Archives de Catégorie: Manipulation climatique

« Les Quatre Docteurs de l’Église » par Pier Francesco Sacchi.

Voici une réalisation connue du peintre Pier Francesco Sacchi (1485-1528) mettant en scène : Saint Augustin d’Hippone (354-430), saint Jérôme (vers 340-420), saint Grégoire le Grand (vers 540-604) et saint Ambroise de Milan, chacun représenté avec leurs symboles respectifs. Ce magnifique tableau est présent au Louvre de nos jours.

Depuis le bréviaire de saint Pie V, ils sont appelés ordinairement « les 4 grands docteurs de l’Église d’Occident ». Il y a aussi ceux de l’Église d’Orient qui sont quant à eux : saints Athanase, Alexandrie, Gregoire de Nazianz, Basile de Césarée et Jean Chrysostome. Ils sont sublimes et encore plus instruits. Il faut faire de la patristique, elle fonde la Tradition et elle est bien entendu fondamentale dans la catéchèse et la vie d’un catholique, tout en appartenant à la culture générale (par exemple aucun siècle n’a perdu la littérature augustinienne).

*****

Il n’est plus question aujourd’hui des Savants de la Sainte Eglise Catholique et Apostolique du Christ. Ce qui interesse Imbroglio n’étant que l’Afrique Noire qu’il veut voir se déverser dans toute l’Europe et bien entendu, LE CLIMAT.

Screenshot_2019-09-04 Pape François ( Pontifex_fr) Twitter

Screenshot_2019-09-04 Pape François ( Pontifex_fr) Twitter(1)

 

Imbroglio veut LEGALISER la migration illégale :

https://www.linfo.re/monde/europe/724895-le-pape-francois-veut-legaliser-la-migration-illegale

Le pape a rédigé une lettre dans laquelle il propose 21 mesures dédiées à l’accueil des migrants. Le chef de l’Eglise s’oppose à toute tentative de restriction de l’immigration.

 

Rendre la migration légale

A l’occasion de la 104ème ‘journée mondiale du migrant et du réfugié’ du 21 août 2017, le pape François a rédigé une lettre annuelle datée du 15 août. Celle-ci contient 5 pages dans lesquelles il est possible de lire 21 mesures sur la question de la migration. lLe pape François souhaite notamment que l’immigration illégale devienne légale. Pour ce faire, il interpelle aussi bien les pays d’origines que les pays d’accueil.

Une des raisons qui motive le pape à l’accueil sans restrictions des migrants est claire. Il estime que « tout immigré qui frappe à notre porte est une occasion de rencontre avec Jésus-Christ, qui s’identifie à l’étranger de toute époque, accueilli ou rejeté« . Dans ses mesures, le chef de l’Eglise encourage « l’octroi de visas humanitaires » et « le regroupement familial« .

Aucune restriction migratoire

Dans sa lettre, le pape incite à la mise en place d’un accueil des migrants qui devrait être mieux encadré. Un accueil qui serait à la fois généreux et légalement structuré. Aucune notion d’éventuelle restriction migratoire n’a été évoquée dans les mesures papales. Pour rappel, le 1er novembre 2016, à son retour de Suède, pape François a déjà fait allusion à des restrictions pouvant être justifiées à cause des capacités d’accueil insuffisantes.

Par le biais de ces mesures, le pape a visiblement l’intention de mettre la pression sur la communauté internationale pour l’adoption de deux accords globaux avant fin 2018. Des accords se rapportant aussi bien aux réfugiés qu’aux migrants.

Les 21 mesures papales sur l’immigration

1. Développer les ‘possibilités d’entrées sûres et légales’ dans les pays de destination : notamment par ‘l’octroi de visas humanitaires’ délivrés selon un mode ‘étendu et simplifié’ et favoriser ‘le regroupement familial’.

2. Multiplier les ‘corridors humanitaires pour les réfugies les plus vulnérables’ pour éviter les filières illégales.

3. Créer un système de ‘visas temporaires spéciaux’ pour ‘ceux qui fuient les conflits dans les pays voisins’.

4. Ne pas recourir aux ‘expulsions collectives et arbitraires’ de réfugiés et de migrant non ‘adéquates’ surtout quand elles renvoient des personnes dans des pays qui ‘ne peuvent garantir le respect de la dignité et des droits fondamentaux’.

5. ‘Toujours faire passer la sécurité personnelle avant la sécurité nationale’ : par conséquent ‘former adéquatement le personnel préposé aux contrôles de frontière’ pour que le « premier accueil » des migrants et des réfugiés soit ‘approprié et digne’.

6. Trouver des ‘solutions alternatives à la détention pour ceux qui entrent sur le territoire national sans autorisation’.

7. Dans le pays de départ, créer un système d’immigration légale pour agir ‘contre les pratiques de recrutement illégal’ par des filières.

8. Dans le pays d’arrivée, ‘assurer aux migrants une assistance consulaire’, le ‘droit de toujours garder sur soi les documents d’identité personnels’, un accès à la justice, ‘la possibilité d’ouvrir des comptes bancaires’, la ‘garantie d’une subsistance minimum vitale’.

9. Que soit accordée dans le pays d’arrivée ‘la liberté de mouvement, la possibilité de travailler et l’accès aux moyens de télécommunications’.

