Archives de Catégorie: Talmudisme

LES TALMUDISTES, PIRES QUE LES CANNIBALES ?, par Laurent Glauzy

Le livre « 21 ans chez les papous » du P. André Dupeyrat, publié en 1952, montre que les cannibales – capables des pires atrocités – n’auraient jamais crucifié le Christ et n’auraient jamais blasphémé contre le fils de Dieu.

Pourquoi ? Parce que ces sauvages (pour appeler un chat un chat), livrant leurs parents aux tribus voisines quand ces derniers étaient devenus trop âgés, sacrifiant des nourrissons à des truies, dressant les serpents les plus venimeux pour attaquer un homme à une centaine de mètres, avaient la connaissance et le respect de la loi naturelle.

Alors, quand le prêtre traditionnel, sans arme ni hélicoptère, contrairement aux évangélistes et autres agents de la CIA, s’adressait à eux, ils comprenaient de manière surnaturelle, par la grâce divine, la voie de la vérité et du salut éternel.

Par conséquent, il fallut à Dieu des hommes plus dégénérés et bien plus cruels que ces cannibales pour crucifier le Christ. Cette race de vipère, ce peuple déicide préféra même libérer Barrabas.

Oui, disons-le, il y avait de la sagesse chez ces cannibales.

Interrogeons-nous alors sur la nature de ces gens qui aujourd’hui refusent le Christ comme fils de Dieu. Ces gens ne valent pas ces cannibales, car ils sont bien des vipères de Satan.

Nous constatons que toutes les sectes (Albigeois, protestantisme, islam, catholicisme moderne) sont par ailleurs l’œuvre de ces mêmes scélérats, les talmudistes. Le hasard n’existe pas, et sur deux mille ans la logique surnaturelle ne cesse donc de se répéter.

PHOTO : le grand prêtre juif Anne.

QUAND LES FRANCS-MAÇONS TORTURAIENT UN SAINT DE 14 ANS ! PAR LAURENT GLAUZY.

Les catholiques s’apparentent aujourd’hui, et y compris dans la tradition, à une religion de mous et de grosses fiottes. J’invite ces catholiques qui ne pensent jamais à convertir, jamais à être catholiques, à méditer le martyr de Saint Jose Luis del Rio, garçon mexicain, mort le 10 février 1928, à l’âge de 14 ans pour ne pas avoir renié sa foi, pendant la guerre des Cristeros.
José Luis, troisième des quatre enfants de Macario Sánchez Sánchez et de María del Rio, naît dans une famille fortunée mais ses parents lui apprennent à servir les plus pauvres. Vous l’avez deviné, cet enfant déjà tourné à la sainteté, n’est pas un petit juif, ni un protestant, mais un catholique. Dans les sectes, l’on trafique l’histoire, mais l’on ne se sacrifie pas pour un Dieu inexistant. Au contraire, on assassine les catholiques, car on leur envie le ciel.
C’est d’ailleurs les francs-maçons et la racaille gauchiste qui l’ont assassiné. Son calvaire, car il s’agit d’un calvaire, ressemble à celui de notre Seigneur : La mère de José assiste au martyr de son fils. On l’oblige à marcher sur du verre pilé et on lui demande de crier « vive S ». Il refuse, criant « Vive le Christ Roi ! » On lui demande plusieurs fois ainsi de renier sa foi, mais il refuse, marchant sur le verre pilé et renouvelant son attachement à notre Seigneur avec les quelques forces qui lui reste.
Alors, les francs-maçons l’obligent à creuser sa tombe. L’extrait du film proposé montre la suite. On lui laisserait la vie sauve, s’il renie sa foi. Mais, il ne lâche pas : « Vive le Christ Roi ». Un soldat maçonnisé lui plante son poignard dans le dos et lui met une balle dans la tête. Ca se passe toujours ainsi, depuis la révolution française. Rappelons-nous ! Les tanneries vendéennes faisaient des scelles à chevaux avec la peau des enfants et des femmes qui refusaient de trembler face aux francs-maçons et aux talmudistes Robespierre et Danton.
José Luis meurt en dessinant une Croix sur le sol. Les Cristeros arrivent trop tard et liquident avec leur fusil les soldats qui ont tué l’enfant. Ca aussi, il faudra le méditer et s’en imprégner. Car, le Christ autorise dans cette scène la mise à mort des ordures, des ordures qui aujourd’hui sodomisent et tuent des enfants de trois mois et qui sont protégées par une justice maçonnique. Voilà la république éternelle. Dans votre méditation faites bien ce lien entre cet enfant de 14 ans que l’on oblige à marcher sur du verre pilé et les ordures pédosatanistes d’aujourd’hui, tous à genoux devant la synagogue de Satan.
Priez avec ardeur Jose Luis pour qu’il protège vos enfants et qu’il vous donne la force de vous comporter comme de vrais catholiques et non comme des fiottes.
Je le rappelle : le 10 février sera l’anniversaire de la mort de Jose Luis, c’est-à-dire Joseph et Louis, qui fut le prénom de notre saint roi Louis IX qui faisait brûler les Talmuds qui appelaient à la haine antichrétienne. Il y a une logique qui tient depuis la Crucifixion de notre Seigneur.

