Archives de Catégorie: Illuminati

Охотится ли жандармерия Сен-Жирон (Фр) на Лорана Глози?

Лорана Глози : Французский диссидент, Писатель, католик-традиционалист, анти-масонист, анти-ватиканист.  Отправьте эту статью в российскую прессу. Русские должны знать, что происходит во Франции.

 

Дело начинается в феврале 2019 года.

Находясь в Германии Лоран Глози  получает телефонный звонок по мобильному телефону от  «Миссис Ф.», работающей в жандармерии Сен-Жирона, которая желает получить «некоторую информацию»!

Л. Глози, автор полиглот 15 книг,  смело осуждающий сатанинские обряды масонства, удивлен этим неожиданным звонком.  Близкий человек Лорана, свидетельствует о разговоре Лорана Глози  с миссис Ф, и дает ей понять, что он не может ответить на ее вопросы и поясняет о своем нахождении в Германии. В разговоре миссис Ф. предлагает ему прийти в жандармерию Сен-Жирон сразу после его возвращения « домой ». Лоран Глози очень удивлен этим приглашением.

Проходят недели, месяцы.

14 июля 2019 года Лоран Глози как обычно идет на службу в церковь католиков традиционалистов со своим другом медиком, его женой и гостем из Ливана. После обеда около 14:40,  звонит телефон Лорана Глози. Это снова номер мобильного телефона миссис Ф. Ее тон более напряжен и строг, чем в первый раз. Она настойчиво хочет получить «информацию» об авторе написанных статей на блоге ProFideCatholica. Л.Глози очень удивлен, когда ему звонят из жандармерии Сен-Жирон, в воскресенье 14 июля, в день национального праздника, когда  во Франции все официально отдыхают. Он предлагает связаться со своем адвокатом, знаменитым мастером своего дела месье Фортабат-Лабатуту, который в настоящее время отвечает за судебный процесс против президента Конго месье Сассуна Гессо. Тон миссис Ф. все еще напряжен, но тем не менее она дает возможность ей перезвонить в течении десяти минут.

В это воскресенье, 14 июля, в выходной день Лорану Глози удается быстро связаться со своим адвокатом.  Фортабат-Лабатут связывается с жандармерией Сен-Жирон по стандартному телефону, и спрашивает миссис Ф. Служащий жандармерии отвечает адвокату: «Я передаю ей телефон». Адвокат Фортабат-Лабатут остается в ожидании на своем телефоне в течение десяти минут. Напрасно! Никто не отвечает.

В тот же день, в 15:49, эта служащая жандармерии отправляет смс сообщение на телефон Лорана Глози с просьбой ответить ей по электронной почте национальной жандармерии, на электронный адрес принадлежащей «Вероник Фор»(электронный адрес вовсе не профессиональный).

На следующий день, 15 июля, миссис Ф. звонит матери Лорана Глози и предлагает передать Л,Глози придти в жандармерию Сен-Жирона на этой неделе. Мать Лорана Глози отправляет письмо г-же Ф., поставивь в известность по емейлу командира полковника группы жандармерии департамента Арьеж, расположенного в Фуа, и выразив свое удивление, потому что его сын 1970 года рождения является давно совершеннолетним.

Лоран Глози готовит выпуск своих новых книг, среди которых скоро  должен появиться перевод одной из его книг на русский язык. В связи с этим все новости по делу с жандармерией Л,Глози будут переведены на русский язык и отправлены в прессу России.

 

следующая книга

 

Glauzy_Illuminati_Russe_CouvCMJN

 

DODGE, UNE VOITURE DEDIEE A SATAN, par Laurent Glauzy

Dans l’article « Audi, la marque Illuminati », se fondant sur les 4 cercles formant le nombre de la bête 666 et dont le siège est à Ingolstadt, en Bavière, celui aussi des Illuminati, j’exposais que la marque automobile était une création de cette secte Illuminati, aujourd’hui représentée par les 13 lignées sataniques (Cf. livre de Robin de Ruiter, librairie de PRO FIDE CATHOLICA).