10. Pour ceux qui désirent rentrer dans leur pays la mise en place de ‘programmes de réintégration professionnelle et sociale’.

11. Protéger les ‘mineurs migrants’ en évitant ‘toute forme de détention’ et en assurant ‘l’accès régulier à l’instruction primaire et secondaire’.

12. Octroyer une nationalité à tous les enfants ‘à la naissance’.

13. Lutter contre ‘l’apatridie’ de migrants et réfugiés en créant une ‘législation sur la citoyenneté’.

14. Accès sans limite des migrants et des réfugiés ‘à l’assistance sanitaire nationales et aux systèmes de pension » et « transfert de leur contribution en cas de rapatriement’.

15. Garantir à ‘tous les étrangers présents sur le territoire la liberté de profession et de pratique religieuse’.

16. Promouvoir ‘l’insertion socio-professionnelle des migrants et des réfugiés, garantissant à tous – y compris aux demandeurs d’asile – la possibilité de travailler, des formations linguistiques et de citoyenneté active’.

17. Prévenir les « abus » du travail productif de ‘mineurs migrants’.

18. Favoriser ‘le regroupement familial – y compris des grands-parents, des frères et sœurs et des petits-enfants – sans jamais le soumettre à des capacités économiques’.

19. Renforcer l’attention et le soutient aux migrants, réfugiés, demandeurs d’asile ‘un situation de handicap’.

20. Aider davantage les pays en voie de développement qui accueillent des réfugiés.

21. Intégrer ‘sans supprimer’ chez les migrants leur ‘identité culturelle’ par une ‘offre de citoyenneté’ qui soit ‘dissociée des capacités économiques et linguistiques’ et par une ’offre de parcours de régularisation extraordinaire pour les migrants qui peuvent faire valoir une longue présence dans le pays’.

(Source : lefigaro.fr)

>>> A lire aussi : Crise des migrants : de retour de Lesbos, le pape François ramène douze réfugiés syriens dans son avion

 

IMBROGLIO, avec la pauvre petite Greta se fait le Défenseur du « Changement Climatique » QUI N’EXISTE PAS du fait que que le Climat EST UN CYCLE DE PERIODES CHAUDES, FROIDES, GLACIAIRES, TEMPEREES partout dans le Monde.

Site des Nations-Unies : United Nations -Climate Change : https://unfccc.int/fr/news/le-pape-francois-publie-son-encyclique-sur-le-climat-et-lenvironnement

Le Pape François publie son Encyclique sur le climat et l’environnement

Le Pape François a appelé 1,2 milliard de catholiques du monde à se joindre à la lutte contre le changement climatique aujourd’hui. Dans la première grande encyclique de son pontificat, François a déclaré que la science est claire, et que l’Église catholique considère le changement climatique comme un problème moral qui doit être abordé afin de protéger les plus vulnérables du monde et la terre.

L’Encyclique est intitulée « Laudato Sii« , qui se traduit par « Loué sois-tu » – une référence à une prière de l’homonyme du pape, Saint François, le saint patron de l’écologie.

L’Encyclique arrive quelques mois avant que les gouvernements se réunissent pour les négociations sur le changement climatique sous l’égide de l’ONU à Paris pour signer un accord universel visant à limiter les émissions à effet de serre et à empêcher la température moyenne mondiale d’augmenter de plus de 2 degrés Celsius, et sécuriser la capacité de tous les pays à s’adapter au changement climatique, déjà inscrit dans le système mondial.

Les pays se réuniront avant à New York, en septembre, à l’Assemblée générale des Nations Unies pour convenir d’un nouvel ensemble d’objectifs de développement durable. Ces efforts interconnectés doivent mettre toutes les nations sur la bonne voie vers un avenir durable qui découple croissance humaine de la pollution et de la dégradation de l’environnement.

Un porte-parole du Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, a publié la déclaration suivante:

Le Secrétaire général se félicite de l’Encyclique papale publié aujourd’hui par Sa Sainteté le Pape François qui souligne que le changement climatique est l’un des principaux défis de l’humanité, et qu’il est une question morale exigeant un dialogue respectueux avec toutes les parties de la société. Le Secrétaire général prend note des conclusions de l’Encyclique, qu’il y a un ‘consensus scientifique très solide’ montrant un important réchauffement du système climatique et aussi que le réchauffement mondial au cours des dernières décennies est ‘principalement le résultat de l’activité humaine.

Le Secrétaire général réaffirme que l’humanité a une obligation essentielle envers le soin et la protection de notre maison commune, la planète Terre, et de faire preuve de solidarité avec les membres de la société les plus pauvres et les plus vulnérables qui souffrent le plus des effets des changements climatiques. Le Secrétaire général demande donc instamment aux gouvernements de placer le bien commun mondial au-dessus de leurs intérêts nationaux et d’adopter un accord climatique ambitieux universel à Paris cette année.

Le Secrétaire général se félicite de la contribution de tous les chefs religieux et des personnes d’influence à répondre au défi climatique et à renforcer le développement durable. Il se réjouit d’accueillir le Pape François à l’Organisation des Nations Unies en septembre pour s’adresser à l’Assemblée générale des Nations Unies.