Etre juif par Véronique Lévy

Etre juif, cela ne veut plus dire grand chose depuis l’Incarnation du Verbe éternel Jésus Christ. Vous avez raison de dire que vous êtes juif car catholique. En fait, il faudrait cesser d’employer ce mot faisant référence à une seule des douze tribus, la tribu de Juda ou à une terre qu’on appelait il y a plus de 2000 ans la Judée…
Pourtant aujourd’hui, très peu de « juifs » descendent du Roi David, mais d’un peuple d’Europe centrale converti après le moyen âge bien ultérieurement au christianisme, au Talmud de Babylone… et non pas à la Thora ou Pentateuque, qui lui, est un livre Sacré.
Les Khazars n’ont rien de fidèle, sinon qu’ils s’autoproclament ainsi, mais ils n’ont d’autre légitimité que celle qu’ils se donnent ou arrachent, à la force de leur influence, financière et politique.
Et puis, il y a le peuple de la Première Alliance, l’aîné bien-aimé d’une « multitude de frères » … ne les confondons pas avec les khazars convertis à la secte du Talmud de Babylone. (Il y avait un  »talmud » contemporain du Christ: C’était la tradition orale de la Parole de Dieu, et il s’est fondu aux Évangiles, comme l’estuaire se jette et se perd dans l’océan.
Ce sont eux, prophètes et patriarches… les anawims… d’Abraham à la Vierge Marie, »nos frères aînés dans la Foi; » eux, dont parle l’Eglise; eux dont l’amour de Dieu est sans repentance …
Aujourd’hui encore,certains, attendent de bonne Foi le Seigneur sans Le voir … Jésus s’adresse à Nathanaël en lui disant: « tu es un Vrai israélite ; il n’y a pas de ruse en toi ».
Je fais la distinction, bien sûr, entre le peuple de la Promesse ayant reconnu le Messie dans l’accomplissement des Écritures, puis devenant chrétien et les pharisiens d’aujourd’hui scrutant les Saintes Écritures sans Le voir car leur regard et leur cœur aveuglé s’est endurci, sous l’emprise de la Kabbale et du Talmud inspirés par Satan, les égarant dans un ésotérisme et légalisme obsessionnel…
Il y a encore les innocents, ceux n’y connaissant rien, victimes des distorsions de leurs frères autoproclamés (les khazars talmudiques), mais restant libres pour accueillir la Grâce du Jour de Dieu… et réintégrer le véritable Israël, l’Eglise de la terre et du Ciel, Corps spirituel de Notre-Seigneur, guettant leur retour avec l’amour et la sollicitude d’une mère : « A Sion chacun dira Mère car en Elle, chacun est né ».
Et enfin, les fanatiques et les sionistes distordent la Parole de Dieu deux fois : 1. Dans l’ésotérisme et le légalisme talmudique et cabaliste; et 2. Dans l’enlisement politique et athée d’une colonisation sanglante.
Prions pour eux aussi ; pour qu’ils cessent d’agiter le chiffon rouge de l’antisémitisme au nez de ceux qui cherchent la Vérité et dont l’Unique Visage est Celui du Christ!
L’amour n’est-ce pas dire la Vérité que certains tentent de bâillonner par ce mot ensorcelé: antisémite? Ensorcelé, car source de confusion, de douleur et de culpabilité injustifiée : étymologiquement, être antisémite serait la détestation ethnique de tous les peuples sémites (donc tous les peuples du Moyen Orient et du Maghreb). Or il n’en est rien, chez ceux qu’on fustige de cette accusation … qui souvent d’ailleurs sont eux même des sémites … (je pense au peuple palestinien)
Mais cette stigmatisation inventée en toute mauvaise foi par une caste d’usurpateurs (les mêmes dont se plaignait Jésus), propagée et orchestrée par certains médias, pour culpabiliser le peuple de Dieu, tente d’occulter le mensonge et la manipulation d’un système distordant la Promesse en la défigurant dans une colonisation politique, économique et idéologique.
Hélas, entre leurs mains illégitimes, l’universalité de l’Appel de Dieu, proclamé dans les Saintes-Écritures (déjà chez le prophète Isaïe, et dès l’annonce de la Promesse faite par l’Ange à Abraham), s’enlise dans un cosmopolitisme temporel évacuant le Don de la Grâce offrant le Salut à tout homme, jusqu’à l’impur, le dernier, le muet, le meurtrier… converti en Son amour, assis parmi les princes au Royaume de Son Éternité !
Depuis l’Incarnation du Verbe éternel, il n’y a plus d’intouchable ! Mais des sauvés ! Des rachetés au prix de Sa Passion et de Son Sang !
Dénonçant la bêtise d’une légitimité fondée sur la race dont se réclament certains…
Car la SEULE et UNIQUE légitimité est celle de la Grâce de la naissance d’en haut, nous rendant fils et filles, princes et princesses en Son  » Alliance nouvelle et éternelle » annoncée déjà par le prophète Jérémie…Cette filiation est parfois implicite … mais nous sommes abreuvés à un Même corps et à un Même Sang, Celui du Christ!
Laissons parler St Paul …
Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit.
Ou:
Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ.

