Archives de Catégorie: Chrétienté

L’église que ni l’Empire Romain, ni Daesh n’ont pu détruire

Près de Manbij, au Nord-est de la Syrie, des archéologues ont mis à jour un lieu de culte enterré, remontant au IIIe ou au IVe siècle après Jésus-Christ.

Ce n’est pas plus qu’un trou dans la roche, empuanti par les ordures que les combattants de Daesh ont laissées là avant de fuir. Mais l’archéologue Abdulwahab Sheko, qui dirige les visites, sait qu’il recèle des trésors. Il est heureux que les djihadistes, qui ont tenu la région pendant plus de deux ans, n’aient jamais su ce qu’il y avait là. Eux qui ont ponctué leur sinistre règne de destructions de lieux de cultes en tous genres, comme la « tombe de Jonas », n’auraient certainement pas manqué de faire un mauvais sort à cette église antique.

Une église secrète

Passée l’entrée anodine, un escalier s’engouffre dans les profondeurs, pour révéler un réseau complexe, couvert de croix et d’inscriptions en grec – la langue de l’Empire romain à l’Est – citant la Bible. Selon l’archéologue, cette entrée faisait office de poste de garde. Devant l’ouverture, il y avait un coin discret ou un vigile pouvait se tenir, prêt à avertir ses frères chrétiens, restés à l’intérieur, si quelqu’un venait. Le réseau souterrain lui-même est percé de sorties de secours antiques, qui mènent sous des roches, probablement des sortes de portes dérobées. Grâce à ce réseau, les chrétiens n’étaient pas pris au piège en cas d’alerte.

Tout le site est marqué par l’importance des persécutions qui ont dû avoir lieu dans la région, sous la domination romaine. Les autorités romaines, jusqu’à l’édit de tolérance religieuse, dit « de Milan » de l’empereur Constantin (313), considéraient en effet les chrétiens comme dangereux pour la stabilité de l’Empire, et les ont soumis à des vagues de persécutions.

Des catacombes syriennes

Outre la présence des symboles chrétiens, des restes humains, dans une tombe ont été trouvés dans le site syrien. Enfin, au terme d’un dédale d’étroits tunnels, essaimé de torchères pour la lumière, trois marches mènent à un autel. De toute évidence, les messes devaient être dites en catimini, loin des oreilles des autorités.

Selon John Wineland, professeur d’histoire et d’archéologie de la Southeastern University (Floride), cette étonnante église enterrée pourrait démontrer que les chrétiens étaient déjà nombreux, bien implantés en Syrie. Wineland fait le rapprochement avec l’époque contemporaine, pendant laquelle les Chrétiens syriens ont été décimés : « Certains ont été tués, d’autres ont fui, d’autres enfin ont été contraints de se convertir à l’islam », rappelle-t-il.

En attendant la campagne de fouille

En 2014, Abdulwahab Sheko était sur le point de commencer une campagne de fouille sur le site, quand les djihadistes sont arrivés. Il a dû ronger son frein jusqu’en 2017, date à laquelle il a pu commencer les premières observations. Mais la zone reste dangereuse, en raison en particulier des mines antipersonnel que les djihadistes laissent derrière eux. L’archéologue tient à préciser qu’il fait son possible pour que cette église soit préservée, bien qu’il soit lui-même musulman : « Nous sommes musulmans, mais pas des musulmans comme ceux de l’État islamique. Nous prenons soins des ruines chrétiennes. Nous les respectons. Nous respectons l’humanité ».

Source aleteia.fr

#IMMIGRATION DE MASSE : Ou Comment Supprimer Le « Blanc » ! – ITV Prod

Le plan Coudenhove-Kalergi en action orchestré par la franc-maçonnerie internationale elle même orchestrée par la secte judéo-talmudo sioniste…Le but étant bien entendu de détruire une fois pour toute l’Eglise de Notre Seigneur Jésus Christ afin de permettre à l’antéchrist d’asseoir son pouvoir sur terre durant un bref délai comme cela est écrit dans les saintes Écritures.

En Syrie, l’armée turque détruit en toute impunité le patrimoine chrétien

La Direction générale du Département syrien des Antiquités a dénoncé dans une note officielle la destruction d’importants sites archéologiques chrétiens provoquée par les opérations militaires aériennes turques dans la zone d’Afrine, dans le nord-ouest de la Syrie.