La plus haute responsable des questions climatiques de l’ONU, la Secrétaire exécutive de la CCNUCC, Christiana Figueres, a accueilli l’Encyclique et a déclaré:

« L’Encyclique du Pape François souligne l’impératif moral d’une action urgente sur le changement climatique pour élever les populations les plus vulnérables de la planète, protéger le développement, et de stimuler une croissance responsable. Cet appel au clairon doit guider le monde vers un accord sur le climat universel solide et durable à Paris à la fin de cette année. Couplé avec l’impératif économique, l’impératif moral ne laisse aucun doute sur le fait nous devions agir sur le changement climatique immédiatement ».

Le Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’Environnement, Achim Steiner, a émis la déclaration suivante à la suite de la libération de l’encyclique:

« Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement se félicite de l’appel sans ambiguïté du Pape François à l’action face à la dégradation de l’environnement mondial et le changement climatique. Cette Encyclique est un appel de clairon qui résonne non seulement pour les catholiques, mais avec tous les peuples de la terre. Sur cette question, la science et la religion sont alignées: il faut agir maintenant ».

« Nous partageons l’avis du pape François : notre réponse à la dégradation de l’environnement et au changement climatique ne peut pas être uniquement définie par la science, la technologie ou l’économie, mais constitue également un impératif moral. Nous ne devons pas oublier que ce sont les plus pauvres et les plus vulnérables du monde qui souffrent le plus des changements dont nous sommes témoins ».

« L’humanité et son intendance environnementale de la planète doivent discerner les intérêts des générations actuelles et futures. Avec l’adoption des objectifs de développement durable en septembre et un accord sur le climat en décembre, nous avons la possibilité d’influer positivement sur le cours de l’histoire, la création d’un monde meilleur et plus équitable pour tous. Compte tenu de ce que nous savons à propos de l’état de notre planète, et les choix qui s’offrent à nous aujourd’hui, il ne peut y avoir aucune équivoque sans faire face à de graves conséquences. Nous devons tous reconnaître la nécessité de réduire notre impact sur l’environnement, et de consommer et de produire de manière durable. Comme le Secrétaire général Ban Ki‑moon a déclaré à plusieurs reprises, ‘Nous sommes la première génération qui peut éradiquer la pauvreté, et de la dernière génération qui peut agir pour éviter les pires impacts du changement climatique’ « .

La Directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova a déclaré:

« Le Pape François appelle à une nouvelle vision de l’humanité vis-à-vis de la planète, qui est notre habitat. Ceci est un appel au courage et à l’unité, où chaque femme et chaque homme a les possibilités et les compétences nécessaires pour contribuer, en particulier les plus marginalisés, où la durabilité signifie beaucoup plus que les lois et les politiques vertes – cela implique de nouvelles façons de penser et de se comporter comme des citoyens du monde, cela implique un nouvel accent sur l’océan et la biodiversité. Nous avons besoin de cette vision et de ce courage, plus que jamais, pour parvenir à un nouvel accord sur le changement climatique cette année à Paris. »

L’Administratrice du Programme de des Nations Unies pour le Développement, Helen Clark, a déclaré:

« Je me réjouis de la contribution très importante du Pape François au débat sur le changement climatique à travers son Encyclique sur l’environnement et les pauvres. Les pauvres et les marginalisés dans nos sociétés sont ceux qui sont les plus vulnérables au changement climatique, et sont aussi les plus durement touchés par ses effets.

Le PNUD collabore avec les pays en développement pour éviter ce que le Pape François décrit comme une ‘économie de l’exclusion’, et vise à favoriser des progrès et une croissance qui profitent à tous. Alors que nous visons la création d’objectifs de développement durable et l’accord sur le changement climatique plus tard cette année, nous devons saisir l’occasion de notre génération pour tracer une nouvelle voie pour un développement durable qui profite à tous et protège notre planète. »

*****

Ce qui se dit derrière les portes confinées de Vatican d’Eux c’est que Benoît XVI a été Dégagé car il n’était pas assez MONDIALISTE.

Ce que l’on peut affirmer c’est qu’Imbroglio est un Parfait MONDIALISTE que nous combattons de Pied Ferme car il sert l’Eglise de Satan.

 

 

Screenshot_2019-09-04 L’Église de Satan.png

 

« The Church Of Satan », en français « l’Eglise de Satan », est l’organisation satanique la plus connue au monde. L’Eglise de Satan n’est généralement pas considérée comme une secte ; c’est une organisation, une église. De plus elle est en grande partie transparente, ne cache pas ses idées, ses théories ou la plupart de ses pratiques. Une anecdote illustre bien l’idée d’officialisation de cette organisation : en 2004 la Marine britannique a donnée le droit à un de ses hommes de pratiquer son culte satanique au même titre qu’un chrétien ou qu’un musulman pratiquerai le sien, si ce marin venait a décéder, l’armée Britannique devrait avoir recours aux services de l’Eglise de Satan.

Cette organisation à été créé par Anton Szandor Lavey en 1966.

