Archives de Catégorie: Euthanasie

La solution des pouvoirs publics pour financer les retraites ? Réduire le nombre des retraités par l’euthanasie de masse !

RIVAROL

LE CHIRAQUIEN Jean-Paul Delevoye, haut commissaire chargé de la réforme des retraites, a remis son rapport le jeudi 18 juillet. Chaque fois que le Système parle de réforme, on peut être sûr que l’on s’oriente vers de nouvelles régressions sociales et de nouvelles restrictions de liberté. Ce rapport ne fait pas exception puisqu’il n’a d’autre objectif que de manipuler les masses et de les préparer à cotiser plus longtemps pour percevoir moins encore à la retraite. Ce n’est pas le « travailler plus pour gagner plus » de Sarkozy, qui était déjà dans les faits un mensonge, c’est le « travailler plus longtemps pour gagner moins » de Macron. Et comme toujours les pouvoirs publics procèdent de manière malhonnête en faisant semblant de ne rien changer d’essentiel, de ne pas détériorer encore le système existant.

Ainsi l’âge légal de la retraite serait a priori maintenu à 62 ans mais cette disposition est totalement vidée de sa substance puisque, dans le système imaginé par Delevoye (ou plutôt mis sur le papier par ce politicien falot qui ne fait suivre que les grandes politiques malthusiennes de l’Union européenne et des cénacles mondialistes), il faudra travailler très au-delà de cet âge pour pouvoir bénéficier d’une pension simplement décente. Et le système de points envisagé a pour objectif d’encourager fortement, et dans les faits de forcer, les gens à travailler le plus longtemps et le plus tard possible, quelle que soit la pénibilité du métier exercé et quelle que soit l’usure du travailleur, pour pouvoir toucher une retraite qui permette de vivre, et parfois même seulement de survivre.

AU LIEU de sans cesse augmenter la durée et le montant des cotisations et de réduire les pensions, il conviendrait, et cela aurait dû être fait depuis longtemps, de développer une politique familiale et nataliste ambitieuse. Car la seule façon de permettre dans la durée le financement du système de retraites, c’est d’assurer le renouvellement des générations, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Les pouvoirs publics, à peu près partout en Occident, préfèrent détruire ce qui reste de familles, favorisent par tous les moyens la contraception et l’avortement de masse — lequel enlève silencieusement chaque année à notre nation plus de deux cent mille enfants français parfaitement sains et viables —, accordent des droits exorbitants à des marginaux, à de petites minorités ostentatoires, se font le relais et l’obligé des revendications les plus exorbitantes et les plus folles du lobby LGBT, lui-même activé et favorisé par les cénacles mondialistes, de l’ONU au Conseil de l’Europe, autant d’initiatives criminelles qui ne peuvent conduire à terme qu’à l’implosion et à la cessation du système des retraites. Le jour sans doute n’est pas loin où il ne sera plus possible de prendre sa retraite car elle ne sera plus du tout financée selon le système du « travaille ou crève ! »

D’aucuns, cyniques, osent affirmer que les immigrés paieront la retraite des Français de souche en âge de cesser leur activité professionnelle. C’est se moquer du monde. Outre que les immigrés entrant actuellement en France sont pour 95 % des ayants-droit sociaux ne travaillant ni ne cotisant, on voit mal comment ils pourraient financer les pensions des seniors. De plus, l’actuel régime par répartition reposait sur la solidarité nationale, ce qui suppose une appartenance commune, un destin commun, le sentiment de faire partie de la même nation, de la même aventure collective, d’avoir une histoire, une terre et des racines communes. Or ce sentiment s’est fortement dilué et estompé, s’est même souvent effondré avec l’immigration de masse extra-européenne. On l’a encore vu ces derniers jours avec la victoire de l’Algérie lors de la Coupe d’Afrique de football. Beaucoup d’immigrés naturalisés français ou devenus français par le droit du sol se sentent beaucoup plus Algériens que Français et souvent ne sont pas mécontents de coloniser aujourd’hui la terre, les rues, les esprits et les institutions des anciens colonisateurs.