De manière tout aussi troublante, nous constatons que le cas d’Audi n’est pas singulier. Dodge est une marque Illuminati. La démonstration par ses logos :

1886: Les frères John et Horace Dodge débutent leur carrière professionnelle à la Murphy Engine Company, fabricant de moteurs marins. Ils font ensuite fortune dans la production de bicyclettes, à la tête de leur compagnie Evans & Dodge Bicycle Company.

Nous voyons alors l’évolution du logo de cette marque de voiture. En 1902, les 6 points symbolisent les deux triangles du signe ésotérique de l’étoile de David, plus directement signifié en 1914. Les frères Dodge n’étaient pas juifs, ce que pourrait laisser à penser l’emblème. Nous pouvons donc penser qu’ils appartenaient aux cercles Illuminati, tout comme Ford pourtant auteur de l’excellent livre Le juif international (Librairie de PRO FIDE CATHOLICA)

dodg1910_m

 

dodg1914_m

 

En 1927, le logo montre des ailes, celles d’anges déchus, comme le laissent penser l’éclair sur fond noir et le chiffre 6 qui est un appel à l’étoile de David.

dodg1927_m

 

1932: Les voitures Dodge commencent à adopter un bélier.

dodg1933

1951: Sur le capot, seule la tête du bélier avec des cornes recourbées, est restée.

dodg1951_m

 

 

La plupart des marques automobiles sont liés aux Illuminati, car comme l’armement, le pétrole, la musique Rock et les revenus de la drogue, elles sont une source d’importants capitaux. Un des cas les plus probants est celui d’Alfa Roméo arborant un serpent couronné.

 

NOUVEAUTÉS DE LA LIBRAIRIE DE LAURENT GLAUZY

Mars1.jpeg

Mars2

 

LES ILLUMINATI AUJOURD’HUI : nouvelle conférence de Laurent Glauzy

« Les Illuminati aujourd’hui » est le thème de la dernière vidéo de Laurent Glauzy, qui marque 8.000 vues en un jour.
Le site PRO FIDE CATHOLICA remercie les internautes pour leur intérêt et le succès qu’ils nous accordent.
Alors que nous sommes seuls, sans les grandes personnalités de la pseudo-dissidence, nous progressons à grand pas, pour ne pas parler d’une explosion de fréquentation de notre site. Cette réalité démontre que lorsque nous défendons la vérité, il n’est nul besoin d’avoir des alliances de circonstance avec des hommes sans intérêt, mais d’être courageux et de persévérer. Dans un monde où la grande majorité, voire la quasi totalité, a peur de penser, peu de parler, peur d’être soi-même contre tous, peur de tenir debout, peur d’être libre, cette force relève du miracle, résultat de la solidarité des membres de PRO FIDE CATHOLICA.
PRO FIDE CATHOLICA se sont des personnes, des plumes qui opèrent dans l’ombre, sans lesquelles ce site n’existerait pas.
Et comme l’atteste la défense de LA TERRE PLATE, nous ne faisons aucun calcul, et ça marche.
Illuminator noster Deus (Dieu nous éclaire)
Encore merci à vous tous pour votre confiance.

 

 

 

 

Laurent Glauzy, bientôt en russe.

Le livre des Illuminati de Laurent Glauzy va bientôt paraître en langue russe.

Cet ouvrage démontre les mensonges liés à l’industrie Rock, dont David Bowie, John Todd, DMX, John Lennon et tant d’autres, ont avoué avoir travaillé au service de Satan. Certains, ayant vu cette réalité cachée contrairement au quidam moyen (ne voyant que ce qu’on lui montre), ce sont converti au christianisme. C’est le cas du plus grand rappeur US, DMX dénonçant même l’écriture de chansons sous la dictée de Satan.

