. Les habitants de la région ont toujours cru que ce lac cachait des histoires mystérieuses. Nous travaillons à présent pour en révéler les secrets», a ajouté le chercheur en précisant que ce lac portait plus de 600.000 ans d’histoire. La forteresse serait ainsi une trace de la civilisation Urartu, aussi appelée le royaume de Van. Prospérant dans la région à partir du IXe siècle, ce royaume et sa culture ont disparu dans le courant de la première moitié du VIe siècle av. J-C dans des conditions inconnues, laissant la place aux Arméniens.

Vivier d’histoires les plus fantastiques les unes que les autres, des créatures cachées aux civilisations disparues, le lac de Van promet de nombreuses surprises. La suite des fouilles archéologiques pourrait attirer les touristes avides de plongée sous-marine. Tout comme les curieux qui aiment se remémorer les vieilles histoires aux airs du mythe de l’Atlantide.

SCOOP : LAURENT GLAUZY DANS LA REVELATION DES PYRAMIDES 2

Il y a un an, j’avais annoncé ma volonté de créer un vrai site de vrai dissidence catholique. Il existe maintenant depuis plusieurs mois. Son nom : PROFIDECATHOLICA.COM Ce site prend son envol grâce à la contribution d’intervenants de talent, nationalistes, anti-maçons et bien entendu catholiques traditionnels, et un excellent ami et gestionnaire, baptisé et marié à saint Nicolas du Chardonnet, et dont je suis le parrain.

Il y a 4 mois, j’annonçais une surprise de taille. J’ai encore tenu parole. Comme en témoigne la bande-annonce de la Nouvelle Atlantide, je serai dans le prochain film de Jacques Grimault sur l’île de Pâques et les Géants. Son premier film , « le Mystère des pyramides » a été vu plus de 100 millions de fois.

Il ne fait aucun doute que ce second film va tout exploser, et par conséquent le système auquel appartient la fausse dissidence, va découvrir mon travail de 10 ans d’acharnement constitués de plus de 14 livres. Le système qui a tout fait pour occulter mes recherches, va à présent découvrir des livres comme PEDOSATANISME ET FRANC-MACONNERIE ou encore UNE ELITE SATANISTE DIRIGE LE MONDE et le tout nouveau L’ANTECHRIST ET LES JUIFS.

Mon objectif est très simple : continuer à apprendre pour servir la foi catholique traditionnelle et la France. Il y a des âmes à sauver par le baptême, une église traditionnelle reposant sur des prêtres de talent à développer. JE GARDE LE CAP POUR LA DEFENSE DE L’UNIQUE ET VRAIE FOI CATHOLIQUE ET CONTRE LA SYNAGOGUE DE SATAN QUI OPPRESSE LES PEUPLES.

https://www.youtube.com/watch?v=reM-oZN5bTo

« Entrées précédentes