Un des chefs du lobby LGBT en Suéde est en prison pour viols sur mineurs

L’un des plus grands responsables d’ONG pro gay en Suède a été condamné à cinq ans de prison pour viol, proxénétisme et d’autres crimes sur mineur qui ont été rendus possibles grâce à son association.

Stefan Johansson était le président régional du plus important groupe de pression Gay en Suède qui est également un des plus anciens et le plus influent dans le monde.  Johansson a déclaré se battre pour promouvoir les «droits» des homosexuels et encourager les initiatives pour aider les travailleurs du sexe, en particulier les mineurs.

Son association « La Fédération suédoise pour l’égalité sexuelle » (RFSL), était le groupe de pression le plus influent pour faire voter la loi sur le mariage homosexuel dans le Royaume de Suède.

RFSL, L considérée comme l’un des groupes de pression les plus réputés en Suède et compte aujourd’hui près de 7000 membres enregistrés et plus de 29 bureaux régionaux. En 2007, les Nations Unies l’ont reconnue comme une ONG avec statut consultatif auprès de l’organisme du Conseil économique et social des Nations Unies et en tant que tel, elle a perçu de généreuses subventions pour financer la publication de son magazine « Out of the Closets « , organiser la gay Pride et diverses campagnes pour influencer la culture et de la conscience des gens sur la « normalité « des gays, lesbien, transgenres et queer.

En 1998, RFSL a créé un groupe de travail sur la pédophilie appellé le PAG, qui jusqu’à aujourd’hui s’est positionné pour défendre les relations entre les mineurs et les adultes, beaucoup des dirigeants et des membres de RFSL ont fait valoir qu’avec le temps ils espèrent normaliser ses relations.

Cette ONG est financée par l’Organisation des Nations Unies et dispose du statut consultatif auprès d’elle. Elle lutte à travers le PAG pour obtenir la légalisation de la pédophilie, qui selon ces termes est un tabou qui doit être combattu.

En 2012, RFSL a lancé une campagne « Soyez gais, bisexuels, transgenres ou gay ! » afin de montrer les aspects positifs de l’homosexualité sous toutes ses formes. Elle y invitait les enfants de treize ans à participer à la journée de la gay Pride.

L’un de ses dirigeants était Stefan Johansson, il a occupé la présidence de la RFSL dans la région de Halland et a organisé des réunions et des conférences pour discuter de la question de la pédophilie.

Dans ces groupes,on ne se battait pas pour empêcher la prostitution des enfants, mais simplement on discutait avec ceux qui ont une expertise en la matière et on partageait les expériences.

Dans une de ses invitations publiées, en 2013, sur son compte Facebook, Johansson appelait à une journée de formation et d’information pour tous les LGBT ayant de  l’expérience dans la vente ou l’achat de service sexuel, les garçons qui se prostituent sur le Net, les hétérosexuels qui achètent les faveurs d’hommes, les transgenres vendant des services sexuels aux hommes et aux femmes « .

Dans l’appel, partagé par plusieurs personnes sur leur profil Facebook, il était indiqué que l’événement aurait lieu dans un restaurant public et qu’il était organisé et parrainé par RFSL, l’organe consultatif de l’Organisation des Nations Unies.

Le vendredi 24 octobre, après un long procès le tribunal du district de Halmstadt a condamné Stefan Johansson à cinq ans de prison et à l’équivalent de  60 000 € de dommages et intérêts pour des accusations de viol aggravé, viol, détention illégale de personnes, proxénétisme, exploitation sexuelle d’une personne dépendante d’agression et d’abus de confiance. La cour a déterminé que pour atteindre ses objectifs, le président de RFSL avait drogué ou forcé des mineurs. Son avocat a allégué des troubles psychologiques afin de diminuer la sentence.

Dans les forums LGBT et les réseaux sociaux , de nombreux participants défendent les crimes de Johansson, en déclarant que ce n’était pas un crime d’être attiré par un mineur, ainsi que faisant valoir que « si les mineurs voulaient vendre leurs corps, ils étaient libres de le faire « .

Pendant ce temps, RFSL Halland a ignoré les actions de son ancien chef, maintenant emprisonné, et comme indiqué sur leur site, elle continue à travailler à la mise en œuvre de la formation  LGBT dans les collèges et à montrer les aspects positifs de cet « état naturel » afin d’éviter de tomber dans les « tabous et l’intolérance. »

 

Interview de Farida Belghoul théorie du genre LGBT Danger pour les enfants (nov 2013)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s