Après la traduction de certains ouvrages en italien, anglais et allemand, il s’agit d’une nouvelle expérience qui s’étend à un des pays les plus libres du monde, contrairement à la France qui est une vraie dictature masquée.

Je remercie pour ce travail la femme que j’aime, qui me soutient dans tous mes investissements et positions.

Книга Лоран Глози « Иллюминаты, рок индустрия Уолта Диснея: тайны сатанизма » будет выпущена на русском языке в 2019 году

 

От мультфильмов Уолда Диснея до рок-музыки, мы находим множество примеров того, как универсальный культурный код, проистекающий из культа смерти, был определенно навязан нашему обществу.
Порнография и наркотики влияют на фундаментальные ценности нескольких поколений. Концерты, организованные крупными фармацевтическими компаниями, как например Sandoz, стали местом распространения наркотиков.
Автор книги «Илюминаторы» бесцеремонно осуждает оккультное действие масонов и объясняет их механизмы управления обществом, которые работают на отчуждение личности. С первых страниц книга втягивает нас в поразительное описание действий Monarch и Mk Ultra успользовавших новейшие технологии, способные погружать наше подсознательние и держать наш ум под контролем.
Видеоклипы являющиеся сатанической лабораторией для экспериментов, побуждают на самоубийства, попавших под влияние людей. Затронутыми также оказываются Кристиан-Рок, Госпел и Кантри. Чрезвычайные свидетельства Хезекииля Бена Аарона, третьего члена церкви сатаны, и Джона Тодда, директора нескольких звукозаписывающих домов, недвусмысленно раскрывают нам секреты существования Люциферианского ордена

 

 

 

JEAN-PAUL II : VERITE SUR LE FAUX ATTENTAT, par Laurent Glauzy

 Les Illuminati avait-il intérêt de tuer un des leurs ou plutôt de le faire accepter par les Catholiques ? Auquel cas, la mascarade de l’attentat du 13 mai 1981 s’avérait particulièrement utile pour donner tout crédit à ce « pape » polonais.

Comme Paul VI et Benoit XVI, Jean-Paul II est d’origine juive. Après 1945, alors que les prêtres polonais était emprisonnés et assassinés par le régime communiste, l’abbé Wojtyla était en effet était une des rares personnalités à bénéficier d’un visa pour sortir du territoire. Or, à cette époque, seuls les juifs ou les communistes avaient le droit de passer au-delà du rideau de fer, comme le fit remarquer en 1949 l’ambassadeur américain en poste en Pologne. « Bien qu’il fut extrêmement difficile à un Polonais d’obtenir la permission de sortir du pays, à moins qu’il ne fut appelé par une affaire intéressante pour le gouvernement, les juifs polonais pouvaient passer la frontière sans passeport ni restrictions d’aucune sorte[1]. » Faut-il en déduire que le futur Jean-Paul II s’occupait d’une « affaire intéressante pour le gouvernement » ?

Un second indice semble confirmer que cet homme était au service de la dictature communiste. Le 13 janvier 1964, à 43 ans, Wojtyla fut nommé archevêque de Cracovie. On présente trois candidats : deux prêtres appartenant à l’aristocratie et Karol Wojtyla. Les dirigeants du gouvernement communiste polonais, qui n’ont jusqu’alors jamais usé de leur droit de veto pour ce qui concerne les nominations d’évêques, cette fois l’utilisent. Contre les nobles, ils choisissent l’homme du peuple, Karol Wojtyla[2].

Tout semble bien attester que Jean-Paul II était un pur produit des Illuminati, choisi depuis longtemps par la dynastie sataniste pour siéger au Vatican.