ANTON SZANOR LAVEY

Anton Szandor Lavey, de son vrai nom Houraral Stanton Lavey est né le 11 avril 1930 à Chicago, et est décédé le 29 octobre 1997 à San Francisco. Lavey est d’origine juive, d’une famille plutôt aisée, son père était un riche marchand de liqueur et il passa son enfance à San Francisco. C’est lors de son arrivée à l’université qu’il commença à se forger une mauvaise idée de la religion, surtout lorsqu’il vit de nombreuses personnes s’impatienter d’être en fin de semaine pour commettre des actes en désaccord avec leur religion. Il quitta ensuite l’université et obtînt divers travail notamment dans des bars, il prétendit avoir eu des relations intimes avec Marilyn Monroe durant cette période de sa vie. Il fut ensuite photographe et se maria avec sa première femme Carole Lanviny, avec qui il eut une fille, prénommée Karla en 1952. Son mariage fut un échec et il divorça pour ensuite vivre avec Diane Hergarty, co-fondatrice de l’église de Satan, elle lui donna une fille en 1963 : Zeena Lavey. Plus tard Lavey la quitta et se maria avec Blanche Barton qui lui donnera son unique fils qu’il nommera Stanton Lavey en 1993.

C’est au début des années 60 qu’il commença à se faire sa propre réputation de célébrité à San Francisco, en publiant ses recherches sur le thème du paranormal, en organisant des soirées sur ce même thème. Le vendredi soir il faisait des lectures sur le thème de l’occulte et il créa une petite communauté dénommée « The magic circle ». Petit à petit cette communauté s’agrandit et les membres pensèrent qu’il serait utile de lancer les bases d’une religion nouvelle. C’est ainsi qu’il proclama l’Eglise de Satan le 30 avril 1966 et qu’il dirigea les premières cérémonies de baptêmes et funérailles sataniques, notamment sur sa propre fille Zeena. Il écrivit la Bible Satanique en 1969 en s’inspirant des idées d’Aleister Crowley, philosophe du XXème siècle. Celui-ci est le précurseur du satanisme moderne, en effet il était très individualiste et vouais une grande haine envers le christianisme, il pratiquait aussi des rituels qui seront repris plus tard par Lavey. La Bible Satanique s’est vendue a plus de 600 000 exemplaires.

 

 

LA BIBLE SATANIQUE

Dans cet ouvrage, Lavey expose ses idées sur le satanisme sans pour autant poser de règles très précises, pour lui ce livre ne contient pas toute la vérité, c’est à l’individu de faire ce qu’il veut de sa vie, les règles évoquées dans ce livre ne sont pas rigides, le sataniste doit les adapter par rapport aux circonstances dans lesquelles il se trouve. Lavey a essayé de distinguer son livres des autres livres religieux car pour lui ceux-ci « dictent la vie de l’homme ». Ce livre se rapproche donc plus d’un essai philosophique que d’un livre religieux. Dans cet ouvrage on trouvera des idées obscures à toute religion ainsi qu’anties-conformistes. Lavey écrivit par la suite d’autres livres reprenant plus précisément certains aspect du satanisme, il écrira entre autres The Devil’s Notebook, The Satanique Witch et Satan Speaks.

Le livre contient quatre grand chapitres, nommés selon les quatre princes de l’enfer :

– Satan (feu)
– Lucifer (air)
– Léviathan (eau)
– Belial (terre)

Ces quatre chapitres sont appelés des « livres » et chacun des princes de l’enfer symbolise un des quatre éléments.

*****

SOUVENEZ-VOUS DES MOTS D’EMMANUEL MACRON : « LE LEVIATHAN EUROPEEN »

 

Voltaire.net : https://www.voltairenet.org/article197713.html

Selon Emmanuel Macron, le temps de la souveraineté populaire est révolu

Prononçant un discours fondateur devant les plus hauts diplomates français, le président Macron a révélé sa conception du monde et la manière dont il entend utiliser les outils dont il dispose. Selon lui, il n’y a plus de souveraineté populaire, ni en France, ni en Europe, donc pas de démocraties nationales ou supra-nationale. Il n’y a plus non plus d’Intérêt collectif, de République, mais un catalogue hétéroclite de choses et d’idées composant des biens communs. Décrivant leur nouveau travail aux ambassadeurs, il les a informés qu’ils ne devraient plus défendre les valeurs de leur pays, mais trouver des opportunités d’agir au nom du Léviathan européen. Entrant dans le détail de certains conflits, il a décrit un programme de colonisation économique du Levant et de l’Afrique.

*****

 Que pèsent toutes ces Marionnettes Satanistes Mondialistes face à nos Docteurs de l’Eglise ?

RIEN.

Enfin, Oui, ils pèsent du VENT : le Vent dont Imbroglio, au Nom du Climat, ne vante Jamais les mérites.

Screenshot_2019-09-04 image du vent at DuckDuckGo

 

 

Quand peut-on parler de « Canicule » ?

Canicule Wikipedia :

Canicule
« Une canicule, ou vague de chaleur, est un phénomène météorologique de températures de l’air anormalement fortes, diurnes et nocturnes, se prolongeant de quelques jours à quelques semaines, dans une zone relativement étendue. »
Effectivement. L’on emploie le mot Canicule quand les Températures LA NUIT sont identiques à celles du JOUR.
C’est à dire quand les Températures ne baissent pas la Nuit et sont identiques à celles du jour, alors on peut parler de « Canicule ».
Les Températures baissent t’elles la Nuit ?
OUI.
Alors il est impossible de parler de Canicule.
Savoir employer les Bons Mots fait parti de la Contre Révolution car la Guerre qui nous est menée est un Guerre TOTALE.
Assez de ce Verbiage Vomitif de la Gauche Cosmopolite !
Cette pauvre Agnès Buzyn en arrive jusqu’à dire que sa priorité est « Qu’il n’y ait pas de Morts INUTILES » !!!
Ce n’est pas « le Climat » qui atteint des Records, c’est la folie de ces Gens Tous Maraboutés à un endoctrinement « Réchauffagiste »!
Bien entendu, leur Mascotte s’exprime et avertit l’intellengencia :
Screenshot_2019-06-30 LCI ( LCI) Twitter.png

Ils vont même jusqu’à Oser dire que la Chaleur Brûle la Vigne !!!