Depuis le mois de janvier 2018, la Turquie mène une intervention meurtrière en Syrie afin de chasser les milices kurdes des Unités de protection du peuple, qu’elle considère comme des groupes terroristes. Elle contrôle depuis le 18 mars la région d’Afrine.

En déplacement à Trébizonde le 25 mars dernier, Recep Tayyip Erdoğan, le chef de l’Etat turc, a affirmé vouloir élargir son intervention vers l’est, et peut-être même en Irak.

Quelques jours plus tôt, le 22 mars 2018, Mahmud Hamoud, directeur des antiquités syriennes, dénonçait les destructions de bâtiments parmi les plus antiques vestiges du christianisme : « des avions turcs ont bombardé le site archéologique de Barad, sis à 15 kilomètres au sud de la ville d’Afrine ».

La zone archéologique de Barad comprend les restes de nombreuses églises et de monastères byzantins, ainsi que des tombes remontant aux premiers siècles du christianisme. Depuis 2011, elle fait partie de la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Selon ce qu’a affirmé Mahmud Hamoud, le bombardement a dévasté également la « tombe de saint Maron », site sur lequel le corps du saint religieux avait reposé avant d’être transporté ailleurs. Il a également détruit les restes de la cathédrale Saint-Julien, construite à la fin du IVe siècle.

Au mois de février 2018, le Synode catholique d’Alep en avait appelé au pape François pour dénoncer l’agression turco-ottomane : « Hier elle a eu pour but d’éliminer les Arméniens ; aujourd’hui, ce sont les chrétiens, les kurdes et les arabes qu’on veut supprimer afin de prendre le contrôle de notre Terre sainte ».

NOUS VENONS DE RALLUMER LES 3 ETOILES DIVINES DANS LE CIEL DE FRANCE

En France, le pouvoir ne s’excerce pas par DELEGATION mais par INCARNATION.

Les mythes fondateurs de nos Ennemis ont été:

  • PROGRES
  • REPUBLIQUE
  • DEMOCRATIE

Ces mythes Fondateurs du régime SANS DIEU sont actuellement en PLEINE DECOMPOSITION ! C’est un FAIT POLITIQUE ESSENTIEL dont nous ne mesurons pas encore L’ AMPLEUR !

C’est pourquoi NOTRE JOUR TRIOMPHAL Approche ENFIN à pas de GEANTS!

René VIVIANI (1865-1925), Président du Conseil Laïque (premier ministre) qui était le parrain de la LOI DE 1905, loi de Séparation de l’Église et de l’État, a dit de ses 3 mythes fondateurs chéris:

« Nous avons éteint des Etoiles au Ciel de France, PERSONNE ne les Rallumera plus JAMAIS. »

René VIVIANI const-viviani-06

Pauvre Feu Monsieur VIVIANI, Parfait Ignorant de la Grande Histoire de France dont le POUVOIR s’est Toujours Excercé par INCARNATION! Même Le Président Emmanuel MACRON l’a Compris en l’exprimant verbalement et en Actant ses propos par des Faits  : réception des Chefs d’Etat à Versailles, fête de son anniversaire à Chambord, DEMEURES ROYALES!

Nous, CATHOLIQUES DE FRANCE ET DE NAVARRE, VRAIS PEUPLE FRANCAIS Qui Ressuscitons des Cendres dans lesquelles vous nous aviez enterrés, venons de Rallumer les 3 ETOILES DE LA FRANCE ETERNELLE, celles que vous aviez Eteintes « A JAMAIS »!

Pauvre Feu Monsieur Viviani qui ne viviez que dans le règne du Mensonge!

Ces 3 Divines Etoiles que nous avons Rallumées et qui brillent à nouveau au Firmament sont:

LE PERE

LE FILS

ET LE SAINT ESPRIT                cpdjsy10

 Feu Monsieur Viviani, dans votre « Ailleurs » sachez que JAMAIS PLUS PERSONNE N’ ETEINDRA les ETOILES DANS LE CIEL DE FRANCE CAR SEULE LA VERITE EST SIGNE D’ETERNITE!

L ‘ERE DE MENSONGE EST TERMINE, NOUS VENONS DE L’ ENTERRER A VOS CÔTES.

ET LE SEUL A ETRE LE CHEMIN, LA VERITE ET LA VIE EST NOTRE SEIGNEUR JESUS-CHRIST.

ob_bf66ba_jesus-christ-roi-des-rois-seigneur-de

« Entrées précédentes