MAIS LE MOYEN le plus efficace et le plus brutal pour résoudre le problème des retraites, c’est l’euthanasie de masse. Plutôt qu’augmenter les cotisations, plutôt que réduire les pensions, il reste une solution : la réduction du nombre de retraités. La jurisprudence de la cour de cassation le 28 juin dans l’affaire Vincent Lambert aura à n’en pas douter des conséquences cataclysmiques dans les mois et les années à venir. Va se réaliser ce que souhaitait depuis 40 ans le juif Jacques Attali, l’homme qui murmure à l’oreille des présidents, de Mitterrand à Macron inclusivement.

Dans L’Avenir de la vie, livre paru en 1981 aux Editions Seghers, Attali se faisait déjà en effet un défenseur acharné et enthousiaste de l’euthanasie de masse des seniors : « Dès qu’il dépasse 60-65 ans, l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. La vieillesse est maintenant un marché mais il n’est pas solvable. Je suis pour ma part, en tant que socialiste, contre l’allongement de la vie. L’euthanasie sera un instrument essentiel de nos sociétés futures. Je crois que dans la logique même de la société industrielle, l’objectif ne va plus être d’allonger l’espérance de vie mais de faire en sorte qu’à l’intérieur même d’une durée de vie déterminée, l’homme vive le mieux possible, mais de telle sorte que les dépenses de santé seront les plus réduites possible en terme de coût pour la collectivité. […] Il est bien préférable que la machine humaine s’arrête brutalement plutôt qu’elle se détériore progressivement. » A n’en pas douter, dans les années qui viennent, « la machine humaine » va « s’arrêter brutalement » selon les vœux du sorcier et prophète (de Satan) Attali (ou Attila ?) le barbare.

[…] (lire la suite)

Jérôme BOURBON.

Editorial du numéro 3387 de RIVAROL daté du 24 juillet 2019.

La solution des pouvoirs publics pour financer les retraites ? Réduire le nombre des retraités par l’euthanasie de masse !

JEUNE NATION : https://t.co/EPoCUwEUEG

La secte le GODF confirme qu’elle veut TUER.

Ce que nous disons depuis le début de l’Affaire Vincent Lambert vient d’être confirmé par ceux-là même qui ont porté le Projet d’Euthanasie contre Vincent, CATHOLIQUE.

La secte s’est ACHARNEE sur Vincent, avec l’aide de Rachel Lambert et du Neveu, afin de mettre fin à la Vie d’un Catholique qui n’était pas EN FIN DE VIE au nom « de Leur Droit à eux » à faire mourir qui bon leur semblera. Si la personne est Catholique, c’est pour la Secte que Joie Redoublée.

Screenshot_2019-07-21 (8) Twitter

 

La secte des Truelles se félicite d’être arrivée à son but :

Nous Euthanasier Enfin !

 

Jacques Attali en avait rêvé :

Je le cite : « L’Euthanasie sera un des instruments de nos sociétés futures. »

Attali insiste également sur le fait de faire mourir l’homme PAUVRE dès qu’il atteint 60 ans car il ne sert plus à rien.

 

« On doit sentir la maçonnerie partout, on ne doit la découvrir nulle part. »
(Convent G∴O∴ 1922.)

Cité par A.G. Michel dans « La France sous l’étreinte maçonnique ».

 

*****

Site : Nous sommes Partout : https://www.noussommespartout.fr/euthanasie-pour-tous-le-souhait-des-francs-macons/franc-maconnerie/

Le Grand Orient de France vient de se fendre d’un communiqué d’une rare hypocrisie au sujet de la mort tragique de Vincent Lambert, victime de la république.

 

Après avoir exprimé ses condoléances à la famille, toute la famille…le GODF exprime naturellement son soulagement. Etre soulagé de la mort d’un homme, voilà qui est profondément humaniste. Mais c’est le troisième paragraphe le plus intéressant et le plus effrayant : « Il (le GODF) tient à rappeler enfin que le drame de Vincent Lambert nous crée collectivement l’obligation de faire évoluer notre droit pour permettre enfin le libre choix de la fin de vie dans le strict respect des appréciations et des conceptions métaphysiques de chacun. »
Voilà qui a le mérite d’être clair. La secte maçonnique veut régenter notre mort et imposer la piqûre pour tous. On le voit bien venir, le libre choix : piqûre à midi ou à minuit mon très cher frère ? Quant au respect des conceptions métaphysiques de chacun, de la part d’une institution qui n’a de cesse depuis la publication des constitutions d’Anderson en 1723- texte fondateur- de détruire tout ce qui fait l’ordre naturel des choses, c’est-à-dire l’ordre divin de la création, on suppose qu’il s’agit de conceptions métaphysiques particulières, excluant le christianisme, l’islam et le judaïsme voire le bouddhisme puisque toutes ces « conceptions » refusent l’euthanasie et respectent la vie. Finalement, il ne reste plus qu’une « conception », celle de la maçonnerie, c’est-à-dire celle de la mort.