Screenshot_2019-06-30 Infos Françaises ( InfosFrancaises) Twitter.png

Le Seul Elément de la Nature qui GRILLE NET le Cep de Vigne est LA GRELE.

La Maladies qui GRILLENT le Cep de Vigne sont LE MILDIOU et l’OÏDUM qui font parties des Maladies cryptogamiques.

Au Grand JAMAIS ni le Soleil ni la Chaleur GRILLENT un Cep de Vigne.

POURQUOI ?

Tout simplement parce-que LA VIGNE MEDITERRANEENNE est issue d’Alexandrie = GRECE, Pays où les Températures sont bien plus Fortes qu’en Languedoc-Roussillon ainsi que d’Egypte où les Températures sont au minimum de 39/40° en été !
Screenshot_2019-06-30 Météo Le Caire ÉGYPTE - Températures et prévisions à 6 jours

Il faut savoir que le Cep de Vigne est encore Plus Robuste qu’un Chêne, c’est pas peu dire !

Wikipedia :

Les ennemis de la vigne

Article détaillé : Liste des maladies de la vigne.

Agressions climatiques

L’échaudage désigne :

  • la brûlure des raisins par le soleil, visible par une nécrose de la pellicule des baies, puis par leur dessèchement dans les cas avancés.
  • l’altération de la maturation des grains de céréales qui restent de petites tailles (cet événement s’est produit en 1788 en France).

L’échaudage peut aussi désigner le déversement d’eau chaude pour anéantir des parasites comme la pyrale de la vigne, méthode inventée par Benoît Raclet.

  • folletage (dessèchement partiel des ceps)
  • foudre
  • gelées (de printemps)
    • Protection par buttage (recouvrement surtout par de la terre) et des ventilateurs géant pour amener l’air plus chaud de 30 m d’altitude vers le sol
  • grêle

Où est-il mentionné que la Chaleur GRILLE la Vigne ?

En Egypte Rien ne Grille et les Ceps de Vignes Grilleraient en Languedoc-Roussillon ?

Employer le Mot Canicule est une Arnaque, nous avons déjà vu que le mot « Canicule » ne s’emploie que quand les Températures la Nuit sont Identiques à celles du Jour.

C’est l’Eté, il fait Chaud, les saisons étant inégales, mais n’est-ce pas Logique en Eté qu’il fasse Chaud ?

Oser dire que c’est la Chaleur qui Grille la Vigne, est identique à tous ceux qui prétendent que les Feux de l’été sont dus à la Chaleur !!!

 

Nous sommes bel et bien dans une Théorie de Complot Réchauffagiste.

 

Aucune Alarme Climatique contre les Chars de la Gay Pride qui polluent l’Air de Paris.

Le PCF =Parti Communiste Français ne « Pollue Pas » l’air ambiant lui.

Vous saisissez l’Imposture ?

 

 

 

 

Quand le Réel rattrape la Fiction !

Le 28 Juin 2019, les Militants Ecolos  ont « Protesté » pour le Climat !

Qui dit Ecolo dit être contre tout ce qui pollue la Planète, ………………………………………..Logiquement !

 

Le « Crime contre l’Humanité », pour ces Ecolos, ce n’est pas le « Gazage Intensif »et les Vies Sacrifiées par des Forces Obscures de la Police DITE Nationale, NON, c’est le Climat !

Combien de ces « Ecolos » dénoncent les gaz qui sont Eux très nocifs pour le Climat du fait qu’ils sont propulsés dans l’atmosphère ?

0 pointé !

 

Qui peut s’approcher du « Palais de l’Elysée » ainsi ?

 

Surement pas les Français Gilets Jaunes qui se font Enucléés depuis Novembre 2018 !

GJ9

Afin de Remercier les Ecolos Verts dehors et Rouge Dedans, le petit Roitelet Zélé leur a fait distribuer de l‘Eau en BOUTEILLE EN PLASTIQUE !!!

Et ces Ecolos qui « luttent pour la Planète » ont pris cette eau EN BOUTEILLE PLASTIQUE sans y voir un quelconque Grief de Destruction de ladite Planète !!!

PLASTIQUE = PETROLE

 

CHERCHEZ L’ERREUR !

Les Internautes ne se sont pas Laissés Avoir :

Screenshot_2019-06-30 Twitter

Screenshot_2019-06-30 𝙹𝚘𝚊𝚌𝚑𝚒𝚖 𝚂𝚘𝚗-𝙵𝚘𝚛𝚐𝚎𝚝 🦊⚜️ ( sonjoachim) Twitter

Screenshot_2019-06-30 Clément Lanot sur Twitter DIRECT - L’#Elysée a fait distribuer de l’eau aux militants pour le climat [...]