De olus, le n° 388 de Chiesa Viva, novembre 2006, pp. 6-7, reprend une étude de l’historien juif Yaakov Wise, mentionnant que la mère de Jean-Paul II, Emilia Kaczorowski, était juive. Ce nom est l’adaptation en polonais de Katz (en yiddish). La grand-mère maternelle s’appelait Marianna Scholz, adaptation du nom yiddish Schulz. L’arrière-grand-mère portait le nom de Zuzanna Rybicka. Le mensuel catholique de don Luigi Villa ajoute : « De tels noms apparaissent fréquemment sur les tombes du cimetière juif de Biala-Bielsko, d’où est originaire la famille de la mère de Karol. » Yaakov Wise le confirme : « En tant qu’historien juif, j’ai accès à des informations fermées aux autres historiens ».

Par cette filiation maternelle remontant à la troisième génération, Karol Wojtyla non seulement était un juif intégral mais, s’il avait demandé la citoyenneté israélienne, l’État hébraïque aurait dû la lui accorder. Ce fait jette un nouvel éclairage sur sa visite d’une synagogue, la première d’un pape, la prière au Mur des lamentations, les excuses de l’Église aux Juifs.

Le poète national polonais, Adam Mickiewicz (1798-1855), tant apprécié de Jean-Paul II, était un frankiste : très catholique en parole, mais ami de Mazzini, avec lequel il participa à la république de Rome, l’entreprise maçonnique qui, en 1849, chassa Pie IX de Rome. Il mourut à Constantinople, pendant qu’il cherchait à constituer une légion juive pour libérer Jérusalem. C’était un sioniste avant l’heure !

Jerzy Turowicz (1912-1999), le puissant directeur de Tygodnik Powsszechny, revue influente catholique progressiste à laquelle Wojtyla collabora, était un frankiste. À ses funérailles, il voulut que l’on chantât des chœurs hébreux. Par ailleurs, la communauté juive américaine finança l’organisation syndicale catholique Solidarnosc, contrôlée par trois Juifs : Jacek Kuron, Adam Michnitz et Boris Geremek, des fils de fonctionnaires communistes.

D’après les études de Don Luigi Villa, que reprend notamment le Dr Johannes Rothkranz, théologien allemand, trois papes de Vatican II sont juifs. Chiesa Viva expose que le pape François est quant à lui un ami de la synagogue et des francs-maçons.

Le seul pape à ne pas correspondre à ce portrait fut Jean-Paul Ier, issu d’un milieu pauvre du Nord de l’Italie. Ce pape à l’âme catholique, en revanche, décéda le 28 septembre 1978, au terme de trente-trois jours de pontificat. Il fut pris de nausée après son dernier dîner. Étonnamment, son corps fut embaumé dès les premières heures du décès. Tout prélèvement sur le cadavre était interdit. Bien entendu, la thèse officielle de l’Église a toujours affirmé qu’il s’était agi d’une mort naturelle[3]. La mort de ce pape devrait nous interroger sur les véritables mœurs des hommes d’Église qui ont infiltré le Vatican.

Or, nous constatons que plus de trente ans après les faits, l’attentat contre Jean-Paul II garde toujours ses secrets…

Le 29 mars 1986, la Cour pénale à Rome prononçait un non-lieu et innocenté le Bulgare Serguey Antonov, connu de l’ancien mafioso Vincenzo Calcara.

Serguey Antonov avait été accusé par le « terroriste » turc Mehmet Ali Agça, celui qui a soi-disant tiré sur Jean-Paul II le 13 mai 1981, comme étant le commanditaire de l’opération.

Les quatre années d’enquête qui ont suivi ont abouti à un procès tonitruant. Mais quand l’heure fut venue des preuves avérées et des chefs d’accusations, le tribunal italien innocenta, le 29 mars 1986, Serguey Antonov, se fendant de la formule assez floue de « faute de preuves ». Mehmet Ali Agça est resté en prison. Le 1er avril 1986, Serguey Antonov est rentré à Sofia, très affaibli et avec une atrophie du cerveau, suite aux substances psychotropes qui lui avaient été administrées de force dans les prisons italiennes. Il s’est retiré, seul, dans son appartement où il a été retrouvé mort en août 2007 !