Question à l’étude des loges …

Dans les questions à l’étude des loges, questions sur lesquelles les membres de la secte sont appelés à travailler chaque année avant d’envoyer leurs conclusions à l’obédience qui se chargera de les transmettre aux politiques « à titre consultatif », l’euthanasie fait figure de cheval de bataille. L’avortement, c’est déjà fait. La victoire est totale : 9 millions d’enfants morts. Après les bébés, les malades, les handicapés et pourquoi pas les vieux ? C’est vrai quoi, ça coûte cher de soigner les gens et l’euthanasie serait un excellent moyen de faire des économies. Sous couvert d’humanisme et de fraternité, les frangins, adeptes du père du mensonge, embobinent le pauvre peuple pour lui faire accepter l’impensable : l’assassinat de grand-père ou la « fin miséricordieuse » pour la tata trisomique. Enfin, si la tata en question a réussi à survivre à la loi sur l’avortement. Avez-vous remarqué que, dans nos rues, on ne croise presque plus jamais le sourire radieux et la bouille toute ronde d’un trisomique ? Ils ont été assassinés au nom de « l’humanisme ».
Le monde maçonnique, le monde des ténèbres gagne de plus en plus de terrain. Tout repose chez eux sur l’inversion car ce qu’ils appellent la lumière et qu’ils prétendent recevoir lors de leur initiation n’est rien d’autre qu’un brevet de ténèbres décerné par leur maître diabolique. Le « permis de tuer » du chevalier Kadosh est en train de s’étendre à toute notre société.
Les francs-maçons sont cependant à plaindre et il nous faut prier pour eux car la plupart d’entre eux ne sont que de pauvres naïfs qui croient bêtement aux fadaises humanistes que leur sert la secte et sont persuadés – les niais- d’œuvrer pour le bien public, aveuglés qu’ils sont par la lumière noire du mensonge. Les autres sont des magouilleurs à la recherche d’un « réseau » qui leur permettra de s’enrichir.

Finalement, ça ne vaut pas mieux. Et tous sont manipulés par les frères des hauts-grades, ceux qui savent exactement qui ils servent et pour quelle abominable fin : le règne des ténèbres.
Un peu de pitié pour ces pauvres hères : euthanasie pour tous !

*****

 » Une secte ténébreuse que la société porte depuis longtemps dans ses flancs comme un germe mortel, y contamine le bien-être, la fécondité et la vie. »

Léon XIII Encyclique du 19 mars 1902

See the source image

 

Le « Retour de Bâton » contre les Truelles sera sans Faille Aucune, je cite William dit Bill Schnoebelen :

« Tous les francs-maçons ne sont pas SATANISTES mais TOUS LES SATANISTES SONT FRANCS-MACONS ».

Et Donald Trump avec une Elite Politique qui s’est formée autour de lui sont en train de Mettre LE COUP FINAL aux réseaux de l’horreur dont font parti les sectes maçonnes.

Le « petit Prince » Andrew d’Angleterre est déjà fiché en tant que PEDOCRIMINEL suite à l’affaire Epstein dans les Services Secrets Américains proches du Président Trump. Devrait s’en suivre le RESTE DE LA FAMILLE.

Ce n’est que le début, d’autres révélations vont Tomber et ceux qui TOMBERONT au Dernier Feu d’Artifice ne sont pas ceux que les Truelles veulent faire mourir.

En ce Saint Dimanche, nos Prières vont au Ciel pour Vincent qui est auprès de Notre Seigneur Jésus-Christ dans le jardin d’Eden dans lequel l’eau coule à flot, sans fin.

See the source image

 

 

Vincent subit les mêmes Souffrances que le Christ.

Vers qui se tourneront demain les Criminels Satanistes Francs-Maçons pour assouvir leur Faim et Soif de SACRIFICES HUMAINS ?

Ne pas croire que le Seul Crime contre Vincent leur suffira !

Ils sont les Bêtes de la Bête Immonde, les enfants du Sacrificateur qui ne renaît que par le sang des Innocents.