Screenshot_2019-06-30 Clément Lanot sur Twitter DIRECT - L’#Elysée a fait distribuer de l’eau aux militants pour le climat [...](1)

Screenshot_2019-06-30 Clément Lanot sur Twitter DIRECT - L’#Elysée a fait distribuer de l’eau aux militants pour le climat [...](2)

Screenshot_2019-06-30 Clément Lanot sur Twitter DIRECT - L’#Elysée a fait distribuer de l’eau aux militants pour le climat [...](3)

Screenshot_2019-06-30 Clément Lanot sur Twitter DIRECT - L’#Elysée a fait distribuer de l’eau aux militants pour le climat [...](4)

Screenshot_2019-06-30 Clément Lanot sur Twitter DIRECT - L’#Elysée a fait distribuer de l’eau aux militants pour le climat [...](5)

Screenshot_2019-06-30 Clément Lanot sur Twitter DIRECT - L’#Elysée a fait distribuer de l’eau aux militants pour le climat [...](6)

Screenshot_2019-06-30 Clément Lanot sur Twitter DIRECT - L’#Elysée a fait distribuer de l’eau aux militants pour le climat [...](7)

Screenshot_2019-06-30 Clément Lanot sur Twitter DIRECT - L’#Elysée a fait distribuer de l’eau aux militants pour le climat [...](8)

 

CONCLUSION

 

Screenshot_2019-06-30 Jeunesses Lesquenistes ( JeunesNatlib) Twitter

Screenshot_2019-06-30 Jeunesses Lesquenistes ( JeunesNatlib) Twitter(1)

Screenshot_2019-06-30 (1) Twitter

Flagrant Délit de Manipulation.

La manipulation du business écologique dans toute sa splendeur, Partout en Europe.

Là où avant la chaleur était synonyme d’été, elle est maintenant synonyme de danger. Pression psychologique de bas étage pour que vous soyez plus en mesure de cracher des écolo taxe style : « tu comprends, la carte est rouge! »

Ici en Allemagne. Les mêmes tempatures en 2009 étaient NORMALES pour l’Eté.

En 2019, avec la Folie du Climat Ecolo. pour perforer notre porte-monnaie à Merveille, elles sont devenues un DANGER IMMINENT, TOUT EST ROUGE AU SECOURS 🤪🤪🤪

Screenshot_2019-06-26 ( ) Twitter(1)

Notons qu’en 2009, il y a eu un pic de 36° inexistant en 2019, maximun 33°.

Ces températures étant absolument Normales pour la saison. 👌

 

MANIPULIERT ???

YA.

Chez nous, le petit Roitelet Zélé n’y est pas allé de Main Morte !

48° = NOIR  😂

Screenshot_2019-06-26 ( ) Twitter

 

Canicule 1964 : Quand le JT de 20h abordait une situation similaire

Comme Tous les étés, pensez aux Animaux qui, eux aussi, ont Chaud.

 

Screenshot_2019-06-26 30 Millions d'Amis ( 30millionsdamis) Twitter

 

Et NON A L’ABANDON, que ce soit pour les vacances ou pour un tout autre motif.

Abandonner un Animal c’est le mettre en Péril de Mort.

Un Animal est un petit être qui ne demande qu’a être aimé et non à servir d’amusement ou de divertissement.

La France est championne du Monde de l’Abandon !!!

Voilà où nous en sommes en sachant qu’une société qui ne respecte pas ses animaux est condamnée à disparaître.

Alors que la Maltraitance Animale est bien réelle, il n’y a que les associations animales pour sauver par jour des milliers d’animaux.

Où sont les Verts, Verts dehors et Rouges Dedans ?

La Maltraitance Animale ne les intéresse pas, elle ne génère pas d’argent.

Honte à eux.

 

Derrière GRETA THUNBERG se cache une filière de « Gros Sous ».

Chaîne de Tatiana Ventôse sur You Tube :

CE QUI CLOCHE AVEC GRETA THUNBERG

⬇︎ SOURCES ⬇︎ L’enquête complète du journaliste suédois Andreas Henriksson relayée par Rebecca Weidmo Uvell (en suédois – Google Trad est ton ami !) https://uvell.se/2018/12/11/pr-spinne…

L’article d’Isabelle Attard dans Reporterre https://reporterre.net/Le-capitalisme…

L’article de Marc Reisinger dans Causeur https://www.causeur.fr/greta-thunberg…

Libé (CheckNews) sur la capacité de Greta Thunberg à voir le CO2 à l’oeil nu – https://www.liberation.fr/checknews/2… https://www.marianne.net/monde/greve-… https://www.nytimes.com/2019/02/18/cl… https://www.7sur7.be/home/greta-thunb… https://www.francetvinfo.fr/monde/env… https://www.project-syndicate.org/com… https://www.huffingtonpost.fr/entry/g… https://www.geo.fr/environnement/gret… https://www.lci.fr/international/gret… http://www.lefigaro.fr/flash-actu/201… http://www.lefigaro.fr/vox/societe/20…

Les réponses données par We Don’t Have Time https://docs.wedonthavetime.org/wdht/…

 

 

Nouveau Projet républicain : s’attaquer aux Sites Français Classés par du Bétonnage !

Sites classés : le gouvernement veut ouvrir la voie au béton.

Un projet de décret – dont Reporterre révèle le contenu – pourrait faciliter grandement les travaux dans les « sites classés », les zones parmi les plus protégées et riches en biodiversité du territoire français. Une nouvelle contradiction entre les actions du gouvernement et les annonces faites lundi 6 mai par Emmanuel Macron en faveur de la protection de la biodiversité.