Il ne fait aucun doute que la mort de Serguey Antonov, présenté par la presse comme un employé du bureau de la compagnie aérienne bulgare « Balkan » à Rome, organisateur de l’« attentat » sur Jean-Paul II et qui ayant échoué dans une affaire qui faisait de plus en plus de bruit, a très certainement été assassiné pour que les vrais responsables de cette mascarade de la place Saint-Pierre ne soient jamais découverts.

La mafia italienne aurait été utilisé dans une mise en scène dont visiblement elle n’avait aucune maîtrise. Cet exemple démontrant encore une fois que la mafia n’est qu’un instrument entre les mains de ceux qui tiennent réellement le pouvoir.

Et, comme par enchantement, la visite opportune de Jean-Paul II en Bulgarie en 2002 mit fin à la prétendue et bien dérangeante « piste bulgare ».

Quant à Mehmet Ali Agça, présenté comme un militant du mouvement antisémite d’extrême-droite turc, les « Loups gris », correspondait par ce cliché, à un homme cruel, tandis que Jean Paul II le « pardonnera » publiquement le 17 mai 1981 et le rencontrera le 27 décembre 1983 dans une prison romaine.

Jean-Paul II, lui qui avait décoré en 1990 de l’Ordre de Saint-Grégoire le Grand le pédosataniste Jimmy Savile[4] (ami du prince Charles) ; proche des Solvay, famille de riches industriels belges ayant inventé le Prozac et dont le nom apparaît dans l’affaire Dutroux ; qui a nommé archevêque de Chicago le pédosataniste et homosexuel Mgr Bernardin[5], endossait avec Ali Agça le costume d’un pape de l’amour et de la générosité.

Mais, les faits sont décidément coriaces et si Ali Agça a tiré à trois reprises sur Jean-Paul II, alors blessé au ventre, au coude droit et à l’index de la main gauche, aucune goutte de sang n’est visible sur la soutane blanche de ce pape qui aurait de plus perdu trois litres de sang et sans que son cœur ne se mette alors en fibrillation. Quel prodige pour cet ancien acteur de théâtre !

[1] Latour, Loubier et Alexandre, op. cit., p. 44, cité dans Le Décalogue de Satan (préface de L. Glauzy), 2018.

[2] Pèlerin magazine, numéro hors-série : « Jean-Paul II, album 1978-1988 », p. 98.

[3] Cf. David Yallop, Le pape doit mourir, Nouveau Monde Éditions, 2011.

[4] L. Glauzy, Pédosatanisme et Franc-maçonnerie, l’autel des élite, 2015, p. 61.

[5] L. Glauzy, op. cit., p. 146.

Glauzy_DecalogueDeSatan_Couv_CMJN_24x16_RV_1_3

 

Pédosanisme et franc-maçonnerie : 21 €

Une élite sataniste dirige le monde : 23 €

Le Décalogue de Satan : 25 €

+ 4,50 € fco de port pour un livre ou l’ensemble d’une commande

. par chèque : à l’ordre de L. Glauzy (L. Glauzy – BP 25 – 91151 Etampes Cedex)

. par paypal : laurent-blancy@neuf.fr

LES STIGMATES DE PADRE PIO, UN SIGNE DE DIEU CONTRE LES ILLUMINATI, par Laurent Glauzy

 

Le but suprême des Illuminati – qui ont pour chef la famille Rothschild, dirigé par Satan en personne (Cf. Don Luigi Villa et Guy Carr) – est la destruction du pouvoir spirituel de l’Église du Christ, la messe catholique et le Sacrifice du Christ sur la Croix. La date qui symbolise cette étape préparée par les Illuminati, est le 20 septembre. Elle symbolise le double objectif des Illuminati : la destruction du pouvoir temporel et spirituel de l’Eglise du Christ. Comment ?