Jean Ziegler nous informe des Souffrances que les Sacrificateurs infligent à Vincent.

Les souffrances de Vincent sont Identiques à celles que les Pharisiens ont fait subir à Notre Seigneur :

 

Screenshot_2019-07-10 ( ) Twitter(1)

Screenshot_2019-07-10 ( ) Twitter(2)

 

S’il y a des Catholiques dignes de ce Nom en France qu’ils se lèvent et aillent au chevet de Vincent afin le sortir des Griffes de ses bourreaux à la soif et faim d’innocents Catholiques depuis la Venue du Christ.

Qu’a cette Veillée un Miracle soit Accomplit pour Vincent qui vit les souffrances infligées à Notre Seigneur Jésus-Christ.

Ainsi soit-il.

 

Screenshot_2019-07-10 Twitter

Screenshot_2019-07-10 Twitter(2)

 

Screenshot_2019-07-10 Fédération AFC du 94 (et 93) sur Twitter 8ème jour d'agonie pour #VincentLambert Dans l'indifférence [...]

 

Screenshot_2019-07-10 Twitter(1)

Pierre Lambert, père de Vincent, s’est opposé, dans son Service, à la Loi Veil sur l’Avortement.

Tout s’explique de plus en plus ; c’est la maçonnerie sataniste, à l’oeuvre contre la Vie, qui « règle ses comptes » avec la Famille Catholique Lambert.

Ce sont les Editions de Chiré qui nous informe de ce fait :

Pierre LAMBERT (1929 – )

Né le 02.05.1929, français de naissance, il a fait ses études à Saint-Jean d’Angély, Poitiers et Bordeaux. Spécialiste en gynécologie-obstétrique, dite « grande qualification », il est chef de service hospitalier sur concours, à temps partiel, puis à temps complet.

En 1975, il s’oppose dans son service à la loi Veil sur l’avortement dénommé « I.V.G. », cela de 1975 à 1980 environ. L’avortoir est même fermé (temporairement hélas).

En 2013, il s’oppose avec son épouse à l’euthanasie de son fils Vincent, hospitalisé au CHU de Reims. Un recours en référé lui donne raison le 27.04.2013. Il est marié et père de six enfants. Actuellement en bonne santé. Il a publié quelques articles et la plaquette sur le Docteur Pierre Bouët.

Pierre Bouët (1919-1951). Chirurgien d´exception et mystique  

Site Chiré : http://www.chire.fr/A-183269-pierre-lambert-1929.aspx

*****

 

 

 

Acharnement contre Vincent Lambert.

La nouvelle est tombée hier soir. Le gouvernement a déposé un recours devant le conseil d’Etat contre la décision de la Cour d’Appel de Paris qui a ordonné à l’Etat de reprendre l’alimentation et l’hydratation de Vincent LAMBERT (et non les soins comme le disent mensongèrement certains media).

On peut se demander pourquoi un tel acharnement. Même si ces gens-là ne tiennent pas compte de la morale, qui n’est pas autre chose que la règle de l’agir humain et donc une condition nécessaire à un comportement humain (et non criminel ou barbare), pourquoi donc refusent-ils de transférer Vincent LAMBERT vers un des 7 centres de soins pour personnes handicapées qui sont prêts à s’en occuper?

D’après certaines informations, l’accident de Vincent aurait eu lieu lors d’un déplacement professionnel, ce qui contraint la compagnie d’assurances à payer son hospitalisation. Mais, en général, les compagnies d’assurances se réassurent pour d’éventuels coûts importants comme dans le cas de Vincent. Et puis, vu les dizaines de milliards annuels gaspillés par nos institutions publiques pour des actions qui n’ont rien à voir ni avec les fonctions régaliennes de l’Etat, ni avec la santé à assurer aux malades (par exemple le remboursement des avortements) il est facile de trouver les fonds pour payer les frais d’hébergement dans un centre de soins pour personnes handicapées.

Continuons à prier, à jeûner et à manifester pour obtenir le transfert de Vincent LAMBERT dans un des 7 centres de soins qui sont prêts à s’occuper de lui, mais aussi pour l’abrogation des “lois” Léonetti (2005) et Léonetti-Claeys (2016) qui autorisent la mise à mort des personnes en état pauci-relationnel. Sans ces “lois”, la vie de Vincent n’aurait jamais été mis en danger.

