Archives de Catégorie: Jeune nation

« J’ai juré de dire la Vérité » Yvan Benedetti.

« Le 25 avril dernier, j’étais convoqué en audition devant la Commission d’enquête parlementaire de lutte contre les groupuscules d’extrême-droite constituée à l’initiative de la France insoumise et présidée par Muriel Ressiguier. Celle que les Languedociens surnomment Miss Goulag n’a pas fait honneur au nom de son parti, en laissant cette instance parlementaire qui visait à étudier tous les mouvements identitaires et nationalistes – y compris les milices juives alliées de Marine Le Pen avec lesquelles les mélenchonistes avaient eu maille à partir – passer sous le contrôle des sionistes.

Je démontre comment l’homme de Nétanyahou en France, Meyer Habib, un des terroristes condamnés pour l’attaque – à coup de barre de fer – du cortège en l’honneur de Sainte Jeanne d’Arc de 1988, au cours de laquelle j’avais été blessé, s’est, conjointement avec le rapporteur Morenas et la député Fajgeles, emparé de la Commission, écartant de son « périmètre » d’investigation le néo-FN des ultra-sionistes Collard et Le Pen et même retournant celle-ci contre la France insoumise qui l’avait initiée et qui s’est finalement retrouvée, lors des débats, accusée à mots à peine couverts d’antisémitisme en raison de son soutien aux Palestiniens.

Je dévoile ensuite l’intégralité du compte-rendu sténographique de mon audition, publié furtivement sur le site de l’Assemblée avant d’être censuré à la demande du Crif… Mes propos, rapportés dans ce verbatim, bien que tenus dans une enceinte qui, normalement, couvre de son immunité les déclarations des personnes auditionnées, sont aujourd’hui visés – au prétexte d’une remise en cause des dogmes de la religion shoatique – par une enquête préliminaire du Parquet de paris.

Les Français vont désormais pouvoir juger sur pièce si, lors de cette audition, mes propos étaient si abjects que la presse le prétend aujourd’hui en n’en citant que de courts passages…

J’ajoute, puisque mon agenda judiciaire est plutôt chargé et que mon procès en appel pour le maintien de l’œuvre française dissoute par Manuel Valls s’est déroulé à la même période, quelques textes concernant cette affaire. »

Yvan Benedetti

 

Le Livre d’Yvan Benedetti :

Ed. du Faisceau, 18 €
120 pages de texte sur papier bouffant, 8 pages de cahier photo en couleur sur papier couché mat

Lien  vers la Boutique de Jeune Nation pour vous procurer le Livre d’Yvan :

Livre : J’ai juré de dire la vérité !

 

Site Jeune Nation : https://t.co/hMxoI5IUjt

Compte-Rendu de la Condamnation d’Yvan Benedetti.

Rhône : Le militant d’extrême-droite Yvan Benedetti « satisfait » de sa condamnation.

L’ex-conseiller municipal d’extrême droite de Vénissieux écope de huit mois de prison avec sursis, en appel, pour avoir reconstitué un mouvement dissous, l’Œuvre française.

Il ne se pourvoira pas en cassation.

L’appel aura durci la peine de prison prononcée en première instance. Yvan Benedetti, ancien conseiller municipal FN de Vénissieux, vient d’écoper de huit mois de prison avec sursis pour « maintien ou reconstitution d’un mouvement dissous », à savoir l’Œuvre française. C’était l’énième procès contre cet activiste d’extrême droite qui n’est pas rebuté par l’adjectif fasciste, lorsqu’il lui est accolé.

« Je n’ai jamais contesté être coupable de ce que l’on me reprochait »

Lui-même ne sait plus le nombre exact de procès contre lui – « six ou sept » – a-t-il répondu mercredi au Progrès. Mais pour lui, cette condamnation « n’est pas une aggravation de peine puisqu’en première instance, on m’avait condamné à 80 jours-amendes. J’ai déclaré aux juges que je ne les paierai pas de toute façon. Donc l’aggravation apparente de la peine est en fait un allégement ».