Le 20 septembre 1870, avec la brèche de Porta Pia, tomba le pouvoir temporel de l’Église et le même jour fut créé le Nouveau Rite paladin et réformé (nouveau nom de l’Ordre des Illuminés de Bavière) dont l’objectif suprême est le même que celui programmé par le chef de file de l’Alta Vendita, Nubius : « Notre but est le même que celui de Voltaire et de la Révolution française : l’anéantissement complet du catholicisme et de la pensée chrétienne ». Ce dessein ne pouvait être obtenu que par l’anéantissement de la Sainte Messe et du Sacrifice du Christ sur la Croix comme le réalisa Vatican II par son « pape » pédo-sataniste et talmudiste Paul VI.

Qu’est ce que Porta Pia ? En Italie, dans les bourgs et les villes, de nombreuses places et boulevards portent le nom du 20 septembre. Alors que cette date n’est plus célébrée, elle a été maintenue dans la toponymie urbaine ! Le 20 septembre 1870, le général Raffaele Cadorna et ses troupes ouvrent une brèche à Porta Pia et pénètrent dans la ville de Rome. C’est la dernière étape de la réalisation de l’unité italienne, la ville aux sept collines sort du pouvoir temporel du pape et de l’Église catholique. Cette date incarne donc le principe de laïcité et la possibilité de construire une démocratie libérée de toute influence cléricale. À partir de 1895, ce 20-Septembre est devenu un jour de fête. Mais à la fin des années 1920, le fascisme l’a supprimée après la signature des Accords de Latran qui portent reconnaissance de l’État du Vatican.

Mais le 20 septembre 1918, et de manière inattendue, vint la réponse de Notre Seigneur : les stigmates du Christ apparurent à Padre Pio, qui de ce fait entrait en scène pour commencer sa mission, celle qui comme avec Jeanne d’Arc, était alléguée par le ciel : démasquer les traîtres du Christ au sommet de l’Église, qui aurait donné forme au règne de l’Antéchrist. C’est pourquoi Padre Pio fut assassiné.

Ce signe, comme la Triple donation de Jeanne d’Arc, le baptême de Clovis, montre que Dieu agit et qu’il faut le prier. Les urnes ne servent à rien. Ce sont des pièges de Satan et des loges maçonniques contre le règne de notre Seigneur Jésus-Christ.

 

Je recommande tout particulièrement l’achat d’un livre ESSENTIEL, qu’il faut absolu lire et faire lire, qui vient de sortir et qui est disponible dans ma librairie : LE RESEAU RAMPOLLA (512 p., 33,50 € fco de port) Cet ouvrage démontre la présence des satanistes et leurs rituels au plus niveau du Vatican.

Fin juillet/début août 2018, sort mon prochain livre choc : L’ASSASSINAT DE PADRE PIO – LE SECRET DE LA TOMBE VIDE. Vous pouvez dès lors le commander pour 11 € (port gratuit). Un excellent moyen pour soutenir ce projet et une liberté de dénonciation des plans de la Synagogue de Satan.

Pour ces deux livres, payer par :

– chèque à : Laurent Glauzy – BP 25 – 91151 Etampes Cedex

– paypal : laurent-blancy@neuf.fr

– virement bancaire : FR1720041000011967204W02027

Résultat de recherche d'images pour "le réseau rampolla"

LE VATICAN ET LE 9e CERCLE ILLUMINATI, par Laurent Glauzy

Le Tribunal International Contre les Crimes de l’Église et de l’État (ITCCS), dont le siège central est à Bruxelles, mène des enquêtes et des procès sur les sacrifices humains effectués par la haute autorité de l’Église et de l’État. Le mensuel Chiesa Viva (octobre 2014) – de don Luigi Villa (1918-2012), ancien agent de renseignements du Vatican dans les années 1950, « fils spirituel » de Padre Pio et ayant fait l’objet de six tentatives d’attentat dés l’élection de Paul 6 – enquêtant sur l’organisation satanique du 9e cercle, opérant au Canada et dans d’autres nations, reprend les informations du site de l’ITCCS.