Et pardon à ceux que j’aurais pu blesser par ces paroles..
C’est en Sa charité que je bouscule votre froideur
et vous confie :

Dieu vous appelle
en Sa Miséricorde
Sa Vérité

et qui n’a qu’Un parfum,

Celui
du lys
Bien-Aimé

Jésus-Christ!

Verbe éternel
ayant assumé dans le sein de la vierge
la nature humaine

Épousée à la Croix
sans retour
dans l’eau et le Sang

A la mesure sans mesure de Sa Miséricorde,

Traversant
la mort
de Son Amour Ressuscité

Invincible
à la Gloire
du Père

dont Il partage l’Être
de toute
l’Éternité de Son Verbe

Avec le Saint-Esprit
Amour
les unissant

Indivisiblement.

L’Éternel a dit à mon Seigneur : Assieds–toi à ma droite, jusqu’à ce que j’aie fait de tes ennemis le marchepied de tes pieds.2 L’Éternel étendra de Sion ton sceptre puissant : Domine, dira–t–il, au milieu de tes ennemis…

Amen

Allelluia !

Véronique Lévy

Tribalisme et racisme culturel./Peinture, cinema, musique, littérature par GPE.

Depuis 1945, date du grand triomphe des Talmudistes créateurs des guerres mondiales, s’est imposé en prime à l’Occident chrétien, un racisme culturel insidieux, injuste et sans partage… concernant chanteurs, acteurs de théâtre ou cinéma, artistes plasticiens ou de musique classique, peintres, écrivains ou journalistes… ayant tous ou presque la même appartenance tribale et religieuse.

Ce projet a été mis au point non seulement pour propager une idéologie de caste dont ces “artistes” promus à gogo sont les porte-paroles et les VRP mais aussi pour dominer et tirer avantage (monétaire) d’un public innocent, captif et maintenu dans l’ignorance et l’impression habilement entretenue que le talent, voire le génie, ne peut pas venir de ses propres rangs…

Mis à part qu’on a conditionné ce public à ce que tout ne se mesure plus désormais qu’en terme de nombres de disques ou de livres vendus, de records de vente aux enchères ou encore de nombre d’entrées en salle de cinéma, il s’agit aussi d’une entreprise de vengeance talmudique (video Elkabach/Mitterrand) et de destruction culturelle de la France et de son peuple de souche, captif, qui comprend à peine ce qui lui arrive…peuple de Goyim déculturés qui applaudit candidement, aux signaux lumineux, dans le rôle de faire valoir et la lumière bleue des plateaux de télé et qui ignore TOUT de très grands artistes de ses rangs qui, eux, sont maintenus dans l’ombre pour n’être simplement pas nés comme il faut.
Qu’on se souvienne des créateurs qui ont fait l’histoire de France.