Lui qui n’a jamais fait de prison alors qu’il est un opposant résolu et affiché à la République et à ses valeurs veut y voir un succès de la stratégie adoptée par « tous ceux qui sont en rupture avec le système comme Soral, Dieudonné ou Hervé Ryssen. Ils sont engagés dans une stratégie de rupture et établissent un rapport de force avec la justice et ce système qui ne joue pas forcément contre nous. Le rapport de force est loin de nous être défavorable. »

Il en veut pour preuve que jamais il n’a été condamné à de la prison ferme. « En fait, ce système est tellement peu sûr de lui qu’il se refuse à faire de nous des martyrs ».

« Satisfait » de sa condamnation, il ne se pourvoira pas en cassation : « Je n’ai jamais contesté être coupable de ce que l’on me reprochait, je n’en veux pas aux juges ; ce que je conteste c’est que l’on puisse dissoudre mon mouvement ».

Entendu récemment par la commission d’enquête parlementaire sur la lutte contre les groupuscules d’extrême droite, il pourrait faire l’objet de poursuites pour propos négationnistes, selon nos confrères du Parisien. Yvan Benedetti affirme n’en rien savoir : « La présidente aurait demandé au parquet de me poursuivre, je ne suis au courant de rien mais de toute façon, je reste très serein. »

 

Michel RIVET-PATUREL

Site : Le Progrés : https://www.leprogres.fr/rhone-69/2019/06/13/yvan-benedetti-satisfait-de-sa-condamnation

 

Yvan Benedetti Oeuvre -Française- pour la France et pour son Peuple et non pour les Intérêts Financiers de ceux qui détruisent la France.

YvanB1.png

Ness.png

Résistance ! Dieu, Travail, Famille, Patrie pour Unique Horizon.

L’inversion des valeurs est à son paroxysme, la lutte pour mettre fin à la société occidentale bat son plein, les festivités commémorant le soixante-quinzième anniversaire du débarquement de Normandie en fut un des points d’orgue. N’oublions pas que le Général De Gaulle, du temps où il était Président de la République ne commémorait pas cet anniversaire, car il considérait, en outre du fait qu’il n’avait pas était invité à participer à l’opération Overlord, comme celle-ci une autre invasion de la France, une autre occupation ! Oubliés les 75.000 morts français sous les bombes des alliés, les nombreux viols commis par les Américains, plus de victimes que durant toute l’occupation allemande !

Depuis 1945, nous assistons à la fin de la société occidentale, à la fin de l’homme blanc, tout cela aux ordres du nouvel ordre mondial, des Rothschild, des juifs et des francs-maçons dans leur culte de Lucifer, et de leur domination mondiale sur toutes les richesses de la planète, et sur tous les peuples, afin de les rendre esclaves de la soi-disant race élue, selon les préceptes du Talmud et de la Cabale.

Les sommets de Bilderberg, de Davos sont leurs points de rencontre pour établir les politiques à mener au cours des prochaines années dans les différents pays du monde afin de parvenir au but final, la domination du monde.

La Nation, la Famille, la Religion chrétienne, sont devenus depuis des décennies, amplifiés en France par l’esprit de Mai 68 qui a finalement gagné, et par la propagande exercée par tous les médias aux mains des mêmes gens, un instrument de formatage des esprits, de ceux qui se croient encore libres et croient vivre en démocratie, vantant les partis politiques et le bulletin de vote dans l’urne, quelle idiotie !

Depuis la Révolution Française de 1789 nous vivons dans le principe de la République universelle et de l’Amour universel, ayant fait de l’homme un Dieu.

Barruel l’avait parfaitement compris et résumé dans ses Mémoires pour servir à l’Histoire du Jacobinisme, 1797.

« Cet Amour universel, que prônent les hauts initiés de la maçonnerie, est le manteau de la plus odieuse hypocrisie ».