Prions pour les proches de Vincent qui le défendent. Prions aussi pour la conversion de ceux qui veulent le tuer.

G. Paume de Medias-Presse-Info : https://t.co/pOkXkDlaWM

*****

Réaction des Milieux dits « Catholiques » dits « Chrétiens »!

Jeunesse de Dieu1

 

Réaction d’Henry De Lesquen :

 

Jeunesses Lesquenistes.png

Jeunesses Lesquenistes1.png

 

Qui est Agnès Buzyn, Ministre de la Santé ?

Agnès Buzyn, née le à Paris, est une hématologue, professeur des universités – praticienne hospitalière et femme politique française.

Spécialiste d’hématologie, d’immunologie des tumeurs et de transplantation, Agnès Buzyn a effectué l’essentiel de sa carrière de médecin et d’enseignante-chercheuse à l’université Paris-Descartes (Paris-V) et à l’Hôpital Necker.

À partir de 2008, elle prend des responsabilités au sein d’institutions publiques liées à la santé et au nucléaire : présidente du conseil d’administration de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (2008-2013), membre du Comité de l’énergie atomique du Commissariat à l’énergie atomique (2009-2015), membre du conseil d’administration (2009), vice-présidente (2010) puis présidente de l’Institut national du cancer (depuis 2011), présidente du collège de la Haute Autorité de santé (2016-2017).

Sous la présidence d’Emmanuel Macron, elle est ministre des Solidarités et de la Santé au sein du premier et du second gouvernement Édouard Philippe.

Vie privée

Agnès Buzyn naît le 2, à Paris3, au sein d’une famille juive.

Sa famille paternelle est originaire de Łódź, en Pologne, où son oncle a été fusillé par les nazis en octobre 1940.

Ses grands-parents et son père, alors âgé de quinze ans, ont été déportés à Auschwitz. Seul son père, Élie Buzyn, en revient. Au sortir de la guerre, il s’installe en Palestine mandataire, puis à Oran, en Algérie francaise, et finalement en 1956 en métropole, où il exerce comme chirurgien orthopédiste à la clinique Saint-Marcel de Paris4.

Sa mère, Etty Buzyn, enfant caché dans l’Ain durant la Seconde Guerre mondiale5, est psychologue, psychanalyste et écrivain3.

Agnès Buzyn est mariée en premières noces à Pierre-François Veil, l’un des fils de Simone Veil6, avec lequel elle a trois enfants7, dont l’un est le mari de Nelly Auteuil, fille de Daniel Auteuil et Emmanuelle Béart8.

Elle épouse en secondes noces Yves Lévy, directeur général de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM)3.

 

Yann

David2.png

Le gouvernement se pourvoit en cassation pour faire mourir de soif Vincent Lambert !

Macron et sa clique se battent pour sauver la vie des monstres qui combattaient dans les rangs de l’Etat Islamique, et pour faire mourir de soif et de faim un jeune Français… Le Président avait pourtant expliqué il y a deux semaines qu’il ne pouvait rien faire pour épargner la vie de Vincent Lambert, car il ne voulait pas interférer avec la justice !
C’était donc bien un mensonge.
Le Système veut vraiment – on en a là la preuve – utiliser le cas Lambert pour créer un précédent et faire une jurisprudence euthanasique.
Il ne s’attendait pas à cette résistance.
Vincent Lambert ne symbolise-t-il finalement pas la France elle-même ?
Trouvé sur France Info : « La bataille juridique se poursuit. Le gouvernement français a déposé, vendredi 31 mai, un pourvoi en cassation dans l’affaire Vincent Lambert, contre la décision de la cour d’appel de Paris ordonnant la reprise des traitements de ce patient tétraplégique en état végétatif irréversible depuis dix ans. « Une déclaration de pourvoi a été déposée aujourd’hui en fin de matinée auprès de la Cour de cassation pour le compte des ministères parties », a indiqué le ministère de la Santé à l’AFP. La cour d’appel de Paris, saisie par les parents de Vincent Lambert, a ordonné le 20 mai la reprise de l’alimentation et de l’hydratation qui maintient en vie cet homme aujourd’hui âgé de 42 ans, alors que l’équipe de soignants du CHU de Reims venait de suspendre ces traitements le matin même. »

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht.

 

Notre Combat est aux côtés du Christ et de nos Saints pour que Vincent Vive.

 

« Entrées précédentes