En 2011, pas moins de 60 personnes ont témoigné devant la Cour internationale de Justice de Droit Commun, bras judiciaire du tribunal ITCCS, après la disparition de 50 000 enfants indiens, de 80 écoliers canadiens, et la découverte de 32 fosses communes. C’est le procès n° 18072014-002 du 18 juillet 2014.

5 juges et 27 membres du jury, provenant de 6 nations dont les États-Unis, ont recueilli les témoignages de la disparition d’enfants, victimes au Canada, aux États-Unis, en Argentine, et dont le 9e cercle est la cause.

Deux adolescents ont affirmé avoir été violés par le Cardinal Jorge Bergoglio [alias le pseudo-pape François] lors d’un rituel de sacrifice humain. Huit témoins oculaires, avec des preuves présentées à la Cours internationale de Justice de Droit Commun, ont confirmé leurs déclarations. Ces crimes rituels d’enfants ont été effectués par des membres du 9e cercle, en 2009 et 2010, aux Pays-Bas et en Belgique. Des archives du Vatican fournies par un important fonctionnaire, ex-employé de la Curie du Vatican, à la Cour de justice, révèlent que Jorge Bergoglio a été impliqué dans des rites sataniques d’enfants, quand il était prêtre et évêque en Argentine. Un autre témoin affirme que lors de la « Guerre sale » que connut l’Argentine des années 1970, Bergoglio collabora à un trafic d’enfants, et de prisonniers enregistrés comme disparus.

Un document, « Privilège magistral » du 25 décembre 1967, présenté à la Cour, expose que chaque nouveau pape doit participer au sacrifice du culte satanique du 9e cercle. Deux témoins affirment avoir assisté lorsqu’ils étaient enfants, à des cérémonies de sacrifices en présence de Joseph Ratzinger alias « Benoît 16 ». Selon des documents détenus par le Vatican, et présentés au Tribunal, Joseph Ratzinger participait, depuis 1962, aux sacrifices d’enfants comme membre d’un groupe, les « Cavaliers des Ténèbres ».

Toujours dans les années 1960, les témoins qui survécurent étaient obligés de violer, de mutiler ou encore d’égorger d’autres enfants. D’après des témoins, le jésuite Adolfo Pachon (supérieur général des Jésuites) et l’archevêque primât anglican de Canterbury, Justin Welby, prenaient part à ces rituels sataniques du 9e cercle. Les témoins ont déclaré que ces sacrifices d’enfants avaient lieu dans le château de Carnarvon, au Pays de Galles, un château tenu secret sis à côté des écoles résidentielles anglicanes ; et à côté d’écoles catholiques canadiennes, à Kamploops et à Brandford, en Ontario. Bergoglio, Joseph Ratzinger et la reine Elisabeth ont également été accusés par des témoins oculaires, auprès de la Cour internationale de droit coutumier, pour avoir violé et tué des enfants lors de cérémonies. Le jugement unanime de la cour de Justice porte sur trois principaux accusés, Jorge Bergolio, Adolfo Pachon et Justin Welby, jugés coupables et de crimes contre l’humanité, et de trafic d’être humains.

Il est à signaler, pour comprendre qui règne au Vatican, depuis Vatican 2, que huit jours après l’élection de Paul 6, à Rome et à Charleston (USA), a été célébré le 29 juillet 1963 une double messe noire avec l’intention déclarée d’introniser Lucifer dans la chapelle Pauline [au Vatican].

Traduit de l’italien par Laurent Glauzy. Article original: Anche Francesco, « Vescovo di Roma, condannato ? » de Chiesa Viva (octobre 2014)

LIRE DE LAURENT GLAUZY:

PEDOSATANISME ET FRANC-MACONNERIE (21 €)

UNE ELITE SATANISTE DIRIGE LE MONDE (23 €)

disponible dans la librairie de PRO FIDE CATHOLICA

 

 

« Entrées précédentes