En même temps qu’Emmanuel Macron annonçait lundi dernier des mesures en faveur de la biodiversité, son gouvernement préparait un décret qui pourrait laisser libre cours aux appétits des bétonneurs dans les sites les plus préservés de France.

Ces « sites classés » sont par exemple la dune du Pilat, les calanques de Marseille, le massif du Mont-Blanc, les gorges du Tarn, les plages du Débarquement, etc. Ces lieux exceptionnels doivent présenter « un intérêt général au point de vue artistique, historique, scientifique, légendaire ou pittoresque » pour être ajoutés à la liste des sites classés. Il y en a désormais 2.700, couvrant environ 2 % du territoire national.

Depuis plus de 100 ans, la politique à leur égard est simple : les préserver au maximum de toute dégradation. Une politique plutôt rare, quand on sait qu’en France l’équivalent de la surface d’un département disparaît tous les 7 à 10 ans sous les bulldozers et le béton. Cette protection fait de beaucoup de sites classés des conservatoires de biodiversité, des refuges pour les espèces menacées.

Actuellement, tous les travaux conséquents sur ces sites — un agrandissement notable d’un bâtiment, une construction, un belvédère ou une passerelle, un défrichage — doivent recevoir une autorisation ministérielle. Mais, un décret en préparation, dont Reporterre révèle le contenu, prévoit que l’ensemble des autorisations de travaux concernant les sites classés seront désormais délivrées à un niveau bien plus local, par les préfets de département.

Le projet de décret

Un arbitrage de Matignon

« On ne s’y attendait pas du tout », relate David Couzin, président de l’Association des inspecteurs des sites. Alors que les services du ministère travaillaient en interne depuis de longs mois à un projet de décret ne déléguant que les travaux les moins « impactants » aux préfets, Matignon est arrivé en décembre en imposant sa version lors d’une réunion interministérielle.

« Il n’y a jamais eu d’attaque aussi importante du dispositif, les inspecteurs à la retraite qui m’appellent me disent que c’est la fin des sites classés », alerte David Couzin. Cette mesure « risque de vider de sa substance une politique importante de protection du patrimoine naturel et culturel », soutient le Syndicat national de l’environnement-FSU, dans une lettre au ministre de la Transition écologique.

L’archipel des îles Chausey, en Normandie.

Cette déconcentration de la décision au niveau départemental fait craindre le pire aux défenseurs des sites. « Le préfet de département a beaucoup moins de moyens de résister que le ministère à un hôtelier qui veut faire une exploitation commerciale des lieux, ou quelqu’un d’important qui veut construire une villa. Il connaît les notables locaux », observe Julien Lacaze, vice-président de l’association Sites et Monuments. Cette institution plus que centenaire avait porté la première loi de protection des sites en 1906, et soutient les inspecteurs des sites dans leur mobilisation contre le projet de décret. « On va créer de l’activité en déprotégeant, alors qu’un site bien protégé rapporte de l’argent », reprend-il. « C’est une politisation extrême des arbitrages via le préfet, où domineront les intérêts électoraux et du Medef  [Mouvement des entreprises de France] », dénonce Francis Combrouze de la CGT Environnement.

Le Conseil national de protection de la nature (CNPN), instance clé pour la protection des espèces sauvages et des espaces naturels, s’est également saisi du sujet. Il souligne dans un avis du 21 mars dernier que les préfets de département sont « fortement soumis aux pressions aménagistes locales, notamment à des fins touristiques », ajoutant qu’« une déconcentration totale des autorisations de travaux remettrait en cause les efforts accomplis pendant plus d’un siècle pour la protection des sites les plus remarquables de France, qui font par ailleurs l’objet d’un intérêt croissant par le grand public, et elle constituerait un danger pour la protection de la biodiversité ».

À ce cœur unanime, s’ajoutent également des voix d’élus. Les maires de Carquefou et Sucé-sur-Erdre, dont les communes sont situées sur le site classé de la vallée de l’Erdre, près de Nantes (Loire-Atlantique), ont écrit à François de Rugy pour lui demander d’abandonner la mesure. Le sénateur radical Éric Gold a déposé une question écrite au gouvernement sur le sujet. La députée Modem Sarah El Haïry prépare une question orale au gouvernement pour le 21 mai afin « de comprendre la volonté du gouvernement », explique-t-elle.

« Cette déconcentration va aussi mettre à mal la cohérence de la politique nationale, ajoute Julien Lacaze. Au niveau du département, certains préfets peuvent protéger quand d’autres veulent exploiter. Il suffit d’un préfet ayant cette vision-là pour compromettre un joyau. » « Il y a des préfets qui veulent des aménagements et d’autres, comme dans le Var, qui trouvent que c’est très bien que la décision soit prise à Paris car ils ne pourraient pas résister localement à tous les projets qu’on leur présente chaque semaine », témoigne un inspecteur préférant rester anonyme.