Entièrement détruite par Rome, la religion juive n’existe plus! Par GPE

70 après Jésus Christ, chute de Jérusalem.

De la même manière qu’on avait détruit Carthage avec des tonnes de sel pour qu’elle ne puisse jamais réapparaître, Rome et Titus détruisirent entièrement la religion juive disant qu’il fallait éteindre cette “race”, fléau pour l’humanité…, Sénèque, écrivant à la même époque que les Juifs étaient une “abominable nation” “ très portée à la débauche ” (Tacite) “ race de vipères” (Mathieu 3:7)

Excédés, les Romains assiègent Massada le 16 avril 73 et les Juifs préférèrent tous se suicider!

Pour qu’elle existe, il avait fallu trois conditions à la religion juive des origines.

1) Un lieu: le Temple.
En 70, les légions romaines menées par Titus conquièrent et détruisent Jérusalem, y compris le Second Temple.

2) Il avait fallu des prêtres: les Levy.

Pour qu’une prière soit acceptée, il fallait qu’elle soit faite par un Levy; les Romains égorgent tous les Levy!

3) Un lieu sacrificiel pour les animaux (autel).

Le judaïsme des origines fut éradiqué.

Plus tard, il réapparut sous la forme du talmudisme, bien pire encore!

Source video Mickaël E. Jones

L’image contient peut-être : 1 personne

L’URSS a été une entité politique complètement virtuelle par GPE

L’URSS a été une entité politique complètement virtuelle, créée de toutes parts par les financiers juifs de New York (Eustace Mullins “Les secrets de la Réserve Fédérale”).

Pour masquer aux opinions publiques mondiales cette réalité de contrôle total du monde par les Juifs (ceux des USA et d’URSS), on a inventé, dès le début des années 1920, une “fable”, pour maintenir les masses sous contrôle; “fable” de la peur, (bombe atomique n’étant à ce jour que théorique), fable de l’ennemi soviétique…
En réalité, sur place, pour ceux qui y étaient allés, ce qu’on n’appelait plus « la Russie » depuis 1918 mais l’URSS, était un pays réellement misérable, et qui avait été dépouillé de ses énormes richesses au cours du coup d’État mafieux juif de 1918 (voir listes interminables du livre de Maurice Pinay « 2000 ans de complots contre l’église »).

Sur neuf fuseaux horaires, pour ce qui est des villes, c’était une vastitude sale et malodorante avec partout ces mêmes effluves mélangés de charbon, de gaz oil, de vieux fromage (cyr) et de sueur…donnant une impression d’abandon, de désertion et maintenu en état de clochardisation chronique.

Une population rendue abrutie par les pénuries (”Rue du prolétaire rouge” Nina et Jean Kehayan) y évoluait dans des environnements urbains dégradés et envahis par les herbes folles, les orties, les descentes d’eaux pluviales éventrées et douchant les passant par temps de pluie et avec un approvisionnement en nourriture et en équipement réduit un minimum congru…
Partout le système D!/ Voir réparation de voiture à droite…!
A noter que le cinéma soviétique était entièrement juif…
Au cours de la fin de la deuxième guerre mondiale, des témoins, soldats français, ont écrit ce qu’ils ont vu sur place; en Avril 1945, en effet, sur le territoire russe, ils s’étonnaient grandement de voir les soldats de l’armée rouge rouler en Jeep, en Dodge, véhicules sur lesquels on n’avait
même pas pris le soin d’enlever la marque « USA ».
La suite, c’est le rapport du Major Jordan qui, en décembre 1949, est venu expliquer publiquement au congrès américain comment les USA (Lend Leasing) avaient massivement approvisionné l’armée rouge archaïque en toutes sortes de matériel, jusqu’aux flacons de Vodka et préservatifs!….

Aucun texte alternatif disponible.

« Entrées précédentes