« Il ne prétend aimer tous les hommes également que pour se dispenser d’en aimer un seul véritablement ».

« Il déteste l’amour national parce qu’il hait les lois des nations et celles de sa patrie ».

« Il déteste jusqu’à l’amour de la famille et il y substitue l’amour universel ».

« Il nous dit aimer tout d’un pôle à l’autre pour n’aimer rien autour de lui. »

« Voilà ce que c’est que nos cosmopolites. « 

La Révolution dite française, marque ainsi un tournant dans l’évolution voulue des sociétés, par rupture avec la loi divine et l’ordre naturel qui en découle.

Désormais, sous prétexte d’une fallacieuse « liberté » abstraite on va faire croire au citoyen qu’il est libre de ses choix, qu’il n’a qu’à exprimer avec son bulletin de vote. C’est là, la grande escroquerie des conjurés de la Révolution.

On octroie un droit de vote au citoyen sur des sujets qu’il ne connaît plus directement pas ses activités professionnelles ou sociales, mais uniquement par la représentation que va en donner la presse naissante dite « d’information ».

Désormais grâce à cette illusion de démocratie, il sera « formatable » à volonté, car qui tient la presse, écrite et audiovisuelle, tient désormais l’opinion.

C’est ainsi que la démocratie est impossible, car elle tombe fatalement en ploutocratie, c’est-à-dire le gouvernement par l’argent entre les mains de la haute finance cosmopolite et maçonnique.

Or l’utopie mondialiste, prélude au vieux rêve maçonnique et messianique juif de la République universelle, aboutira fatalement à la dictature universelle aux mains d’un noyau dirigeant inconnu du citoyen, donc inatteignable.

Ce n’est pas par hasard que l’école de la république maçonnique a évacué l’enseignement chronologique de l’Histoire pour n’en donner que des aperçus, choisis, ce qui empêche toute réflexion sur les rapports de causes à effets entre les politiques suivies, les principes qui les inspirent et leurs résultats.

C’est pourquoi on ne fera pas l’économie de la critique historique et de la formation doctrinale, car un peuple qui ne connaît ni son histoire, ni ses ennemis, ne sait réagir.

Si la plupart des réactions « patriotiques « contre les conséquences des sophismes de 1789 ont échouées, c’est parce qu’elles ne se sont pas attaquées aux causes.

La nation est le plus grand cercle où la solidarité nationale peut jouer et dans lequel le citoyen peut encore espérer se faire entendre, se défendre.

La censure de YouTube et d’autres réseaux sociaux éliminant tous ce qui d’après le politiquement correct parle de révisionnisme, d’antisémitisme, de complotisme s’accélère à l’encontre des nationalistes de tous pays, car vous l’aurai compris, l’ennemi c’est nous. C’est nous, qui sommes les plus dangereux pour le système judéo-maçonnique, et non pas les partis, dits d’extrême-droite affiliés au système, qui sont là pour étouffer les velléités nationalistes et bâillonner la vérité qui sort de nos bouches, pour juste se conforter dans des postes et des sièges rentables pour leur carrière, ceux-là, nous devons les vomir de notre bouche !

La Révolution doit se faire dans les esprits, certes, c’est un combat difficile avec tous les moyens de propagande et le régime ploutocratique contre nous. N’oublions pas que toute bataille non engagée est perdue d’avance !

Soyons forts, dignes et droits, fiers de notre combat pour la nature des choses, pour l’amour de la Nation, de la Famille et de notre Foi qui a érigé notre civilisation au cours des siècles et qui a était un phare pour l’humanité. N’ayons pas honte de notre passé, affrontons le présent et regardons l’avenir avec sérénité et confiance.

La Résistance amènera à la victoire, forgeons nos âmes aux combats à mener, nous sommes le Sang de la Nation, l’Ame de celle-ci, personne ne pourra nous vaincre, quand la vérité éclatera !

Fabrice DONGIER

Site : Jeune Nation : https://t.co/wlKdO3L2HV