Des aménageurs attendraient la publication du décret avec impatience

« Et puis, les moyens des préfets de département ont déjà été considérablement réduits », souligne de son côté Élodie Martinie-Cousty, représentante de FNE (France Nature Environnement) à la commission supérieure des sites, perspectives et paysages. « Ils ont parfois du mal à juste exercer le contrôle de légalité, alors on a du mal à imaginer qu’ils vont résister aux pressions des gros opérateurs. »

Plusieurs attendraient la publication du décret avec impatience, redoute-t-elle : « Par exemple, à Chamonix, sur le Mont-Blanc, de gros opérateurs voulaient installer des retenues collinaires afin de faire des réserves d’eau pour produire de la neige artificielle. Jusqu’ici, le maire et l’inspecteur des sites locaux ont résisté parce que les inspecteurs généraux [c’est-à-dire nationaux, au ministère] ont dit non. » « Il y a des projets combattus depuis cinq, dix ans, qui risquent de ressurgir », redoute également David Couzin.

 

La perspective du Grand Canal du château de Versailles.

 

« J’ai des dossiers de projets d’aménagement qui vont être débloqués dès la publication du décret », assure à Reporterre un inspecteur local. « Sur un secteur viticole, un hôtel cinq étoiles avec héliport, par exemple. » Un autre évoque un projet d’éoliennes sur l’île de Chauzey, ou un champ de panneaux photovoltaïques sur l’île d’Yeu. Plus généralement, la pression pourrait être plus forte sur les sites en zone périurbaine — comme la perspective du Grand Canal du château de Versailles — ou pour les lieux convoités, tels que les sites du littoral.

Un train de mesures de « simplification »

Côté gouvernement, la justification en préambule du décret se résume en un mot : « simplification ». Un garde-fou est mis en place via ce qui est appelé le « pouvoir d’autorisation ministérielle », à savoir que le ministre « chargé des sites » (aujourd’hui celui de la transition écologique) peut se saisir s’il le souhaite d’un dossier. Un garde-fou bien trop léger selon les opposants au projet de décret.

Ce texte vient s’ajouter à la liste — toujours plus longue — de mesures de « simplification » du droit de l’environnement :

  • Début mars, Reporterre faisait le bilan de ces mesures depuis le début du quinquennat ;
  • Fin avril, nous révélions que le projet de loi relatif à l’énergie et au climat entend retirer une compétence à l’Autorité environnementale (relativement indépendante) pour la donner aux préfets dans le but de limiter le nombre d’études d’impact environnemental. Études essentielles pour connaître l’état de la biodiversité d’une zone avant un projet d’aménagement ;
  • Lundi 6 mai, Mediapart dévoilait qu’un autre projet de décret visait là aussi à transférer les compétences du Conseil national de protection de la nature (CNPN que nous évoquions plus haut) vers des instances régionales soumises « aux pressions des responsables politiques et économiques locaux », précisait le journal en ligne.

« Il y a un parallélisme complet entre le projet de décret sur les sites classés et celui concernant le CNPN, estime David Couzin. Ce sont deux wagons du même train. » Pourtant, lundi 6 mai Emmanuel Macron, après un entretien avec des scientifiques de l’IPBES — l’équivalent du Giec pour la biodiversité — annonçait notamment son souhait d’étendre la surface des aires marines et protégées jusqu’à 30 % de la surface du territoire français. Une lutte accrue contre la bétonisation était aussi affirmée. Julien Lacaze, de Sites et Monuments, insiste : « Les déclarations du président de la République nous ont fait tristement sourire. Il y a des effets d’annonce alors que, dans le même temps, des mesures très techniques vont dans l’autre sens, tout est comme ça dans notre expérience du gouvernement actuel. »

Reporterre a contacté les cabinets du ministre de la Transition écologique, de sa secrétaire d’État Emmanuelle Wargon, et du Premier Ministre, et n’a pu obtenir de réponse avant la publication de cet article.


Actualisationmercredi 15 mai 2019 — Le ministère de la Transition écologique nous a rappelés à la suite de la publication de cet article. Voici sa réaction :

« L’évolution visée par le décret mis en consultation ne porte absolument aucune régression dans la réglementation applicable et dans la politique de préservation des sites classés. Il se borne à poursuivre la démarche de déconcentration de la délivrance des autorisations de travaux réalisés en site classé, initiée dès 1988, et qui a conduit à ce que les deux tiers des autorisations de travaux en site classé (environ 1500 par an) soient d’ores-et-déjà déconcentrés au niveau départemental. Une démarche qui visait à réduire les délais de décision et à la rapprocher le plus possible des réalités locales. (…) De plus, le ministre chargé des sites conservera un pouvoir d’évocation, dont les principes seront réaffirmés. Il pourra ainsi s’autosaisir ou être saisi par un tiers sur tous les projets afin que l’avis soit donné à son avis. »

Le ministère confirme par ailleurs que le décret sera soumis à consultation du public courant mai. Il devrait être publié en juin.

Site Reporterre : https://t.co/1DDVqA2zdT

*****

Alors qu’agir pour LE CLIMAT c’est PLANTER DES ARBRES et laisser Libre Cours à la Nature, la république préfère BETONNER LA NATURE et nous rendre responsable du dit Climat en nous Rackettant.

La Fumisterie des Taxes au sujet du CO2.

Les Emissions de CO2 des Pays depuis 1850 à 2017.

L’on constate amplement que leurs taxes concernant le CO2 ne sont que Foutaises.

Leurs Mensonges sont une nouvelle fois mis en Evidence.

Mentir pour Toujours mieux Racketter, Voler, Humilier, Rabaisser.

Ils ne sont capables que du Pire.

 

 

« Entrées précédentes